AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 229007991X
Éditeur : J'ai Lu (27/08/2014)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 14 notes)
Résumé :
"En arrivant dans cette nouvelle ville, je pensais pouvoir enfin tirer un trait sur mon passé. Mais le passé, c’est le genre de chose qui vous colle aux basques comme un vieux chewing gum, quoi que vous fassiez.
Au fond ça n’aurait pas changé grand-chose à mes habitudes. Fuir, encore et toujours, est devenu mon quotidien. Seulement voilà, ma rencontre avec un certain Damian leghert va modifier la donne.
Mystérieux et charmeur, je doute qu’il lui faill... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
Melisende
  26 novembre 2012
L'urban fantasy et la bit-lit sont des genres que j'aime approcher de temps en temps mais généralement, je me méfie et suis particulièrement exigeantes avec ces lectures-là. J'attends beaucoup des personnages, de l'univers dans lequel ils évoluent et de l'intrigue générale. Difficile donc de me contenter et pourtant, Oxanna Hope y est parvenue grâce à ce premier tome de Go to hell. Cela n'a pas été un immense coup de coeur mais ce fut une découverte plaisante, surprenante et qui m'a donné envie de lire la suite !
Entre Cassie et moi, ce n'était pas gagné. Les héroïnes casse-cou, grandes gueules et bagarreuses, ce ne sont pas vraiment mes préférées (euphémisme…). Et pourtant, contre toute attente, cette jeune fille de 18 ans a su me convaincre. Bien sûr elle m'a parfois irritée à cause de ses réactions extrêmes… au début. Ensuite, j'ai compris que derrière cette façade agressive, toujours sur la défensive, se cachait une âme esseulée, blessée et profondément attachante. Cassie ce n'est pas qu'une coquille vide mais un être avec un passé, une histoire, qui ont forgé ce qu'elle est aujourd'hui. J'en suis la première surprise, mais j'ai apprécié cette héroïne au tempérament de feu !
Cassie fait la connaissance, quelques jours après son arrivée au lycée, du remplaçant du professeur de philosophie. le jeune homme beau comme un dieu attire les regards de toutes ses élèves et notre héroïne n'est pas indifférente à son charme. Mais attention, Damian n'est peut-être pas le meilleur choix pour passer inaperçu et vivre une histoire calme et romantique… En effet, avec son jeune frère, le remplaçant mène une double vie dangereuse et intimement liée à celle de Cassie. D'ailleurs, pour les connaisseurs de Supernatural (sauf Tsuki qui avait l'esprit ailleurs pendant sa lecture), nul doute que ces deux-là vous rappelleront les frères Winchester, leurs aventures, leurs caractères, leur voiture… Cassie se retrouve embarquée, malgré elle, dans leurs « missions » et ce n'est pas de tout repos. Les deux amoureux parviendront-ils à mettre de côté leurs passés, leurs convictions et leurs natures pour vivre une belle histoire ? Rien n'est moins sûr.
Présenté ainsi, je peux vous donner l'impression que Go to hell n'est qu'une énième romance saupoudrée de surnaturel. Mais non, rassurez-vous, la romance est certes présente, mais elle ne noie pas le reste et surtout, elle est pimentée et pas mal menée. Je redoutais un peu cet aspect en découvrant la quatrième de couverture, mais je ne suis pas déçue.
Autour de ce trio de choc évoluent d'autres personnages plus secondaires. Tellement secondaires qu'à vrai dire, ils ne m'ont pas laissé grand souvenir alors que j'ai terminé ma lecture il y a 15 jours (déjà !). Je retiens l'adolescent un peu pataud qui tombe sous le charme de Cassie mais fait les frais du fort caractère de celle-ci, d'autres camarades de classe féminines de la demoiselle et surtout, un autre membre de la famille de Damian et Seven (son jeune frère). Celui-ci, bien qu'apparaissant assez tardivement et assez peu, m'a marquée et m'a semblé très intéressant. Tout comme l'histoire familiale très chargée de ce clan qui a beaucoup souffert par le passé.
Niveau intrigue, c'est peut-être ce que je retiendrai le moins de ma lecture (à vrai dire j'ai du mal à remettre mes idées en place). Cassie arrive dans son nouveau lycée, fait des siennes, se fait plus d'ennemis que d'amis, montre un peu trop ses talents hors du commun, rencontre le remplaçant du prof de philo, est attiré par lui et découvre qu'il a un second métier assez ennuyeux, de son point de vue. C'est à partir de là que les choses sérieuses commencent vraiment à se mettre en place et qu'apparait véritablement, par la même occasion, l'aspect « fantastique » de cette histoire. La mise en place de l'héroïne, de ceux qu'elle côtoie et de l'univers dans lequel ils évoluent tous prend un petit peu de place, mais ça ne m'a pas gêné.
J'ai lu, à plusieurs reprises, que certains lecteurs regrettaient le manque d'informations récoltées à la fin de ce premier tome. C'est vrai que le mystère demeure presqu'entier alors que l'on tourne la dernière page, mais encore une fois, ça ne m'a pas gênée. Au contraire, je trouve que c'est plutôt bien dosé, assez pour nous intriguer et nous donner envie d'en savoir plus en lisant la suite. le fantastique mis ici en scène est, qui plus est, assez original pour tenir en haleine : Oxanna Hope nous parle de magie noire et de démons et le fait bien. Certes, on ne sait quasiment rien de ces créatures et on ne récolte que quelques bribes d'informations sur ce qui les lient à notre héroïne, mais les rares éléments en notre possession m'ont plu et me poussent à lire la suite dès que possible… sans parler de cette fin assez ignoble. Si vous entamez ce premier tome, pensez à avoir le deuxième sous la main, vous éviterez de frapper les murs de frustration.
Enfin, un dernier mot pour saluer le style d'Oxanna Hope qui a réussi, sans aucun problème, à me transporter dans son histoire. Dans les couloirs pendant les intercours ou dans les ruelles sombres au milieu de la nuit… où étaient Cassie et son entourage, j'y étais aussi ! Les descriptions sont efficaces, les dialogues rythmés et ne prennent pas toute la place… bref, ça glisse tout seul. L'utilisation du point de vue externe met une petite barrière entre le lecteur et l'héroïne, mais je n'ai pas pour autant ressenti une trop grande distance entre nous deux.
D'un point de vue plus technique, je trouve que les éditions Nergäl ont fait un très bon boulot : aucune coquille, texte fluide (sans que la police soit énorme)… si j'avais quelque chose à redire, ce serait sur l'illustration de couverture, un peu trop allongée à mon goût. Mais l'important c'est ce qu'il y a à l'intérieur, et le texte tient toutes ses promesses !

Oui ce premier tome reste très mystérieux, oui on ne sait pas encore grand-chose, oui on en veut plus… mais Oxanna Hope met d'ores-et-déjà en place des personnages principaux qui, alors qu'ils avaient tout pour ne pas me convenir, ont su me convaincre qu'ils avaient beaucoup à m'offrir. Ajoutez à cela une histoire qui tourne autour de la magie noire et de la démonologie et me voilà agréablement surprise ! La suite m'attend, je la lirai très vite !
Lien : http://bazar-de-la-litteratu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Vidia
  25 mai 2015
Je connaissais Go to Hell avant la nouvelle édition de chez J'ai lu. J'avais commencé à lire en ebook avant de m'arrêter au vu de l'annonce faite comme quoi le tome allait être repris et subir quelques changements. J'avais craqué pour la couverture de l'époque, avec cette jeune fille aux cheveux d'un rouge flamboyant, au regard noir, tenant une arme avec des pentagrammes derrières elle.
C'est donc avec une certaine impatience que j'avais acheté la nouvelle édition, avec une couverture un peu plus terne que la précédente. Mais j'avais surtout hâte de lire le contenu.
J'ai attendu avant de me lancer, pour oublier un peu la première « version » et redécouvrir celle-ci en partant de zéro. Fort heureusement, je n'avais pas lu beaucoup. En revanche, j'avais eu le temps d'aller sur les sites et de lire des avis quelque peu négatif, surtout au sujet de la personnalité de Cassie.
C'est donc avec une certaine appréhension que j'ai ouvert le bouquin pour me plonger dans ma lecture. Alors certes, Cassie a un caractère pas possible, elle est ingrate, mal élevée. Elle a des sauts d'humeur a nous rendre un peu chèvre, elle manque parfois de maturité ET ALORS ?
Au risque de me faire jeter des cailloux à la figure ( mais rappelons droit à la liberté d'expression ) elle serait une candidate de télé réalité, elle serait adulée par beaucoup de personnes !
Il ne faut pas être psychologue pour comprendre que Cassie, sous tous ses airs hautains, méprisants, elle cache des peurs et des blessures. Chacun réagit à sa façon, chacun se protégé comme il peut. Je suis d'accord sur le fait que parfois c'était un peu poussé à l'extrême et que ça peut-être soûlant à la longue, mais personnellement, elle n'est pas devenue pour autant la bête noire du livre.
Je pense qu'elle a du potentiel dans le tome deux. Elle devrait prendre en maturité et être plus réfléchit. En tout cas je l'espère. Et Cassie n'est pas une demoiselle en détresse qui pleure pour un rien. Elle a du caractère, elle est «  humaine » avec ses défauts. Je préfère ça plutôt qu'une personne lisse, irréprochable et insipide.
Des mystères entourent encore Cassie et la vie tranquille qu'elle veut avoir n'est, à mon avis, pas pour tout de suite. Elle se défend et elle affronte son «  mentor » qui veut la ramener de force dans sa dimension pour en faire de la chair à canon sans lui demander son opinion !
L'auteure a une écriture particulièrement pour les points de vue. Bien que Cassie soit l'Héroïne principale nous avons les pensée des autres personnages secondaires pour nous aider à mieux comprendre et les connaître. C'est vrai qu'elle alterne rapidement, mais c'est pas pour ça que nous n'avons pas le temps de nous attacher et que la lecture est plus difficile. Ecris à la première personne du singulier, nous aurions eu que les pensées de Cassie sans comprendre Damian, Seven et les autres. Pour moi c'est un plus. Pas un, ni deux mais plusieurs personnages mis en avant. Pas de jaloux ! Les fans de chacun sont satisfaites.
Autour d'elle, nous retrouvons Damian, professeur de philo le jour et autre chose la nuit... Je ne sais pas si c'est voulu de la part de Oxanna Hope mais je sens un peu d'inspiration puisée dans la série Supernatural ( pour mon plus grand plaisir Dean est juste... Waouh bref ) Cet homme attire Cassie et ne se laisse pas impressionner par son caractère. Il a de la répartie et il cache des blessures profondes qu'on découvre petit à petit au fil du livre. C'est un personnage intéressant au vu de son passé mais qui me fait un peu peur lors de ses crises de « folie ».
Il entretien une relation particulière avec Cassie. Je ne peux pas appeler ça un couple, ni une romance... Ils se réconfortent, ils cèdent au désir qui les attire l'un vers l'autre mais pour le moment rien n'est confirmé sur la relation bien que des sentiments naissent et qu'il y ait de l'attachement …
Seven est aussi de la partie et je dois dire que ce personnage me plaît beaucoup. Malgré qu'il soit le plus jeune, il est pour le moment le plus posé, le plus réfléchit et le plus mature. Il se soucie énormément de son frère et il se méfie de Cassie. J'aime sa franchise, j'aime le fait qu'il souffre de voir son frère se détruire et ne pas être bien mais il prend sur lui pour ne pas s'embrouiller avec et le perdre a tout moment. La soeur aussi est a ne pas négliger pour la suite je pense...
Les deux filles du lycée sont aussi a surveillées. J'ai vraiment du mal à les cerner toutes les deux. Tantôt gentilles, tantôt bitch, je commence a penser qu'elles connaissaient peut-être Cassie et qu'elles ne sont pas « humaines ». Brian, le premier a accosté Cassie et qui malheureusement s'en mord les doigts. Un gros point négatif de l'histoire, le comportement de l'Héroïne avec lui, surtout qu'il est adorable et qu'il ne lui voulait pas vraiment de mal... mais Cassie a du mal à s'attacher surtout si les personnes ne sont pas capables de se défendre, vu dans quel pétrin elle est. Au moins en fréquentant Damian et Seven, ils ont un peu plus de mordant pour répliquer aux attaques....
Il y a de l'humour et des rebondissements mais certes encore beaucoup de mystères et de choses à développer. Un premier tome n'est jamais parfait et il faut mettre toute l'histoire en place. Je ne regrette pas ma lecture. C'est fluide, facile sans mot compliqué et sans des longues descriptions pour noyer les poissons et faire des pages en plus. L'auteure va à l'essentiel ce qui n'est pas plus mal. Il y a ce début et cette fin qui nous laisse perplexe avec cette personne..., une fin qui donne envie de hurler de frustration vu où ça coupe.
Je laisse une chance à cette série ! J'espère ne pas me planter dans mes espérances et mes attentes pour le tome deux. Un triangle amoureux foutrait en l'air ma lecture, une nana girouette entre deux hommes. Pitié que Seven ne fricote pas avec Cassie. Les deux frères, ça ne passerait pas très bien pour moi. J'ai quand même mes exigences pour mes lectures.
Un autre point négatif, étant classé Bit lit ( sur booknode) je m'attendais à des scènes passées en sourdines. Peut-être une plume timide de l'auteure, peut-être qu'elle n'a pas souhaité entrer dans la case bit-lit, sang et sexe qu'on connaît pour les séries américaines du genre ma favorite : Chasseuse de la nuit. Les passages sont survolés, pas détaillés. Peut-être que ça aurait solidifié pour nous, lecteurs, le «  couple » Cassie et Damian en ayant leurs pensées et ressentis à ce moment là, d'abandon total dans les bras l'un de l'autre.
Je vais donc me procurer le tome deux pour poursuivre les aventures de Cassie, Damian et Seven et voir si mes idées sont bonnes ou non concernant ce que je vois dans Go to Hell tome 2 Pulsions !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ptitelfe
  15 septembre 2014
Déjà, la couverture est assez jolie et inspire à la lecture! le livre se lit très très vite! 300 pages lues en quelques heures!
Dans les remerciements, l'auteur fait référence à J. Ackles.... Oh tiens, ne serait ce donc pas le bel acteur de la série que je regarde sans cesse ces temps ci? J'y reviendrai plus tard !
L'intrigue tourne autour de Cassie, cette jeune femme de 18 ans qui débarque dans une petite ville. Elle tente de s'intégrer à sa nouvelle vie mais son tempérament froid, agressif et direct ne va pas la faire passer inaperçue. On apprend que cette demoiselle n'est pas comme tout le monde, qu'elle est douée d'une force surhumaine, et surtout, qu'elle fuit quelque chose... ou quelqu'un... Il semble qu'elle ait bien plus que son âge mais ce n'est qu'une présomption..
De l'autre côté, nous avons affaire à deux frères qui viennent d'arriver en ville. L'ainé vient remplacer un prof de philo.. Damian, et Seven... C'est là que la référence à Jensens Ackles prend tout son sens! Deux frères, qui semblent jouer un rôle, qui chassent des monstres, qui sont attachés à leur voiture (heureusement ce n'est pas une Impala)... Quoi? Vous voulez un indice en plus? Les initiales de leurs prénoms.. D&S.. Ca ne vous rappelle rien? Bon, OK, si je l'avais lu il y a un an, je n'aurai pas su... Mais pour les amateurs de Supernatural, bienvenue dans l'univers d'Oxanna Hope qui nous fait une copie des frères Winchester, Dean et Sam! En effet, l'auteure s'assumant complètement, elle s'est inspirée de cette série pour donner naissance à son roman! le livre est parsemé de références et c'était plutot amusant de trouver les liens entre les deux !
Heureusement, certains éléments sont différents, comme le passé des garçons, leur famille... Et puis physiquement, je pensais plus à Ezra dans Pretty Little Liars qu'à Dean... Peut être en lien avec le prof qui est attirée par son élève?
Une relation amoureuse va naitre entre Dean Damian, et Cassie. L'alchimie opère dès leur rencontre, mais je n'ai pas cru en la naissance de leurs sentiments. Cela va un peu trop vite. L'auteur cherche à mettre en place son histoire, mais soit par moment j'ai trouvé ça un peu long, soit ça allait trop vite et on manquait d'information pour mieux appréhender et plonger complètement dans son monde. Sans parler des quelques répétitions qui ont légèrement allourdi le récit! Mais bon, peut être est ce du à l'édition que j'avais? Celle de chez J'ai lu a été complètement remaniée! Mais là, l'auteur citait trop le terme "adolescent", à la fin on en oublie qu'ils ont 18 ans, et certaines actions répétées à quelques pages près... Petit défaut qui s'oublie cependant assez vite mais que je voulais soulever.
Enfin, c'est un livre sympa à lire, on passe un bon moment même si beaucoup de choses restent confuses et qu'on ressort de cette lecture avec encore plus de questions et une certaine frustration, car au final, on ne sait toujours pas qui est cette fameuse Cassie, ni la sorcière, ni le but de la venue de Cassie et des frères dans cette ville.... Et comment les garçons sont venus à chasser la même chose qu'elle?
En conclusion, ce livre a tous les ingrédients pour être super bien, mais malheureusement, il m'a laissé un goût d'inachevé! Et pour l'heure, je n'ai pas spécialement envie de me jeter sur la suite, car je me suis ennuyée dans les derniers chapitres, même si j'ai quand même envie de savoir le fin mot de l'histoire!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Tsukibou
  03 octobre 2012
Alors, alors comment vous parlez de ce roman... Je ne sais pas vraiment par où commencer, donc je ne vais pas changer mes habitudes et commencer par un résumé de son contenu avant de m'étendre sur les détails.
Cassie est donc une ado de 18 ans (même si je doute qu'à notre époque on est encore ado à cet âge, puisque l'adolescence semble commencer de plus en plus tôt, dans quelque temps une gamine de 7 ans sera en pleine crise d'adolescence... bref) qui débarque à Fairfield, on ne sait pas pourquoi, on ne sait pas comment, ce que l'on sait, c'est que son caractère n'a rien d'avenant, c'est une jeune femme qui a grandi dans la violence et la guerre... C'est ainsi qu'elle va au lycée de Fairfield afin de se fondre dans la masse, de rester discrète et gagner ainsi un minimum tranquillité, en gros elle cherche à fuir son passé...
Elle ne veut s'attacher à personne et repousse quiconque s'approche trop d'elle, jusqu'à ce qu'elle rencontre Damian, un prof de philo qui n'est pas vraiment ce qu'il souhaite faire paraître... Difficile de se fondre dans la masse quand on n'est pas comme tout le monde... Cassie va rapidement se rendre compte que Fairfield n'est pas aussi tranquille qu'elle le pensait au départ...
En accumulant mes lectures, je peux dire que je l'avais à peine commencé que je le refermais déjà, même si j'avoue qu'au début j'ai eu un peu de mal avec le caractère de l'héroïne, Cassie est un personnage à la limite de l'antipathie, même si l'on se doute que sa carapace est épaisse et cache bien des choses. Ensuite c'est un premier tome, la première partie met donc en place l'univers, les personnages et un nombre incalculable de questions se bousculent dans notre tête au fil des pages. Chaque fin de chapitre ne peut que nous pousser à lire la suite, plus on avance dans la lecture, plus la pression monte et plus les pages s'enchaînent à un rythme effréné, j'ai souvent eu le souffle court, le coeur qui bat à 1000 à l'heure sur les dernières pages et lorsque j'ai refermé le livre, un sentiment de frustration intense s'est accroché à moi... Je ne savais plus quoi faire si ce n'est, chercher par tous les moyens un chapitre caché, des pages manquantes... C'était atroce de se dire que ce livre ce termine ainsi, nous laisse sur notre faim, sans savoir quand la suite paraîtra, un véritable tour de force de l'auteure, que de rendre son lecteur à ce point accroc en quelques pages !!
En ce qui concerne les personnages principaux, Cassie est donc particulièrement difficile à cerné, on ne connaît rien d'elle, ce qu'elle est réellement, d'où elle vient, pourquoi a-t-elle ces capacités au combat... certaines réponses nous sont dévoilées, certaines à demi-mot et le surnom que Damian lui donne, ne doit vraiment pas être loin de la vérité ! (Vous vous demandez quel est ce surnom n'est-ce pas ?! Et bien il va falloir lire le livre pour le savoir!!)
Parlons de Damian, un jeune homme de 27 ans, professeur de philosophie, ou presque, au passé douloureux, à l'enfance hors du commun, il possède un caractère très mystérieux et plusieurs faces, il ne serait pas difficile de le considérer comme bipolaire, tellement son caractère change avec une facilité déconcertante.
Seven, le jeune frère de Damian, est un personnage intéressant, même si peu développé ici, tout comme Jess, la soeur aînée des deux hommes.
Brian, Ève et Emy sont des élèves du lycée et de la classe de Cassie, mon petit doigt me dit qu'ils vont avoir un rôle à jouer par la suite... surtout les deux jeunes filles !
L'auteure nous offre une plume fluide et rythmé, un style qui lui est propre, dans le sens où on passe du point de vue d'un personnage à l'autre, Cassie, Brian, Damian, Seven, on sait ce que tous pense et c'est vraiment très prenant. Comme je le disais précédemment, on enchaîne les chapitres très rapidement, bon pas dès le début pour moi, puisque j'ai eu du mal avec Cassie, mais dès que Damian fait son apparition, le livre prend une tout autre dimension et passe de « histoire de vie d'une jeune fille antipathique » à « récit d'un univers particulièrement happant » ! Les rebondissements et les surprises sont bien présents pour mon plus grand plaisir, on pense savoir ce qui va toucher tel ou tel personnage, mais en fait non, on se rend rapidement compte que l'on s'est complètement planté et on se retrouve ainsi bouche bée devant la suite des événements...
En conclusion, j'ai véritablement accroché à ma lecture après un tiers du livre, qui révèle énormément de choses et m'a convaincue que cette lecture valait vraiment le détour, Cassie nous cache bien des choses, que l'on a vraiment envie de découvrir, tout comme Damian et sa famille ! Un personnage mystère fait également son apparition et chamboule la vie de l'un de nos héros, mais qui est-ce donc ?! Et cette fin !!! Comment est-ce possible de faire une telle fin ?! L'attente du tome deux promet d'être longue !! Quand retrouverons-nous Cassie, Damian et Seven ?! Que va-t-il leur arriver ?! Nul ne le sait...
Lien : http://tsuki-books.cowblog.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
pititecali
  08 janvier 2013
Mon avis: 3/5 Un moment sympa, même si je n'ai pas éprouvé une passion dévorante.
Il y a quelques mois je faisais une razzia chez l'éditeur Nergäl. Heureusement (pour mon portefeuille) que leur catalogue était alors encore tout jeune, car ça aurait fait mal, vu que j'ai tout pris :P
Et j'avais donc dans ma PAL ce titre d'une auteure très sympathique avec qui il m'est agréable de discuter de temps en temps sur Facebook : Oxanna Hope. Charmante et sociable, j'étais assez pressée de pouvoir lire son oeuvre. Vous me direz : "Dans ce cas, pourquoi avoir attendu de longs mois pour l'ouvrir ?" Eh bien figurez-vous que c'est la couverture qui ne me plaisait pas plus que ça. Voire moins que ça en fait :/
Mais après avoir déjà lu trois de leurs parutions, je sais que chez Nergäl, les trésors sont à l'intérieur, avec des textes soignés, originaux, et intéressants. Donc hop ! Lecture de Go to Hell, à nous deux !

La première chose qui m'a frappée, dés les premières pages, et comme dans les autres titres de cette maison d'édition, est que "wahou !! Des livres français issus d'une petite maison d'édition ("petite", n'y voyez rien de péjoratif !!) correctement corrigés (ou correctement écrits à la base par les auteurs, je n'en sais fichtre rien !)
Toujours est-il que, s'il ne devrait pas être normal de souligner dans une chronique :"super ! Un livre sans fautes !", force est de constater que c'est suffisamment rare dans les petites maisons pour être précisé.
En effet, chez Nergäl, on prend soin des textes qu'on va vous proposer, et ça se voit tout de suite, et ça fait vraiment plaisir (ça repose mes ptits yeux ^^). Go to Hell n'échappe pas à cette fort bonne ligne de conduite, et a visiblement bénéficié d'une correction professionnelle, ça fait plaiz (non c'est pas moi qui l'ai corrigé, je ne me ferais pas une pub éhontée comme ça !! lol) (nan mais sérieux c'est pas moi ^^)
Et donc, dès les premières minutes, j'ai pu me sentir bien dans ce texte, à l'aise, sans buter sur une faute toutes les deux pages, vous savez comme ça me complexifie la lecture... Alors j'étais contente :)
Malheureusement pour moi, comme je le sous-entendais dans le titre, ce ne fut néanmoins pas un coup de coeur. Je n'ai pas ressenti de passion pendant cette lecture, je l'ai appréciée, mais je n'étais pas accro, à vouloir absolument connaître la suite des évènements à tout prix, à ne plus savoir reposer mon livre. MAIS je l'ai néanmoins lu très vite (2 jours) ce qui indique tout de même un intérêt certain, et une facilité de lecture représentative d'un bon livre.
Asseyons-nous quelques instants et essayons de décortiquer un peu le pourquoi du comment de cet avis mitigé, même s'il reste positif, il a quand même quelque part, dû me manquer quelque chose.
Alors tout d'abord, concernant le style de l'auteure. Oxanna a une jolie plume. Absolument pas maladroite, facile à suivre, à lire, et rythmée. Je l'ai néanmoins trouvée peut-être un peu trop simple. Un style qui manque encore un peu de piquant, de personnalité pour moi. Mais agréable tout de même. (Je sens qu'elle va être difficile à lire pour vous, cette chronique "oui mais" lol)
Je crois que là où le bas a le plus blessé, ça a du être au niveau des personnages. Et là encore, cela ne va concerner que moi, car je pense que l'auteure les a crées exactement comme elle les voulait, qu'il ne s'agit pas là d'un "raté" de sa part, mais plutôt d'une non-adhérence de la mienne.
Disons qu'ils ne m'ont pas fait ressentir grand chose. Je ne me suis pas du tout identifiée à Cassie, qui est quand même un personnage fortement désagréable (pour ne pas dire qu'elle a un caractère de merde :P ) mais qui a été conçue pour être ainsi. Clairement, c'est l'effet que voulait obtenir l'auteure. Alors ça m'a gênée personnellement, parce qu'au lieu de m'attacher à elle, je me suis sentie relativement étrangère à ce qu'elle vivait et ressentait, tant elle m'est apparue antipathique et mauvaise. (elle a ses raisons en même temps.) Il en va de même pour les personnages secondaires. Je ne peux pas dire qu'ils soient mal construits ou quoi que ce soit, c'est juste qu'ils ne m'ont pas parlé à moi. J'ai également eu du mal avec un souci de cohérence dans le caractère de l'héroïne. Censée avoir 18 ans, et être au lycée, elle réagit comme une adulte qui a une vie d'adulte (bon elle est émancipée et tout, et pas tout à fait normale, mais du coup, je me suis demandé à plusieurs reprises s'il était vraiment nécessaire de la mettre au lycée... Enfin bref, c'est vraiment un détail de mon point de vue en fait...)
Bon, sinon, à part ça, ce fut une lecture agréable et rapide, une histoire que j'ai trouvée plutôt originale (même si je suis loin d'être une experte en Urban Fantasy). Globalement, elle m'a bien plu. N'étant pas attachée foncièrement aux personnages, on ne peut pas dire que j'ai vécu le côté "romance paranormale" de tout mon coeur, mais ça a été sympa tout de même. Les chapitres sont de taille moyenne, la lecture est rythmée, on ne s'ennuie pas. le petit personnage de Brian m'a un peu manqué sur la fin, je ne sais pas où il est passé car on ne parle plus de lui, mais on le retrouvera peut-être dans le tome 2... le personnage mystérieux qu'on trouve dans le prologue et à la fin m'intrigue beaucoup, visiblement un perso fort de la saga, on va surement commencer le prochain tome directement par lui, et j'ai vraiment envie d'en savoir plus à son sujet, car il "me pose question".
Donc, bon, si ça n'a pas été une histoire d'amour inconditionnelle avec cette lecture, ce fut tout de même très sympa, et je vais lire le tome suivant avec plaisir et attention, car je suis sure que l'histoire va être encore plus intéressante à suivre :)
Et vous ? Vous connaissez ce titre ? Vous l'avez aimé ?

Cali
Lien : http://calidoscope.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   26 octobre 2014
Assise sur le sol, le dos collé contre le panneau de bois et la tête enfouie entre ses mains tremblantes, elle avait dû rester dans cette position une bonne partie de la nuit à ressasser chaque geste qu’elle avait effectuer pour se sortir de cette situation, puis de sa cavalcade, pieds nus, à travers les rues de Fairfield. Elle avait passé des heures prostrées ainsi jusqu’à ne plus pouvoir supporter sa propre odeur, mélange de sueur et de peur. Finalement, elle s’était forcée à aller sous la douche dans l’espoir de se débarrasser de tout ça et du sang qui maculait ses vêtements. Une fois dans son lit, comme elle s’était recroquevillée sous les couvertures et s’était fait le serment de ne plus jamais se trouver désarmée et vulnérable. Elle ne voulait plus penser à cette nuit…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
gabrielleviszsgabrielleviszs   26 octobre 2014
Damian fit tourner la clé dans la serrure et pénétra dans l’appartement de Cassie, suivi de Seven et d’une femme. Il flottait, dans le studio, une douce senteur ; un parfum provenant de la salle de bains dont la porte était restée entrebâillée. Seven poussa le battant de bois et inspecta la minuscule pièce. Un miroir ovale était accroché au mur et un tas de vêtements jonchaient le sol carrelé.
- ça manque de fioritures pour la piaule d’une jeune fille de dix-huit ans… Elle n’a que le minimum, lança-t-il en tirant le rideau de la douche.
Le pommeau reposait au fond de la bonde et continuait de baver un filet d’eau qui s’écoulait lentement dans le receveur. Seven ressortit de la pièce et observa son frère qui farfouillait dans les tiroirs du chiffonnier.
- Et tu dis que tu as entendu des rires ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
gabrielleviszsgabrielleviszs   27 juin 2018
Ma marche se fit plus précipitée et je finis par me mettre à courir pour fuir les ombres des immeubles qui semblaient vouloir m’engloutir. Une silhouette jaillit brusquement de nulle part et me bloqua le passage. Je lâchai un cri, mélange de surprise et d’effroi, en essayant de modifier ma trajectoire, mais une main m’agrippa et me tira violemment sur le côté. Entraînée dans un endroit dévoré par les ténèbres, le bras pris dans un étau, je ne cherchai pas à appeler à l’aide. Cela n’aurait servi à rien. Au lieu de cela, je m’efforçai de repêcher un maximum de courage au fond de moi. Aveuglée par l’obscurité, je tentai de me débattre en frappant dans la direction de celui qui me retenait prisonnière. Les deux formes ovales d’un rouge incandescent qui brillaient devant moi me calmèrent immédiatement. Ephreïm. Une boule d’angoisse au fond de la gorge, je me figeai tout en plissant les paupières
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
StellabloggeuseStellabloggeuse   28 août 2012
Totalement indifférente à Eve, Cassie, dont la chevelure rousse étincelait de mille feux sous les lumières aveuglantes des spots, dansait frénétiquement. Elle sentait toute la tension qui emplissait la moindre parcelle de son corps. Les pulsions de la musique électronique la faisaient vibrer. Elle plongea ses mains dans ses cheveux et secoua la tête en tous sens, comme pour se vider l'esprit. Elle oublia tout ce qui se trouvait à proximité, consumant toute son énergie sans faillir. Marquer une pause, aussi courte fût-elle, provoquerait inévitablement le retour de ses sombres pensées, de son mal être. Le visage luisant de sueur, elle continua à se déchaîner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
StellabloggeuseStellabloggeuse   28 août 2012
Les seules personnes autorisées à pénétrer dans son intimité étaient les hommes. Elle les laissait entrer et les chassait quand elle estimait leur temps révolu. D'une part, parce qu'elle ne voulait pas les exposer à des risques inutiles, et d'autre part, parce qu'elle se lassait très rapidement. Les hommes n'étaient, à ses yeux, que des marchandises. Elle prenait, consommait puis jetait. Les plaisirs étaient fugaces, mais ça lui convenait très bien... Cassie pinça les lèvres et ressentit une irrésistible envie de se défouler sur la tête du premier venu. La jeune fille reprit son allure hautaine parce qu'elle n'avait pas mieux pour se protéger.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Oxanna Hope (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Oxanna Hope

Conférence le fantastique au coin de la rue 3/3
Conférence "Le fantastique au coin de la rue" enregistrée à Zone Franche (Bagneux - février 2013) Avec Mélanie Fazi, Corinne Guitteaud et Oxanna Hope. Table ronde animée par Jean-Luc Rivera, critique littéraire et organisateur de festivals. le début : youtu.be L'audio de la conférence en intégralité : www.actusf.com
autres livres classés : urban fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Au creux de ma main tu n'es plus rien" d'Oxanna Hope.

Quel est le nom du coéquipier de Thomas ?

Letang
Lanier
Lalande

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Au creux de ma main tu n'es plus rien de Oxanna HopeCréer un quiz sur ce livre
.. ..