AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Salvador Larroca (Illustrateur)
ISBN : 0785166904
Éditeur : Marvel Comics Inc (16/04/2013)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Cable is back! And with a new X-Force at his side, he must tackle the threats that nobody else can know about - even if it makes him and his team public enemy no. 1!
Just who are Cable's new recruits? Where has Colossus been since the Avengers battled the X-men, and what's wrong with his powers? What will happen when Cable faces his foster daughter, Hope, Earth's "savior"? And most important, why has the new X-Force targeted a civilian company? Caught red-han... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Presence
  10 mai 2016
Ce tome contient une introduction de 8 pages extraites de "Marvel NOW! point one", ainsi que les épisodes 1 à 5 de la série "Cable and X-Force", parus en 2012/2013. le scénario est de Dennis Hopeless, les dessins et encrages de Salvador Larroca, et la mise en couleurs de Frank d'Armata (sauf l'introduction dessinée par Gabriel Hernandez Walta).
Introduction - Forge a découvert une machine dans un endroit qu'il ne parvient pas à situer. Il la répare, et Cable apparaît lui demandant de l'aide. Épisodes 1 à 5 - Dans un futur très proche, l'équipe X-Force (composée de Cable, Colossus, Domino et Doctor Nemesis) a mis à sac une usine. Ils en sortent et se trouvent face à Havok et son équipe Uncanny Avengers qui leur demandent des comptes. Ils s'enfuient. Comment en sont-ils arrivés là ? Plusieurs jours auparavant, Cable a recruté ces mutants parce qu'il est assailli de céphalées pendant lesquelles il a des flashs de catastrophes futures. Son objectif est de tout faire pour éviter ces catastrophes, avec l'aide de son équipe. Il lui faut aussi affronter Hope Summers, sa fille adoptive, peu satisfaite de son sort. Ensemble ils doivent stopper une manifestation du virus technorganique, puis mettre un terme aux manipulations génétiques de Teresa Payton.
Après Avengers Vs. X-Men (en abrégé AvX), l'éditeur Marvel Comics lance l'opération baptisée "Marvel NOW", avec le redémarrage de la plupart de ses séries, y compris celles consacrées aux mutants (seule Wolverine & the X-Men y a échappé). C'est ainsi qu'apparaissent les All new X-Men (en commençant par Yesterday's X-men) et les Uncanny X-Men (en commençant par Revolution) toutes les 2 scénarisées par Brian Michael Bendis, 1 série consacrée à Legion, le fils de Charles Xavier (en commençant par Prodigal), 2 nouvelles séries de Wolverine, et même une série hybride mêlant Avengers et Mutant intitulée "Uncanny Avengers" (en commençant par The red shadow). X-Force a droit à 2 séries différentes : Uncanny X-Force de Sam Humphries (commençant par Bishop takes queen), et celle-ci.
Quand le lecteur voit le nom de Cable, il s'attend à une forme de récit d'action vaguement paramilitaire, et traversé par des paradoxes temporels (Nathan Summers étant le fils de Scott Summers et Madelyne Pryor, envoyé dans le futur pour être élevé par Rachel Summers). Quand il voit le nom de X-Force, il s'attend à une forme de récit où la sanction pour les criminels est sanglante, avec une équipe composée de mutants capables de tuer. Coté paramilitaire, Dennis Hopeless fait le nécessaire. Cable organise son équipe en un groupe d'assaut d'élite dont les capacités et superpouvoirs permettent d'effectuer des frappes chirurgicales de haut vol. le lecteur peut ainsi les suivre pendant 2 missions de ce type. Hopeless respecte également la particularité que X-Force agit en marge des équipes officielles de mutants (et bien sûr des Avengers). C'est indiqué dès la séquence d'ouverture : du fait d'une de leur opération secrète, ils se sont attirés l'opprobre des Avengers.
Coté voyages dans le temps (essentiellement vers le futur), le lien est pour l'instant plus ténu, avec uniquement ces flashs de préscience dont l'origine reste inexpliquée. Il reste donc les personnages pour apporter de la substance au récit. Forge était apparu la dernière fois dans Ghost Box où il était en proie à une crise de folie qui l'avait basculer du coté obscur. le lecteur a donc un peu de mal à éprouver de l'empathie pour ce personnage dépourvu de personnalité, à l'histoire brouillée, à voir ce qu'Hopeless en fera dans les épisodes à venir. Doctor Nemesis (James Bradley, de retour de X-Club) ne sert qu'à apporter un peu d'humour par son attitude psychorigide. Il reste donc Domino dont les actions ne manquent pas de panache et de franchise, même si là encore elle sert plus de faire valoir. Comme le titre le laisse supposer, Cable dispose de plus de cases qui lui sont dévolues, que les autres. Hopeless fait bien passer son caractère décidé, décideur (= un meneur d'hommes), et prêt à se sacrifier. Il ne peut pas échapper à la nécessité de gérer ses relations avec Hope Summers dont Marvel ne semble plus savoir quoi faire après AvX. D'un coté il est agréable de retrouver Cable dans une attitude proactive ; de l'autre la seule scène vraiment originale est sa réaction face à l'apparition inopinée d'une version de Luther Manning. La bonne surprise réside dans le comportement et les réactions de Piotr Rasputin, adulte et miné par le doute.
Cette nouvelle série est également l'occasion de retrouver Salvador Larroca et Frank d'Armata après leur travail singulier sur la série Iron Man (en commençant par The five nightmares). le lecteur reconnaît facilement son style et sa mise en page. Il utilise majoritairement une disposition de 5 cases de la largeur de la page, disposées en colonnes, donnant l'impression d'un écran large pour une aventure plus grande. Ses dessins sont un peu moins épurés que ceux pour la série "Iron Man", ce qui donne plus de présence aux personnages et au décor. Il réussit de superbes séquences telles le bateau de plaisance s'échouant sur la plage, ou Cable à moto, à la tête d'une meute de motards sur une route en plein désert. La technologie futuriste est bien retranscrite, et les séquences d'infiltration rendent bien compte du danger et de la difficulté. Par contre, il a plus de mal à convaincre lorsque la série use cantonne dans le registre d'utilisation de superpouvoirs.
Ce premier tome n'est pas désagréable à lire, mais il manque un peu de substance au niveau des personnages pour vraiment accrocher le lecteur. le tome suivant permettra de savoir si Dennis Hopeless a conçu une intrigue qui tient la route, et si Salvador Larroca réussira à développer une ambiance spécifique pour cette série.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : super-pouvoirVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
321 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre