AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de akasha580


akasha580
  21 juin 2011
Il s'agit d'un livre que j'avais repéré lors de l'annonce de certaines parutions aux éditions Michel Lafon... J'ai été très très heureuse de le recevoir grâce à un partenariat avec Livraddict et cette maison d'édition et je les en remercie énormément !!!!

L'histoire pourrait sembler basique... Tobe Hooper est réalisateur, c'est lui qui nous a pondu le très célébrissime Massacre à la tronçonneuse. Il est contacté par un homme qui l'invite à venir voir la projection du film qu'il a découvert par hasard... Un film que Tobe a réalisé alors qu'il n'avait que 15 ans. Première et unique projection prévue à minuit à Austin.
De là, va se produire des choses assez étranges et déconcertantes, le pays tout entier va se retrouver contaminer par... Par quoi d'ailleurs ? le Game ?

Avouons que l'histoire sur le coup n'est pas des plus originale : un film projeté à minuit et ensuite une contamination... Ecrit comme cela, tout de suite, cela ne donne pas envie ! Et pourtant... la mise en page est tellement sublime et originale que l'on est tout de suite captivé par le fond.
Le livre est présenté dans le style témoignage-documentaire : on lit le point de vue et les pensées de plus ou moins tous les personnages que ce soit par mails, par twitter, par écrit dans un blog ou un journal intime, on a également des passages narrés mais on sait toujours qui parle puisque son nom est inscrit (façon script)... Et on retrouve quelques coupures de journaux; on pourrait presque se demander si ce n'est pas réel ;))
Cela rappellerait bien certains films d'horreur un peu dans le style Blair Witch ou bien plus récemment Paranormal Activity, cette façon de faire dans le style

----------- la suite sur mon blog
Lien : http://leslecturesdesophie.o..
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox