AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1477823832
Éditeur : Editions AmazonCrossing (20/09/2016)

Note moyenne : 3.84/5 (sur 46 notes)
Résumé :
C'est le cœur brisé que Ceony Twill, 19 ans, débarque chez le magicien Emery Thane. Sortie major de sa promotion à l'école Tagis Praff, elle se voit contrainte d'embrasser la magie du papier, elle qui rêvait de travailler le métal. Or une fois qu’elle sera liée au papier, matériau qu’elle dédaigne, elle sait que c'est pour le restant de sa vie.

Dès le début de son apprentissage chez l'excentrique mais si charmant Emery, Ceony découvre un monde merveil... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (41) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  26 octobre 2017
Repéré lors du dernier Masse Critique, en particulier grâce à sa couverture, j'ai eu la chance de recevoir The Paper Magician, et j'en suis d'autant plus ravie que j'ai beaucoup aimé ce premier tome. J'ai même d'ailleurs commandé les deux suivants sans attendre.
Se déroulant à Londres, fin dix-neuvième tout début du vingtième siècle, nous découvrons un monde de magiciens assez particulier. Ils se divisent en fonction de leur affiliation à une matière : bois, métal, verre, papier, caoutchouc… et même chair. Ces derniers étant aussi appelés Exciseurs, et oui, vous vous en doutez ce ne sont pas les gentils de l'histoire.
J'ai, tout d'abord, beaucoup aimé le fait que les magiciens soient liés à un élément et un seul. Cela implique une limitation et en même temps, un challenge pour l'auteur qui devait nous prouver alors (pour le papier essentiellement ici) qu'il y avait pourtant énormément de possibilités, dont certaines insoupçonnées. Il y a un émerveillement qui est plus important encore. J'avais moi-même quelques doutes vis-à-vis du papier, tout comme Ceony, notre héroïne, qui voulait être liée au métal. La première chose que l'on pense, c'est que cette magie doit être fade, encore plus limitée que les autres, absolument inoffensive, voire ennuyante. On entre dans l'histoire avec les mêmes aprioris que Ceony, et c'est en un sens encore plus immersif, car en plus d'être dans le même état d'esprit que l'héroïne, on apprend comme elle à apprécier la magie du papier. Il faut dire qu'Emery Thane, le professeur et maître de Ceony, fait tout pour nous charmer. Il y a d'autant plus de résonnance car nous sommes des lecteurs et donc nous-mêmes des utilisateurs de papier.
La première partie du roman nous plonge donc dans cet univers étrange et si particulier où l'on découvre énormément de choses. Et pourtant, j'ai trouvé que l'on obtenait peu d'informations. Paradoxal… L'histoire reste très cloisonnée à Ceony et Emery. Leurs vies quotidiennes, la magie de papier. Mais quand est-il de la vie extérieure ? Quelle est la place des magiciens dans la société ? Nait-on avec des pouvoirs ? Quelles sont les activités professionnelles des enchanteurs ?... Cela ne manque pas tellement, c'est vrai, mais j'avoue m'être posé la question, et cela aurait le mérite d'être intéressant.
La seconde partie est plus « énergique ». Emery se fait attaquer et notre jeune Ceony décide de lui porter secours malgré le fait qu'elle soit une novice. de là, nous continuons à en apprendre de plus en plus. Sur les Exciseurs notamment mais aussi et surtout sur nos deux personnages principaux. On découvre Emery. Ses aspirations, ses espoirs, ses doutes, ses meilleurs comme ses pires souvenirs. A travers des scènes courtes et clairsemées de sa vie, mais cela donne un très bon aperçu de la globalité du personnage. Et je l'ai encore plus apprécié grâce à cela. Il m'avait plu dès le départ, avec son côté décalé, attentionné, excentrique mais voir aussi sa partie sombre complète vraiment le protagoniste.
L'aventure de Ceony nous permet aussi de mieux l'appréhender. Ce que j'apprécie avec elle, c'est qu'elle a de nombreux défauts. Brillante et elle en est fière, cherchant les compliments assez souvent, très (trop) curieuse, un caractère très affirmé qui lui fait dépasser les bornes à plusieurs reprises. J'ai quelques fois tiqué, la trouvant un peu… pas insupportable, cela est trop fort mais un tout petit peu exaspérante. Et pourtant, je l'aime beaucoup car Ceony est vraie avec ses petites manies et ses défauts. Elle n'en reste pas moins attentionnée, généreuse, vivante, pétillante, douée, inventive…
Un premier tome donc qui m'a bien charmée. Certains événements sont peut-être un peu rapide à mon goût mais dans l'ensemble, j'ai passé un excellent moment et j'ai hâte de me replonger dans l'aventure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Nyfa-Mars
  03 novembre 2016
Et bien voici une belle surprise!
Pourtant ce n'était pas gagné, car très sincèrement j'ai eu du mal à rentrer dans cette histoire dès le départ. L'histoire débute plutôt brutalement, sans prologue ni introduction particulière : nous sommes catapultés en même temps que Ceony Twill -notre protagoniste- devant la maison du magicien Thane.
Nous découvrons que Ceony, fraîchement diplômée de l'école de magie Tagis Praff, n'a pas d'autre choix que de devenir Plieuse ou magicienne de papier. Très loin de choisir la voie du papier - une magie dont personne ne souhaite exercer l'art- elle doit cependant faire face à ce revirement du destin et devenir l'apprentie d'un magicien excentrique par obligation. C'est donc à reculons que Ceony débarque chez le Magicien de papier Emery Thane afin de commencer son apprentissage.
Comme vous l'aurez compris, The paper magicien nous relâte dans ce premier volume l'histoire Ceony Twill, 19 ans durant son apprentissage aux côtés du Magicien Thane. Avec elle nous découvrons cet art si particulier qu'est la magie du papier. Si vous aimez et/ou pratiquez l'Origami ce livre devrait sans doute vous plaire. J'ai moi-même été enchantée de découvrir cette magie qui fait tout simplement rêver. L'art du papier anime les objets, leur donne une vie propre, par la magie.
Dans ce monde, la magie est omniprésente. L'histoire se situe dans une Angleterre fictive au 19ème siècle où la magie a prise une place importante dans le quotidien. Les magiciens sont des artistes, des personnes respectées dans la société car tout le monde ne peut devenir un magicien. Toute personne voulant devenir magicien doit suivre des études particulières dans une école de magie, Tagis Praff. L'histoire rappelle sans nul doute Harry Potter ou le plus récent The Magician. Si la magie est exceptionnelle dans ce monde, elle peut être aussi dangereuse. L'univers du livre lui-même se situe entre le rêve et la réalité à bien des égards, un univers onirique. le papier se transforme et prend vie entre les mains d'Emery Thane : il devient objet de décoration, animaux, fleurs, éventail, etc.
Bien sûr nous découvrons aussi d'autres types de magiciens capables de manipuler d'autres matériaux : le métal, le plastique, le caoutchouc, le verre, etc. Un roman qui n'est pas sans rappeler le style Steampunk. Des magiciens oeuvrant pour "le bien" en inventant et embellissant la vie quotidienne, mais aussi des magiciens capables de manipuler le sang, des Exciseurs. Cet introduction dans la magie noire nous fait basculer presque dans un thriller. Pour ne pas mentir certaines descriptions sont un peu "gores" (donc ne le réservez pas pour un public trop jeune). L'éternel conflit entre le bien et le mal fonctionne toujours très bien et rapidement cette histoire se transforme en course contre la montre pour déjouer le mal.
Ce premier tome m'a donné l'impression d'être à mi-chemin entre un roman historique et un roman de fantasy. Un livre qui mélange plusieurs genres avec plus ou moins de réussite.
A ce propos, avant de développer un peu, j'aimerais faire part d'une certaine forme de mécontentement... Pourquoi dévoiler l'intrigue de ce premier tome dès le résumé? Je vais être franche, le synopsis nous spoil totalement, il en dit trop. J'aurais aimé garder un minimum de suspens... Mais bon, si cet élément a un peu gâché ma lecture, ce n'est pas le seul malheureusement. Il m'a été difficile au début de m'attacher à Ceony, elle m'a parue quelque peu froide et capricieuse, heureusement que cette impression à été écartée plus tard. Il faut dire que le choix narratif n'aide pas vraiment à se plonger dans la tête de Ceony. Pourtant les personnages sont très attachants dès qu'on en apprend un peu à les connaître (peut-être un peu tardivement pour Ceony). Je suis tombée amoureuse du magicien Thane -rien que ça- qui est un homme plein de surprises. Ceony quant à elle est une jeune fille qui a du caractère et en plus elle est spontanée. Alors autant vous dire que les dialogues entre Thane et Ceony sont drôles et acérés. Évidement ce ne fut pas une grosse surprise d'apprendre que leur relation pourrait connaitre une tournure plus sentimentale. Mais je vous laisse découvrir cela.
Pour moi, ce premier tome manque d'aboutissement. Ce fut une lecture surprenante, rafraîchissante mais aussi grinçante. Ouiii j'ai souvent grincé des dents. Pourquoi? Simplement pour ses défauts qui gâchent le potentiel et fait baisser ma note générale. L'écriture par exemple est agréable, poétique, mais le style trop familier à certains moments m'a un peu désappointé (le récit est censé se situer au 19ème siècle tout de même).
Et revenons au gros du problème : l'équilibre!
Le récit est visiblement trop court et bancal. Il manque des parties qui auraient permis de mieux appréhender la lecture à mes yeux (au début avant que Ceony arrive chez Thane par exemple).
Souvent l'auteure en dit trop ( comme avec les descriptions à rallonge qui s'invitent dans l'action et qui rajoutent de la lourdeur à l'oeuvre) ou pas assez (j'ai parfois dû revenir aux phrases pour replacer les évènements).
En plus, l'action tarde à venir et la scène finale attendue est trop courte et un peu floue (j'ai même été relire un passage pour savoir si j'avais bien compris)
Je ne dirais pas que cette fin est bâclée mais presque : il reste pas mal /trop de questions non soulevées. Mauvais cliffhanger, je vais devoir aller lire la suite pour en savoir plus. J'ai le sens du sacrifice vous comprenez. Très sérieusement j'ai eu un petit coup de coeur malgré tous ces défauts.
Bilan : J'ai eu un coup de coeur pour ce premier tome qui n'est pourtant pas parfait.
L'aspect très positif que je retiens de The Paper Magician est pour moi l'univers. Ce livre m'a totalement prise par surprise par son originalité : je n'avais jamais lu quelque chose de semblable. The paper magician est une réelle découverte, un diamant brut, dont j'aimerais découvrir la suite. Je le recommande bien évidement chaleureusement.
Note : 14/20
Lien : http://wp.me/p5d1xg-xq
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Selvegem
  05 janvier 2017
Ceony Twill a 19 ans et est sortie majeure de sa promotion à l'école Tagis Praff et au lieu d'avoir la permission de travailler le métal, elle doit devenir l'apprentie du magicien Emery Thane, spécialiste du papier. Un coup extrêmement dur pour Ceony, qui voit son rêve lui échapper. Après un certain temps d'adaptation, Ceony découvre un monde merveilleux : elle va apprendre à insuffler la vie à des créatures de papier, prédire l'avenir ou même à animer des récits grâce à leurs illustrations.
Mais la sérénité qu'elle a tant bien que mal réussi à développer va être profondément ébranlée par l'arrivée d'une Exciseuse, une pratiquante de la magie noire, qui va brutalement attaquer son professeur. Pour sauver Emery Thane, Ceony va devoir dépasser ses limites, et surtout s'aventurer dans un endroit lourd de secrets où elle va apprendre plus de choses qu'elle n'aurait dû.
En commençant The Paper Magician, je n'attendais rien de particulier. J'avais lu vaguement le résumé, j'étais interpellé par la couverture... Il ne m'en fallait pas plus ! Et c'est un livre qui se lit vraiment très vite, avec beaucoup de facilités, mais aussi avec du plaisir. Même si je n'aurais pas été contre une centaine de pages supplémentaires afin d'approfondir encore plus l'univers et l'histoire, je dois dire que Charlie N. Holmberg a réussi à rendre le tout cohérent et intéressant. Son style est abordable, mais surtout très riche et très descriptif, ce qui nous permet de nous immerger véritablement dans son univers qui, lui, est très bien construit et sans fausse note du début à la fin. Nous sommes parachutés directement dans l'intrigue, et avec un rythme constant qui permet de nous garder accrochés. L'utilisation de la magie est très intéressante et bien amenée, j'ai particulièrement appréciée de voir la magie de papier à l'oeuvre, je pense que ce serait le rêve de n'importe quel amoureux des livres !
(Mon avis complet sur mon blog.)
Lien : http://chezlechatducheshire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Sanguine
  15 novembre 2016
Je n'avais jamais entendu parler de ce bouquin, je ne me suis pas encore réellement intéressée aux bouquins parus aux éditions Amazon Crossing. Mais je suis tombée en arrêt devant cette superbe couverture, je la trouve vraiment très jolie et maintenant que je l'ai lu, elle me parle encore plus (mais chut, je n'en dirai pas plus !). C'est grâce à Netgalley que j'ai pu découvrir cette histoire, merci donc à eux et à Amazon Crossing !
C'est le coeur brisé que Ceony Twill, 19 ans, débarque chez le magicien Emery Thane. Sortie major de sa promotion à l'école Tagis Praff, elle se voit contrainte d'embrasser la magie du papier, elle qui rêvait de travailler le métal. Or une fois qu'elle sera liée au papier, matériau qu'elle dédaigne, elle sait que c'est pour le restant de sa vie.
Dès le début de son apprentissage chez l'excentrique mais si charmant Emery, Ceony découvre un monde merveilleux qu'elle ne soupçonnait pas : animer des créatures de papier, donner vie à des récits grâce aux images qui les illustrent, prédire l'avenir … Mais son bonheur se ternit quand elle se trouve confrontée aux dangers de la magie interdite.
J'avais donc très envie de découvrir l'histoire de Ceony qui est une apprentie magicienne mais qui ne peut pas choisir quel type de magie elle va apprendre. Elle est donc envoyée chez un magicien qui manipule le papier. Alors dis donc, c'est vrai que ça semble bien loin d'être glamour mais j'ai bien aimé le fait que la magie se pratique à l'aide de matériaux (par exemple, il existe la magie du métal, du plastique et la terrible magie de la chair à laquelle on va d'ailleurs se retrouver confronté). Pour une fois, on a un peu d'originalité et ça fait du bien.
J'ai adoré la première partie du livre que j'ai trouvé haletante. On a très envie de savoir comment Ceony va réussir à se mettre dans la peau d'une magicienne du papier alors qu'elle est très réticente à cette idée. J'ai adoré découvrir Emery, son mentor, et je dois bien avouer que je suis tombée sous son charme mystérieux. C'était vraiment très chouette à lire.
J'ai eu un peu plus de mal avec la deuxième partie qui m'a plus fait penser à un conte qu'à un vrai roman. Je ne vais pas vous en dire beaucoup plus parce que je pense qu'il faut que cette partie reste une totale découverte tellement c'est original ! Je crois que c'est la première fois que je lis un roman qui se passe dans un tel endroit.
J'ai trouvé que c'était très poétique, la plume de l'auteure est vachement agréable. Je l'ai lu en quelques heures, il m'a tenu sur l'aller-retour pendant notre voyage à Venise (grosso modo, je dirai donc presque trois heures de lecture). On ne s'ennuie pas, c'est assez rythmé (surtout la première partie) et ça se lit très bien. Je pense qu'il devrait y avoir un tome suivant et c'est avec plaisir que je le lirai.
Une très jolie découverte, pleine de poésie et de découverte ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Ewylyn
  05 novembre 2017
J'adore ! On ne dirait pas que ce roman propose quelque chose de dingue, mais il a du charme, une force tranquille, un truc incroyable. Une fois l'histoire finit, je n'avais qu'une envie : avoir la suite. Je remercie Amazon Crossing et le site Babelio, car ce partenariat fut obtenu après la Masse Critique d'octobre. Ce fut une très belle découverte que je ne regrette pas et j'espère avoir la suite un jour !
L'histoire est très agréable à lire, je me suis prise de passion pour les aventures de cette pauvre Ceony. Elle voulait être une Fondeuse, une mage du métal, la voilà apprentie d'un mage du papier ; un homme vraiment mystérieux et un brin spécial. Alors qu'elle prend sur elle-même et semble accepter d'intégrer le monde de la magie de papier, une Exciseuse va tout faire voler en éclat. Ceony n'a pas le choix, elle va tenter de sauver son mentor et de combattre cette mage horrible. C'est une histoire somme toute assez simple, pourtant, elle possède de bons rebondissements et surtout, de très bonnes idées. On a une ambiance à la fois féerique avec cette magie faite d'imagination et de pliage de papier (référence aux origamis par exemple), puis surviennent des éléments bien plus sombre, glaçant, voire terrifiant.
On part un peu sur une trilogie qui nous réserve bien des surprises côté atmosphères et intrigues. Cette histoire m'a captivée du début à la fin, les révélations sur les personnages sont bien pensées, ce voyage au coeur des secrets qu'ils gardent précieusement cachés permet de mieux s'attacher à eux. Ceony Twill et Emery Thane sont juste géniaux ensemble. J'ai beau savoir qu'ils finiront ensemble, c'est évident page après page, pourtant, j'ai eu très peur au fil de ma lecture. Peur pour eux. L'auteur les torture et j'ai dévoré plus de la moitié du roman en une après-midi, je voulais toujours en savoir plus. La romance est loin d'être télescopée, on a un vrai plat de spaghettis dans lequel l'auteure s'amuse à nous exposer les protagonistes, les faire se rapprocher et s'éloigner. Les choses avancent avec douceur, justesse et émotions, c'est une belle relation qui lie les deux héros.
Ceony est une jeune femme que j'ai beaucoup aimée. Je ne pensais pas accrocher à cause de son mépris pour le papier, mais son histoire, son passé et ses secrets, sa détermination et son abnégation, sa soif d'apprendre et sa spontanéité la rendent très attachante. Unique également. Pareil pour Emery Thane. Bon, on ne va pas se mentir, j'ai un peu imaginé Rufus Shinra (Final Fantasy VII) durant ma lecture, du coup c'était bien plus simple pour adhérer au personnage. Même sans ça, ce magicien a beaucoup de prestance, d'élégance et de maturité. C'est également un homme mystérieux avec une histoire passionnante à découvrir, une part d'ombre époustouflante qui force l'admiration. J'ai bien aimé son imagination, sa nonchalance, sa manière d'enseigner avec toute sa bonne humeur et son amour pour la magie du papier. Je me tairais volontairement sur les autres personnages, parce qu'il sera bien plus amusant de vous laisser mariner. Sachez qu'ils sont tout aussi sympathiques à voir, en particulier cette Exciseuse.
J'ai beaucoup aimé la phase d'apprentissage et d'expositions des personnages, de l'univers ; ce dernier est juste incroyable ! La magie du métal, celle de papier, l'académie où Ceony a étudié, les subtilités de la magie, l'horreur avec ces Exciseurs... l'auteure nous jette dans le grand bain avec précision tout en gardant en réserve pas mal d'éléments pour la suite. J'ai encore bien des questions, des curiosités à satisfaire, parce que l'univers vaut la chandelle. Je l'ai trouvé élégant, bien pensé, magique, original, fascinant, l'on se plonge dedans au fil des pérégrinations ce qui est génial ! En plus de tout ça, la plume de l'auteure est dotée d'une bonne fluidité : les descriptions sonnent juste, les émotions sont présentes, les dialogues font autant avancer le récit que les descriptions. C'est une jolie plume sans être lourde, on se laisse facilement emporter par l'histoire qui est loin d'être une intrigue d'introduction.
En conclusion, The paper magician est une lecture idéale pour cette fin octobre. On a une aventure axée entre la romance, la fantasy et le fantastique (pour cette ambiance parfois oppressante, sombre). le mélange fonctionne à merveille, j'ai passé un excellent moment de lecture qui me pousse à lire la suite, à attendre même avec impatience de pouvoir un jour me procurer la suite. J'ai adoré l'intrigue qui est palpitante à souhait, simple et efficace avec un bon rythme, des révélations travaillées et des rebondissements marquants. Les personnages m'ont fait plaisir, nos deux héros ont une alchimie magnifique à voir éclore au fil des pages. L'univers est captivant du début à la fin et le style d'écriture est très attractif. C'est mon petit coup de coeur du moment et une très chouette découverte.
Lien : https://la-citadelle-d-ewyly..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   27 octobre 2017
Ceony lui jeta un regard en coin. Elle n’aurait jamais soupçonné qu’un magicien tel qu’Emery Thane se posât des questions existentielles. Elle l’avait catalogué sans le connaître. Langston aussi. Quand perdrait-elle la mauvaise habitude de porter des jugements à l’emporte-pièce ? Il en résultait une image de l’autre pour le moins réductrice, sans nuance.
Commenter  J’apprécie          140
Nyfa-MarsNyfa-Mars   25 octobre 2016
Il avait un regard extraordinaire : des yeux verts comme des feuilles d'été, si brillants qu'ils semblaient éclairés de l'intérieur.
Commenter  J’apprécie          20
Nyfa-MarsNyfa-Mars   25 octobre 2016
Le papier ne se résume pas à des arbres passés au broyeur, Ceony, poursuivit-il, ignorant le regard furibond qu'elle lui jetait.
Commenter  J’apprécie          20
Nyfa-MarsNyfa-Mars   25 octobre 2016
-Il ne faut jamais se fier à ses premières impressions dans la maison d'un magicien, mademoiselle Twill. Vous ne l'avez pas oublié, j'espère.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   23 octobre 2016
Les bateaux sont très utiles pour livrer des messages quand il est malaisé, ou risqué, de le faire par voie aérienne. C’est un peu démodé à l’époque des télégraphes et du téléphone, je vous l’accorde. Quoi qu’il en soit, cela peut toujours servir.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : origamiVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
960 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre
. .