AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2755630752
Éditeur : Hugo et Compagnie (11/05/2017)

Note moyenne : 4.47/5 (sur 187 notes)
Résumé :
Ce sont ceux que nous aimons qui peuvent nous faire le plus de mal. Lily Blossom Bloom n'a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu'elle trouve soumise, mais elle a su s'en sortir dans la vie et est à l'aube de réaliser le rêve de sa vie : ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neuro-chirurgien, Lyle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu'elle l'est par lui. Le chemin de Lily semble tout ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (117) Voir plus Ajouter une critique
Gaoulette
  31 mai 2017
Risque de SPOILERS, désolée.
Un nouveau roman de Coho en LC avec Maribel et Hamy. Quelle surprise ! J'en perds mes mots. Beaucoup d'émotions et de choses à dire.
Un roman complétement différent. D'après les lectrices qui lisent en VO plus personnelle. le thème abordé, la violence conjugale et je me demandais comment avec sa plume magique elle allait me transporter.
J'étais loin de me douter que Coho nous offrirait cette pépite qui kidnappe le lecteur corps et âmes. Souvent, les auteurs parlent de violence dans leur roman où il est facile de juger, de prendre parti et surtout de pointer du doigt le mal en personne. le génie de Coho est de nous mettre à la place de Lily son personnage principal et être en pleine immersion. « Je » suis tombée sous le charme, « je » suis tombée « amoureuse », « j »ai voulu pardonner et « ‘ai » pleuré de tout mon soul quand les décisions étaient pénible à prendre.
On se prend d'empathie complète pour des personnages qui ne méritent pas mais qu'on souhaite de tout coeur qu'ils guérissent. On comprend le désespoir, l'amour profond, le doute, la douleur de cette jeune femme que tout sourit. Ryle je suis tombée sous ton charme et « je » voyais la vie en rose aussi. Franchement jusqu'à la dernière ligne je me demandais quel happy end Colleen allait nous offrir. Et j'ai pleuré mais pas de joie. J'étais triste car on peut mériter une seconde chance mais pour certaines personnes elles ne peuvent pas tout avoir. Des sacrifices doivent être faits pour l'avenir.
Ce roman est vraiment consacré à Lily et Ryle (en ce qui me concerne), une histoire d'amour impossible pas à cause d'une tierce mais du mal être. Et oui Lily aurait pu à certain moment éviter des situations mais elle y donne une réponse méritée et comprise. Et je me suis demandé comment Colleen allait intégrer Atlas dans cet amour. Quelle a été ma surprise….. il a la place qu'il méritait et au bon moment. Un moment très fort pour moi. Lily jeune femme qui a tout ce qu'elle rêve et sera entourée de personnes d'exception comme Alyssa une bouffé d'oxygène avec son humour de femme riche.
Colleen avance pas à pas à dans cette romane et arrive les pages 206 et 267 où tout bascule. Comme je dis souvent elle nous retourne comme une crêpe et tu te prends une grosse claque. Ça fait mal au point de poser le roman et d'aller voir ailleurs le temps de digérer.
J'ai adoré, histoire de faire passer la pilule avec humour la présence fantomatique d'Ellen Degeneres. Cela nous permet un retour à l'adolescence où un prince bien particulier nous montre de quoi il est capable par amour.
Avant de donner mon ressenti final, je pousse un gros de coup de gueule. La traduction est limite à plusieurs reprises. « Mais je ne veux pas vouloir de toi » « Je ne savais plus que faire ». Relire plusieurs phrases pour en comprendre le sens car traduction linéaire.
le choix de traduire le titre, pas top. Je préfère « It ends with us » qui correspond parfaitement au roman. « Ça se termine avec nous » parole dite de Lily à Emerson. Donc le titre original est encore plus fort. Jamais plus me faisait penser au film de Jennifer Lopez qui traitait le même thème et donc rien qu'avec le titre Hugo Roman spoilait le livre. Elément néfaste car tout la subtilité de Coho est de garder une grande part de mystère dans ses romans et de faire découvrir ses personnages au fur et à mesure et d'en tomber amoureuse. Colleen est la reine des personnages réalistes forts et attachants. Elle arrive à faire d'un homme ordinaire extraordinaire.
Malgré ce loupé coté marketing français, ce nouveau roman de ma Coho est un coup de coeur. Un bouleversement émotionnel car certains passages il faut s'accrocher. Je le reconnais il est complétement différent de ses autres pépites.
Colleen Hoover rend hommage à son héroïne et nous permet de voir sa vision tout simplement sans jugement, sans avis tranché. Comme elle le dit si bien, dans la vie tout n'est pas blanc ou noir….
Jamais plus est un roman que je relirais avec plaisir et que je n'oublierai jamais. A peine l'avais-je posé que je voulais replonger dans la vie de Lily. Lily, Alyssa, Ryle et Atlas vont me manquer. Ugly Love a trouvé son concurrent direct dans ma liste ile déserte.
Coup de coeur pour deux phrases : « La vérité toute nue » « Nage devant toi »
Coup de coeur pour les héros.
Coup de coeur pour le roman.
Coup de coeur incontesté pour la Reine Colleen Hoover.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          153
LaFouineuse
  13 mai 2017
J'ai ce livre depuis sa sortie en VO, mais comme je savais qu'il était particulier, vu les messages de Colleen Hoover sur les réseaux sociaux, je ne trouvais pas la force de le lire.. J'ai donc attendu sa sortie en France, et dès que je l'ai eu en main, je n'ai pas pu attendre plus longtemps. Il faut dire que vu tout l'engouement que ce roman trouve sur la toile, j'étais surtout pressée de le lire avant de me prendre plus de spoiler que je n'en ai déjà pris sans le vouloir, sur twitter notamment. Mais bon, j'en parlerai mieux dans la seconde partie de ma chronique.. pour le moment, voici ce que j'en ai pensé, sans vous parler de l'histoire en elle-même, pour ceux qui n'ont pas encore lu le livre et ne veulent rien savoir de l'histoire :
1ère partie de mon Avis : Sans Spoiler !
tout d'abord, mon avis dès que j'ai refermé le livre :
J'ai hésité entre 2 et 3 étoiles. je suis bouleversée et en même temps déçue par cette lecture. Dès les premières pages j'ai ressenti un certain malaise qui ne m'a pas du tout quittée. J'adore Colleen Hoover. Je suis fan de ses romans c'est mon auteure préférée absolue. du coup c'est d'autant plus difficile pour moi de donner mon avis sur ce livre.. si j'avais lu cette histoire sans connaître l'auteur je dois être honnête j'aurais mis 2 étoiles. Ce n'est pas le genre de lecture que j'apprécie. D'ailleurs je me suis forcée à aller au bout car je savais qu'il y avait une "Note de l'auteur" et je me devais pour Colleen d'aller au bout sachant que je m'étais fait spoiler pas mal de choses sur twitter depuis sa sortie en VO.
Je préfère ne pas parler des personnages, de l'histoire.. je le répète c'est le genre de livre qui n'est pas fait pour moi. En fait ça a été une lecture extrêmement douloureuse. . Je ne peux pas dire ici ce qui m'a dérangée pour ne pas spoiler.. mais je vais tenter de faire une chronique personnelle pour les gens qui ont déjà lus le livre.. comme ça je pourrai spoiler sans soucis et ainsi expliquer tout mon ressenti.. le bon et aussi le moins bon..

Je dois ajouter quand-même que si cette lecture ne l'a pas faite avec moi, c'est sans doute parce que j'étais mal à l'aise dès le départ. Et ce malaise est resté jusqu'à la toute dernière page. Et pour ceux qui ne me connaissent pas, les lectures douloureuses, surtout lorsque j'ai l'impression de lire une autobiographie, comme ce fût le cas ici, j'en ai fait une overdose durant mon adolescence.. Maintenant je ne veux lire que des romances, des vraies, avec des personnages attachants, une ambiance romantique, même si les personnages vivent des galères, j'ai beosin d'être bien durant ma lecture.. Et Ici, clairement, je n'ai rien retrouvé de tout cas.. Très vite d'ailleurs, j'ai eu envie d'abandonner le livre, mais je me devais de le terminer, parce que c'est Colleen Hoover .. et aussi parce que tout le monde sur les réseaux sociaux a adoré ce livre. J'avoue, j'ai du mal à le comprendre, mais pour expliquer tout mon désespoir, je me dois de rédiger mon avis en 2 parties :

2è partie de mon Avis : AVEC Spoiler !
Voici donc mon avis complet.. pour ceux qui connaissent le livre, qui l'ont lu, ou encore pour les gens qui n'ont pas lu le livre mais qui veulent quand-même savoir pourquoi Jamais plus est le livre que j'ai le moins aimé de Colleen Hoover.
Tout d'abord il faut savoir que j'ai commencé ma lecture en sachant 2 choses :
1) l'histoire qui parle de violence conjugale, physique, est cher aux yeux de Colleen Hoover car tirée de son histoire personnelle : du coup tout au long de ma lecture, j'imaginais Colleen Hoover à la place Lily... Chaque moment violent, j'imaginais Colleen Hoover subir.. J'avais le coeur doublement brisé.
2) il se passait un truc dans la cuisine. Et qu'on aurait droit à la présence de 2 hommes.
J'en ai donc conclu, et c'est logique quand on lit le résumé, qu'un des deux allait être un amour, et l'autre le violent.. celui que j'allais devoir ne pas aimer.
Du coup, dès le départ j'étais sur la défensive. Dès les premières pages, je n'ai pas aimé Ryle. Pourtant vu comme l'histoire est décrite, je me suis dit que peut-être, l'homme violent allait être seulement le père, du coup je doutais sur Ryle, mais pourtant je ne l'aimais pas, je me sentais donc très mal.. Et puis à un moment, très vite, dans le journal, on remarque que Atlas est LE gars. Tous mes espoirs sont tombés, et j'ai compris que Ryle allait vraiment être ce qu'il est au final..
J'ai donc très vite déchanté. Je ne sais pas si je l'ai déjà dit, mais au bout de 150 pages je crois, j'avais envie d'abandonner ma lecture. Vraiment. Je e suis forcée à aller au bout, car je ne la sentait pas cette lecture. Pourtant tout le monde aime ce roman sur la blogo, alors j'ai voulu voir, pourquoi ?
Finalement, je suis là, devant mon ordi, et je me demande ce que j'ai aimé. Parce qu'il s'agit quand-même d'une histoire qui traite de violence, et bordel, je devrais dire qu'il est formidable, poignant, touchant.. Mais c'est évident en fait. Bien sûr que la violence conjugale, c'est atroce et surtout j'ai aimé ce que Colleen Hoover a voulu faire passer comme message, le fait que les êtres humains ne sont pas mauvais ou bons que ce sont les actes qui sont mauvaises ou bons, et que les actions ne font pas la personne.. c'est sûr. Mais je pense que, vu ma vie,mon passée, mon quotidien, ce que j'ai vu .. font que j'ai tellement été mal à l'aise que je n'ai pas apprécié ce roman à sa juste valeur..
Mais le truc je crois qui m'a surtout, surtout cassé, c'est la présente de Atlas. Franchement je n'ai pas compris à quoi il sert dans l'affaire. Franchement, je pense que s'il n'avait pas été là, j'aurais beaucoup plus aimé en fait ce livre. Si je n'avais pas été mal à l'aise toutes les fois où Lily doute entre ryle et Atlas, toutes les fois où elle se rappelle ses souvenirs.. si tous ces petits passages qui ont parasité ma lecture, n'avaient pas été là, je pense que ma lecture aurait été plus fluide, plus "agréable".
Avant de terminer, je me dois de parler de 2 passages que j'ai adorés.
Lorsque Lily se demande ce qu'elle doit faire, j'ai aimé quand elle lui dit que la prochaine fois elle le quittera.. J'ai aimé aussi que Colleen Hoover nous aide à comprendre qu'il ne faut pas juger les gens, ni les Lily, ni les Ryle.. que tout n'est pas si facile.. Les conseils sont faciles à donner quand on voit de l'extérieur, mais quand on le vit, ce n'est pas si simple..
J'ai surtout adoré quand Lily explique sa décision à la fin du roman, la réaction de sa mère. Les limites. Vraiment ce passage, m'aurait presque mis les larmes aux yeux si je n'avais pas été si mal à l'aise..
Vous l'aurez compris, cette lecture même si elle n'était pas pour moi, est vraiment bouleversante.
Dernière petite chose : Je suis étonnée de voir ce roman publié en HugoNewRoman .. J'avais un peu l'impression d'avoir été "arnaquée" .. Pour moi ce n'est pas une romance. Je n'ai pas eu de sourire au lèvre, il ne m'a pas fait rêvé, je ne suis pas tombée amoureuse des personnages. C'était plutôt une Dark Romance en fait.. J'aurais aimé qu'on me prévienne. le passage de la mère et du père, dans le canapé, quand Lily voulait prendre le couteau.. cette scène m'a complètement traumatisée !
Bref.. Je pense avoir fait le tour de mes pensées.
Je remercie avant d'oublier, Laura du blog darcybooks.wordpress.com pour m'avoir conseillé de le lire jusqu'au bout, ainsi que Erica du blog pamplemoosse.canalblog.com ..
Ah, petite anecdote sur le titre.. ds son annonce en français, j'ai pensé au film Plus jamais, avec Jennifer Lopez. Si vous ne connaissez pas, je vous le conseille fortement.
Lien : http://lafouinotheque.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
BOOKSANDRAP
  10 mai 2017
> https://booksandrap.wordpress.com/2017/05/10/jamais-plus-colleen-hoover/

Mon dieu que ce roman était bon ! Qu'il était addictif, bien écrit, troublant, émouvant. Bien différent des romances que j'ai l'habitude de lire habituellement, je me suis totalement laissée emporter par la plume de l'auteur et qu'est-ce que je ne regrette pas. D'ordinaire je suis plus orientée vers des romances qui se déroulent dans des lycées ou dans des facs. J'ai l'habitude de faire affaire à des ados ou des jeunes adultes de mon âge et ça me va bien. Mais j'ai eu envie de tenter autre chose. Quelque chose de plus mature, de plus adulte. Et qu'est-ce que j'ai bien fait ! « Jamais plus » est une petite pépite. Un diamant brut. Ce genre de bouquin qui ne vous laisse pas indifférent et qui vous bouleverse. Moi qui avait une relation d'amour/haine avec Colleen Hoover c'est clairement réglé ! Elle m'a complètement séduite par son histoire et sa manière de nous la raconter que je ne pouvais lâcher le livre sous aucun prétexte.

Pour une fois je ne vais pas essayer de construire ma chronique, je vais vous parler comme je le ferais naturellement, sans filtre et sans préparation. Achetez ce livre. Vous devez le lire, pour comprendre à quel point il est magnifique et réussi. Je l'ai tellement aimé que j'ai envie que vous aussi vous tombiez sous le charme de « Jamais plus ». Si vous aimez les romances, si vous aimez les drames et les complications, mais qu'attendez-vous sérieusement pour vous le procurer ? C'est une lecture puissante qui va vous faire sourire et pleurer. J'en ai eu le coeur brisé.
Bien évidemment, vous devez vous demander, qu'est-ce que ce livre à de si spécial pour que je sois si enthousiaste. Je dirais principalement ses personnages. Vous savez à quel point c'est important de s'attacher aux personnages pour apprécier une histoire. Pour le coup, j'ai adoré Lily. Forte et sensible à la fois. Têtue, courageuse et mature. C'est une jeune femme qui a vécu et vu des choses terribles et qui pourtant a réussi à se construire et à avancer dans la vie en restant une femme douce, honnête et attachante. Je l'ai adoré. J'ai adoré la suivre, voir évoluer sa relation avec le sexy docteur Ryle Kincaid. J'ai aimé sa manière de s'exprimer, j'ai aimé sa passion, sa personnalité. N'ayez pas peur de les aimer, n'ayez pas peur de les détester, de les haïr. Je suis passée par là et même si certains passages sont compliqués, il faut passer par là pour entrevoir de nouveau la lumière.

Mais ce n'est pas la seule chose qui m'a plu dans ce roman, loin de là.
J'ai trouvé le thème particulièrement intéréssant et terriblement bien construit. La violence. La violence sous toutes ses formes. Physique, mentale. L'amour, la haine, la confusion, la peur. Colleen Hoover arrive à la perfection à nous faire ressentir tout ça. On est immergé dans une histoire qui cache bien des secrets. Plus on avance, passant chapitres après chapitres, plus on est touchés par ce qui s'y passe, sans pouvoir rien y faire au final et c'est ça qui était compliqué à appréhender. C'était une lecture à la fois difficile et lumineuse. L'ambiance générale du livre faisait que ça se dévoré vraiment. C'est une lecture hyper addictive.
Concernant le côté érotique, car c'est une romance pour adultes, il n'y a pas vraiment de grosses scènes de fesses à l'excès donc n'ayez crainte si vous n'êtes pas fan comme moi des scènes de sexe trop nombreuses qui ne sont là que pour combler le vide de l'intrigue, ici vous n'avez pas le temps de vous attarder sur les parties de jambes en l'air des personnages car le reste prends bien trop de place. Je qualifierais ce bouquin de romance pure et dure, sous fond de drame. Une grosse réussite pour ma part !

Mais ce qui à surtout fait pencher la balance ce sont les souvenirs de Lily.
Il y a dans ce livre par moments des sortes de flash-backs qui arrivent sous forme de lettres et s'immiscent dans la réalité. J'ai adoré ces passages en particulier qui rythmait particulièrement bien le roman et me faisait tourner les pages à une vitesse folle tant j'étais curieuse de voir où tout cela allait nous mener. On a la chance de suivre Lily Blossom adulte et Lily Blossom ado, à 15 ans donc durant ces flash-backs. On alterne avec certains passages de sa vie et plus précisément pendant sa relation avec son premier amour, Altas. On à la chance d'apprendre son passé, on apprends qu'elle a été sa vie dans la maison de ses parents. On apprends la violence de son père, les coups portés sur sa mère, les blessures, les cris. C'était hyper prenant et touchant de suivre ça et à la fois c'était difficile, il fallait souffler pour pouvoir se replonger dans ce cauchemar. J'ai trouvé les deux Lily celle adulte et celle ado, différente. Je les ai aimés toutes les deux, j'ai aimé ce qu'elle était et ce qu'elle est devenue. Voir comme elle à pu mûrir et se forger était hyper intéréssant.
Jusqu'à que tout s'entrechoquent. Et je ne vous en dirais pas plus… J'ai trouvé la manière dont l'auteur amenait les choses, vraiment géniale. Gardez en tête qu'il ne faut pas essayer de deviner ce qui va arriver, laissez vous porter par la plume et appréciez. C'était inattendu. Sincèrement je ne l'ai pas vu venir et j'ai adoré ça !

Pour conclure, je me répète encore et encore, mais ne passez pas à côté de ce bouquin ! C'est une vraie pépite qui m'a fait ressentir mille et une chose et qui m'a laissé complètement déboussolée et meurtrie. J'ai adoré. J'ai vraiment, vraiment passé un excellent moment, cela ne m'étais plus arrivé depuis un moment, d'aimer autant une histoire et plus particulièrement une romance. Je vous interdit de passer à côté et d'ignorer ce livre. Colleen Hoover signe avec « Jamais plus » un bijou littéraire comme il est rare d'en croiser dans sa vie de lectrice. Un coup de coeur fulgurant. Je recommande mille fois !

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Marlene_lmedml
  11 mai 2017
Ce roman je l'attendais tellement, et en même temps je savais que je ne ressortirai pas indemne de cette histoire. [Jamais Plus] n'est pas un roman comme les autres, ce n'est pas une énième romance que vous allez dénicher chez votre libraire. Non, c'est une pépite littéraire, un moment de lecture intime et privilégié avec Colleen Hoover.
J'en ai encore des frissons en écrivant ma chronique, tellement ce roman m'a marqué. Il faut dire que l'auteure s'attaque à un thème très difficile à traiter, et parfois incompris des gens extérieur à cet enfer qu'est la violence conjugale.
D'aussi loin qu'elle se rappelle, Lily Blossom a toujours vécu dans cet univers de violence physique et psychologique. Entre un père violent et une mère aveuglée par l'amour qu'elle porte à son époux, elle s'est toujours juré de ne jamais vivre cela. Son rêve, c'était d'ouvrir une boutique de fleurs, et son départ à Boston va lui ouvrir de nouveaux horizons. Sur place, elle rencontre Ryle, charmeur, ambitieux et futur neuro-chirurgien, il a tout pour lui mais notre héroïne a été marquée par une enfance traumatisante et elle a bien du mal à accorder sa confiance à la gent masculine. Sa rencontre avec Ryle la plonge dans ses souvenirs douloureux d'une adolescence marquante, entre son cocon familial dysfonctionnel et son histoire avec Atlas, son premier amour qu'elle n'a finalement jamais oublié, Lily va vivre des moments difficiles où le bonheur est la seule motivation qui la pousse à continuer d'espérer.
Tout part de là, de sa rencontre avec Ryle. Colleen Hoover a choisi une narration captivante, marquante et rythmée. Entre le passé et le présent, on suit la destinée de Lily. le roman est scindé en deux partie. La première plus lente, avec énormément de détails sur sa vie avec ses parents à quinze ans, avec Atlas, ce jeune SDF qui a su conquérir le coeur de la jeune Lily mais aussi sur son présent avec Ryle, ses doutes, ses appréhensions mais aussi ses espoirs de trouver l'amour et de ne pas reproduire ce qu'elle a vécu avec ses parents. La seconde partie est encore plus intense, on ne respire pas, on vit le récit, c'est épuisant, l'auteure nous emporte loin avec cette histoire si réelle et déchirante. Elle a eu une façon très intelligente de traiter le thème de la violence domestique. D'un oeil avisé elle nous expose le cheminement de l'intérieur, d'abord du point de vue l'enfant qui ne comprend pas pourquoi sa mère se laisse faire de cette manière, on perçoit alors toute l'incompréhension et la peur de Lily adolescente. Et puis, elle nous expose la version de la personne adulte qui aime malgré tout son bourreau, malgré les mauvais traitements, malgré les excuses et les pardons… Ce cheminement est vicieux, car il met les sentiments à vifs, et l'amour on sait qu'il n'y a rien de plus complexe, surtout quand on le couple avec l'espoir…
J'ai aimé Lily dès les premières lignes, comme un coup de foudre pour cette héroïne qui s'apparente à n'importe laquelles d'entre nous, elle est si vivante et réelle que cela trouble le lecteur. Car c'est vivre l'histoire à fond, se sentir englouti par le récit. Lily est tellement merveilleuse, adolescente comme à l'âge adulte. J'ai souffert à ses côtés du début à la fin, en voulant la soutenir coûte que coûte. On fait connaissance avec Ryle et Atlas en même temps, en parallèle. On a là deux personnages masculins diamétralement opposés. Et Colleen Hoover a vraiment réussi à les façonner d'une telle manière que l'on comprend très vite ce qui nous attend avec ces deux personnages. Elle a construit Ryle pour que l'on tombe inévitablement sous son charme, un homme bien sous tout rapports, séduisant, brillant avec de l'ambition. Son personnage est complexe, on le découvre petit à petit, l'auteure sait nous mener là où elle veut, elle est très douée pour cela. Atlas, quant à lui, il a été mon chouchou bien sûr, comme Lily, il a connu l'enfer, et sa vie n'a pas été une partie de plaisir. C'est ce qu'il a en commun avec Lily, mais la vie a choisi de les séparer, le destin sait se montrer cruel. Colleen Hoover ne nous ménage pas, elle nous ouvre les yeux, nous fait voir la vérité toute nue. La mère de notre héroïne a un rôle très important, et ce jusqu'au bout. Les personnages secondaires complètent à merveille la réalité que l'on découvre au fil des pages. Celle qui se trame parfois sous nos yeux sans que l'on ne s'en doute.
[Jamais plus] est une fiction réalité. Colleen Hoover y a mis toutes ses tripes pour nous livrer un récit d'une justesse implacable, pas de faux pas dans la gestion des différents thèmes abordés, pas de fioritures inutiles, que du réel et du sensationnel. L'intrigue est prenante, je n'ai d'ailleurs pas pu poser mon livre avant de l'avoir terminé. Preuve que l'ensemble était vraiment accrocheur. J'ai adoré l'aspect psychologique de l'histoire, le fait que cela nous pousse sans cesse à nous remettre en question, à ouvrir les yeux autour de nous. Ce roman est un cri du coeur pour toutes les personnes qui subissent des sévices corporels et psychologiques au sein de leur couple. La romance est d'autant plus particulière par rapport au contexte. Elle pousse davantage le lecteur à s'intéresser à ce qu'il découvrir tout au long du roman.
Colleen Hoover réussi un véritable tour de force avec ce roman. C'est, je pense, le plus abouti de ses romans que j'ai pu lire jusqu'à présent, même si j'ai adoré tout ses romans jusque-là. Celui-ci à une âme, une petite parcelle de la vie de l'auteure se cache entre ces pages et elle délivre un message fort et universel. La violence conjugale, JAMAIS PLUS !
En bref, ce roman a été une véritable tornade émotionnelle. Je m'attendais à être chamboulée avec l'histoire de Lily Blossom, mais cela va bien au-delà de ce que je m'étais imaginé. J'ai vibré du début à la fin, mon corps se couvrant de chair de poule et mes yeux se remplissant de larmes à la lecture de la note de l'auteure. Ce roman est un véritable cadeau que l'auteure fait à ses lecteurs. Préparez-vous, [Jamais Plus] c'est juste un roman merveilleux, tragique qui vous retournera de bien des façons. Je suis tellement heureuse de l'avoir lu que je ne peux que vous conseiller de foncer vous le procurer.
Lien : https://lmedml.com/2017/05/1..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Hamisoitil
  31 mai 2017
Quand j'ai découvert la quatrième de couverture, j'ai de suite pensé que l'auteure allait sur une voie différente. Qu'elle allait surement appuyer là où ça fait mal et qu'il me faudrait obligatoirement un paquet de mouchoirs pour essuyer mes larmes. Parce que oui, le sujet qu'est la violence conjugale est encore tabou dans notre société même si beaucoup de victimes commencent à en parler. Il y a cette peur du jugement, du que dira-t-on et j'en passe. Qui aime se faire pointer du doigt, franchement ? Mais ça reste humain de penser ça et c'est également humain d'être encore amoureux (se) malgré tout. Ce n'est pas de la faiblesse mais bien de l'espoir.
On découvre alors Lily Bloom, qui vient de perdre son père et qui se retrouve sur le toit d'un immeuble après avoir essayé de faire un discours sur lui, lors des funérailles. C'est également ici qu'elle va faire la connaissance de Tyle, un neurochirurgien en formation, qui vient de perdre un jeune patient. Tous les deux vont passer une bonne partie de la nuit à discuter, à rigoler, à faire plus ample connaissance et on ressent rapidement cette attirance qui émane de ces deux-là. Lily a ce rêve d'ouvrir une boutique de fleurs à Boston et lui de devenir un grand médecin.
En parallèle, nous suivons le journal intime de lily qui commence à son adolescence, quand elle rencontre ce jeune SDF, Atlas, tout en nous faisant part de son ressenti envers son père qui bat sa mère à tout va et qu'elle considère comme une femme soumise.
Dans l'ensemble, l'histoire est dure et certains passages étaient bêtement cruels et violents, mais on retrouve également beaucoup d'amour, de sensibilité, de passion et même une amitié forte. Et c'est donc ce que j'ai aimé retrouver dans cette histoire car, Coleen Hoover, fait en sorte que l'on ne juge pas ou peu, même si, par moments, on a envie de crier, de secouer la personne, de lui dire : P***** mais, barre-toi ! D'ailleurs, elle-même ne porte aucun jugement, on le ressent dans les lignes, ce n'est pas ce qu'elle veut. Alors on se rend compte tout simplement que nous sommes de simples spectateurs de cette violence conjugale et qu'on ne peut rien faire à part lire ce livre ou de le stopper net.
Les personnages secondaires qui ne sont pas si secondaires que ça ont une importance capitale dans la vie de Lily. Ils sont un peu comme un appui solide, le roc, l'oxygène pour ne pas perdre pied et j'ai adoré les découvrir, notamment avec la soeur de Ryle.
J'ai aimé le caractère et la force de Lily même si je reconnais avoir eu chaud, parfois. J'ai bien aimé Ryle, dans les débuts, mais au fil des pages, on découvre une facette bien cachée. Malgré tout, ma vision était différente pour lui, j'avais presque de la peine. Quant à Atlas, je l'ai adoré tout simplement.
En conclusion, j'étais très réticente pour me relancer dans une nouvelle lecture de Colleen Hoover et je suis bien contente d'avoir découvert ce roman bien différent de ses autres livres. Réellement ce n'est pas un coup de coeur, car même si on pourrait croire à travers ma chronique que c'est le cas, j'ai trouvé qu'il manquait quelque chose de plus profond, de plus fort, de plus intense pour que cela devienne un coup de coeur. J'ai passé un bon moment, certes, j'ai aimé la plume, la fluidité, les personnages, et le message que l'auteur fait passer dans cette histoire... mais j'ai déjà lu dans ce genre-là mais en plus intense, où, quand tu sors de là, t'es complètement bouleversé, sur les nerfs, du coup, celui-ci reste une bonne lecture et c'est tout. Vous comprenez ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (64) Voir plus Ajouter une citation
MissMymooMissMymoo   22 juin 2017
Je me rappelle, dans un centre commercial, un vieil homme s’était installé avec une clochette de l’Armée du Salut. J’ai demandé à mon père si on pourrait lui donner un peu d’argent et il m’a dit non, qu’il travaillait dur pour faire vivre la famille et qu’il n’allait rien me laisser gaspiller. Que ce n’était pas sa faute si d’autres ne veulent pas travailler. Il a passé tout le reste des courses à me parler de ces gens qui profitaient des aides gouvernementales et continueraient à en pomper tant qu’elles existeraient.
Ellen, je l’ai cru. Ça remonte à trois ans et tout ce temps-là, j’ai cru que les S.D.F. n’étaient que des paresseux ou des drogués, qui refusaient de travailler comme les autres. Bon, il y a du vrai là-dedans, mais il ne regardait que le pire aspect de la situation. Tout le monde n’est pas S.D.F. par choix, mais parce qu’il n’y a pas assez d’aides pour eux.
Et ce sont les gens comme mon père qui en sont responsables. Au lieu d’aider les autres, ils se servent des pires scénarios pour justifier leur égoïsme et leur cupidité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
90040899004089   04 août 2016
Juste parce que quelqu’un vous blesse cela ne veut pas dire que vous pouvez simplement arrêter de l’aimer. Ce n’est pas les actes d’une personne qui blessent le plus. C’est l’amour. S’il n’y avait pas d’amour rattaché à l’acte, la peine serait un peu plus simple à supporter.
Commenter  J’apprécie          60
LaFouineuseLaFouineuse   13 mai 2017
— Je vois très bien ce que tu veux dire, Lily. Mais il ne faut pas dépasser tes limites. N’oublie jamais ça.
Je ne vois pas trop ce qu’elle veut dire par là. Elle s’en aperçoit et s’explique :
— Nous avons tous des limites. Ce que nous sommes prêts à supporter avant de capituler. Quand j’ai épousé ton père, je savais exactement jusqu’où je pouvais aller. Mais peu à peu… après chaque incident… mes limites reculaient davantage. Et encore. Et encore. La première fois qu’il m’a frappée, il s’est excusé aussitôt. Il a juré que ça ne se reproduirait jamais. La deuxième fois, il était encore plus désolé. La troisième, c’était allé plus loin. Il m’avait rouée de coups. Et, chaque fois, je revenais avec lui. Mais, la quatrième fois, ça n’a été qu’une gifle. Du coup, je me suis sentie soulagée. Je me rappelle avoir pensé : « Au moins, il ne m’a pas battue, cette fois-ci. Ce n’était pas trop grave. »
Je me suis remise à pleurer et elle aussi. Elle porte de nouveau la serviette à ses yeux.
— Chaque incident mord davantage sur tes limites. Chaque fois que tu décides de rester, ça devient plus difficile de partir la fois suivante. Finalement, tu perds de vue tes limites, parce que tu commences à te dire :
« J’ai tenu cinq ans. Pourquoi pas cinq de plus ? » Elle me reprend les mains alors que je sanglote.
— Ne fais pas comme moi, Lily. Je sais, tu crois qu’il t’aime et je suis sûre que c’est le cas. Mais il ne t’aime pas comme il faut. Il ne t’aime pas comme tu le mérites. S’il t’aimait vraiment, il refuserait de reprendre la vie avec toi. Il déciderait lui-même de te quitter afin de ne plus jamais te faire de mal. Voilà le genre d’amour que mérite une femme, Lily.
Je regrette de tout mon cœur qu’elle sache ces choses-là d’expérience. Je la serre dans mes bras.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
viedefunviedefun   20 mai 2017
On se ressemble », a-t-il dit. Là, je l’ai regardé dans les yeux. « Toi et moi ? » « Non, les plantes et les humains. Les plantes ont besoin d’amour pour survivre. Les humains aussi. Dès la naissance, on a besoin de l’amour de nos parents pour survivre. S’ils nous accordent assez d’attention, on devient de meilleurs humains. Mais s’ils nous négligent… » Il s’est interrompu, l’air triste, s’est essuyé les mains sur ses genoux comme pour en ôter les dernières traces de terre. « S’ils nous négligent, on se retrouve S.D.F. et incapable d’accomplir aucune action valable. » Ses paroles m’ont mis le cœur à l’envers. Je ne savais pas quoi répondre. Était-ce ainsi qu’il se voyait ? Il allait se relever quand j’ai prononcé son nom. Du coup, il s’est rassis dans l’herbe et je lui ai désigné la rangée d’arbres qui longeaient la clôture gauche du jardin. « Tu vois le plus haut de tous ? » Au milieu se dressait un chêne qui dominait les autres. « Il a poussé tout seul. La plupart des plantes ont besoin de beaucoup de soins pour survivre. Mais d’autres, comme les arbres, sont assez fortes pour ne se fier qu’à elles-mêmes. » Je ne savais pas trop s’il comprenait où je voulais en venir, mais il devait comprendre qu’il était assez fort pour survivre à tout ce qui avait pu lui arriver dans l’existence. Je ne le connaissais pas bien, mais je voyais qu’il était résistant. Infiniment plus que je ne le serais sans doute à sa place. Il ne quittait plus l’arbre des yeux, au point de ne plus cligner des paupières. Quand, enfin, il les a remuées, ça n’a été que très légèrement, avant de se remettre à considérer la pelouse. À la façon dont sa bouche se tordait, j’ai cru qu’il allait faire la grimace, et puis non, il a souri légèrement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bibisomebibisome   25 juillet 2017
imaginez tous les gens que vous rencontrez dans une vie-tant de gens-ils arrivent par vagues et se retirent avec la marée suivante-certaines sont plus puissantes que d'autres et ont un impact plus profond-parfois les vagues apportent avec elles des traces venues du fin fond de l'océan et les lâchent sur le rivage où elles laissent une empreinte de leurs passages, longtemps après qu 'elles se sont retirées
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Colleen Hoover (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Colleen Hoover
Mélusine reçoit Colleen Hoover, l'auteure de November 9, Jamais Plus, Maybe Someday, Ugly Love, et Never Never !
Suivez-nous sur les réseaux sociaux ! - Instagram : https://www.instagram.com/hugonewroma... - Facebook : https://www.facebook.com/HugoNewRomance/ - Twitter : https://twitter.com/HugoNewRomance - Snapchat : @HugoNewRomance
Pour commander November 9 : PAPIER Amazon : http://amzn.to/2xFWr7O Fnac : http://bit.ly/2iPUh2W Cultura : http://bit.ly/2gZbFBW Chapitre : http://bit.ly/2A26SnI Decitre : http://bit.ly/2lzLOli
NUMÉRIQUE Amazon : http://amzn.to/2xHRtr1 Fnac : http://bit.ly/2zTsguI Playstore : http://bit.ly/2yhkHBD Nolim : http://bit.ly/2z5Or3C
Si vous avez aimé cette vidéo, n?hésitez pas à vous abonner et mettre un petit pouce bleu, ça fait toujours plaisir ! La #TeamNewRomance
+ Lire la suite
autres livres classés : violences conjugalesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quizz - Ugly love

Quelle est le prénom du personnage principal (féminin)?

Rachel
Tate
Colleen
Bella

9 questions
48 lecteurs ont répondu
Thème : Ugly Love de Colleen HooverCréer un quiz sur ce livre
. .