AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Maybe Someday tome 2 sur 2
EAN : 9782755647457
300 pages
Hugo Publishing (09/04/2020)
4/5   153 notes
Résumé :
What is more important? Friendship, loyalty or love?
Colleen Hoover and Griffin Peterson collaborate once again to bring fans of Maybe Someday back into the musical world of Ridge and Sydney.
And Maggie.
And Warren and Bridgette.

This is a free follow-up to the NYT bestselling novel, Maybe Someday. It should be read after Maybe Someday and the novella spinoff, Maybe Not in the series.

Tome 3 et non tome 2
Critiques, Analyses et Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
4

sur 153 notes
5
15 avis
4
19 avis
3
7 avis
2
2 avis
1
0 avis

Maybe now est la suite directe de Maybe someday, donc si vous n'avez pas lu le précédent, ne lisez pas ceci.

Je vais dire les choses franchement : j'ai été déçue par cette suite qui, soit dit en passant, n'était pas du tout nécessaire. Je m'attendais vraiment à mieux de cette auteur, surtout quand on considère la qualité du premier. Bon, ce n'est pas le pire qu'elle ait écrit : je n'avais pas aimé Too late, dans lequel je n'avais retrouvé aucun des éléments qui caractérisent les romans de Colleen Hoover (une plume capable de nous faire ressentir les émotions avec force, des personnages intéressants particulièrement touchants, etc.). Maybe now n'est pas aussi mauvais, car on finit par être touché, mais la magie Colleen Hoover n'opère pas comme elle peut si bien le faire.

À la fin de Maybe someday, nous quittions Sydney et Ridge en pleine réconciliation après plusieurs mois sans se voir ni se parler. C'était une belle histoire avec une belle fin qui se suffisait largement à elle-même. Mais l'auteur a voulu nous faire retrouver ces personnages et connaître davantage Maggie, à présent célibataire.

Sydney et Ridge apprennent à être en couple après avoir vécu une relation plutôt particulière, mais ce n'est pas évident pour eux, d'autant plus que Ridge a gardé contact avec Maggie. Car, comme l'avais dit Warren, jamais il ne la laissera tomber : elle a une maladie grave, qui peut la conduire à l'hôpital à tout moment, elle n'a pas de famille, aussi Ridge et Warren sont les seuls contacts en cas de problème, les seuls à même de prendre soin d'elle quand il le faut. Chose que Sydney va devoir accepter, même si elle va avoir bien du mal.

Maggie, de son côté, essaie à tout prix d'oublier sa maladie. On la retrouve alors qu'elle est prête à sauter en chute libre, un des éléments de sa bucket list. C'est là qu'elle rencontre Jake, médecin (et moniteur de saut sur son temps libre), auprès de qui elle va ressentir des choses assez fortes. Mais Maggie sort d'une relation de plusieurs années qui ne menait à rien et refuse de s'engager de nouveau avec qui que ce soit alors qu'elle pourrait mourir à tout moment. Elle refuse d'être un poids pour quelqu'un, refuse qu'on la ramène toujours à sa maladie.

Ainsi nous suivons cette histoire sous quatre points de vue : Sydney, Ridge, Maggie et Jake. Personnellement j'aurais préféré qu'elle fasse un tome consacré uniquement à Maggie et Jake, des personnages que j'ai trouvé vraiment intéressants et touchants mais qui, je trouve, ont vraiment été survolés dans cette histoire. Bon, Maggie m'a un peu énervée à certains moments, car elle n'est pas sérieuse en ce qui concerne sa maladie. Par exemple : elle est censée utiliser un gilet thérapeutique pour dégager ses poumons plusieurs fois par jour, et elle attend plusieurs jours avant d'aller le faire réparer (au final c'est Ridge qui s'en occupe parce qu'à cause de ça elle a une crise de toux). Après, c'est difficile de se mettre à la place d'une personne atteinte d'une telle maladie : son quotidien, la difficulté pour une personne au caractère si indépendant de devoir dépendre des autres, l'avenir incertain, etc. Maggie est donc un personnage plutôt complexe, qui oscille entre un caractère très enjoué et fort, et des moments de faiblesse et de déprime.

Quant à Jake, on ne le voit que très peu, mais je l'ai apprécié, car a aucun moment il ne force Maggie à faire quoique ce soit. Quand il voudrait être avec elle mais qu'elle le repousse, il comprend ses raisons et l'accepte, bien que cela le blesse. Et en même temps, quand ils sont tous les deux, Maggie se sent bien, d'autant plus qu'il ne passe pas son temps à vérifier qu'elle s'occupe de sa maladie comme il faut (ce qu'elle reprochait à Ridge qui était obnubilé par ça). du coup je trouve ça vraiment dommage qu'on ne voit pas plus ces deux personnages, qui auraient mérité un roman à eux tout seuls.

En ce qui concerne Ridge et Sydney, j'ai eu vraiment du mal à les reconnaître au début. Il ne s'est passé qu'une nuit entre le premier et le deuxième tome, et pourtant les personnages ont tellement changé qu'on a l'impression que ça fait bien plus que ça. Sydney, d'un caractère plutôt calme et enjoué, passe ici pour une hystérique, à faire des crises de larmes chaque fois que Maggie entre dans la conversation. Ridge, quant à lui, m'a choquée à s'emporter aussi fort après Maggie, lui d'habitude si attentionné. Je comprends qu'il en ait marre du manque de sérieux de son ex quant à sa maladie, mais ça ne correspond pas à ce qu'on découvre de lui dans le roman précédent. J'ai eu l'impression de faire face à des personnages inconnus, même dans leur relation je n'ai pas retrouvé les émotions suscitées dans Maybe someday, ce qui était pourtant un des points forts du roman.

J'ai donc été un peu perdue face à cette suite, surtout sur la première moitié du roman sur laquelle j'ai eu un peu de mal à accrocher. Heureusement les choses s'améliorent ensuite, quand chacun arrête de se comporter en idiot et retrouve ses qualités de base. Bon tout ça ne serait pas arrivé sans deux personnages que j'adore : Warren et Bridgette. Ils ont d'ailleurs eu un mini-tome bien sympathique pour eux tout seuls (Maybe not) où l'on pouvait découvrir leur rencontre et leur rapprochement. Je les aime, ces deux-là, car ce sont les deux personnes les plus honnêtes et les moins aveugles de l'histoire. Certes, Bridgette a un caractère plutôt désagréable, elle dit les choses telles qu'elle les pense (ce qui n'est pas toujours au goût de tout le monde), mais au moins elle ne fait pas semblant qu'être quelqu'un qu'elle n'est pas. Idem pour Warren, toujours à flirter avec tout le monde au risque de s'attirer les foudres de sa petite-amie, qui voit les choses comme elles sont et ne prend pas de gants pour montrer leurs défauts à chacun de ses amis.

Sans ces deux-là, qui m'ont bien fait rire, l'histoire eût été bien fade. Et quand le groupe trouve enfin une bonne dynamique, quand les choses commencent à s'améliorer, alors l'histoire devient vraiment plaisante à lire.

En ce qui concerne la plume habituellement si agréable de l'auteur, j'ai eu du mal à la percevoir ici. Les chapitres sont vraiment trop courts (surtout ceux de Maggie et Jake), du coup on n'a pas le temps de vraiment entrer dans les passages racontés. J'ai trouvé tout un tas de phrases un peu trop clichées à mon goût, les bouts de phrase "sa langue dans ma bouche" trop souvent répétés (chaque fois que des personnages s'embrassaient, ce qui devenait lassant). Ah! et une belle erreur soit de l'auteur soit de la traductrice (qui, je précise, est la même que pour le premier tome) : à un moment, Ridge entend Maggie pleurer ! Oui oui, j'ai vérifié plusieurs fois, c'est écrit qu'il commence à s'éloigner d'elle et qu'il l'entend pleurer. Une erreur due à un manque de relecture ? ou bien le terme voulait signifier "sentir" (mais quand c'est le cas en général c'est précisé) ?

En tout cas tous ces petits éléments, qui sont inhabituels dans les romans de Colleen Hoover, se cumulent et font de cette histoire une petite déception.

Ce qui faisait aussi l'originalité de Maybe someday, l'auteur a essayé de le reproduire ici : les chansons de Griffin Peterson que l'on pouvait suivre au fil de l'histoire. Alors oui, nous en avons bien là, mais contrairement au tome précédent, cette fois les chansons n'ont pas été travaillées pour le livre car elles existaient déjà avant (je le sais vu que depuis Maybe someday j'écoute régulièrement les chansons de Griffin Peterson). Et cela se ressent : les chansons sont insérées au sein de l'histoire de manière peu naturelle, j'ai eu l'impression que certains passages de l'histoire avaient été écrits de manière à coller avec la chanson à insérer, ce qui rendait le tout moins... évident. Dans Maybe someday, quand Sydney et Ridge écrivaient leurs chansons, ça coulait de source, c'était fort. Dans Maybe now ça fait un peu préfabriqué. Je ne critique pas les chansons en elles-même, car elles sont bien, mais la manière dont tout cela a été lié dans ce roman.

Voici d'ailleurs la liste des titres que l'on retrouve ici, dans l'ordre d'apparition : "Set me free", "Same", "Fixes me", "For a little while", "Love worth saving", "Wherever we go". La dernière chanson ("Maybe now") est une réécriture de "Maybe someday", mais elle n'existe pas dans sa version chantée (dommage). Je donne cette liste pour faciliter la recherche des chansons, car les titres ne sont pas toujours précisés dans le livre.

En bref, Maybe now, suite plutôt décevante de Maybe someday, n'était vraiment pas indispensable. La plume si poignante de Colleen Hoover est quasi-absente, les personnages passent la première moitié de l'histoire à faire des crises et la personnalité de certains d'entre eux ne correspond pas à celle développée dans le tome précédent. L'auteur aurait mieux fait d'écrire un roman consacré uniquement à Maggie et Jake, beaucoup trop survolés ici alors que ce sont des personnages particulièrement intéressants. le charme n'opère pas, même si la deuxième moitié du livre devient plus intéressante et agréable à lire. J'attendais cette suite avec impatience, je trouve donc dommage qu'elle ait été aussi bâclée. Une romance plutôt moyenne, quoi.


Lien : https://escape-in-books.blog..
Commenter  J’apprécie          10

Suite directe de « Maybe someday », « Maybe now » se déroule douze heures après son prédécesseur. On retrouve donc les cinq personnages principaux qui ont plus ou moins vécu dans l'appartement : Ridge (un musicien sourd), Sydney (sa nouvelle petite amie), Maggie (l'ex de Ridge atteinte de mucoviscidose diabétique aggravée), Warren (un colocataire aussi vicieux que sympa) et Bridgette (la chérie de Warren au comportement déroutant). J'ai pris plaisir à retrouver ce noyau qui ne manque pas de peps, d'humour et de sincérité. Ensemble, ils forment un groupe qui me rappelle un peu la série « Friends » en raison de leurs discussions, de leur passé sentimental (des ex' qui cohabitent), de leur solidarité, de leur optimisme et de leurs sentiments partagés. Il y a tout de même moins d'humour qu'autrefois, à commencer par les petites farces que chacun se faisait pour se taquiner. Elles sont nettement moins nombreuses et moins amusantes. Finalement, la seule personne qui aura réussi à me faire rire est Bridgette avec ses réactions surprenantes, franches, sarcastiques et imprévisibles !

On retrouve certains éléments ayant fait le succès du premier tome. Ainsi, la musique a toujours sa place dans le récit. Ridge va continuer de composer en s'inspirant de son vécu, tandis qu'un concert aura lieu en fin d'ouvrage. Par ailleurs, les narrateurs sont assez fidèles à eux-mêmes, que ce soit dans leur personnalité ou dans leurs réactions face aux différents événements. Celle qui m'a fait la plus forte impression reste tout de même Sidney. Quelle perle ! Bien qu'elle soit assez larmoyante au départ, elle est finalement très compréhensive, que ce soit avec son conjoint ou son entourage… Je n'aurais pas réagi comme elle, surtout dans la deuxième partie du livre.

Cette suite tournera surtout autour de Maggie. Celle-ci va montrer une facette sombre, fataliste et déprimée que dans le premier volet. Sa maladie lui pèse et elle ne pense qu'à sa mort qui approche lentement, mais sûrement. Son émoi m'a touchée, car je pense que j'aurais été aussi chagrinée qu'elle, surtout après avoir rompu avec mon petit-ami de longue date… Certains de ses propos ont eu l'effet d'un coup de poing, notamment lorsqu'elle regarde les dates de péremption de certains aliments en se disant qu'ils périmeront après elle… Or, sa romance naissante avec Jake, un beau médecin adepte de saut en parachute fut plaisante à suivre. Ils étaient mignons tous les deux. D'ailleurs, bien que rare, la narration avec Jake fut intéressante !

Globalement, la lecture fut distrayante et parfois touchante (en particulier avec la maladie). Toutefois, j'estime que l'on aurait pu développer davantage certaines choses du côté de Maggie. C'est l'ennui d'avoir donné la parole à autant de personnages… Peut-être aurait-il été préférable de ne dédier cet opus qu'à Jake et à Maggie (comme cela avait été le cas pour « Maybe not ») ? En outre, j'ai trouvé le scénario trop convenu et la fin trop parfaite, voire très « guimauve ». Certes, l'auteure ne souhaitait pas déchirer le coeur de ses lecteurs en proposant un dénouement sensible cependant, c'était bien trop « happy-end » pour moi. Cela me conforte dans l'idée que, même si j'ai aimé retrouvé la petite troupe, « Maybe someday » suffit à lui-même et reste indétrônable…


Lien : https://lespagesquitournent...
Commenter  J’apprécie          122

Après un roman tel que Maybe someday, on ne peut difficilement s'attendre à retrouver l'intensité éprouver à la lecture de cette belle histoire. En commençant Maybe now, je savais que j'allais retrouver les mêmes personnages mais dans une « autre » histoire, celle de l'après, de cette adaptation à leur nouvelle vie, ensemble, séparément, avec ces « contraintes » liées à leur passé, leurs amours nouveaux et anciens. Donc cela sera forcément différent du premier tome, mais de mon côté, j'ai éprouvé beaucoup de plaisir à tous les retrouver. Quand on finit un livre qui évoque la construction d'une relation, on s'arrête souvent au moment où ils sont ensemble enfin, mais sans appréhender la suite de leur vie. Ici, c'est ce que nous propose de lire Colleen Hoover, ce qu'ils deviennent après ?

Le texte de Colleen Hoover nous offre toujours autant d'authenticité dans les réactions et émotions qu'expriment ses personnages. On les retrouve, fidèles à eux-même et toujours honnête face aux émotions, Bridgette toujours aussi directe, Warren toujours aussi franc et drôle, Ridge et Sydney, gentils, bons et agréables et on a aussi Maggie que l'on découvre complètement ici, même nous l'avions déjà appréhendé dans Maye someday et il y aura les nouveaux personnages, qui joueront un rôle important dans l'histoire. Ce roman, c'est une façon de continuer à les suivre, fidèlement, offrant aux lecteurs les réponses qu'ils se posaient sur le devenir de chacun, et moi j'ai adoré pouvoir avoir toutes ces réponses, même si le tome 1 se suffisait à lui-même, celui-ci est un magnifique complètement.

J'ai trouvé le texte très doux, à l'image de ces personnages que l'on a tant aimé. le choix de Colleen Hoover de faire cette suite avec une multiple narration est tout à fait adapté à ce que l'on pouvait attendre de ce roman. Si nous n'avions suivi que Sydney et Ridge dans le tome 1, puis Warren et Bridgette dans le tome 1,5, ici nous les retrouvons tous et la narration du couple phare se voit additionner d'autres, telle que celle de Maggie. Maggie, c'est le personnage que l'on n'a pas réussi à ne pas aimer, même si c'est pour elle que Ridge n'a pas laissé court aux émotions qu'il éprouvait pour Sydney, la faisant ainsi souffrir. Les personnages de ce roman sont tous gentils, bons et aimants, et Maggie l'est aussi, la découvrir plus avant fut un réel plaisir. C'est une jeune femme qui a aussi le droit au bonheur et ce roman le lui apportera, au delà de la fin d'une période pour elle, elle va devoir se « reconstruire » et c'est ainsi que l'on se rendra compte que sans Ridge et Warren, elle est bien seule donc que leur amitié ne peut pas s'éteindre comme s'est arrêtée la relation amoureuse qu'elle avait avec Ridge. La nouvelle Maggie va devoir faire une introspection de ce qu'elle souhaite de la vie, et prendre des décisions sur sa façon d'être, et peut être s'octroyer cette chance d'être heureuse malgré la maladie.

La Maggie que nous retrouvons va passer par de multiples phases. On la retrouvera perdue, paumée de se retrouver seule, se rendant compte qu'elle reste vulnérable sans ceux qui l'ont toujours accompagné. Sa maladie l'a toujours conditionnée à vivre de telle ou telle manière, et si elle s'est réfugiée dans l'objectif de réussir ses études, se donnant ainsi la possibilité d'avoir un métier plus tard, ce n'était qu'une façon de s'accrocher à un avenir qui se veut incertain. Alors Maggie va vivre des moments particulièrement difficiles et au delà de ces épisodes de doute, de problèmes liés à sa maladie, elle va nous être dévoilée. Pétillante, pleine d'envies et de folies, c'est alors qu'elle tente de les réaliser qu'elle fera une rencontre. Et cette rencontre nous permettra de comprendre tant de choses sur elle et sur tout ce qu'elle a vécu et sur la façon dont elle conçoit sa vie, avec cette épée damoclès au dessus de sa tête, qui est un rappel constant de sa condition physique, liée à la maladie.

Cette suite répond donc à nos questions de l'après, de cet avenir qu'ils vont construire. Fragile au départ, les relations se sont construites sur des bases bancales et instables, qui vont venir se renforcer quand les personnalités de chacun vont venir renforcer des liens forts et qui ne peuvent être défaits, en acceptant la présence des autres. Colleen Hoover a pris tous ses personnages, et les a développés, nous permettant d'en apprendre plus encore sur chacun d'eux. Sur cette Bridgette insupportable, qui le sera encore mais qui avec ce franc parler, mettra certaines choses en lumière et qui va se rapprocher de Sydney, tandis que celle-ci se retrouvera seule face à la maladie de Maggie qui reste un élément central de leur histoire à tous. Sydney reste égale à elle-même, même si la situation lui octroiera bien des angoisses quand à son devenir, vis-à-vis de ses liens qui unissent Ridge et Maggie. Warren et Ridge restent ceux d'avant, toujours fidèles à leur amie Maggie, mais qui souhaitent eux aussi vivre leur vie auprès de celles qu'ils aiment. On découvre un Ridge en colère, coupé en deux, et très instable vis à vis de ce qu'il doit faire pour que chacun puisse être heureux. Trouver un compromis, accepter l'opinion de l'autre et poursuivre leur chemin sans blesser les autres sera leur but.

Alors on passe de l'un à l'autre, on vit les débuts d'une vraie relation entre ces deux personnages qui s'aiment tant et qui font toujours autant craquer : Ridge et Sydney. Qui profitent tous deux de cette liberté d'être ensemble enfin, librement et officiellement. Mais leur relation serait semée de quelques obstacles de tailles à franchir, le tout basé sur la confiance en l'autre et l'acceptation des autres. La folie continue de suivre le couple que forment Warren et Bridgette, deux personnages un peu à part et hors normes mais qui restent eux aussi parfaitement bien assorti. Et pourquoi, parmi toutes ces histoires, Maggie n'aurait-elle pas droit elle aussi à l'amour ? J'ai adoré la proposition de Colleen Hoover qui nous présente alors un nouveau personnage masculin, que j'ai beaucoup aimé. Il est craquant, la façon dont ils vont se rencontrer est originale et nous offre une belle image de Maggie, tout comme de lui. Un petit plaisir que de suivre leur histoire, qui ne sera pas si simple, car elle se refuse à aimer et faire souffrir quelqu'un car sa vie ne sera jamais celle des autres.

Alors non, ce n'est pas un roman coup de coeur mais ce n'est qu'une appellation, il reste un de ceux de cette série, et c'est un très grand plaisir que de retrouver des personnages que l'on a tant aimé. J'ai adoré le lire ! Impossible de ne pas apprécier chacun d'eux, même si on a nos chouchous, Colleen Hoover a su proposer des personnages complémentaires et leur octroyer de très beaux rôles pour accompagner ceux qui ne l'étaient plus. Les émotions sont là, réelles, présentes et il est impossible de ne pas compatir à chaque réaction des personnages, c'est aussi là que réside la force de cette histoire, tous les aimer et les comprendre. Alors j'ai pris un plaisir fou à les retrouver, de continuer un petit peu avec eux, et même si cela ne sera fera pas, j'aurai presque envie de les retrouver de nouveau quelques années plus tard pour voir de quelles façons leurs relations ont évolué, car ils restent tous très attachants. Je ne sais pas comment le dire, mais ces personnages tiendront toujours une place particulière dans mon coeur ! C'est normal aussi que lorsque l'on doit citer un de nos livres préférés, beaucoup citeront Maybe someday. Maybe now est un très beau cadeau que Colleen a offert à ses lecteurs.


Lien : http://www.livresavie.com/ma..
Commenter  J’apprécie          00

Après avoir beaucoup aimé Maybe Someday, et avoir frôlé le coup de coeur, j'étais vraiment très impatiente de poursuivre l'histoire de Ridge et Sydney avec Maybe Now.  En soi, le premier tome n'avait pas forcément besoin d'une suite et aurait pu suffire à lui-même, pourtant, en débutant ce second tome, je ne m'étais pas rendu compte quel point il manquait une conclusion à l'histoire de Maggie. Car si Ridge et Sydney sont désormais ensemble et filent le parfait amour, il n'en reste pas moins que Maggie est encore bien présente dans la vie de Ridge.

Ce premier tome reprend au moment même où nous avons quitté les personnages. On découvre avec plaisir Ridge et Sydney en tant que couple, mais si ces deux-là sont heureux, ce n'est malheureusement pas le cas pour Maggie. En terminant Maybe Someday, j'étais tellement obnubilée par la relation de Ridge et Sydney que j'en avais presque oublié qu'en se mettant ensemble, ils avaient également fait du mal à Maggie. Honnêtement, Maggie représentait pour moi un obstacle au bonheur de Ridge et je ne voyais pas d'un très bon oeil son personnage. Maybe Now m'a permis de la découvrir davantage et de mieux la comprendre.

Ce n'est donc pas deux points de vue que nous offre Colleen Hoover, mais quatre. Oui, vous avez bien lu, j'ai bien écrit quatre points de vue. Un nouveau personnage s'est glissé dans le récit, un personnage qui va avoir un impact positif sur la vie de Maggie. Au sujet de cette alternance de point de vue, j'attendais impatiemment chaque nouveau chapitre sur Maggie et c'est dommage car ils ne sont pas assez nombreux. J'adore Ridge et Sydney, mais je les ai trouvés trop présents. J'aurais préféré que Maybe Now soit exclusivement centré sur l'histoire de Maggie et Jake.

Autre point qui m'a laissé un peu perplexe, c'est le fait que Maggie soit autant présente dans la vie de Ridge et Warren. Je comprends qu'elle n'ait qu'eux comme famille, mais j'ai trouvé cette situation vraiment bizarre. Cela donne un contexte assez surréaliste au récit et honnêtement, je ne pense pas que j'aurais pu avoir la même patience que Sydney. Cette dernière se montre plus que compréhensive et nous souligne une fois de plus toute la beauté de sa personnalité.

Pour ce qui est des personnages, comme je le disais précédemment, ce tome m'a permis de redécouvrir le personnage de Maggie. Dans un premier temps, j'ai souvent eu l'impression d'avoir à faire à quelqu'un d'égoïste et j'ai eu peur de ne pas réussir à m'attacher à elle. Heureusement, Maggie se révèle être une personne très intéressante et attachante. Alors oui, elle peut parfois avoir des réactions puériles, mais il ne faut pas oublier qu'elle souffre et qu'elle s'est tout de même fait piquer son mec par une autre. de plus, sa maladie ne l'aide pas. Maggie refuse de s'attacher à quiconque, refuse toute nouvelle relation et on finit par espérer qu'elle ait, elle aussi, droit à son Happy End.

Autre personnage que j'ai adoré découvrir, c'est celui de Jake. Il va beaucoup aider Maggie à s'ouvrir, à vivre plutôt que survivre. J'ai vraiment trouvé adorable le fait qu'il ait eu jusqu'à présent qu'une seule relation. Jake est également une personne qui doute énormément et possède une part de vulnérabilité. Et puis la patience et la tendresse qu'il porte à Maggie m'ont tout simplement fait craquer. Jake n'a rien à envier à Ridge.

Pour finir, pour ce qui est des personnages de Ridge et Sydney, ils sont toujours aussi attachants. J'ai été heureuse de les retrouver même si j'aurais préféré que l'histoire soit moins concentrée sur eux. J'avais beaucoup aimé leurs personnages dans Maybe Someday mais je dois dire qu'avec Maybe Now, ils ont pris une place plus importante dans mon coeur. La plus belle évolution vient certainement de Sydney qui s'est montrée vraiment extraordinaire avec Maggie. Ridge pour sa part est toujours aussi attachant. Il essaie tant bien que mal de concilier sa relation avec Sydney ainsi que son amitié avec Maggie. J'avais peur qu'il fasse encore passer Maggie en premier, mais au final, c'est tout le contraire. Il fait tout pour faire sentir à Sydney qu'elle est désormais la seule et l'unique.

Concernant la romance, étant donné que l'on a déjà suivi l'évolution de celle de Ridge et Sydney, je parlerai surtout de celle de Maggie et Jake. Cette dernière débute d'une façon un peu particulière puisque Jake est le moniteur de saut en parachute de Maggie. Entre eux, c'est rapidement le coup de foudre et l'attirance ne se fait pas prier. Jake est prêt à tout pour se rapprocher de Maggie, mais celle-ci ne l'entend pas de cette façon. Elle ne cherche plus une relation sérieuse et préfère une histoire sans lendemain. Pourtant, ce coup d'un soir va laisser sans le vouloir une trace indélébile dans le coeur de Maggie. Jake, quant à lui, n'est pas tellement friand des histoires sans lendemain et c'est vraiment quelque chose que j'ai apprécié. C'est agréable de découvrir un homme qui préfère les relations durables et sérieuses. Pourtant, même si ce n'est pas sa façon de procéder, Jake accepte cette situation et se montre très patient avec Maggie. J'ai vraiment trouvé dommage que leur relation soit si peu présente dans le récit. Malgré le fait que leurs apparitions communes soient tendres et touchantes, je me suis sentie très frustrée que ces apparitions soient très rares et que l'auteure ne développe pas davantage leur romance. Elle aurait mérité d'être un peu plus approfondie et je pense qu'elle aurait pu être encore plus bouleversante que celle de Ridge et Sydney.

En conclusion, Maybe Now est une superbe suite, très touchante, mais je n'ai tout de même pas retrouvé les sensations que j'avais ressenties avec Maybe Someday. Ce tome s'est révélé être moins profond, moins bouleversant que le précédent, malgré les thèmes abordés. Il n'apporte rien de plus à l'histoire de Ridge et Sydney, néanmoins, il possède le mérite de nous avoir offert une fin heureuse pour Maggie ainsi qu'une jolie conclusion, bien qu'un peu trop « too much », pour le reste du groupe. La plume de Colleen Hoover est toujours aussi délicate, addictive et c'est toujours avec plaisir que je me plonge dans l'un de ses romans. Avec Maybe Now, la boucle est bouclée. C'est avec beaucoup d'amour que nous quittons tous ces personnages qui nous ont tant fait vibrer, rire et pleurer.


Lien : http://lesjolieslecturesdepa..
Commenter  J’apprécie          20

Autant je me suis passionnée pour les aventure de Ridge et Sydney dans Maybe Someday, un roman singulier avec son coté interactif, ses chansons écrites par Griffin Peterson autant je me suis ennuyée dans celui-ci.

Le premier chapitre pourtant était prometteur, et j'étais ravie de voir tourner ce roman autour de Maggie. Sauf que CoHo donne trop la voix à Ridge et Syd. Et de ce fait, rien n'est suffisamment développé.

Pourtant, il y avait matière à, mais notre auteure s'est égarée à nous offrir trop de moments quotidiens entre Ridge et Syd, Bridgette et Warren. Sans parler d'une occurrences de textes de chansons en anglais, qui m'oblige à me rendre en fin de livre pour comprendre le sens et la corrélation avec les scènes et sentiments des personnages.

Certes les interactions avec Maggie sont importantes, mais pour autant ne sont pas assez poussées pour ce qui est des sentiments que les ex éprouvent pour la jeune femme.

Sans parler de la relation Jake et Maggie, une vraie girouette, bien évidemment l'on comprend ses réticences, cependant là encore il m'a manqué des développements, et de ce fait la romance entre les deux protagonistes, même si Jake dans ses chapitres s'explique, convainc à peine.

Je regrette que l'auteur n'ait pas insisté davantage sur la pathologie de Maggie et l'impact qu'elle suscite, aussi bien émotivement que concrètement, dans le quotidien des protagonistes.

Un roman qui manque pour moi d'émotions et même si j'ai été séduite par Maybe Someday et ses personnages, je les ai trouvé agaçants, insipides et immatures. L'on peut comprendre les réactions irrationnelles de Maggie, cependant je les aurai appréciées plus explicites, et le volet maladie plus approfondi.

Déçue donc, par ce volet de l'histoire de ce groupe, dont j'aurai préféré suivre uniquement les aventures de Maggie et Jake et découvrir les implications sur Ridge et Sydney uniquement dans un roman choral à leurs seules voix.

Arrivée au terme de ma lecture, en peinant un peu, beaucoup, je me dis que je ne retrouve pas ici la plume , que j'ai trouvé factuelle et plate, et l'imagination de CoHo qui habituellement use de thèmes sensibles pour nous émouvoir et y parvient toujours. J'ai presque le sentiment qu' elle a été victime d'une petite panne d'écriture et qu'elle a pondu un truc à la va vite. le résumé du prochain semble lui prometteur.

J'abandonne donc les héros de Maybe avec ce happy-end sans avoir vraiment envie de les retrouver. Et je dirais même que Maybe Someday se suffisait à lui-même.

Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation

La plupart des gens vivent leur vie comme s’ils allaient subsister cent ans. Ils planifient leur carrière, leur famille, leurs vacances, leur avenir dans une sorte d’éternité. Mes pensées ne vont pas dans ce sens-là puisque je sais que je ne serai jamais vieille. Dans mon état de santé actuel, j’aurai de la chance si je vis encore dix ans. Et c’est bien pour ça que je pense à la mort chaque minute de chaque heure de chaque jour de ma vie.

Jusqu’à maintenant.

Jusqu’au moment où en sautant de l’avion, j’ai vu la Terre, toute petite, insignifiante, au point que j’ai éclaté de rire. À ne plus pouvoir m’arrêter. Tout le temps qu’a duré la descente, je n’ai arrêté de rigoler que pour me mettre à pleurer tant cette expérience était belle, enthousiasmante, au-delà de toutes mes espérances. Tout le temps que j’ai foncé vers le sol à plus de cent cinquante kilomètres-heure, je n’ai pas une fois songé à la mort. Je me disais juste que j’avais trop de chance de me sentir à ce point vivante.

Les paroles de Jake me trottaient dans la tête alors que je fonçais à contrevent.

— C’est ça, la vie !

Commenter  J’apprécie          20

En même temps, je n'arrête pas de penser à lui, au point d'en avoir la boule au ventre, de trouver le reste de ma vie pâle et insipide à côté de ce que je pourrais connaître avec lui. Sauf que si on s'engageait dans un quelconque parcours émotionnel, je m'en voudrais car ça se terminerait forcément mal. Alors, que faire ? Quel choix adopter ? Le fuir et m'en attrister ? M'engager avec lui et m'en attrister ?

Commenter  J’apprécie          10

On ne devrait pas laisser nos vies s'articuler autour de leur fin possible mais autour des expériences qui mènent à la fin.

Commenter  J’apprécie          50

Ridge : C'est la première que tu m'as inspirée, alors que j'étais encore avec Maggie. Ça se passait en toute innocence entre toi et moi, car on ne s'était encore jamais parlé. Pourtant, je culpabilise encore. Cette chanson disait ma vérité et je crois que j'ai tenté de la cacher, à moi comme aux autres.

Commenter  J’apprécie          10

C'est vrai, chaque fois que quelque chose ne va pas, c'est comme s'il sortait son fer à repasser pour tout lisser sans prendre garde au fait qu'il brûle les gens au passage.

Commenter  J’apprécie          20

Videos de Colleen Hoover (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Colleen Hoover
Mélusine reçoit Colleen Hoover, l'auteure de November 9, Jamais Plus, Maybe Someday, Ugly Love, et Never Never !
Suivez-nous sur les réseaux sociaux ! - Instagram : https://www.instagram.com/hugonewroma... - Facebook : https://www.facebook.com/HugoNewRomance/ - Twitter : https://twitter.com/HugoNewRomance - Snapchat : @HugoNewRomance
Pour commander November 9 : PAPIER Amazon : http://amzn.to/2xFWr7O Fnac : http://bit.ly/2iPUh2W Cultura : http://bit.ly/2gZbFBW Chapitre : http://bit.ly/2A26SnI Decitre : http://bit.ly/2lzLOli
NUMÉRIQUE Amazon : http://amzn.to/2xHRtr1 Fnac : http://bit.ly/2zTsguI Playstore : http://bit.ly/2yhkHBD Nolim : http://bit.ly/2z5Or3C
Si vous avez aimé cette vidéo, n?hésitez pas à vous abonner et mettre un petit pouce bleu, ça fait toujours plaisir ! La #TeamNewRomance
+ Lire la suite
autres livres classés : new romanceVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus





Quiz Voir plus

Quizz - Ugly love

Quelle est le prénom du personnage principal (féminin)?

Rachel
Tate
Colleen
Bella

9 questions
98 lecteurs ont répondu
Thème : Ugly Love Episode 1 de Colleen HooverCréer un quiz sur ce livre