AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0046Y3IBE
Éditeur : Terre de brume (30/11/-1)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Qu'y a-t-il de commun entre Conan Doyle et Bram Stoker, l'un et l'autre créateurs des deux personnages de fiction les plus mythiques de la littérature mondiale ?
Tout d'abord, une amitié indéfectible dont rend compte un étonnant entretien de 1907 publié pour la première fois en français. Et puis, une autre rencontre — peut-être aussi authentique que la première... — entre Sherlock Holmes et Dracula, dans une histoire tirée des archives inédites du D... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
belette2911
  12 mai 2012
Ce pastiche de Sherlock Holmes était donné pour tout achat de plus de 40€ dans le catalogue des éditions "Terre de Brume"...
Je pus néanmoins le trouver chez mon bouquiniste préféré qui connaît mon vice pour le détective de Baker Street.
Au tout début de ce livre, nous avons droit à un entretien avec Arthur Conan Doyle réalisé par Bram Stoker, l'auteur de "Dracula" (7 pages). Conan Doyle nous raconte un peu son enfance, l'invention de Sherlock Holmes, ses différents noms.
L'introduction, elle, nous parle de l'amitié entre Stoker et Doyle. J'y ai appris que si, dans la nouvelle de Doyle "Une étude en Rouge", Holmes, Watson et Mary Morstan ont rendez-vous devant le célèbre Lyceum Theâtre, c'est parce que ce dernier était managé par Bram Stoker !
Nous apprendrons aussi que dans l'ébauche de Dracula, on y trouvait un inspecteur de police nommé Cotford et un spécialiste en recherche psychiques (précurseur de van Helsing) nommé Singleton.
Les premiers brouillons de "Dracula" indiqueraient aussi une orientation de type histoire de détection, avec un professeur qui avait un rôle watsonniene.
Sans oublier que Doyle saluera la parution du roman de Dracula...
Bref, ces deux hommes s'entendaient bien et on se donne la peine de nous l'expliquer ou de nous le rappeler pour ceux qui ne le savaient pas.
Je savais qu'ils s'appréciaient l'un l'autre, mais je n'étais pas au courant pour le Lyceum Théâtre.
Venons-en à l'histoire proprement dite :
Ben, elle est courte, très courte puisqu'elle ne fait que 46 pages et s'apparente plus à une nouvelle, comme dans le canon holmésien.
Dès l'arrivée au 221b d'un mystérieux personnage étrange qui se déplace sans faire de bruit, on devine déjà QUI il est...
Ce mystérieux visiteur répondant au nom de Julius Erdely, médecin hongrois de... Transylvanie, charge Holmes (à la demande d'un de ces grands messieurs de sa connaissance) de retrouver un homme de confiance, le capitaine Veres, ordonnance d'un grand général.
Ah bon, dans le titre, la fameuse "ordonnance" ne visait pas une décision de justice ou un un acte législatif relatif à la région de Bruxelles-Capitale et qui a pratiquement force de loi, mais bien un soldat attaché à un officier !! Zut, ma formation en science juridique me colle encore aux basques !
Enfin, là n'est pas l'objet de ma critique...
Holmes mènera son enquête, se jouera des traquenards, en tendra un lui-même, utilisant Watson comme espion, parce que Holmes, il a déjà flairé l'affaire !!
Ce petit pastiche de 46 pages est très agréable à lire, l'histoire mêle le détective au fantastique, lui faisant croiser la route d'un autre monstre de la littérature, le tout sans tomber dans l'excès ou le n'importe quoi.
Les personnages sont fidèles et cela se lit très vite et avec grand plaisir.

Lien : http://the-cannibal-lecteur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
philippemarlin
  14 avril 2018
Cet ouvrage « Hors Collection » de Terre de Brume, L'Ordonnance de Transylvanie (2003), est une véritable curiosité. Il s'ouvre en effet sur une interview, réalisée par Bram Stoker, de son vieil ami Conan Doyle. Un texte intimiste pour le journal The World (1907), traduit en français par Richard D. Nolane. A noter encore un petit texte de Xavier Legrand-Ferronière qui apporte d'intéressantes précisions sur la préparation du roman Dracula : « Parmi les idées de personnages retenus dans les premières versions du Roman, on trouvait un inspecteur de police nommé Cotford ( ) et un spécialiste de recherche psychique, précurseur de van Helsing, Singleton. En outre, les premiers brouillons de Dracula indiquent une orientation du type histoire de détection, avec un professeur d'histoire d'origine allemande, Max Windshoeffel, dans un rôle watsonien. »
Mais le texte essentiel de ce petit ouvrage est un pastiche holmésien, signé Owen Cox. Un pastiche dans lequel notre vieil ami le Comte fait une nouvelle tentative de retour en Angleterre, sous le nom de Julius Ederly, médecin hongrois. Sympathique!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Anne-Sylvie Homassel (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne-Sylvie Homassel
Lundi 16 avril 2018, la librairie Charybde (129 rue de Charenton 75012 Paris - www.charybde.fr ) avait la joie d'accueillir Julien Rousseau et Stéphane du Mesnildot, co-curateurs de l'exposition "Enfers et fantômes d'Asie" au musée du quai Branly. Une rencontre animée par Anne-Sylvie Homassel et Marianne Loing.
autres livres classés : draculaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1691 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre