AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2351427246
Éditeur : Kurokawa (13/09/2012)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Il s'agit des aventures d'un jeune étudiant, Tatsuhiko, qui a accepté malgré lui un étrange contrat avec Emiru sa voisine de chambre: grâce à une faille pratiquée dans le mur, ils peuvent s'espionner un jour sur deux, à tour de rôle. Tatsuhiko est d'abord révolté par le caractère provoquant et sans-gêne de sa voisine et invente des stratagèmes pour échapper à son regard, sans toutefois se résoudre à réparer le trou entre leurs chambres. De même, il se retrouve àépie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Bouvy
  11 février 2016
Tatsuhiko quitte la campagne pour s'installer à la ville comme étudiant des beaux-arts. Il emménage dans un studio mais dès le premier jour il a l'impression qu'il est épié. Il découvre qu'il y a un trou dans la cloison qui le s'épare de l'appartement voisin. Il décide de sonner à la porte de son voisin de palier et y découvre une jeune et jolie femme, Emiru, qui lui avoue l'espionner et lui propose que chacun son tour, l'un regarde l'autre par le trou. Tatsuhiko est choqué par la proposition de sa voisine, qui n'hésite pas à employer le chantage pour forcer le jeune homme à accepter sa proposition. le lendemain, notre jeune héros se rend à son cours de dessin et retrouve sa voisine dans la même classe que lui. ...
Pour ce premier tome, le scénario manque un peu d'originalité mais les dessins sont clairs et le trait est pur. Les personnages ne manquent pas de charme et l'histoire est délicieusement érotique. La psychologie des personnages n'est pas encore trop prononcée. Dans ce premier tome, c'est plutôt la légèreté qui est mise en avant. Peut-être que cette série va évoluer pour gagner en profondeur mais il se dégage malgré tout quelques émotions de cette histoire qui se veut avant tout érotique.
Concernant la numérisation de ce livre, en format Kindle, sur tablette ou Smartphone de type iPad ou iPhone, elle plante complètement, écrasant les pages dans le sens vertical, rendant ainsi les personnages courts et trapus. Dommage, ça gâche le dessin. Et si vous orientez votre tablette dans le sens horizontal, vous n'avez plus qu'une ligne écrasée, mélange illisible des cases. Par contre, ce qui est rare chez Amazon, ce manga est lisible sur Pc et là, les pages restent au bon format. Espérons qu'Amazon corrige rapidement le problème car je viens de télécharger le deuxième épisode et je dois faire le même constat. Donc, pour le moment, ne lire la version numérique que sur ordinateur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Arlenone
  25 février 2016
Nozokiana est un manga frais et léger que j'ai apprécié lire (et relire). J'ai voulu tester les ecchi tout en étant assez sceptique sur le genre et au final, ça se révèle être une vraie surprise. Mieux: c'est une série addictive.
Nous plongeons dans le nouveau quotidien de Tatsuhiko Kido, un provincial fraîchement installé à Tokyo pour faire ses études. Quotidien très vite troublé par une voisine mignonne, troublante mais aux jeux et à la philosophie de vie très étrange.
Ce premier tome est un coup de coeur! Très vite, on s'attache aux personnages, on (sou)rit. Kido m'a fait l'effet d'une héroïne de shojo qui est entourée de beaux mecs et qui ne sait pas quoi faire. C'est assez drôle ce point de vue là, les rôles échangés. Il s'attire facilement des ennuis et atterrit dans des situations cocasses, compliquées. Et quelque chose me dit que ça va être ça tout le long de la série, ce qui promet d'être assez drôle.
Le personnage d'Emiru est mon préféré, je pense. (Pour une fois qu'un des personnages principaux est un de mes favoris!). A première vue, elle semble sans gêne, exhibitionniste avec un côté peste manipulatrice, mais très vite, on se rend compte qu'elle a une personnalité beaucoup plus complexe que ça et qu'elle est même très réfléchie, avec des valeurs.
Ca m'a particulièrement sauté aux yeux quand Kiribiki est entré en jeu. Sous ses faux airs innocents, cette fille est très louche et semble très peu respectueuse des autres. *SPOILER: Et très axée sur le sexe, possessive avec ses attitudes de violeuse! è_é*
L'histoire est principalement axé sur l'évolution des personnages et des relations les uns envers les autres, avec ce secret si particulier que Kido garde et tente de préserver coûte que coûte, même si cela compromet d'autres choses. Bien qu'il y ait -naturellement- beaucoup de scènes explicites, j'ai trouvé que l'ambiance était plus enfantine, teinté d'innocence. Il y a de l'amusement, certes, mais ça n'est pas malsain comme j'ai pu croire au début. Et l'on s'interroge sur ces personnages qui mettent parfois plus facilement leur corps à nu que leur être.
J'ai aussi beaucoup aimé le dessin, rond, mignon et qui m'a a plusieurs reprise rappelé les traits de Takeshi Obata (Death Note), au niveau du character design.
Nozokiana est une lecture légère, plaisante et drôle. Ce premier tome annonce une série addictive bourrée de gags et d'humour et de petites réflexions que j'ai hâte de lire. Les prochains tomes promettent également certains mystères dévoilés ou nouveaux aussi, et j'ai également hâte de voir comment les personnages aussi bien que l'histoire, et plus particulièrement la situation de Kido, vont se dérouler. ^^

Lien : http://anskarad.blogspot.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
shogwun
  10 octobre 2012
Après la lecture des premiers chapitres j'avoue avoir hésité à mentionner sur ce site avoir lu ce manga.
Des plus érotiques, on aborde ici le voyeurisme où la charismatique et fine stratège voisine impose à notre héros un planning de voyeurisme.
"Lundi, Mardi et Mercredi tu peux me regarder via le trou séparant nos 2 appartements mais le jeudi, vendredi et samedi ce sera mon tour"
Avec interdiction de boucher le trou sous peine de dévoiler quelques photos compromettante.
Bien sur cette situation semble improbable mais la jeune et belle voisine n'est pas dénué d'un sens machiavélique qui finit par séduire.
Et les 10 volumes suivants déjà édités au Japon n'ont rien à envier au premier.
Pour public très averti.
Commenter  J’apprécie          50
zazaone
  27 décembre 2013
Mouaif...
Entre hentaï et ecchi mon coeur balance pour classifier ce manga. La situation de départ ouvrait pourtant des tas de possibilités ! Kido vient d'aménager pour commencer ses études d'art et découvre un trou dans le mur. Il peut observer la chambre d'une de ses condisciples Emiru. S'ensuit un pacte/ un jeu imposé par Emiru. Ils se partagent à tour de rôle les jours de la semaine pour épier l'autre grâce à ce trou.
J'espèrais du suspens, des doutes, des quiproquos etc... Et bien non. tout ne tourne qu'autour d'une seule chute : montrer des filles nues ! Et le plus en action possible, de préférence.
Si le second tome continue dans la même veine, je laisse tomber.
Commenter  J’apprécie          50
mikaelunvoas
  16 février 2019
Ce manga c'est vraiment un truc pour mec et c'est un concept bien japonais quand même. Bon un étudiant qui emménage dans un petit studio et remarque un trou dans la cloison, ok ça peut arriver. Mais évidemment , la voisine est super jolie, étudiante et elle s'exhibe en plus. Il va la voir et elle lui propose de s'épier à tour de rôle tous les jours sauf le dimanche. Ca rentre dans le fantasme optimum de tout voyeur. A noter que bien sur ici, toutes les filles sont en tenue d'écolière, super mignonnes et sexy avec des grosses poitrines et que l'ensemble est censuré à la nippone (on ne voit jamais le sexe des personnages). Et bien, ce genre de manga me rappelle "attache moi", l'histoire tourne vite en rond...
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (2)
BoDoi   21 janvier 2013
Ce titre qui ne se prend donc pas au sérieux est un habile mélange entre un shônen romantique et une BD érotique, sans tomber dans la vulgarité d’un harem manga.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Actualitte   19 septembre 2012
Grâce à un rythme effréné des conquêtes, des corps et des réparties, Wakoh Honna sait donner l'envie à son lecteur d'aller plus loin dans l'aventure afin de suivre, lui aussi voyeur, la suite des événements.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ElenaKyoobyooElenaKyoobyoo   18 juin 2018
-S'épier l'un, l'autre ? C'est-à-dire ?
-Je propose la règle suivante. Chacun espionne l'autre à tour de rôle, un jour sur deux. Par exemple, vous prenez les lundi, mercredi et vendredi, et moi, les mardi, jeudi et samedi. Et le dimanche repos. Avec, bien sûr, l'obligation pour celui qui est observé de faire comme si de rien n'était. Ainsi on se mettra totalement à nu devant l'autre
Commenter  J’apprécie          00
mikaelunvoasmikaelunvoas   16 février 2019
La règle qu'elle m'avait imposée qui consistait à s'épier à tour de rôle sauf le dimanche.
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
autres livres classés : voyeurismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
284 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre