AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782021349306
256 pages
Seuil (19/10/2017)
3.92/5   20 notes
Résumé :
Une rabbin et un intellectuel musulman s'entretiennent ici autour de l'essentiel : comment être juif ou musulman ? Quel rapport – semblable, différent, complémentaire... – à l'histoire, à la loi, aux rites et aux coutumes, à la laïcité, à la filiation, à la vérité ? Où en sont les femmes dans le judaïsme et l'islam d'aujourd'hui, quelle est leur place publique et privée ? Quelle relation entretiennent musulmans et juifs avec Dieu ?

La révélation dont ... >Voir plus
Que lire après Des mille et une façons d'être juif ou musulmanVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Si loin, si proche.

Ce livre est la retranscription d' un entretien entre la rabbin Delphine Horvilleur et le chercheur Rachid Benzine. Ils répondent à des questions d'ordre théologique touchant autant le judaïsme que l'islam.

J'ai bien aimé cet ouvrage. Deux personnalités religieuses débattent autour de plusieurs questions (la tradition, la laïcité, la place des femmes dans la religion...) et donnent leur opinion, ainsi que ce dit leurs traditions respectives de ces sujets. Cet entretien permet ainsi de détruire de nombreux préjugés sur la religion.

Toutefois même si certaines réflexions sont magnifiques, certains passages risquent d'être un peu ardus pour les non-initiés à la théologie, au judaïsme et a l'islam. En effet, Delphine Horvilleur et Rachid Benzine vont parfois aborder des points très précis sur les thématiques abordées. Ceux-ci relèvent d'études approfondies en théologie et n'apparaissent donc pas dans la vie de tous les jours.

Au final, cet ouvrage permet une réflexion intéressante non seulement sur l'islam et le judaïsme, mais aussi sur la religion en général. Néanmoins pour apprécier cet ouvrage au maximum, il vaut mieux un peu connaître les religions abordées ou avoir des connaissances en théologie.
Commenter  J’apprécie          90
C'est un livre écrit à deux mains, je dirai même trois avec celui qui les interviewaient.
C'est aussi un livre d'iconoclastes,'d'hérétiques et d'écorchés vifs.

Un livre d'iconoclastes parce que tous deux n'hésitent pas à sortir des schémas classiques par rapport à leur propre religion, avec un regard lucide et documenté qui remet les choses en place.

Un livre d'hérétiques, parce qu'elle un rabbin libérale non orthodoxe et loin de la majorité de ses condisciples (au moins en France), une philosophe devenue rabbin plutôt que l'inverse, et lui un historien qui apporte un regard à la fois technique et littéraire sur sa propre religion et ces propos ne doivent pas plaire à tout le monde.

Enfin un livre d'écorchés parce qu'ils voient, chacun dans leur camp, les religieux prendront des positions qui les angoissent sur le futur. Ils sont partagés entre l'amour de leurs proches qui semblent s'éloigner et la vision commune qu'ils ont d'une coexistence pacifique.
Si ce livre a quelques années, sa lecture dans le contexte actuel de la guerre Israël-Hamas éclaircit des points, mais fait aussi peur parce que l'entente n'est pas au goût du jour.
Commenter  J’apprécie          20
Livre un peu trop pointu pour moi, donc difficile à lire par moment. Cependant certains points de vue échangés sont magnifiques.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
LaCroix
17 janvier 2018
Elle est rabbin, il est islamologue. Delphine Horvilleur et Rachid Benzine partagent la lecture de leurs textes sacrés, avec une grande liberté et une réjouissante fécondité.
Lire la critique sur le site : LaCroix
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
La vérité n'est en effet la propriété de personne, et nos traditions proposent des chemins différents pour s'en approcher. Celui qui dit la posséder est prêt à détruire le monde à coups de certitudes.
Commenter  J’apprécie          100
Des hadiths et des penseurs musulmans dise que si l'on voit de la femme ce qui doit rester caché, elle se retrouvera en enfer., où chaque parcelle de sa peau exposée brûlera. Il y a en effet une fixation sur le féminin comme "contamination".........Une femme passe du statut de "fille de" à "celui de "femme de": à aucun moment elle ne devient un sujet propre pour elle même.
Commenter  J’apprécie          30
Un célèbre texte de la littérature rabbinique fait dire à Dieu: « Vous pouvez m'abandonner, mais n'abandonnez pas ma Torah. » C'est comme si Dieu avouait qu'il n'a pas besoin que l'on croie en lui, mais préfère qu'on agisse selon des principes particuliers. Une autre idée illustre ce principe : le nom de Dieu, dans la tradition juive, est ineffable, on ne peut pas le prononcer. Le divin relève du domaine de l'indicible et ne peut donc faire l'objet d'une « théologie » au sens littéral du terme. « Parler » de lui n'a aucun sens. Commencer à le définir avec des mots, c'est prendre le risque de le croire « fini ». C'est-à-dire d'en finir avec lui ou de succomber à l'idolâtrie.
Commenter  J’apprécie          10
L'idolâtre a besoin de rendre un culte à de la complétude, de la matière, du solide, du continu, du certain et de l'indubitable. Nous connaissons tous cette tentation. Tout l'enjeu d'une certaine maturité, quelle que soit notre tradition, c'est de pouvoir vivre avec de l'absence et du manque, avec quelque chose qui n'est pas complet, qui ne peut pas être transformé en veau d'or.
...
La toute première chose que fait Moïse quand il descend de la montagne, c'est de briser les tables de la Loi. C'est le tout premier refus de l'idolâtrie et un enseignement puissant. Ce qui est écrit peut être cassé, doit même l'être : c'est la sacralité du message qui est conservée, non celle de son support.
Commenter  J’apprécie          00
Etre «héritier» ne consiste pas à mettre ce qui a été reçu dans un coffre fermé à clé, mais à le faire fructifier; de même, cela ne consiste pas à reproduire à l'identique ce qui a été obtenu, mais à le renouveler.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Delphine Horvilleur (81) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Delphine Horvilleur
Soirée de mobilisation organisée par La revue LA RÈGLE DU JEU, le 3 juin 2024, au Théâtre Antoine avec : Yäel BRAUN-PIVET (présidente de l'Assemblée nationale), Gérard LARCHER (président du Sénat), Anne HIDALGO (Maire de Paris), Bernard-Henri LÉVY, Christine ANGOT, Caroline FOUREST, Delphine HORVILLEUR, Yann MOIX, Justine LÉVY, Julia KRISTEVA, Jean-Claude MILNER, Bernard CAZENEUVE, Manuel VALLS, Jean-Michel BLANQUER, Sandrine KIBERLAIN, Yvan ATTAL, Patrick BRUEL, Haïm KORSIA (Grand Rabbinat français), Yonathan ARFI (CRIF), Douglas MURRAY, Philippe VAL, Maurizio MOLINARI (la Repubblica), Daniel RAMÍREZ (El Español), Émilie MOATTI (Forum des Familles d'otages, Tel Aviv).
Pour voir l'intégralité de la soirée https://laregledujeu.org/2024/06/03/40388/suivez-le-live-streaming-leurope-contre-lantisemitisme/
+ Lire la suite
autres livres classés : judaismeVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (88) Voir plus



Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1856 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre

{* *}