AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2361930455
Éditeur : Les Grandes Personnes (18/08/2011)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 157 notes)
Résumé :
Londres, 1861. Grace Parkes, presque 16 ans, vient d'accoucher d'un enfant mort-né. Afin de lui donner une sépulture décente, la jeune fille embarque à bord de l'express funéraire Necropolis, en direction du cimetière de Brockwood.

Elle fera là-bas une rencontre avec Mr et Mrs Unwin, propriétaires d'une des plus grandes entreprises de pompes funèbres de la capitale, qui lui proposent de l'employer comme pleureuse d'enterrement. D'abord réticente, Gra... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (53) Voir plus Ajouter une critique
juliette2a
  26 août 2014
Waterloo Necropolis est un roman très sombre, qui n'est pas sans rappeler les romans de Dickens. L'action se déroule en effet au XIXème siècle, dans les rues poussiéreuses de Londres. Nous croisons ainsi la jeune Grace Parkes, qui, à peine âgée de quinze ans, se rend dans le cimetière de Brookwood afin d'enterrer son enfant mort-né. C'est dans cet endroit sinistre qu'elle fera la connaissance de personnes tout à fait différentes, d'une part, M. et Mrs. Unwin, entrepreneurs en pompes funèbres, assoiffés d'argent qui proposent à la jeune fille de devenir pleureuse d'enterrement. D'autre part, Grace rencontre James Solent, un jeune avocat, venu de Londres pour l'enterrement de sa soeur, jeune homme généreux qui offrira son aide à Grace lorsque celle-ci en aura besoin.
Rentrée de Brookwood, Grace retourne dans sa modeste chambre qu'elle partage avec sa soeur Lily, certes plus âgée, mais simple d'esprit. En effet, Grace et Lily sont orphelines, car leur père les a abandonnées avant la naissance de Grace et leur mère est morte quelques temps auparavant. C'est à partir de là que Mary Hooper dépeint les conditions misérables des deux jeunes filles, dignes de celles d'Oliver Twist : pour survivre, ces dernières sont obligées de vendre du cresson dans le quartier de Seven Dials. de même, grâce à l'extrême bienveillance de leur logeuse, Grace et Lily ont un toit où s'abriter après les terribles journées qu'elles doivent endurer. Malheureusement, cette vie ne peut durer éternellement, et peu après, leur pension est détruite, étant jugée « insalubre » : les deux soeurs se retrouvent à la rue, sans affaires personnelles, sans connaissances et pire encore, sans protection contre les voleurs et les ivrognes rôdant dans les quartiers pauvres de la capitale. Grace n'a d'autre choix que d'accepter le travail proposé par Mrs. Unwin : elle devient ainsi pleureuse d'enterrement et Lily se fait embaucher comme domestique. Toutefois, derrière cette apparente générosité se cachent des sentiments mesquins et cruels de la part des Unwin, et les deux jeunes soeurs sont loin d'imaginer les raisons du comportement de leurs supérieurs…
Ceci n'est qu'un court résumé, tellement cette oeuvre est riche en rebondissements ! J'ai beaucoup aimé ce roman, porté par une héroïne courageuse, intelligente et généreuse, qui m'a touchée. Grace est un Oliver Twist au féminin, et je me suis totalement attachée à elle ! Mary Hooper nous propose d'autres personnages intéressants, comme Lily, Mrs. Smith ou encore James Solent, véritable gentleman. Seulement, ce roman ne manque pas de personnages cruels, semblables aux Thénardier de Victor Hugo, en la personne des Unwin.
La plume de Mary Hooper est vraiment agréable ; la peinture de la société de l'époque est parfaitement réalisée, et l'explication de l'auteure à la fin du livre (notamment sur l'express funéraire Necropolis, la mort et le deuil à l'époque victorienne, Victoria et Albert, les pauvres à l'époque victorienne ou encore Charles Dickens) m'a beaucoup plu, et nous permet de mieux comprendre la vie si difficile de tant de familles au XIXème siècle. Bref, j'ai été conquise par ce petit roman, qui mérite largement notre attention !
A lire !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
claireo
  23 mai 2014
Grace, jeune fille pauvre de Londres, se rend au cimetière de Brockwood pour y enterrer l'enfant mort-né qu'elle vient d'avoir. Petit à petit on découvre le passé de la jeune fille et de sa soeur, les malheurs qu'elles ont subi et les difficultés auxquelles elles doivent faire face. Orphelines, leur existence est précaire, comme celle de nombreux londoniens de l'époque, elles vivent au jour le jour de petits travaux. Grace est une héroïne courageuse et attachante. Par nécessité, elle va travailler pour l'entreprise de pompes funèbres des Unwin, qui sont prêts à tout pour s'enrichir. Un jeune assistant juridique, James, lui apportera son aide et lui permettra de retrouver l'héritage de son père.
C'est bien écrit, avec une intrigue bien noire, voire macabre, du suspens jusqu'à la fin, et une description fidèle des quartiers pauvres et de la misère à l'époque victorienne... J'ai aimé ce roman.
Commenter  J’apprécie          280
MllePeregrine
  15 novembre 2014
Ce roman est vraiment intéressant. Il se distingue de beaucoup d'autres par une intrigue assez originale: en 1861, à Londres, Grace a presque 16 ans. Elle monte à bord de l'express funéraire Necropolis, en direction du cimetière de Brookwood, pour y dire adieu à un être cher. (4ème de couverture).
Là bas, on lui propose de devenir pleureuse d'enterrement...
Le cadre est posé, bien sombre.
Plus les pages se tournent et plus le lecteur est immergé dans ce Londres Victorien, plein de boue et très embrumé. Grace doit faire face à un abominable complot et si la fin se devine assez facilement, l'écriture de Mary Hooper capte l'attention jusqu'à la dernière page.
Mention spéciale aux explications de l'auteur, en fin d'ouvrage, sur le contexte historique de l'époque et sur cet Express Funéraire Necropolis, qui, je ne le savais pas, a réellement existé.
Un dernier mot, enfin, sur les éditions "Les Grandes Personnes" découvertes il y a quelque temps lors de ma lecture de "Calvino-Calvina": j'aime beaucoup leur format, plus long et moins large que les autres livres brochés, et leur sélection de livres publiés sort, selon moi, de l'ordinaire. Je vais rester attentive à leurs publications!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Archessia
  06 novembre 2011
Grace et sa soeur Lily sont orphelines. Après que leur mère soit décédée quelques années auparavant, elles ont dû apprendre à se débrouiller seules dans la dure pauvreté de Londres. Bien qu'étant la cadette, Grace doit s'occuper de sa soeur, celle-ci étant un peu simple d'esprit.
Après un séjours à l'orphelinat, qui s'est horriblement mal passé à cause d'un homme venu visiter leur lit, Grace est tombée enceinte, sans savoir quoi faire. Comment affronter ce genre de situation, seule, quand on a 15 ans ?
C'est presque un soulagement quand elle apprend de la sage-femme que l'enfant n'a pas survécu, mais la peine est belle et bien là, alors qu'elle emporte son petit paquet contre son coeur pour lui offrir un enterrement le plus décent possible.
A son retour, le malheur semble les suivre, et elles affrontent déceptions et duretés de la vie avec la plus grande dignité et le plus grand courage.
Malheureusement, ces deux nobles qualités ne sont pas suffisantes pour survivre, et il faudra bien que Grace trouve une solution et ravale sa fierté, ne fut-ce que pour sa soeur. La place de pleureuse qu'on lui a proposé devient de plus en plus tentante.
Mais comment aurait-elle pu savoir que cette famille avait bien d'autres projets pour sa soeur et elle ?
Y a t'il vraiment une lueur au bout du tunnel pour ces deux jeunes filles ? Ou doivent-elles se résigner à un sombre avenir ?

Encore une magnifique lecture, j'adore quand elles s'enchaînent comme ça.
Ici, nous sommes directement plongé dans le Londres victorien, mais sans le côté glamour de cette époque. En effet, l'auteur nous entraîne dans les quartiers pauvres, et nous montre la vie de ces personnes, leur façon de survivre au quotidien, les astuces pour manger, pour se faire un petit peu d'argent, pour réussir à se tenir au chaud quand l'hiver approche ...
C'est très intéressant, en plus d'être formidablement écrit. Ce que j'ai aimé, c'est qu'à aucun moment on ne tombe dans le mélodrame, ce qui fait que, bien que le ton soit triste, mélancolique et teinté de gris, on dévore quand même le livre avec passion, en étant fasciné par ce qui arrive aux deux soeurs.
Le ton est presque dur, en fait, assez froid même. On assiste assez platement aux évènements, ce qui nous permet du coup de nous détacher un minimum et de ne pas être submergé par le chagrin lors de cette lecture.
J'ai aimé les contrastes ressentis pendant cette lecture, car bien que, justement, on arrive à prendre du recul par rapport aux évènements tragiques, on est néanmoins très attaché à Grace et Lily, tout en éprouvant toute la haine du monde pour les personnes leur voulant du mal.

J'ai trouvé Grace, surtout, particulièrement attachante.
Elle a une force et un courage qu'on ne peut que respecter, et sa capacité à faire preuve de dignité même dans les moments les plus durs peut vraiment servir de leçon.
J'ai adoré suivre le quotidien de ces soeurs, bien qu'absolument tragique. Il y a de l'espoir dans chaque page, et même quand on a l'impression qu'elles vont toucher le fond, on ne peut s'empêcher de prier pour un lendemain meilleur.
Rien n'est jamais vraiment perdu, les portes ne sont pas complètement fermées. La lumière est toujours présente dans l'obscurité, même faiblement.
C'est cette note d'espoir qui nous est accordée qui est tout simplement délicieuse, et qui nous réchauffe le coeur, même au plus profond du smog dans lequel est plongé le récit.

Ce livre est vraiment magnifique, et va conquérir des lecteurs de tout âge de par le sujet qu'il traite, par ses personnages extraordinaire et son intrigue simple mais magnifiquement menée. J'ai été séduite, par l'ambiance et la saveur de l'histoire, douce-amer, toute en contrastes. Une aventure humaine qui laissera une trace dans le coeur du lecteur.
Lien : http://archessia.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
chardonette
  30 janvier 2012
Attention, attention encore un coup de coeur pour ce magnifique roman.
Nous sommes à l'époque victorienne à Londres et on découvre Grace, jeune fille de 16 ans qui va prendre un train et là l'histoire commence.
Et quelle histoire, drame, deuil, famille, amitié, scandale, horreur...
J'ai beaucoup aimé le style de l'auteur qui non seulement raconte une histoire mais surtout décris une période historique, on retrouve l'univers de Charles Dickens. L'auteur arrive à nous faire passer beaucoup d'émotions à la fois de la peine, de la tendresse, de l'amitié et de la haine.
Des personnages cruels mais aussi des personnes gentilles, je suis déçue l'avoir fini.
Et puis ce train Waterloo Necropolis reste dans nos têtes, c'est difficile d'imaginer ce voyage où morts et vivant se côtoyaient mais c'est "bon" de ce dire que les riches et les pauvres étaient pour une fois dans le même lieu, la même peine.
Commenter  J’apprécie          190

critiques presse (2)
Lexpress   19 septembre 2011
Si vous êtes passé à côté des romans de Charles Dickens, voici le livre adéquat pour vous plonger dans l'ambiance anglaise de cette seconde moitié du XIXe siècle. Tout y est ! Des jeunes filles de bonne famille livrées à elles-mêmes, des prêteurs sur gages véreux, des donateurs distingués tout aussi vénaux, des ruelles embrumées par le fog... Un régal !
Lire la critique sur le site : Lexpress
Ricochet   07 août 2011
Même si l’issue ne fait aucun doute, l'entrée est singulière et on a envie de savoir comment l’héroïne s’en sort en dépit de tous les obstacles. A recommander avant de se lancer dans les originaux, Dickens ou Hugo !
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
AliceWAliceW   16 janvier 2012
Serrant contre elle son précieux fardeau, Grâce trouva sans grande difficulté l'entrée de la gare. L'express funéraire disposait, exactement comme l'avait dit Mrs Smith, la sage-femme, de sa propre ligne reliant la gare de Waterloo au cimetière de Brookwood, situé dans le comté du Surrey. Et c'est là, dans la gare de Londres, que se rassemblèrent, juste avant onze heures, les familles des défunts en tenue de grand deuil. Les quelques femmes en mesure de supporter nerveusement la cérémonie portaient un voile épais, et leurs robes de crêpe noir n'étaient égayées par aucun bijou scintillant, boutons ou ornements fantaisie ; les hommes, en chapeau haut de forme bordé de crêpe, portaient une redingote de cérémonie et une cravate de bombasin. Tous attendaient le train qui les emmènerait, eux et leurs proches, à la campagne, dans le grand jardin du sommeil éternel, à Brookwood. Là-bas, loin de la crasse et du brouillard londoniens, leurs chers disparus reposeraient en paix au milieu des pins, des roses et des chênes verts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Pays_des_contesPays_des_contes   11 novembre 2011
« Vous avez un visage tellement expressif ! dit Mrs Unwin, qui baissa la voix avant de poursuivre. N’avez-vous jamais pensé travailler comme pleureuse d’enterrement ?
Grace la dévisagea, interloquée. Elle voulait se débarrasser de la main de cette femme, mais savait que cela serait fort impoli.
- Vous devez trouver qu’il est peu délicat de ma part de vous parler d’une chose pareille, mais sachez que je suis certaine que vous feriez une parfaite pleureuse professionnelle.
Grace ne répondait toujours pas, tant elle était surprise.
- Vous êtes jeune et paraissez pourtant avoir déjà éprouvé toute la tristesse du monde. Vous seriez une merveilleuse pleureuse ! » Comme Grace continuait à ne pas réagir, la femme poursuivit : « Le marché des pompes funèbres est en pleine expansion, ma chère enfant. Nous avons toujours besoin de visages comme le vôtre. Vous pourriez venir vivre chez nous et faire partie de la famille Unwin. (…) Avec un visage tragique comme le vôtre, vous seriez très demandée pour les funérailles de la haute société. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
chardonettechardonette   30 janvier 2012
Et la vérité s'imposa à elle : elle comprit la raison pour laquelle la fumée de cigare et l'huile de macassar pour les cheveux déclenchaient une chaîne de souvenirs qu'elle ne ovulait surtout pas creuser, la raison pour laquelle son corps n'était que répulsion dès qu'il était dans parages. Sylverster Unwin était l'homme de l'église, le jour des funérailles de Welland-scropes, l'homme dont la seule présence la rendait nauséeuse. Sylvester Unwin était l'homme qui avait rendu visite une nuit...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
chardonettechardonette   30 janvier 2012
Tandis que James préparait les documents, Mrs Macready se tourna vers Grace et, avec un clin d’œil, rapprocha son index de son majeur pour indiquer qu'ils formaient un joli couple.
Grace ne réagit pas, ne sachant trop quoi en penser. Elle s'était prise d'affection pour James, mais n'aurait jamais osé imaginer qu'un jeune homme éduqué comme lui, promis à un bel avenir et issu d'une grande famille, puisse la considérer comme une amie convenable-surtout depuis qu'il était au courant de spires choses qu'il y avait à savoir sur elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
InvidiaInvidia   31 décembre 2013
Je ne l'enlévrai pas à cette famille, dit-elle à Violet, sans lâcher le bébé des yeux. Je ne pourrai faire une chose pareille.
- J'espérais tant que vous diriez cela. Mais en êtes vous bien certaine ? Vous n'êtes pas obligée de vous prononcer tout de suite.
- Si j'en suis certaine, affirma Grace. Je n'ai pas besoin de réfléchir plus longtemps. Cela serait cruel de le reprendre et de briser ainsi au moins trois coeurs.
Violet, les larmes aux yeux, serra main de Grace dans la sienne.
- Vous avez pris la bonne désicision, la plus sage.
- Je ne veux pas que mon enfant connaisse si tôt des peines de coeur, ajouta Grace.
- Je crois que vous ne le regretterez jamais, dit Violet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : londresVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1084 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
. .