AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081233304
Éditeur : Flammarion (02/02/2011)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 75 notes)
Résumé :
"L'Agence Pinkerton embauche des détectives. URGENT. Entretien ce jour à midi au restaurant Chez Rouillard, à Salt Lake City."

Neil Galore est recruté par la première agence fédérale américaine et est chargé de mettre sous les verrous un voleur qui opère sur le Transcontinental. Une affaire, plus mystérieuse qu'il n'y paraît, qui va chambouler son existence et le conduire à tout sacrifier pour devenir un véritable Pinkerton.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
Sharon
  28 mai 2012
Quel bonheur de retrouver l'écriture de Michel Honaker après Terre noire ! Quel grand écart réalise-t-il aussi, puisque nous ne sommes plus en Russie, mais dans les Etats-Unis, qui peinent à se remettre de la guerre de Sécession. Nous sommes plus précisément à Salt Lake City, capitale de l'Utah. Il ne manque rien dans ce portrait de l'ouest américain : cow boys armés jusqu'aux dents (et au-delà), indiens, conducteur de diligence, affairistes et même danseuse de saloon, sans oublier les joueurs de poker. La ligne de chemin de fer reliant l'Est à l'Ouest a été inauguré mais le mystérieux voleur qui agit à chaque voyage plombe l'atmosphère. Ce n'est rien en comparaison de ce qui se produira à la mort de trois Pinkerton confirmés.
Western ? Roman fantastique ? Il semble toujours nécessaire de réinventer des termes pour définir les romans de Michel Honaker. Un véritable souffle épique traverse l'oeuvre. J'envie le talent de cet auteur, qui peut mêler dans une même oeuvre légendes indiennes et tragédie de la communauté chinoise, qui peut également user des codes du western avec une pincée de fantastique. Certaines pages m'ont même rappeler le style de James Lee Burke (Dans les brumes électriques), c'est dire leur puissance.
Des quatre nouveaux agents, Neil Galore est le plus prometteur parce qu'il assume ce qu'il veut et ce qu'il est. Il a grandi dans les saloons, il est devenu un joueur professionnel et surtout, les épreuves qu'il a traversées ont forgé sa détermination et son sens de l'honneur. Il effraie, oui, parce qu'il maîtrise un don tandis que d'autres rejettent les leurs. Admettre l'incroyable est pour lui le meilleur moyen de se préserver de la folie et de réussir sa mission.
J'ai hâte de retrouver Neil Galore dans de nouvelles aventures.
Lien : http://le.blog.de.sharon.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
Pris
  27 mars 2015
Je m'attendais à lire un roman policier à la sauce western et j'ai lu un roman fantastique en pleine conquête de l'Ouest.
Un roman intéressant avec des personnages attachants et hors norme: une jeune chanteuse de saloon qui se fait engager par l'Agence Pinkerton, un Indien navajo qui se renie, un vieil éclaireur qui aurait rêvé d'être Indien, lui, et le personnage principal, joueur quasi-professionnel qui se révèle une âme de détective et plus encore (pour le côté fantastique).
Le cadre : un train qui traverse les Rocheuses entre Salt Lake City et Sacramento.
Le prétexte : un voleur à bord du train ... mais plus tout de même (fantastique oblige).
Et derrière tout ça, le tout-puissant Alan Pinkerton qui n'est visiblement pas ce que l'on croit (ou qui l'on croit).
Tous ces mystères et le personnage principal donnent furieusement envie de lire la suite, fantastique, je n'en doute pas.
Commenter  J’apprécie          130
docidf
  08 novembre 2011

L'agence Pinkerton – Tome 1 : le châtiment des hommes-tonnerre :
HONAKER, Michel
Flammarion - Février 2011- 242 p.(Grands formats)
ISBN : 978-2-08-123330-0 Prix : 13 €
Résumé :
Neil Galore, jeune homme désargenté, répond au lendemain de la guerre de Sécession à une petite annonce de la célèbre agence de police privée Pinkerton. Avec d'autres embauchés, il doit prendre un train qui traverse la Sierra et dans lequel se produisent régulièrement des vols. Au cours du voyage, un vol est bien commis dans des circonstances troublantes et effrayantes. Commence alors une enquête au cours de laquelle les apprentis détectives doivent affronter des phénomènes surnaturels.
Mots- clé :
OUEST AMERICAIN/ CHEMIN DE FER/ POLICE FEDERALE/ PHENOMENES SURNATURELS/ ENQUETE POLICIERE/
Commentaires :
Ce roman commence comme un roman policier classique puis mêle des éléments fantastiques. le récit est bien mené, d'une lecture agréable. le jeune héros qui semble d'abord opportuniste se prend au jeu de sa responsabilité en tant que Pinkerton et se montre opiniâtre. C'est par ailleurs un livre bien documenté sur la construction du chemin de fer et les nombreux hommes, chinois en particulier, sacrifiés pour cette réalisation à marche forcée. Si l'intervention de phénomènes surnaturels, très fréquents dans la littérature jeunesse actuelle, ne nous semble pas, à nous adultes, la meilleure partie du livre, cela ne gênera sans doute pas nos lecteurs qui devraient apprécier cette histoire avec son ambiance ouest américain et son humour. A signaler toutefois : une ou deux scènes un peu trop macabres. Par ailleurs le livre reste ouvert. Il y aura sans doute une suite.
Pistes de discussion :
• A quoi sert une police fédérale ?
• Que pensez-vous de la façon dont ont été utilisés les Chinois pour la construction du chemin de fer ?
• Que pensez-vous du don possédé par le héros ? pensez-vous que ce soit facile de vivre avec un tel don ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
hoel
  08 janvier 2013
Michel Honaker, à qui l'on doit une quantité de romans impressionnante, n'est plus à présenter pour qui connaît un tant soi peu la littérature jeunesse. Ceci dit, cet opus ne s'affiche pas comme tel puisqu'il ne fait pas partie d'une collection jeunesse et peut aussi bien être lu par les adultes que par les ados.
Sans en dévoiler trop, disons que Neil est recruté par l'agence Pinkerton en même temps que trois autres jeunes de son âge. Il y a Armando Demayo, un Navajo qui ne veut pas admettre qu'il est Indien ; Angus Dulles, un jeune fermier qui ne semble pas très dégourdi ; et la belle Elly Aymes, qui ne laisse pas ses coéquipiers de marbre. Ils sont rapidement envoyés à bord du Transcontinental avec pour mission de faire mieux que leurs prédécesseurs : trouver et arrêter le Chapardeur.
L'action est très présente et on n'a pas le temps de s'ennuyer au fil des quelque 240 pages qui composent cette histoire. Les rebondissements sont nombreux, et pour la plupart aussi bien vus qu'imprévisibles. On s'attache assez facilement à Neil – qui est aussi le narrateur, ça aide – ainsi qu'à la ravissante Elly.
Michel Honaker écrit dans un style efficace, au service de l'action. On sent qu'il s'est documenté sur la période et la région et glisse astucieusement dans son récit quelques éléments peu connus de l'histoire de la conquête de l'Ouest, mêlant les faits historiques réels aux inventions de son cru. Il intègre également à son récit quelques touches de surnaturel qui ne sont pas sans intérêt pour l'intrigue.
Le châtiment des hommes-tonnerres est un roman efficace sur fond d'Ouest américain que l'on prend plaisir à lire. Si Michel Honaker parvient à maintenir ce niveau pour les prochain titres, gageons que sa série « L'agence Pinkerton » est promise à un bel avenir. Je lirai sans doute la suite pour m'en rendre compte.
Lien : http://hanniballelecteur.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Clelie22
  26 août 2012
L'Agence Pinkerton commence comme un western classique avec cowboys, danseuses de saloon, joueurs de poker, et même des Indiens. On se croirait presque dans Lucky Luke, effectivement. Puis l'histoire dévie progressivement vers un récit fantastique dont l'intrigue évolue rapidement. Les personnages, assez originaux, sont plutôt sympathiques même s'ils gagneraient à une description un peu plus étoffée. On sent que l'auteur se débarrasse assez rapidement des descriptions de personnages comme de lieux, ce qui empêche de s'imaginer vraiment les scènes. Les péripéties, elles aussi assez originales, se dénouent souvent trop facilement. A la fin du livre, l'enquête est bouclée, ce qui n'empêche pas d'attendre la suite des aventures de Neil. On sent que cette agence aux pouvoirs occultes réserve bien des surprises. Une dernière critique concernerait la conversion un peu rapide de Neil, joueur dilettante que la morale n'étouffe pas, en détective de l'Agence Pinkerton. Sa psychologie aurait pu gagner à être un peu plus étoffée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   05 février 2019
Salt Lake City, États-Unis

Hiver 1869

Quand les trois hommes montèrent à bord du Transcontinental pour Sacramento, le moins prévenu des observateurs aurait immédiatement deviné qu'ils appartenaient à «l'Agence». Certes, ils n'arboraient aucun insigne officiel mais une foule de détails concordants ne laissait planer aucun doute sur le sujet. D'abord, ils étaient tirés à quatre épingles, costumes sombres, gilets de soie passés sur chemises blanches, chapeaux ronds à bords roulés, sortant à l'évidence de la même boutique de confection. Au-delà de cette élégance, ils soignaient visiblement leur hygiène, vertu étonnante à cette époque où le bain était encore un luxe bourgeois. Mais c'était surtout leur posture qui ne prêtait à aucune confusion, cette manière inimitable d'être sur le qui-vive, l'oeil mobile, la main ballant le long de la cuisse, prête à dégainer les revolvers Remington Model Army qui s'y trouvaient accrochés.

Et quand bien même ces détails auraient échappé au plus négligent, il restait toujours ce qui différencie ceux de «l'Agence» du commun des mortels : cette arrogance naturelle, cette satisfaction de soi qui, quoi qu'ils fassent pour la dissimuler, ressort en toute circonstance. Car un membre de «l'Agence» sait au fond de lui-même qu'il a été élu au sein d'une des institutions les plus fermées d'Amérique et il ne peut s'empêcher d'en tirer une certaine vanité.

Donc, ces messieurs eurent beau saluer poliment les dames tout en s'installant à leur place comme tout un chacun, rouler leur cigarette sur leur moustache cirée, les voyageurs avaient déjà compris qu'ils n'étaient ni d'élégants flambeurs de saloon - avec qui on les confond souvent - ni des propriétaires terriens partis négocier l'achat d'un troupeau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Pays_des_contesPays_des_contes   23 octobre 2011
- La devise de l’Agence est celle-ci : « Nous ne dormons jamais. » Si tu portes l’insigne, tu devras ouvrir l’œil à chaque heure du jour et de la nuit. L’Agence sera ton foyer, l’Agence sera ton église. Si tu as des dettes, paie-les. Des comptes à régler ? Efface-les. Une petite amie ? Quitte-la. Car celui qui devient un Pinkerton ne peut avoir d’attaches d’aucune sorte. Il devient un bouclier pour ses concitoyens et, à ce titre, doit être irréprochable. Le Président des États-Unis a l’œil sur nous, mais c’est d’abord à notre directeur que nous devons allégeance car il a le pouvoir de briser toutes les juridictions, civiles ou militaires. Je suis clair, jusque là ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
TiphanyaTiphanya   16 février 2011
Je n'avais pas d'inquiétude particulière quant à ma faculté à trouver un emploi. J'étais un solide gaillard de vingt ans, assez âgé pour avoir été serveur, palefrenier, marchand d'armes itinérant et encore assez immature pour imaginer avoir raison sur tout. J'avais des cheveux noirs délicatement frisés, des yeux bleus foncés, une fine moustache et, à ce qu'on disait, un sourire charmeur de vendeur d'elixirs. Je portais en prince un costume gris à rayures encore assez bon pour donner le change. Ajoutez à ma belle allure un superbe chapeau - pas un de ces horribles stetsons de cow-boy, non, un melon en velours à bords roulés - et vous obtiendrez l'image du jeune coq bouffi d'ambition que j'aimais donner de moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LaLoLaLo   19 février 2011
Désormais, je n'éprouvais plus qu'un seul désir, celui de devenir représentant de l'Ordre. Mieux encore : devenir l'Ordre. Qui ne connaissait pas le pouvoir de l'agence Pinkerton, ses méthodes implacables, ses ramifications à travers notre immense pays en construction ? Sans parler des mille légendes qui couraient sur son compte et l'entouraient d'une aura si mystérieuse que son seul nom suffisait à effrayer le brigand comme le corrompu ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Bellisa55Bellisa55   18 octobre 2015
Alors qu'elle me dévisageait, je découvris dans son regard mille lucioles argentées que je n'y avais jamais vus briller et elle me parut plus belle et touchante que jamais.
Commenter  J’apprécie          110
Videos de Michel Honaker (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Honaker
Michel Honaker : L'enchanteur de sable .Michel Honaker est à l'aise dans tous les styles. Il y a quelques mois, nous l'avions rencontré pour parler de sa trilogie Terre Noire (Voir l'interview) et aujourd'hui c'est dans un parking souterrain, lieu énigmatique ou débute le troisième volet de Chasseur noir, L'enchanteur de sable, que l'on se retrouve. du piano au parking, les ambiances se suivent mais ne se ressemblent pas. RencontreInterview réalisée pour le site spécialisé en littérature jeunesse Les Histoires Sans Fin (http://www.leshistoiressansfin.com)
autres livres classés : far westVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Yakuso Gokudo

Comment s'appelle le personnage principale de l'histoire?

Shirai
Saburo
Wakamatsu

4 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : Yakusa Gokudo, tome 1 : Les otages du Dieu Dragon de Michel HonakerCréer un quiz sur ce livre
.. ..