AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782918059226
458 pages
Libertalia (31/05/2012)
4.67/5   3 notes
Résumé :
Edition actualisée et augmentée.
« La révolution ne consiste pas à détruire le capitalisme mais à refuser de le fabriquer. La présenter comme la destruction du capitalisme, c'est partir perdant, c'est la mettre à distance de nous, c'est la reporter dans le futur. La question n'est pas dans le futur. Elle se pose ici et maintenant : comment cessons-nous de produire le système par lequel nous détruisons l'humanité ? »
Dans cet essai, John Holloway suggèr... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
ErnestLONDON
  21 avril 2018
Après avoir soutenu que le besoin d'un changement radical est plus pressant et plus évident que jamais, John Holloway propose de briser le capitalisme de toutes les façons possibles, en élargissant les brèches, les multipliant et favorisant leur convergence.
(...)
« La révolution est tout simplement cela : arrêter de fabriquer pour le capitalisme et faire quelque chose d'autre à la place. La lutte n'est pas une lutte pour la survie (ce qui est la lutte véritable du travail abstrait) mais une lutte pour vivre. »
(...)
Un livre vital auquel on reviendra régulièrement comme à une source.
Article très complet en suivant le lien
Lien : https://bibliothequefahrenhe..
Commenter  J’apprécie          180


critiques presse (2)
NonFiction   11 janvier 2013
Il faut lire les pages dans lesquelles Holloway se réapproprie la théorie de l’accumulation primitive du capital et lui donne une extension inédite, et celles où il reformule la théorie du fétichisme des marchandises et celle de la lutte des classes. Il faut lire Holloway.
Lire la critique sur le site : NonFiction
Bibliobs   31 juillet 2012
Etre de gauche, montre-t-il, ce n’est plus «trouver une alternative» et avoir des solutions déjà prêtes – car écrire l’avenir à l’avance est le meilleur moyen de répéter le passé. C’est plutôt d’apprendre le prix du désarroi et de l’inadaptation
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
ErnestLONDONErnestLONDON   12 mars 2018
Il est devenu clair que nous, les humains, nous sommes en train de détruire les conditions naturelles de notre propre existence; et il semble improbable qu’une société dans laquelle la force déterminante est le recherche du profit puisse renverser cette tendance. 
Commenter  J’apprécie          180
ErnestLONDONErnestLONDON   18 avril 2018
Pour le capital, la chose qui importe est de sceller à nouveau le caractère unitaire du travail, de montrer qu’il n’y a pas d’alternative à la production de valeur, pas d’alternative au travail qui fabrique de l’argent. Il ne doit pas y avoir d’échappatoire au travail. 
Commenter  J’apprécie          101
ErnestLONDONErnestLONDON   17 avril 2018
La violence ne fait pas partie de la société que nous voulons créer et nous ne sommes probablement pas capables d’égaler en violence les forces capitalistes. 
Commenter  J’apprécie          120
stekasteka   14 janvier 2014
Une brèche est alors un moment au cours duquel les rapports de domination sont brisés et d'autres rapports sont créés. C'est aussi un moment au cours duquel le rire fait une percée à travers le sérieux de la domination et de la soumission, non pas le rire individuel mais un rire collectif qui ouvre sur un autre monde.
Commenter  J’apprécie          40
ErnestLONDONErnestLONDON   20 avril 2018
L’État continue de se présenter comme étant la voie du changement, un mirage d’espoir dans un désert de désespoir.
Commenter  J’apprécie          120

autres livres classés : théorie politiqueVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2713 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre