AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 229008977X
Éditeur : J'ai Lu (18/06/2014)

Note moyenne : 3/5 (sur 4 notes)
Résumé :
A la recherche d'un riche mari, Florence Fairleigh, conseillée par l'avoué de son défunt père, se fait présenter à Freddie, jeune vicomte qui a créé le scandale avec son valet.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
LauraDarcy
  29 juillet 2014
Après mon passage à vide coté lecture, maintenant c'est le temps qui me manque alors que l'envie de lire est bien présente… Si ce n'est pas la poisse, je ne vois pas ce que c'est!
Je continue néanmoins mes lectures dans l'univers des romances historiques que j'affectionne, comme vous le savez, beaucoup. La petite dernière arrivée dans ma bibliothèque est "Au-delà de l'innocence" de Emma Holly.
Ce qui a d'abord attiré mon attention sur cette énième romance est le résumé qui promet des scènes assez cocasses, et un sujet en décalage avec le thème de la Régence.
Pour l'un comme pour l'autre, j'aurais aimé que ces sujets soient plus poussés.
Florence est une jeune femme de la campagne qui monte à la ville afin de se trouver un mari qui pourra la soutenir financièrement. Des personnes jouant de son innocence vont la diriger vers un mariage de convenance qui n'a d'autre utilité que d'éteindre les ragots entourant Freddie. Ce dernier ne correspond pas au moule de bonne moeurs que la société londonienne érige en grand principe de vie. Edward le frère de Freddie aura l'idée de faire entrer Florence dans sa famille. Et afin de rentrer dans le moule, Freddie va lui proposer le mariage.
Ici, le thème du mariage arrangé est légèrement revu et cela apporte un peu de fraîcheur à la trame de l'histoire. Seulement, cela ne suffit pas à en faire une histoire marquante. L'intrigue est vraiment trop peu développée et ponctuée de légère incohérence qui plombe par moment le récit. de plus, quelques longueurs sont à déplorer.
Pour continuer du coté des points qui pêchent, les personnages manquent de profondeur. Et il m'a manqué des détails sur les personnages pour que je puisse m'attacher à eux et rentrer complètement dans l'intrigue.
Heureusement, l'écriture de Emma Holly est agréable et les pages se tournent très facilement. le divertissement est là, on nous promet de l'aventure, de la passion, de la sensualité et tout y est. La romance n'est d'ailleurs pas sans rappeler les romances contemporaines très en vogue à l'heure actuelle.
Une lecture divertissante qui fera pleinement l'affaire allongé sur une plage, le corps languissant au soleil.
Lien : http://darcybooks.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
kakine16
  08 mai 2016
"Au-delà de l'innocence" porte bien son nom, en effet, notre héroïne n'a aucune idée de ce qu'elle fait... Dans les romances historiques, les jeunes femmes ont souvent peu de connaissance de la sexualité mais celle-ci a de vraies lacunes ! Les personnages sont très attachants, Freddy notamment, j'aurais aimé davantage de détail sur sa vie durant les trois années qui s'écoulent avant l'épilogue.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
EppupuceEppupuce   15 juin 2017
Quelle idée le notaire se faisait-il de lui s'il s'attendait à ce qu'il épie à son insu une jeune femme à
demi nue, alors que celle-ci risquait de devenir l'épouse de son frère ?
Son visage s'empourpra de colère, mais il s'efforça au calme. N'avait-il pas dit vouloir voir la jeune femme sans qu'elle le sache ? Et quel meilleur moyen existait-il que celui-ci ? De plus, pour autant qu'il puisse en juger, cette jeune femme et la couturière ne faisaient que parler dans la pièce voisine, et semblaient toutes deux entièrement vêtues.
Il avait pourtant la bouche sèche quand il ajusta son oeil devant l'orifice.
La pièce qu'il observait était petite et brillamment éclairée, le faible éclat du jour extérieur étant largement compensé par plusieurs lampes à pétrole. Un grand trumeau reflétait les silhouettes de deux femmes.
Un flot de chaleur traversa son corps. La couturière portait une élégante toilette dorée, mais miss
Fairleigh était en chemise. Elle était telle que Mowbry l'avait dépeinte : fraîche et rose, son opulente chevelure châtain doré tressée et enroulée autour de sa tête. La couturière venait tout juste de lui ôter son corset, mais sa taille bien marquée conférait à sa silhouette la forme d'un sablier.
Edward déglutit, mais ne recula pas. Miss Fairleigh étant de taille moyenne, ses jambes paraissaient incroyablement longues. La finesse de l'étoffe de sa culotte permettait de distinguer la courbe de son postérieur. Une pièce y avait été cousue pour masquer un accroc, délicate imperfection qui notait rien au charme de son derrière. Sa chair était plantureuse. L'heureux homme qu'elle autoriserait à s'allonger au-dessus d'elle aurait de quoi s'occuper les mains. Ses seins étaient splendides, ses bras aussi souples que gracieux. Ses pieds - Edward passa un doigt entre son cou et son faux col - étaient minuscules, des pieds que seul un peintre pouvait créer, avec des orteils miniatures et des chevilles si fines qu'il aurait pu les encercler de sa main.
Edward remua sur le rembourrage de sa chaise. Quelques secondes à peine étaient passées depuis qu'il avait coulé son regard dans cette pièce, mais son sexe s'était déjà entièrement déployé.
L'extrémité puisait contre la braguette de son pantalon, telle une créature vivante animée de sa propre volonté. Savoir que ce qu'il faisait relevait du viol de l'intimité d'autrui ne fit qu'accroître son excitation.
Quand il exhala le souffle qu'il avait jusqu'alors retenu, il réalisa qu'il pouvait entendre autant qu'il pouvait voir. Le premier son qui parvint à ses oreilles fut le puissant ronronnement d'un chat roux qui s'entortillait avec adoration autour des chevilles de la jeune femme. Les instincts de ce félin étaient parfaitement en phase avec ceux d'Edward.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   17 avril 2016
La finesse de l'étoffe de sa culotte permettait de distinguer la courbe de son postérieur. Une pièce y avait été cousue pour masquer un accroc, délicate imperfection qui notait rien au charme de son derrière. Sa chair était plantureuse. L'heureux homme qu'elle autoriserait à s'allonger au-dessus d'elle aurait de quoi s'occuper les mains. Ses seins étaient splendides, ses bras aussi souples que gracieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   17 avril 2016
Ne craignez jamais de paraître terne, ma chère. Vous auriez l'air affreusement empruntée si vous vous avisiez de feindre l'enjouement. L'essentiel, c'est que les gens vous voient et constatent à quel point vous êtes belle, ce qu'on ne peut manquer de remarquer à moins d'être aveugle.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   17 avril 2016
Il faudra vous y habituer, mais votre timidité fait partie de votre charme. Comme la flamme attire le papillon, il vous suffira de rougir pour que les hommes se sentent téméraires et prêts à tout.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   17 avril 2016
C'est la vie, chérie. Celle des femmes est semée d'embûches et elles doivent utiliser toutes les armes dont elles disposent pour s'en sortir.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : au-delàVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1605 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre