AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782072851391
Éditeur : Gallimard (05/03/2020)
3.71/5   475 notes
Résumé :
Hannah, Cate et Lissa sont jeunes, impétueuses, inséparables. Dans le Londres des années 1990 en pleine mutation, elles vivent ensemble et partagent leurs points de vue sur l’art, l’activisme, l’amour et leur avenir, qu’elles envisagent avec gourmandise. Le vent de rébellion qui souffle sur le monde les inspire. Leur vie est électrique et pleine de promesses, leur amitié franche et généreuse.
Les années passent, et à trente-cinq ans, entre des carrières plus ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (121) Voir plus Ajouter une critique
3,71

sur 475 notes

Fandol
  25 octobre 2020
Je m'étais régalé avec La salle de bal. Alors, lorsque j'ai pu lire Nos espérances, le dernier roman signé Anna Hope, j'ai un peu hésité de peur d'être déçu. Encouragé par la personne qui m'est la plus chère au monde, je me suis plongé dans cette histoire de trois femmes, une histoire très actuelle, contrairement à La salle de bal qui avait un intérêt historique évident.
Voilà trois amies très liées : Hannah, Cate et Lissa, qui ont partagé beaucoup de choses ensemble, se sont intimement liées puis, arrivant à l'âge adulte, doivent suivre des voies différentes tout en se retrouvant assez facilement puisqu'elles vivent à Londres ou tout près de cette capitale dans laquelle l'autrice adore promener son lecteur.
Anna Hope joue avec le temps, passant des événements à partir de 2010 aux retours en arrière, quelques années auparavant, pour expliquer comment Hannah, Cate et Lissa se sont liées d'une profonde amitié malgré quelques brouilles rapidement effacées.
Pour la période allant de 2010 à 2018, l'autrice jongle de l'une à l'autre, passant de Lissa à Hannah puis à Cate, revenant à Hannah… C'est vivant et cela m'a permis de mieux comprendre ces destins de femmes en proie à l'amour, à leurs soucis professionnels et au désir d'enfant. Justement, Cate en a un et c'est elle qui l'assume le plus difficilement alors qu'Hannah accumule les FIV sans succès pendant que Lissa tente de réussi une carrière d'actrice de théâtre.
Dans ce roman, j'ai noté une richesse infinie de sentiments, beaucoup d'humanité et toute la difficulté qu'éprouvent les femmes qui n'arrivent plus à tout assumer à cause de tous les soucis du quotidien.
Elles savent s'amuser, boivent beaucoup de vin, se fâchent aussi mais Anna Hope a suffisamment de talent, bien traduite par Élodie Leplat, pour ne pas oublier leurs parents, le rôle essentiel des mères et esquisser la génération suivante.
Une vie paraît longue lorsque la jeunesse est là mais le temps s'accélère bien vite et si Nos espérances ne sont pas toutes réalisées, pour dépasser maladresses et trahisons, aléas de toute vie, il faut revenir à l'essentiel : l'amitié et l'amour.

Lien : http://notre-jardin-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          14811
Cancie
  07 septembre 2020
J'avais beaucoup apprécié la salle de bal de Anna Hope et j'ai également été ravie par la lecture de Nos espérances bien qu'il traite d'un tout autre sujet. Encore qu'il y ait quelque similitude puisque dans les deux livres, l'autrice s'attache à suivre des personnages féminins.
Ici, ce sont trois jeunes femmes, Hannah, Cate et Lissa nées dans les années 1970 que l'on découvre au début des années 2000. Elles vivent en colocation dans une maison de ville victorienne à trois étages, en bordure du plus beau parc de Londres, le London Fields Park, dont elles se sentent propriétaires, "parce qu'elles le sont : il appartient à tout le monde." Aucune d'elles n'a d'enfant. "Il leur reste du temps pour devenir celles qu'elles seront", pensent-elles. D'ailleurs, elles ne doutent pas qu'elles réussiront que ce soit dans leur vie sentimentale ou professionnelle.
Anna Hope va suivre nos trois héroïnes de 1987 à 2018, avec des allers et retours dans le temps avec de courts chapitres portant leur nom. Nous suivrons leur rencontre et le destin contrasté de ces trois amies que la vie va séparer et en même temps l'évolution de la Grande-Bretagne durant toutes ces années.
Sentiments complexes et désillusions jalonnent leur vie, où carrières décevantes, amours difficiles, mariages chancelants, infidélités, maternité mal vécue, stérilité sont de la partie, avec en toile de fond les luttes des femmes pour leur émancipation.
Ce roman générationnel, intimiste, explore la condition féminine à travers ces trois destins de femmes sur plus de deux décennies. L'écrivaine britannique saisit avec délicatesse et justesse les instants fragiles, les élans brisés, l'inconfort des déchirements intérieurs, la colère alternant avec la douceur. Elle aborde également les difficultés que peut réserver la relation mère-fille et l'importance de la transmission des générations. Même le changement climatique est évoqué.
Un roman tout en sensibilité, psychologique, assez mélancolique dans lequel l'amitié pourtant très forte qui lie nos héroïnes, ne les empêche pas de se détester parfois, de se jalouser souvent, de se tromper et de se trahir.
Une fin apaisée cependant où chacune d'elles se réconcilie avec ses rêves et trouve l'épanouissement.
Un coup de coeur pour moi avec Nos espérances, roman doux-amer, lumineux, dynamique et profond. La poésie et une grande sensibilité sont présentes tout au long du roman et notamment lors de l'accompagnement de Sarah la mère de Lissa, dans les derniers jours de sa vie, et ce passage bouleversant de simplicité et d'amour, d'une beauté inouïe, relatant sa toilette mortuaire. Mais une autre vie s'annonce...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1179
Kittiwake
  22 avril 2020
Après La Salle de Bal, roman qui se déroulait au début du vingtième siècle, Anna Hope prend le parti d'inscrire son récit de nos jours, à travers les confidences de trois trentenaires. Si semblables et si différentes. Avec en filigrane le féminisme et ses chausse-trapes. L'une est en mal d'enfant, la deuxième est encombrée par une maternité qui la blesse dans son incapacité à faire face, et la troisième situe ses ambitions ailleurs dans un monde artistique sans pitié.
Les trois amies traversent une décennie de fêtes, de brouilles, de confidences, unies par un lien qui résiste au pire, y compris la trahison,
« Elle sait qu'elles ont vécu des maladies, des enfants, pas d'enfants, qu'elles forment une tribu, ces femmes, avec leurs corps cabossés et leurs cicatrices »
Le récit n'est pas linéaire et ce procédé parfois lourd est ici suffisamment malin pour aiguiser la curiosité et prendre du plaisir à revenir en arrière pour mettre en lumière la complexité du présent.
On s'y attache rapidement, à ces trois femmes qui exposent leurs forces et leurs fragilités, qu'elles partagent malgré leurs différences, que l'auteur analyse dans le contexte familial de chacune et les contraintes d'un vingt-et-unième siècle que l'on imagine peu apte à résoudre cette équation à multiples facteurs : féminisme et maternité.

Très beau récit, écrit avec sensibilité et adresse, très différent du précédent, mais tout aussi questionnant.
Lien : https://kittylamouette.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1000
marina53
  04 janvier 2021
Hannah, Cate et Lissa sont amies depuis de nombreuses années. Si les deux premières se sont connues sur les bancs du collège, Lissa est venue complétée le duo quelques années plus tard. Aujourd'hui, elles ont toutes les trois la trentaine bien passée et toutes ont suivi un parcours bien différent. Hannah, sous-directrice d'une grande ONG, et son mari, maître de conférence, mènent une vie bien confortable. Seule ombre au tableau idyllique : le couple ne peut pas avoir d'enfant et enchaine depuis trois ans les FIV. Hannah est obsédée par cela, mettant à mal aussi bien son couple que l'amitié qui l'unit à Lissa et Cate. Cette dernière, au contraire, est maman d'un petit garçon. Une situation qui la dépasse et qu'elle peine à gérer. Quant à Lissa qui se voyait devenir une grande actrice enchaine les petits boulots pour pouvoir subvenir à ses besoins. Même si elle passe beaucoup de castings, sa carrière ne décolle pas...
Via des allers retours entre leur jeunesse, leur vie étudiante et leur vie familiale et professionnelle, Anna Hope tisse, avec beaucoup de sensibilité et de réalisme, le parcours de ces trois amies. Si chacune d'entre elles rêvait, évidemment, d'une vie parfaite et équilibrée, c'est malheureusement un tout autre chemin que chacune allait emprunter. Un chemin pavé de désillusions, de désespoir, de jalousies, de manquements, de drames, de maladie, de doutes, de tromperies, d'échecs... mais aussi d'amour et d'amitié. Tout en sensibilité et avec beaucoup de profondeur et de finesse, l'auteure dépeint la situation des femmes d'aujourd'hui (leurs rapports au corps, la maternité, le travail, la famille, la réussite, leur place dans la société...). Trois tranches de vie joliment composées dans ce qu'elles ont de plus banal et de plus tragique.
Un roman doux-amer, empreint d'humanité et de délicatesse...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          680
michfred
  04 octobre 2020
Nos Espérances est un roman générationnel  dont la trame est tissée de ces trois fils entrecroisés :  Hannah, Lissa, Cate.
Trois femmes, comme dans le Chagrin des Vivants.   Nous sommes à  Londres, en 1990. Hannah, Cate et Lissa ont la vie devant elles, tout le temps de devenir ce qu'elles seront. Pendant 15 ans, le roman les suit, les approche, les mêle, les perd, les retrouve.
Tout les unit: leur âge, leur milieu, leur ville,  leur époque, et par dessus tout, leur amitié.
En même temps que tout les divise: les enfants qu'on désire et qui ne viennent pas pour Hannah, ou qui viennent sans qu'on les désire pour Cate, le succès  professionnel d' Hannah,  les promesses toujours déçues d'une carrière artistique en dents de scie pour Lissa,   les frustrations d'une vie par trop domestique pour Cate.
Et aussi, bien sûr , les petites rivalités, les sombres jalousies, les  amours qu'on envie ou qu'on tait, les tentations auxquelles on cède ou qui soudain perdent leur attrait, les trahisons qui font mal, les brouilles,  les chagrins, les morts.
Tout cela serait d'une grande banalité sans le talent d'Anna Hope pour croiser les fils, en véritable  Arachné du tissage romanesque!
Un point à  l'envers, un point à l'endroit, l'aiguille d'Anna ne fait pas bêtement un sage ourlet pour coudre ensemble les pans juxtaposés des trois vies de ces femmes.  Un roman choral linéaire serait bien pesant et ennuyeux.
Elle plisse le tissu, ouvre des jours , brode un motif puis le défait.  La composition est habile, agile même et nous force à corriger une impression par-ci, un a priori par -là,  à  corriger un portrait, à revoir un caractère, bref, à comprendre en profondeur ces trois amies, sans les juger, à  voir les petites différences familiales, éducatives, les accidents de parcours qui éclairent leur histoire individuelle et commune.
Et comme toute bonne lissière , à  l'instar de la Reine Mathilde qui savait qu'une histoire n'était vivante, sur le métier, que si l'époque aussi vivait, Anna Hope sait, discrètement, habilement, évoquer ces années pas si loin des nôtres et pourtant tellement plus insouciantes, plus légères, m'a-t-il semblé....la musique, la politique, l'émancipation des femmes, tout vibre autour des trois héroïnes et les illumine comme les feux de la rampe pour des comédiennes.
On lit, on fait de la gymnastique temporelle et mnémonique, on ne s'ennuie jamais, on s'émeut,  on s'étonne, on s'irrite.
Et quand le livre s'achève, on regrette qu'Anna Hope  ne soit pas une Pénélope qui,  pour faire durer le temps,  défaisait le soir ce qu'elle avait tissé le matin...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          633


critiques presse (1)
LeMonde   15 juin 2020
L’écrivaine britannique livre le très réussi « Nos espérances », roman dans lequel elle a mis beaucoup d’elle-même : ses espoirs, dans sa jeunesse, en tant qu’actrice, aujourd’hui en tant que mère et en tant que femme.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (108) Voir plus Ajouter une citation
FandolFandol   19 novembre 2020
Avant tout, elles s’inquiètent de l’avenir, de leurs enfants, du monde dont ils vont hériter, un monde qui paraît si divisé, si rapide et toujours plus fragmenté. Elles s’inquiètent de la manière dont leur génération sera jugée par les suivantes, et si ce jugement sera sévère, elles s’inquiètent de savoir s’il reste encore du temps pour rectifier le tir, parce que, de plus en plus en ce moment, elles aimeraient que les générations suivantes regardent la leur avec fierté. (page 351)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
FandolFandol   15 novembre 2020
Tous ces garçons. Toutes ces mères. Tout ce chagrin. Et ici, pas la moindre excuse, jamais. Il aurait été appréciable de lire quelque part, ne serait-ce que sur une toute petite plaque de rien du tout : Désolé. Nous nous sommes trompés. Tout ce colonialisme, cet empire, ce massacre de nos enfants. Tout ce Dieu. Les terres confisquées. Les ressources pillées. Le patriarcat au pinacle. L’Église et l’armée main dans la main. (page 153)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
CancieCancie   08 septembre 2020
Elle sait qu'elle est belle, elle l'a toujours su, mais à présent qu'elle a la trentaine, cette beauté qui était jadis une chose abondante, une chose qu'elle gâchait avec les cigarettes, l'alcool, les nuits à rallonge, le café et aucun exercice physique à proprement parler, lui apparaît comme une ressource non renouvelable, une ressource dont elle doit se préoccuper, prendre plus grand soin.
Commenter  J’apprécie          280
CancieCancie   09 septembre 2020
Elles s'inquiètent de l'été, qui chaque année arrive un peu plus tôt, finit un peu plus tard - une inquiétude qui entache leur plaisir de ce bel après-midi de mai, telle une goutte d'encre noire mélangée dans l'eau claire. Avant tout elles s'inquiètent de l'avenir, de leurs enfants, du monde dont ils vont hériter, un monde qui paraît si divisé, si rapide et toujours plus fragmenté.
Commenter  J’apprécie          282
CancieCancie   07 septembre 2020
- Eh bien, avant tout, laisse-moi te dire que, selon moi, la pression qu'on met sur les femmes pour qu'elles aient un foyer impeccable est l'un des plus grands hold-up du capitalisme. Auquel je résiste au quotidien par principe, comme tu as certainement dû le constater en voyant l'état de ma propre maison.
Commenter  J’apprécie          310

Videos de Anna Hope (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anna Hope
Hannah, Cate et Lissa sont jeunes, impétueuses, inséparables. Dans le Londres des années 1990 en pleine mutation, elles vivent ensemble et partagent leurs points de vue sur l'art, l'activisme, l'amour et leur avenir, qu'elles envisagent avec gourmandise. le vent de rébellion qui souffle sur le monde les inspire. Leur vie est électrique et pleine de promesses, leur amitié franche et généreuse. Les années passent, et à trente-cinq ans, entre des carrières plus ou moins épanouissantes et des mariages chancelants, toutes trois sont insatisfaites et chacune convoite ce que les deux autres semblent posséder. Qu'est-il arrivé aux femmes qu'elles étaient supposées devenir?
Dans ce roman tout en nuances sur les différentes facettes de l'amitié au fil du temps, Anna Hope tisse avec élégance et délicatesse la vie de ces trois héroïnes contemporaines. Elle sonde les différentes façons de trouver son identité de femme, mais aussi de mère, de fille, d'épouse ou d'éternelle rebelle, et explore cet interstice entre les espérances et la réalité, cet espace si singulier fait de rêves, de désirs et de douleurs où se joue toute vie.
En savoir plus : http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Du-monde-entier/Nos-esperances
+ Lire la suite
autres livres classés : carrièreVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1201 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre

.. ..