AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Editions Les Escales (01/10/2018)

Note moyenne : 4.27/5 (sur 13 notes)
Résumé :
A Terre-Neuve, sur une île au fin fond du Canada, vivent Finn, sa sœur Cora et leurs parents. A travers le brouillard, le vent et la pluie, Finn, onze ans, compte les bateaux de pêche, de moins en moins nombreux : il n’y a plus de poissons à pêcher et donc plus de travail. L’île se vide peu à peu de ses habitants et même ses parents sont obligés de travailler un mois sur deux dans l’Alberta. Sa sœur finit par partir. C’en est trop pour Finn : avec les caribous, le l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Livresque78
  19 octobre 2018
Je découvre avec ce roman, la maison d'édition Les escales et l'auteure Emma Hooper.
Cette lecture me laisse une impression d'ensemble très poétique, Emma Hooper nous fait vivre au rythme de cette île de Terre Neuve au Canada. Une vie tellement différente de ce que nous connaissons ici en France, en tout cas en région Parisienne.
Cette île vit au rythme de la pêche et quand le poisson ne se montre plus, la vie des habitants est totalement chamboulée, la plupart partent pour travailler ailleurs, ils laissent sur place quasiment tout ce qu'ils possèdent pour changer de vie.
Pourtant la famille de Finn et Cora essaie de faire différemment, de préserver la famille tout en subvenant à ses besoins.
Un très beau roman qui parle de voyage, de musique, de famille, mais aussi de l'envie d'évasion de Cora et de Finn qui lui, avec la naïveté de son enfance, a toujours l'espoir d'arranger la situation de son île.
Lien : https://livresque78.wordpres..
Commenter  J’apprécie          210
Sharon
  21 octobre 2018
Ce roman pourrait être qualifié de contemplatif. Ce n'est pas tant les actions qui sont racontées qui sont importantes que la manière dont elles sont racontées. L'histoire est simple. Nous sommes sur une île isolée, au Canada. Les villageois, dans ces années 90 débutantes vivent de la pêche. Vivaient, plutôt. du coup, tous partent pour trouver du travail ailleurs puisque la mer ne les fait plus vivre. Parfois même, ils partent définitivement. Ce n'est pas le cas des parents de Finn et Cora, dont nous suivons l'histoire dans deux temporalités différentes, leur jeunesse, leur présent. Eux alternent leur travail sur le continent, l'un reste toujours auprès des enfants, situation qui n'est pas idéale pour mener une vie de couple équilibrée. Finn n'a que onze ans, il est un rêveur, et ne manque pas de ressources pour tenter de faire revivre son île – faire revenir les poissons, pour faire revenir les gens. Cora aussi, à son niveau, agit, de manière très différente.
Ce pourrait être infiniment triste, cela ne l'est pas à cause de l'extrême musicalité du texte, de sa poésie pourrai-je dire. Voir les récits légendaires qui parsèment le texte, comme celui des serpents en Irlande. Finn a rencontré une conteuse hors pair en la personne de Mrs Callaghan, elle qui lui conte également l'histoire de ses propres parents. Il s'agit, déjà, d'une histoire de départ : Aidan est devenu tôt orphelin de père, Martha a perdu ses deux parents, morts en mer, et ses soeurs sont parties successivement pour le continent, pas toujours volontairement. Se soigner sur une île, oser mettre des mots sur ses souffrances physiques est tout sauf facile quand on a deux petites soeurs dont il faut prendre soin.
Les chants du large, c'est la vie de cette communauté de pêcheurs qui s'en vont peu à peu. Finn guettait les lumières des bateaux le soir, ceux qui étaient sortis et pas encore rentrés, de moins en moins nombreux. Isolés, les pêcheurs avaient appris à se débrouiller seuls, chacun, à tour de rôle, était chargé d'organiser les secours, de chercher les débris de bateaux et surtout, les survivants.
Un très beau roman à recommander à tous ceux qui aiment la musicalité et la poésie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Madame_lit
  06 octobre 2018
Chère lectrice, Cher lecteur,
J'ai reçu d'Alto Les chants du large d'Emma Hooper. Ce roman fait bonne figure pour la rentrée littéraire 2018. Mais que raconte ce récit? Tout d'abord, il parle de l'île de Terre-Neuve et de ses habitants. Ces derniers ont vu les poissons abandonner l'océan. Il ne reste que la mer, le vent, les maisons délaissées, les vieilles chansons soufflant dans le vent. Donc, les gens de cette île ne peuvent plus vivre de la pêche. Ils sont amenés à quitter progressivement le lieu. C'est l'exode comme il y en a trop dans le vaste Canada. Un garçon de onze ans, Finn O'Connor, croit qu'il pourra faire revenir les poissons et sa soeur Cora grâce au plan qu'il élabore. Cette dernière, une adolescente, a décidé d'aller travailler en Alberta, pour gagner sa vie en surveillant les ours en compagnie de deux chiens. Parallèlement à l'histoire de Finn et de sa soeur, il y a celle de leurs parents, Aidan et Martha, qui doivent subvenir aux besoins de leur famille en quittant à tour de rôle l'île pour travailler eux-aussi en Alberta sur un site de pétrole. En ce sens, le lecteur suit leur parcours lorsqu'ils sont des adolescents, puis des parents. Les poissons reviendront-ils pour le plus grand bonheur des habitants de l'île? le chant des sirènes de l'Atlantide pourra-t-il enivrer la mer?
C'est ce dont Emma Hooper nous parle au fil des pages de son roman. Elle décrit magnifiquement avec une certaine nostalgie la vie des gens de cette île. Elle nous raconte leur triste sort. Elle réussit à chuchoter à notre oreille le désarroi d'un enfant de onze ans face à l'éclatement de sa famille et de son île, à nous faire entendre le murmure de la mer, à nous plonger dans le désespoir d'une famille et des habitants d'un espace face au déracinement.
Même si personne n'avait vu de poisson sur le rivage depuis un an. Même si personne n'avait attrapé de poisson depuis l'année de ses neuf ans, Finn, assis dans sa barque, attendit. Il n'y avait pas d'autres bateaux sur la mer. Rien que le vent et l'eau à des kilomètres à la ronde. (p. 38)
Ce qui se passe quand tu quittes l'endroit que tu aimes, expliqua Mme Callaghan, c'est que tu vieillis d'un coup et tu meurs (p. 104)
Je me suis laissée bercer par les mots de l'écrivaine, j'ai écouté le murmure des vagues, j'ai senti tomber la pluie sur le rivage, j'ai surveillé le brouillard modifiant le paysage à la ronde. J'ai lu une belle histoire durant plus de quatre cents pages et je me suis attachée à Finn, à son désir de voir sa famille réunie, au son de son accordéon et je l'ai suivi pas à pas dans l'élaboration de son plan. C'est beau, c'est grand comme le Canada, c'est puissant comme les vagues de la mer. Emma Hooper possède un talent de conteuse indéniable. Elle a recours à la magie des mots, au folklore, aux légendes. de plus, j'ai apprécié retrouver des chansons dans le récit. Elles livrent un message à qui veut bien les écouter.
L'océan est vaste
J'peux pas le traverser
Et j'ai pas d'ailes non plus
Pour voler
Je vous inviter à embarquer dans le bateau de Finn, à aller guetter le poisson à ses côtés, à écouter avec lui le chant de la mer et à tenter de décoder un mystère aussi grand que l'univers aux couleurs de l'Atlantide… Qui sait? Vous l'aiderez peut-être à faire revenir les poissons.
Ce livre s'inscrit parfaitement dans le mois consacré à la littérature britannique pour le défi littéraire Madame lit des livres du monde car Emma Hooper est née au Canada, mais elle vit en Angleterre depuis quelques années.
Je tiens à remercier la maison d'édition Alto car elle m'a fait parvenir ce très beau livre. Je vais certainement lire le premier roman, Emma et Otto, paru en 2015, de cette écrivaine.
https://madamelit.ca/2018/10/04/madame-lit-les-chants-du-large-demma-hooper/
Lien : https://madamelit.ca/2018/10..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
vratajczak257
  05 novembre 2018
C'est une lecture agréable, très poétique, un brin fantasque que nous propose là Emma Hooper. Une histoire parfois dure qui nous confronte à la vie des marins iliens du grand nord Canadien. En effet, les poissons disparaissent et les bateaux bientôt ne sortent plus... Peu à peu l'île se vide et les familles partent s'exiler pour trouver du travail ailleurs ... Seule la famille de Finn et de Cora résiste en alternant un mois de travail sur deux à l'extérieur. C'est un mode de vie difficile qui nous est expliqué là mais atténué par le regard de l'enfant narrateur. Finn n'a que 11 ans et des idées plein la tête. Cora s'occupe en lisant et en décorant les maisons isolées dans les différentes couleurs des divers pays existants. Finn suit des cours d'accordéon avec la fantasque miss Callaghan, qui est aussi une conteuse hors pair et lui raconte l'histoire de ses parents : Martha et Aidan. Finn saura-t-il sauver son île et son devenir grâce à l'idée soufflée par Mme Callaghan ?
C'est une histoire lumineuse, qui ne vire jamais dans le pathos mais qui décrit avec humilité la vie peu ordinaire des pêcheurs Canadiens des années 90. On reconnaît là la patte des lectures des éditions les Escales. Toujours un plaisir de lire ce type de récit. Merci à netgalley pour le prêt de ce roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cathulu
  04 novembre 2018
Finn, sa soeur aînée Cora et leurs parents vivent sur une île de terre-Neuve. Las, les morues et autres poissons ont disparu , lîle se dépeuple.
Finn et sa soeur dans un premier temps, puis Finn seul, sans jamais se plaindre, mais avec aisance et harmonie vont faire face à cette situation à leur manière.
Seul le nom de l'auteure, dont j'avais adoré le premier roman, m'a décidée à lire ce texte dont le thème n'avait rien d'emballant.
Bien m'en a pris car j'ai retrouvé l'écriture, toujours un ton au-dessous de ce à quoi on pourrait s'attendre, les ellipses tant narratives que stylistiques qui freinent juste avant de tomber dans le pathos ou le convenu.
Avec poésie, avec candeur, mais aussi détermination, les personnages d'Emma Hooper luttent contre la solitude, le chômage, sans jamais perdre de vue leurs sentiments.
Ces gens sont faillibles, mais les chansons de Terre-Neuve qu 'ils entonnent drainent à la fois le passé, irriguent le présent et ouvrent, si ce n'est vers un avenir, du moins vers une solidarité, une union à la fois poétique et fraternelle. Une atmosphère de fable et un grand coup de coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
Lexpress   01 octobre 2018
Emma Hooper, musicienne dans la vie, déjà auteure d'un premier livre empreint de féerie, écrit comme jadis on se chuchotait des épopées, à la veillée. Son verbe mélodieux épouse les nostalgies et les illusions fiévreuses d'un petit garçon qui croit aux prodiges. A une nouvelle Atlantide créée de ses mains. Pourquoi pas ?
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Madame_litMadame_lit   06 octobre 2018
Même si personne n’avait vu de poisson sur le rivage depuis un an. Même si personne n’avait attrapé de poisson depuis l’année de ses neuf ans, Finn, assis dans sa barque, attendit. Il n’y avait pas d’autres bateaux sur la mer. Rien que le vent et l’eau à des kilomètres à la ronde.
Commenter  J’apprécie          10
Madame_litMadame_lit   06 octobre 2018
Ce qui se passe quand tu quittes l’endroit que tu aimes, expliqua Mme Callaghan, c’est que tu vieillis d’un coup et tu meurs (
Commenter  J’apprécie          30
SharonSharon   20 octobre 2018
Je ne peux pas sauver tout le monde. Mais j'avais besoin de sauver quelqu'un. Alors je vous ai choisie. Juste parce qu'il fallait que je choisisse quelqu'un et parce que vous ressembliez à la Dame de Shalott. Je ne voulais pas que vous mouriez.
Commenter  J’apprécie          10
Madame_litMadame_lit   06 octobre 2018
Trop de silence et trop de nuit pour la musique, trop d’appels de la mer pour lire. Il n’y avait rien d’autre à faire que raconter des histoires.
Commenter  J’apprécie          10
SharonSharon   20 octobre 2018
C'était un matin normal. C'était elle qui était à l'envers, du mauvais côté du temps.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Emma Hooper (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emma Hooper
Emma Hooper raconte comment elle a trouvé l'inspiration pour écrire son premier roman, en puisant notamment dans l'histoire de ses grands-parents.
autres livres classés : canadaVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox






Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
219 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre