AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782844200303
77 pages
Éditeur : Thierry Magnier (30/11/-1)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Lucie a deux mamans, mais deux mamans
qui s'aiment pour de vrai..Pour les sept ans
de Lucie, elles ont décidé de lui dire qui
est sa vraie mère.
Lucie va inventer une terrible histoire pour
ne pas savoir, mais ces mensonges ne feront
que détruire le couple. Lucie et ses copains
n'auront plus qu'un objectif : faire revenir
à la maison sa deuxième maman.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Harioutz
  12 mai 2019
Un très joli petit roman sur l'amour entre deux mamans.
La narratrice, leur fille de 7 ans, qui les aime sans distinction, redoute d'apprendre qui est "sa mère biologique" (sa """vraie""" mère) et la suite de l'histoire nous prouvera que ce n'est pas sans conséquences, en effet.

Commenter  J’apprécie          610
Ziliz
  29 septembre 2011
Lucie a deux mamans : Delphine et Solange. Elle n'est pas la seule dans ce cas dans sa classe : Cécile, dont les parents sont divorcés, a une mère et une belle-mère ; quant à Marie-Laure (orpheline ?), elle a été successivement recueillie par différentes femmes qu'elle considère comme autant de mamans. Aucun problème pour Lucie, donc. Sauf que ses sept ans approchent, et Delphine et Solange ont décidé de lui révéler, le jour de son anniversaire, laquelle est sa mère biologique, "par honnêteté", disent-elles. Mais Lucie ne veut rien savoir, de peur de ne plus les aimer autant toutes les deux...
Evoquer les couples parentaux homosexuels dans un roman destiné aux CE-CM ? L'idée me semble bonne. Il s'agit en tout cas d'un bon tremplin pour en discuter avec ses enfants. Mais quelques éléments me gênent dans ce petit récit, me font même grincer des dents :
- Lucie appelle ses deux mères 'maman', de manière indistincte. Ouch... Autant affubler des jumeaux d'un prénom identique, non ? On a bien affaire à deux personnes, même si le couple parental apparaît parfois comme une entité indissoluble (ici ou dans un couple hétéro). Il me semble important de les différencier dans la façon de les désigner, d'une manière ou d'une autre.
- Les femmes décident de révéler une information à la fillette contre son gré. Toute vérité n'est pas bonne à dire aux enfants de tout âge, attendons qu'ils soient prêts à l'entendre, NOTRE vérité. Laissons-les se forger la leur, qui leur convient, qui les rassure, tant qu'ils n'en demandent pas davantage.
- Lucie et ses camarades de classe me semblent bien mûrs pour leur âge supposé (sept ans). J'aurais plutôt vu des pré-ados dans ces rôles, a fortiori lorsqu'il est question d'en débattre en classe...
Bien sûr, il s'agit là d'avis purement personnels, je n'ai pas été confrontée directement à la question de la parentalité homosexuelle, ni de près ni de loin... Les autres aspects, en revanche, concernent et interpellent la mère que je suis.
Je reste donc très dubitative sur ce roman, malgré un intérêt indéniable sur le thème général.
Chaque chapitre est joliment précédé d'illustrations en noir et blanc d'Antoine Guilloppé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
LeonoraJesperluette
  25 mars 2014
Je dois bien confesser un très grand respect pour l"oeuvre de Christophe Honoré : en tant que réalisateur, écrivain, écrivain pour la jeunesse...
Il dépeint ici un univers amoureux empreint de douceur. La tendresse et le sens partagé des responsabilités dont font preuve Solange et Delphine, les deux mamans de Lucie, invitent à l'empathie et à la compréhension des couples homosexuels. Les deux mamans se questionnent : peuvent-elles faire grandir leur fille toutes les deux ? Ne risque-t-elle pas de souffrir de sa condition d'enfant de deux femmes ?
C'est pourquoi, lorsque Lucie leur ment et prétend subir à l'école des réflexions désagréables de ses camarades pour couper court à la volonté des deux femmes de lui dévoiler qui est sa maman biologique, car l'enfant craint de ne plus les aimer autant toutes les deux, Solange et Delphine envisagent de se séparer....
Ce roman est avant tout une histoire d'amours : Lucie aime profondément ses deux mamans, et ne souhaite pas faire de différences entre elles, lien biologique ou pas. Solange et Delphine s'adorent, mais elles sont prêtes à faire passer le bien être de leur fille avant tout, et même avant le fort lien qui les unit. Une beau moment de tendresse !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
HarioutzHarioutz   12 mai 2019
Si aujourd'hui je parle de mes deux mamans, c'est que nous sommes le 10 avril, jour catastrophique, jour de mes sept ans.
Aujourd'hui, si tout se passe mal, je dois savoir qui de mes deux mamans est ma vraie maman, ma maman biologique comme elles disent.
Puisque sept ans, c'est l'âge de raison, elles ont décidé pour moi que je devais raisonnablement savoir, qu'il n'y avait plus de raison pour que je sache pas, qu'il allait bien falloir se faire une raison ...
Mais elles ont tort !
Parce que moi, je ne veux rien savoir du tout.
Je veux continuer, comme avant, avec mes deux mamans. Point.
Je ne veux pas que les choses changent, que les choses se compliquent.
Je ne veux pas savoir, je ne veux pas savoir !
Ce sera trop terrible quand je saurai qui est la vraie, de ne plus pouvoir aimer l'autre.
En plus, j'imagine à l'heure des mamans, Cécile me demander méchamment : "Dis, aujourd'hui, c'est ta vraie ou ta fausse, de mère ?" ...
Je serai obligée de lui faire bouffer du sable pour qu'elle s'excuse, après je passerai pour la chef des filles et les garçons n'oseront pas m'envoyer des mots doux.
Surtout Sylvain, il est déjà assez coincé.
10 avril, si elles mettent leur menace à exécution, elles vont avoir la guerre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
HarioutzHarioutz   12 mai 2019
Ah oui, mes deux mamans ne font pas qu'aller ensemble aux réunions de parents d'élèves, elle s'embrassent aussi.
Enfin, pas pendant les réunions, mais avant, à la maison, ou après, dans la voiture, elles sont très, comment dire, bisous en veux-tu, en voilà.
D'ailleurs, c'est peut-être ce que je devrais annoncer en premier : j'ai deux mamans qui s'embrassent.
Pour les gens, ce serait tout de suite plus clair, et moi, ça m'éviterait d'avoir à expliquer.
Expliquer, c'est souvent long, ennuyeux et un peu effrayant.
Toujours une petite peur qu'on se moque de moi, ou pire, qu'on ne me croie pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          64
Fire80Fire80   24 février 2018
J’ai deux mamans.
Voilà ce que je réponds aux gens que je ne connais pas et qui me demandent qui je suis. Je le dis pas pour crâner, juste parce que c’est la vérité et que je n’aime pas trop qu’on me pose des questions. Aussi, c’est vrai, peut-être un peu pour crâner.
Oui je sais, c’est pas incroyable incroyable. Je ne suis pas la seule. Cécile a deux mamans. Celle d’avant, du temps où son père était marié, et celle d’après où son père était divorcé. Marie-Laure pareil, deux mamans. Enfin je dis deux, mais je suis loin du compte. En fait elle a autant de mamans que de familles d’accueil : Maman Goncourt, Maman Chemin-Vert, Maman Poissonnière, Maman Charles-de-Gaulle-Étoile… A chaque fois que Marie-Laure change de famille, elle donne le nom de la station de métro la plus proche à sa nouvelle maman.
Mais moi, l’incroyable incroyable vient du fait que j’ai deux mamans, et stop ! Deux mamans qui vivent ensemble dans le même appartement, qui vont ensemble aux réunions de parents d’élèves, ensemble m’emmènent en vacances au bord de la mer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Christophe Honoré (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Honoré
A chaque fois qu'on vérifie l'âge de Vincent Lacoste sur Internet, c'est la même sidération. A seulement 26 ans, il a autant de films au compteur (27) que certains confrères en fin de carrière. Dont pas mal de rôles qui exploitent son indéfectible dégaine d'adulescent mou du bulbe. Après un très attendu virage vers la gravité entrepris en 2018 devant la caméra de Christophe Honoré (Plaire, Aimer et Courir vite) et Mikhaël Hers (Amanda), le retrouver en glandeur immature dans Mes jours de gloire, dirigé par son ami d'enfance Antoine de Bary, ressemblait de prime abord à un retour en arrière. Mais son personnage d'enfant acteur dépressif gagne en épaisseur à mesure que le film avance et entre en résonance avec la propre biographie de son interprète. Toujours aussi détendu et avec une gentillesse hors norme, Vincent Lacoste s'est prêté, pour la seconde fois, à notre questionnaire sur petits papiers adhésifs et colorés.
+ Lire la suite
autres livres classés : HomoparentalitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3760 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre