AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

David Le Quéré (Traducteur)
EAN : 978B0899DFPPH
Éditeur : Editions Ki-oon (04/06/2020)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Lors de son match, Katsuki a su exploiter les faiblesses de ses adversaires... tout en protégeant ses camarades ! Un véritable progrès pour l'adolescent, jusque-là incapable de travailler en équipe. La barre est désormais placée très haut pour Izuku, qui va devoir se surpasser s'il veut pouvoir rivaliser...

Mais, en plein combat, voilà que son pouvoir lui échappe à nouveau ! Alors qu'une masse sombre enveloppe notre apprenti héros, il se retrouve face... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Alfaric
  17 juin 2020
Après plusieurs tomes moyennasses, le 23e volume n'est pas encore celui de la réconciliation mais force est de constater qu'il y a pas mal de mieux !
On a la suite et la fin des combats d'entraînement entre les élèves de Seconde A et de Seconde B. Quand on voit le pouvoir de super de ouf possédé par Hitoshi Shinso qui veut malgré tout être un héros, et le super-pouvoir énorme de Neito Monomaqui fait de lui un mini All For One et/ou un mini One For All on se dit que l'auteur n'a pas forcément mis en avant les personnages les plus intéressants. Alors oui on voit que les personnages ont effectué des power-up, ou plutôt des level-up, mais on joue surtout sur le lien entre Eraser Head qui voit en Hitoshi Shinso plus qu'un successeur un alter ego (voir Vigilante - My Hero Academia Illegals, tome 8). Mais c'est dommage que l'auteur s'emmêle gravement les pinceaux dans ses révélations…
ATTENTIONS SPOILERS le sosie d'Hellboy explique à Izuku qu'il est à la fois le Nouvel Espoir et le Dernier Espoir. Oh non, on va encore flatter le lectorat cible dans le sens du poil avec un histoire d'adolescent choisi par le destin pour être le sauveur du monde… L'idée que les différentes détenteurs du One For All donnent leurs pouvoirs à leurs successeurs là où All For One volent leurs pouvoirs à ses victimes est à la fois cohérente et séduisante. Mais c'est complètement contradictoire avec le fait que les deux derniers héritiers du One For All n'aient aucun pouvoir à la base. Et en plus cela casse totalement l'archétype « à grands pouvoir à grandes responsabilités », qui en piochant dans les mythes anciens et les légendes modernes veut que ceux qui n'ont jamais eu le pouvoir et ne l'ont jamais rechercher savent l'utiliser à bon escient… FIN SPOILERS
On a ensuite en interlude une petit tranche de vie avec Mirio et Eri. Et les « slices of life » dans la série ça devrait être ainsi des interludes, et pas des fillers entiers comme dans les tomes précédents !
On a ensuite diverses séquences qui racontent ce qu'il se passe dans le même temps du côté des méchants. Grosso modo on nous montre la Team Tomura Shigakari comme des Pieds Nickelés en grosse galère alors que le reste du monde le perçoit comme un menace grave voire ultime pour le Monde Libre. Les super-vilains sont contactés par le Docteur, proche collaborateur de All For One, pour monter en puissance en recrutant Gigantomakhia le super-prototype des brainless. A charge pour eux de le vaincre pour qu'il rejoigne leur cause. Bon, on a quand même un cliché de savant fou vintage aux faux airs de Docteur Robotnik de la saga vidéoludique Sonic le Hérisson. Pour ne rien gâcher il se vante d'être capable de tout avant qu'on de voir qu'il n'est pas capable de grand-chose. Car s'il fournit à Crematorium tout ce qu'il veut pour faire on ne sait quoi, il est toujours dans la dèche pour fournir à la Team Tomura Shigakari quoi que ce soit… On sent bien là les bons vieux deus machina « lemmings style » pour ralentir à volonté ou accélérer à volonté tel ou tel pan de l'intrigue en fonction des échéances hebdomadaires…
C'est là qu'on nous sort Re-Destro, archétype de super-vilain vintage qui veut faire son coming-out en éliminant la Team Tomura Shigakari pour ce faire de la publicité. La société secrète rassemblée par lui ressemble tellement à la ploutocratie mondialisée qu'on pourrait presque en rigoler ! On a des méchants établis qui se gargarisent de discours suprématistes sur la loi du plus fort : il faut « libérer les énergies » pour que « les premiers de cordées » soient « déchargés de leur fardeaux » pour « améliorer la société »… Déjà le darwinisme c'est la loi du plus apte et pas celle du plus fort : qui est le plus apte des prolos qui passent leur vie à s'adapter aux lubies des aristos ou des aristos qui en imposant leurs lubies aux prolos passent leur vie et leur argent à s'émanciper du moindre changement ?
Il y a donc des lignes de fractures entre Optimates et Populares chez les super-héros comme chez les super-vilains. C'est bien. Et si j'ai bien compris Re-Destro déteste les anarchistes et a tendu un piège à Tomura Shigaraki, et Tomura qui déteste les suprématistes a tendu un piège en retour à Re-Destro ! J'étais à deux doigts d'arrêter la série, et c'est To Be Continued en fait...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
Rickola
  17 juin 2020
ce tome est divisé en deux parties, la première permettant de terminer l'arc de transition sur les affrontements entre les élèves de seconde. L'occasion de voir que Izuku en apprend davantage sur le One for All, et va acquérir un nouveau pouvoir hérité d'un ancien détenteur. Un élément très intéressant qui permettra à notre héros de monter encore en gamme, tout en rappelant la forte charge symbolique de son alter.
Mais dans cette partie, c'est surtout Ochaco qui se révèle à mes yeux. C'est peut être aussi parce que c'est un personnage que j'aime beaucoup, mais je trouve qu'elle est très bien mise en avant ici, montrant sa volonté d'être plus proactive et de sauver des gens. Elle prend les choses en mains et s'affirme durant l'affrontement en équipe, et ça fait vraiment plaisir à voir. Et pour avoir regardé quelques pages de la suite par-ci par-là sur mangaplus, il semblerait qu'elle finisse par avoir enfin la mise en avant qu'elle mérite.
Ainsi, ce dernier affrontement permet de réellement ressentir une évolution chez deux des personnages principaux, chose qui manquait un peu dans les autres selon moi, et qui pénalisait un peu cet arc de transition. Horikoshi finit donc cette partie récréative très proprement (rappelons d'ailleurs que l'auteur a vraiment un talent dingue pour ce qui est de mettre en scène l'action, avec des compositions, des découpages et un travail sur les postures à mettre dans le haut du panier des nekketsu), en mettant en place de nouveaux éléments intéressants. Mais c'est surtout la seconde partie du tome qui vaut son pesant d'or…

Le chapitre 220, et l'arc My Villain Academia s'ouvrent sur cette page que j'ai trouvée géniale, dont l'idée est toute bête mais à laquelle il fallait penser : Tomura Shigaraki brisant le logo de la série dans un mouvement de main qui va vers le lecteur.
Cette première page annonce la couleur d'un arc centré sur l'antagoniste principal de la série, très souvent critiqué pour être trop absent du récit (ce qui est vrai, sans que ce soit forcément un point négatif en ce qui me concerne). On aura donc déjà l'occasion d'avoir droit à davantage d'informations le concernant, et on rencontrera plusieurs nouveaux villains qui risquent d'avoir une grande importance par la suite, tous n'étant pas dans le camp de Shigaraki. C'est également l'occasion de revoir Giganto Machia, qui nous avait été présenté très rapidement mais sans qu'il ne soit exploité, et on comprend ici pourquoi.
Ce monstre gigantesque (d'où son nom) qui a juré allégeance à All for One refuse d'obéir à Shigaraki, pourtant le protégé de ce dernier, car il ne reconnaît pas sa valeur. On comprend qu'un des enjeux du personnage sera donc de le dompter, mais il y a aussi d'autres clans de villains, potentiellement bien plus dangereux que le sien d'ailleurs, qui rôdent.
Ainsi, cette nouvelle partie donne la part belle aux méchants, et relance habilement les enjeux vers quelque chose de plus important. On comprend mieux pourquoi Horikoshi a mis certains éléments en avant et raccroche plutôt bien les wagons de son récit. de plus, mettre à ce point l'accent sur les méchants permet de prendre conscience que les menaces sont bien plus diverses et sérieuses que ce que l'on pensait de prime abord. Et ayant eu déjà des échos sur cet arc qui semble très apprécié, j'ai vraiment hâte de voir où Horikoshi va nous amener. Car on n'en est qu'au début de My Villain Academia, et il semblerait vraiment qu'on assiste à un moment de bascule, où les menaces vont se faire plus pressantes.
Encore une fois, pour avoir regardé quelques pages récentes sur Mangaplus, les affrontements à venir risquent d'être colossaux et vraiment importants. Les théories sur Internet vont d'ailleurs bon train concernant d'éventuelles morts du côté des héros, et même de la possibilité de l'arrivée de la classique ellipse qu'on trouve souvent dans le nekketsu après une victoire écrasante des méchants. Évidemment, à ce stade je ne peux rien en dire, n'ayant moi-même aucune idée de ce qui va advenir, mais une chose est certaine, Horikoshi est en train de préparer quelque chose de vraiment impactant dans son univers ! On se donne donc rendez-vous pour les prochains tomes afin de voir de quoi il en retourne. Quoi qu'il en soit, ce tome 23 est pour moi un des plus inspirés de la série, et peut sans soucis prétendre figurer dans les 5 ou 6 plus importants pour moi.
Lien : https://apprentiotaku.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Tachan
  14 juin 2020
Avec le confinement, ça faisait pas de tome depuis janvier, ce fut bien long. En même temps, l'arc actuel ne m'intéressant pas des masses, la coupure m'a fait du bien. le précédent tome se terminait sur la promesse de quelque chose de révolutionnaire et la promesse fut tenue ici avec en prime une seconde partie de tome, centrée sur les méchants, excellente ! Ce fut donc le tome de la réconciliation même si je dois avouer que je me lasse un peu de cette narration trop prévue pour être adaptée en animée avec des chapitres parfois trop courts et d'autres servant juste à faire du remplissage...

Mais le tome s'est bel et bien ouvert sur une belle évolution de l'univers de la série. On découvre que le pouvoir de Deku n'est peut-être pas aussi simpliste qu'on le croyait. Ce n'est pas juste une force phénoménale qu'il doit adapter à son corps chétif pour ne pas le détruire et qui se transmets d'un utilisateur à l'autre. En lui, il renferme aussi le pouvoir des anciens utilisateurs parce que soyons honnête je n'avais pas du tout pensé qu'avant lui, ils pouvaient déjà avoir des pouvoirs à la base donc un autre alter et que ceux-ci auraient pu se réunir et se cumuler en lui petit à petit au fil des générations pour éclater au grand jour quand un "élu" serait trouvé. La démarche est classique mais intéressante car inattendue ici et cela ouvre vraiment tout en tas de perspective parce qu'il y a plusieurs pouvoirs à apprivoiser et plusieurs anciens détenteurs à découvrir. J'ai vraiment hâte de voir ceci développé.

J'ai par contre plus de réserve sur tout ce qui a entouré ces révélations. L'entraînement auquel ils viennent de participer était fade et fouillis, beaucoup trop vu dans la série, pour un résultat bof sans les révélations sur le One for All. Il y a juste l'intégration d'Hitoshi à la classe héroïne qui s'ajoute. Pour le reste, les combats ont beau être sympa, la narration reste très lourde pendant qu'ils ont lieu, notamment en ne laissant pas le lecteur découvrir seul l'utilisation des pouvoirs mais en ayant à la place des explications assez pénibles qui viennent sans cesse casser le rythme. Cette première partie fut donc assez mitigée pour ma part.
La relève est arrivée avec la seconde partie qui place de nouveaux pions dans le jeu du côté des supers méchants. Nous découvrons que l'univers où vivent les possesseurs d'Alter est plus complexe qu'on le croyait. La société n'a pas uniformément accepté les gens avec des pouvoirs, il y a eu des résistances, des bandes fascistes en quelques sortes et des extrémistes des deux côtés, ceux qui critiquaient les Alters et ceux qui en voulaient la suprématie. Nous allons rencontrer l'un de ses derniers, un nouveau super méchant de l'ombre qui va vouloir passer à la lumière en s'en prenant au groupe de Tomura. 
Pour moi, l'une des richesses de la série est son écriture des vilains et la place qu'on leur accorde. J'ai donc été ravie de les retrouver sur le devant de la scène. On retrouve la bande de Tomura aux proies avec l'héritage d'All for One. Ils doivent faire leurs preuves pour passer au stade supérieur et relancer leur groupe et ses idées, ses actions, pour cela ils ont un vrai molosse à dompter et en prime ils se retrouvent avec la complication de ce nouveau méchant, Destro, qui vient s'ajouter. Cela donne des chapitres tendus, nerveux, avec des moments où l'on s'interroge sur le plan de chacun et ce à quoi ça va aboutir. Mais surtout, ça permet de conclure sur l'annonce d'un combat titanesque entre les deux organisations dans une ville remplie d'adeptes de Destro qui a tendu un piège à Tomura qui lui a lui-même tendu un piège, excellent !

Je referme donc ce tome avec l'envie de me jeter sur le suivant. Malgré mes petits bémols à cause de la narration qui est faite de l'histoire, j'ai beaucoup aimé l'évolution de l'univers dans ce tome. Cela prend des directions auxquelles je n'avais pas pensé et qui élargissent et creusent l'univers pour lui donner une plus grande consistance de tous les côtés.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gwendal
  21 juillet 2020
Bon j'avoue que j'avais un peu abandonné l'espoir de voir une amélioration nette sur ce titre et je me suis un peu planté. La première moitié, rien de neuf sous le soleil, suite de l'entrainement wtf du tome précédent, suite des révélations sur le One for all ...
Et puis la deuxième partie arrive, centrée sur les vilains, ceux de l'alliance, toujours aussi barrés, et ceux des petits nouveaux du Front de libération des facultés para-humaines. Ce petit détour vers les "bad guys" fait un bien fou au titre, il devient plus sombre, avec des personnages ambigus, quasi tous très atteints mentalement parlant. Re Destro semble très prometteur et j'espère qu'il va continuer à être bien écrit car le potentiel pour faire un vilain d'envergure est là.
Du coup ben je vais continuer à emprunter le titre !
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   10 juin 2020
- L’important c’est de maîtriser tes émotions ! La rage n’est pas une mauvaise chose… Elle est source d’énergie ! C’est justement pour ça qu’il faut la contrôler !
Commenter  J’apprécie          310

Videos de Kôhei Horikoshi (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kôhei Horikoshi
"On peut dire qu'avec Barrage, on a un manga qui rentre dans le schéma classique de la science-fiction avec une dose d'humour bien amenée."
Salut à toi ! Voici une nouvelle fois un Mangado - La voie du manga sur Barrage de HORIKOSHI Kohei. Pour ne louper aucune vidéo et nous soutenir, pense à t'abonner à la chaine youtube de Manga-News et de la Bande Animée !
La Bande Animée : https://www.youtube.com/channel/UCIUDG8qPmRfXNXT5W0JO2zg/?sub_confirmation=1
Manga-News : https://www.youtube.com/channel/¤££¤16¤££¤6Barrage5¤££¤ de HORIKOSHI Kohei15¤££¤6rmAqHIg/?sub_confirmation=1
autres livres classés : super-pouvoirVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

my hero academia (facile)

De qui Izuku est il amoureux ?

Tenya
Ochaco
Shoto
Recovery Girl

3 questions
35 lecteurs ont répondu
Thème : My Hero Academia, tome 1 de Kôhei HorikoshiCréer un quiz sur ce livre