AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791095496045
286 pages
Editions Coryphène (18/02/2022)
4.79/5   7 notes
Résumé :
Le personnage de Julie créé par Colette Hoornaert, l’héroïne de son premier roman, demeure le fil conducteur de cette histoire. On se souvient de la vive réaction de cette dernière après avoir lu une lettre d’Henri son époux qui l’a beaucoup surprise et surtout irritée. Non seulement cette missive n’annonçait pas son proche retour mais Henri lui demandait de venir le rejoindre avec ses enfants sur cette île lointaine, la Nouvelle Calédonie. Son refus immédiat fut dé... >Voir plus
Que lire après HenriVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Résumé : Henri, dont la société rencontre de réelles difficultés financières suite à une erreur sur l'un de ses chantiers, doit rembourser des sommes exorbitantes. On lui propose alors un contrat de trois ans en Nouvelle-Calédonie, bien rémunéré, qui serait la solution pour éponger ses dettes. Julie, accepte cette séparation provisoire le coeur gros. Mais, arrivé au terme de cet engagement, Henri décide de ne pas rentrer et demande à Julie de le rejoindre avec ses enfants. Julie, outrée, refuse…

Nous allons suivre la vie d'Henri en Nouvelle-Calédonie… Mais Julie, ne sera jamais loin…


Mon avis : Une question importante restait posée dans le premier tome « Julie » ; pourquoi Henri ne revenait pas, qu'est-ce qui le retenait en Nouvelle-Calédonie ?

Eh bien, ce tome arrive à point nommé pour vous donner la réponse.

Henri est un homme fier, il a mal supporté d'être à l'origine des dettes de sa société, dues à de mauvaises mesures sur une construction. Alors, quand on lui propose un chantier sur trois ans, bien payé à Nouméa, il y voit une façon de racheter ses erreurs et d'éponger ses dettes. Mais, les trois années passent et il ne revient pas.

D'abord, il y a la nouveauté et le travail qui ne manque pas ; Henri est un homme qui aime son métier et il se donne à fond. le temps passe très vite pour celui qui est très occupé, et le soir, c'est harassé qu'il s'endort, sans avoir le temps de penser à sa famille qui l'attend en France. Ensuite, il y a l'attrait de la nouveauté, la Nouvelle Calédonie lui plaît ; il a fait la connaissance d'un homme qui lui fournit du travail, alors il reste même lorsque son contrat est terminé.

Égoïstement, Henri se dit que Julie pourrait le rejoindre avec les enfants, mais elle refuse, alors il espère, mais au fond de lui, il sait, Julie est inflexible, elle ne changera pas d'avis. Et le temps passe inexorablement, et Henri se dit qu'il n'a pas vu grandir ses enfants et qu'ils ne vont pas le reconnaître, puis il y a les petits-enfants qui ne l'ont pas connu. Bien sûr, sa famille lui manque, mais avouons-le, sa vie en Nouvelle Calédonie ne lui déplaît pas ; il faut faire un choix, il reste, avec toujours cette idée de rentrer un jour…

Colette HOORNAERT nous a concocté une suite bien sympathique avec Henri, où Julie n'est jamais bien loin. L'écriture est toujours la même, très agréable. Les faits sont exposés, du côté d'Henri et de Julie, on peut suivre ainsi les difficultés de la vie de chacun ; le temps qui passe, les atermoiements d'Henri… C'est encore une fois un beau roman ethnographique avec en plus de belles descriptions de la faune et de la flore de Nouvelle Calédonie.

C'est aussi une occasion de traverser l'Histoire, avec les bagnes de Nouvelle Calédonie, où nous rencontrerons Louise Michel, puis la découverte de l'archipel par James Cook, la guerre en 1914 avec les importantes pertes humaines, la vie à la campagne, les différents métiers d'autrefois, jusqu'au trousseau des jeunes filles.

Ensuite, il y a le retour d'Henri, après presque quarante ans d'absence…

En bref, un magnifique roman qui nous fait voyager dans le passé, côté France et côté Nouvelle Calédonie, et qui nous plonge dans le quotidien d'un couple qui va vivre chacun de son côté…


À lire en dégustant une tarte aux groseilles rouges recouverte de crème fraîche sucrée et vanillée (p18) avec un verre de Loupiac…

Mon compte Instagram : @la_cath_a_strophes
Commenter  J’apprécie          193
Amis lecteurs bonjour,

Je termine ma lecture d'HENRI de Colette Hoornaert, ce fut une lecture encore très agréable, le style de l'auteure toujours aussi alerte et précise.
J'y ai retrouvé Julie (le premier livre de cette auteure qui m'a carrément marqué).
Dans ce livre nous découvrons Henri le mari de Julie qui l'a quitte pour se rendre en Caledonie pour pouvoir travailler et payer sa dette, mais Henri ne rentre pas reste de longues années dans ce splendide décor très bien décrit par Colette.
Beaucoup de temps va se passer avant de retrouver sa femme qui aura vécu dans une vie pleine de rebondissement et de malheur.
L'auteure a su décrire avec brio le ressentit d'Henri et Julie, celle-ci continuera de vivre avec de très maigre ressource sans son mari pour l'épauler.
C'est une femme très forte et courageuse qui a élevé seule ses enfants qui se sont bien débrouillés pour construire une vie sans leur père.

J'ai adoré ce livre autant que LE PREMIER, j'aime beaucoup la plume de Colette Hoonaert que je trouve délicate.

Ce fut pour moi un coup de coeur et je vous invite à la découvrir !

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Le personnage de Julie créé par Colette Hoornaert, l'héroïne de son premier roman ("Julie", Editions Coryphene 2020), demeure le fil conducteur de cette histoire. On se souvient de la vive réaction de cette dernière après avoir lu une lettre d'Henri son époux qui l'a beaucoup surprise et surtout irritée. Non seulement cette missive n'annonçait pas son proche retour mais Henri lui demandait de venir le rejoindre avec ses enfants sur cette île lointaine, la Nouvelle-Calédonie. Son refus immédiat fut définitif. Après de nombreuses et fructueuses recherches sur l'archipel, l'autrice a su se replonger dans la vie du couple et de leur famille. Comprenant la décision de cette femme courageuse et attachante, une vraie battante, elle a eu plaisir à la retrouver par le biais de l'écriture. Mais cette fois-ci elle s'est davantage concentrée sur la vie d'Henri, en s'attachant à découvrir et comprendre ses réelles motivations pour justifier une séparation d'une quarantaine d'années. Ce récit, poignant de vérité, continue à montrer le combat d'une femme peu résignée à accepter son rôle imposé par l'homme dominateur et possessif. Elle refuse de vivre dans l'ombre de ce dernier et estime avoir le droit d'exister à part entière.
Commenter  J’apprécie          50
Dans ses écrits, Colette Hoornaert a coutume de nous faire remonter le temps pour découvrir la France d'antan. Avec Henri, on plonge dans le quotidien d'une famille d'autrefois avec laquelle on avait déjà fait connaissance. On se concentre ici sur le couple formé par Julie et Henri, et plus précisément la trajectoire contrariée qu'a pris leur vie commune.

Henri est passionné par son métier et ne pense plus qu'à ça. Son ambition est dévorante au sens littéral et il fera prospérer ses affaires au point d'en payer le prix fort, par son travail acharné qu'il espère tôt ou tard payé de retour. Jusqu'à la démesure. Alors oui, sa réussite sociale est spectaculaire et fait vraisemblablement bien des envieux. Trop ambitieux peut-être notre Henri ? La fortune ne tarde pas à lui devenir contraire et les dettes arrivent. Animée d'un courage à toute épreuve, Julie épaule son mari dans l'adversité. Il est d'ailleurs de son devoir de soutenir le foyer, et dure à la peine, dans la psychologie de celle-ci, elle n'assume rien d'autre que son rôle d'épouse et de mère.

De son côté, Henri prend conscience que son décor immédiat ne s'arrête pas aux frontières de l'Hexagone. Et encore moins à celles de son village, qui bientôt devient trop petit pour lui. Sa soif de prospérité tutoie alors son besoin d'évasion et l'homme succombe à la tentation de l'outre-mer. Direction la Nouvelle Calédonie. Seul. Une absence provisoire, juste le temps de se refaire, se dit-il.
Tout compte fait cette France du bout du monde a bien des attraits, avec son décor paradisiaque et ses ciels flamboyants. C'est pourquoi Henri, au bout de plusieurs années, au lieu de rentrer au bercail comme prévu, veut que sa femme le rejoigne avec les enfants. Un nouveau départ pour tout le monde qui permettra aux siens de partager son rêve. Seulement voilà… Julie n'est en rien tentée d'élargir son horizon. Elle refuse et cette décision a le goût d'une fin de non-recevoir d'autant qu'elle ne demande pas l'avis du reste de la famille…

Au travers du parcours d'Henri à qui le roman est consacré, l'auteure analyse la longue séparation de deux êtres, qui ne se circonscrit pas au seul éloignement géographique mais à une question bien plus cruciale : que peuvent bien encore avoir en commun ces deux-là ? Très amoureux à la genèse de leur union et résolument soucieux de construire ensemble un avenir, dans le fond, que reste-t-il des premiers feux entre Julie et Henri quand sonne l'heure de vérité ? Au moment de faire un choix décisif. Des différences irréductibles se font jour : tandis qu'Henri prend son envol, Julie se sent plus que jamais pousser des racines et boude les grands espaces promis par son conjoint. Pragmatique, en bonne terrienne, elle sait ce qu'elle a et, avec Henri… ignore ce qui l'attend. Elle naviguera à vue. Une fois de plus. Or, elle a déjà soupé des lubies de son homme et son capital confiance envers lui s'avère quelque peu entamé. En filigrane du récit, se dessine aussi le destin de leurs enfants, L Histoire avec un grand H rejoint la petite avec les tragédies de la Grande Guerre.
Malgré le trait d'union censé incarner une progéniture, la séparation provisoire durera en définitive quarante ans. Et un beau jour Henri est de retour…

Henri est un livre qui nous convie une nouvelle fois dans une fascinante épopée littéraire. le tout servi par une écriture aussi immersive qu'addictive pour un dépaysement total.
Lien : http://scambiculturali.over-..
Commenter  J’apprécie          60
Bonjour amis lecteurs,
Je remercie chaleureusement les Éditions Coryphène pour l'envoi en service presse du livre de Colette Hoornaert : « Henri »J'ai retrouvé avec plaisir les personnages de Julie et Henri dans ce tome 2 qui nous fait voyager en Nouvelle Calédonie. Nous y retrouvons Henri qui a dû laisser sa famille dans l'espoir d'éponger ses dettes avec un nouveau travail. Brandissant l'étendard de son existence en tant que femme, Julie a refusé de le suivre et va élever seule et courageusement ses enfants. Les personnages principaux sont toujours attachants et leur psychologie finement analysée. La force de caractère de Julie s'invite au premier plan ainsi que sa tenacité et son combat pour élever ses enfants dans un monde agricole rude et difficile. Je suis tombée sous le charme des paysages magnifiques décrits par l'auteure (paysages que je connais bien car mon fils est né à Nouméa). le tout s'articule autour d'une écriture fluide , visuelle et poétique. Un beau roman !

Commenter  J’apprécie          80


Dans le premier roman, l'auteure dresse les portraits de femmes qui vivent aux XIXe et XXe siècles entre la Belgique et le Nord de la France. Elle y dévoile des générations de femmes fortes qui traversent des épreuves difficiles dans des conditions de vie précaires à la campagne et qui prennent leur destin en main.

Dans le deuxième roman, cette fois-ci les projecteurs sont tournés sur Henri, le mari de Julie. Les affaires tournent mal, endettté jusqu'au cou, Henri décide de partir temporairement en Nouvelle-Calédonie pour amasser assez d'argent afin d'éponger les lourdes dettes contractées.

Henri tente inexorablement de convaincre Julie de le rejoindre en Nouvelle-Calédonie avec les enfants mais cette dernière refuse catégoriquement. Et elle n'en démord pas jusqu'à tirer un trait sur son cher Henri qu'elle aime tant. Qu'est-ce qui peut bien le retenir sur cette île aussi longtemps ? Henri laisse Julie élever seule leurs enfants. Certains étudient, d'autres se marient et ont à leur tour des endants. Et il y aussi ceux qui perdent la vie pendant la guerre 1914-1918.

Pourquoi Henri décide-t-il de enfin de rentrer au pays après plus de 40 ans après ? Quel accueil vont lui réserver Julie et les enfants ?

L'entêtement et aussi quelque part l'égoisme de par et d'autre ont pris le dessus sur l'amour entre Julie et Henri. Et si Henri était resté auprès de Julie et des siens, et si Julie avait accepté de le suivre, les choses auraient pû être différentes. Mais cela nous le saurons jamais.

Si j'ai aiguisé votre curiosité, lisez sans plus tarder les romans Julie et Henri.

Deux romans à lire et partager !

( compte instagram : les.livres.de.sati )
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Julie n'avait pas interdit à ses enfants d'écrire à Henri s'ils le souhaitaient, mais ne voulait plus jamais en entendre parler.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : facebookVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus

Autres livres de Colette Hoornaert (1) Voir plus

Lecteurs (8) Voir plus



Quiz Voir plus

1 classique = 1 auteur (XIX° siècle)

La Chartreuse de Parme

Stendhal
Alfred de Vigny
Honoré de Balzac

21 questions
564 lecteurs ont répondu
Thèmes : classique , classique 19ème siècle , 19ème siècleCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..