AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Skritt


Skritt
  21 juillet 2011
Avant de commencer cette chronique, je tiens à remercier Bibliofolie et Michel Lafon pour ce partenariat.

Midnight Movie raconte à la manière d'un entretien individuel avec les protagonistes et des éléments recueillis sur Internet – messagerie, blog… - les événements tragiques que l'on appelle le "Game".

Tobe Hooper, génial réalisateur de Massacre à la Tronçonneuse, est invité à un festival à Austin au Texas pour visionner sa première réalisation, faite pendant son adolescence, et récupéré on ne sait comment par un individu un peu bizarre, Dude McGee.

Pendant la représentation, que tout le monde s'accorde à dire que c'est une sacré "merde", les spectateurs sont pris d'une envie irrépressible de violence physique ou de pulsions sexuelles démesurées.

Dans la ville, puis dans le pays, et enfin au niveau mondial, des événements étranges surviennent alors, incendies, attentats, accidents… Nous lisons en quelque sorte le compte rendu de l'origine et de la nature de ces événements.

Comme l'explique Tobe Hooper, un bon film d'horreur, c'est de l'horreur, parce que les gens payent pour avoir peur, et du sexe. Et Midnight Movie ne déroge pas à la règle. Il y a du sexe, du gore et un peu d'humour pour faire passer le tout. C'est savamment mélangé pour nous faire passer un très bon moment de lecture. Tout d'abord, il est vrai que la couverture est attirante, donne envie d'aller plus loin, et dès les premières pages on est immédiatement pris et c'est difficile de le lâcher. Ensuite, c'est très bien écrit, alliant dialogue et description facilement, il est aisé de lire des dizaines de pages sans s'en rendre compte.

Le suspense – oui, il y en a un petit peu dans les films d'horreur – est dosé correctement pour ne pas tomber dans le zombie-cri-sang habituel, et ne pas nous faire perdre le fil de l'histoire. La première partie concerne le festival et les premiers cas, la deuxième partie traite des multiples cas rencontrés dans le pays, et la troisième partie relate les investigations du réalisateur et des autres survivants pour élucider le mystère du "jus bleu".

Les dernières pages, comme la dernière scène d'un bon film d'horreur, laisse présager d'une suite même s'il n'y en aura pas. Tous les ingrédients du bon film d'horreur sont présents dans ce roman. Comme pour Massacre à la tronçonneuse, que vous aimiez ou pas, il faut au moins le voir une fois. Midnight Movie est un roman à lire pour son genre différent, au moins une fois, pour connaître, que vous aimiez ou pas. Pour ma part, adepte du classique de Tobe Hooper, j'ai adoré Midnight Movie.

Je remercie Bibliofolie et Michel Lafon pour ce partenariat un peu gore.
Lien : http://skritt.over-blog.fr/a..
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus