pbD. Gray-Man, tome 3 : Rewind City - Katsura Hoshino - Babelio
AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
D. Gray-Man tome 3 sur 28

Sébastien Bigini (Traducteur)
EAN : 9782723457507
208 pages
Glénat (14/02/2007)
4.16/5   93 notes
Résumé :
Une ville figée dans l’espace et le temps… Une force mystérieuse empêche les traqueurs de la Congrégation d’y pénétrer… Allen et Lenalee sont envoyés sur place pour enquêter sur la cause de ce phénomène étrange.
Des ennemis plus puissants que jamais les y attendent… Qui sont ces “descendants de Noé”, qui se proclament les véritables “apôtres de Dieu” ?
Que lire après D. Gray-Man, tome 3 : Rewind CityVoir plus
Soul eater not, tome 1 par Okubo

Soul eater not

Atsushi Okubo

3.58★ (111)

5 tomes

Dogs Bullets & Carnage, tome 1 par Miwa

Dogs Bullets & Carnage

Shirow Miwa

5.00★ (152)

10 tomes

Nabari, tome 1 par Kamatani

Nabari

Yuhki Kamatani

4.00★ (377)

14 tomes

Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Dans ce tome 3 intitulé "Un Jour sans fin", Allen et Lenalee enquêtent dans la ville allemande de Rewind City qui est le lieu d’étranges phénomènes… Ils ne savent pas que Road Kamelot du Clan Noé et ses sicaires akuma sont déjà sur place pour récupérer une nouvelle innocence !

Les + : c’est un récit complet bien rythmé qui tient en 1 seul tome
- le remake du film d’Harold Ramis est assez cool bien que finalement pas assez exploité
- Miranda Lotto s’enfonce dans le désespoir avant de regagner l’estime de soi et de comprendre que elle aussi elle a un rôle à jouer dans la grande marche du monde… J’espère qu’on reverra ce personnage dans la série !

Les - : c’est encore un peu confus sur le fond comme sur la forme
- on introduit le Clan Noé sans aucunement l’expliquer…
- les méchants remuent ciel et terre pour retrouver une innocence mais passé un cap leur chef Road Kamelot décide de faire retraite sans donner aucune explication…
- le chapitre introductif met en scène le mecha inventé par le scientifique francophile Komui Lee, qui devient berserk après avoir bu du café… Mais au final tout cela n’existe que pour mettre en valeur Lenalee Lee et ses bottes noires donc tout cela est assez dispensable…
Commenter  J’apprécie          203
J'ai largement préféré la transition entre ce tome trois et le tome deux. Elle est beaucoup plus fluide et permet de rester dans le fil conducteur de l'histoire. Même si je ne m'étais pas sentie perdue la dernière fois, j'avoue que ma lecture a été beaucoup plus plaisante cette fois-ci. le début du tome est assez loufoque, je l'admets, mais les trois quarts restant entrent vraiment dans le vif du sujet.

Beaucoup de nouveaux éléments sont découverts aussi. Plusieurs méchants sont enfin présentés, et quand je dis méchants, je parle d'équivalent du Comte et pas d'Akumas, ainsi qu'une partie du secret concernant leurs existences propres et leurs buts. Je me doute que l'on est loin d'avoir tout découvert, mais il est plutôt plaisant de savoir réellement ce que combattent les exorcistes au final. Je les trouve d'ailleurs très chics, très stylisés. Nous sommes vraiment dans un monde gothique et les ennemis des humains en sont la représentation même. J'aime d'ailleurs beaucoup ce côté là de l'histoire. On entre ainsi vraiment dans l'univers et on sait à quoi s'attendre au fil de la lecture.

Cette mission était aussi très agréable à lire car le personnage de Lenalee est enfin très présente tout au long de l'histoire. J'aime beaucoup ce personnage, même si jusqu'à présent, on ne l'avait pas beaucoup vu. de plus, elle ne se cantonne plus à être au quartier général, mais montre toute sa puissance en tant qu'exorciste. Et cela fait toujours plaisir de voir un personnage féminin fort dans un shônen.

Un nouveau venu fait aussi son apparition à la fin du tome, Lavi. Et même si on ne le voit que dans deux ou trois vignettes, je suis déjà totalement fan. J'espère ne pas me tromper et que l'on va découvrir un nouvel exorciste vraiment chouette. J'aimerais vraiment qu'Allen soit entouré d'amis dans les tomes suivants, qu'il se compose une nouvelle famille. Son côté sombre est ressorti à plusieurs moments dans ce tome, et la douleur qu'il essaye de cacher risque d'exploser à un moment donné. Être entouré, pourrait être son seul salut dans un avenir proche.

L'histoire en elle-même était toujours drôle, émouvante et pleine d'actions. Un très bon moment où l'on apprend beaucoup de choses au final, mais avec tout autant de questions en tête qu'avant. Vivement la suite.
Commenter  J’apprécie          100
La série gagne peu à peu de plus en plus en intérêt. Avec un tome où l'autrice joue à la fois la carte de l'humour et de l'émotion, elle propose un nouveau duo pertinent mais surtout un approfondissement de son univers intrigant. Bonne pioche !

Après un rapide mais hilarant retour au bercail, Allen repart en mission avec Lenalee cette fois, la soeur du chef de la section scientifique. L'occasion d'affronter une nouvelle situation tendue, de découvrir un nouveau morceau d'innocence, de faire une nouvelle rencontre et d'en apprendre plus sur le Comte millénaire et ses acolytes. Ça fait beaucoup !

J'ai d'abord beaucoup aimé l'introduction de ce tome où l'on découvre un peu la vie totalement folle au QG des exorcistes. Cela n'a pas été sans me rappeler la douce folie qu'Hiromu Arakawa instillait aussi parfois dans FullMetal Alchemist dans les mêmes situations. C'est un bon ressort pour alléger l'atmosphère entre deux situations tendues mais également présenter l'air de rien les relations entre les personnages et le caractère de ceux-ci.

L'un des objectifs dans ce tome est d'ailleurs clairement d'introduire Lenalee, exorciste comme Allen et ayant ses jambes comme armes. En dehors du fait qu'elle soit la petite soeur de l'apprenti sorcier totalement fou du QG, et qu'elle ait une classe fosse en se battant ainsi avec ses longues jambes fuselées, on découvre en elle une noirceur inattendue fort séduisante et un passé traumatique qui pourrait résonner avec celui d'Allen.

Leur duo est donc tout trouvé et la mission qui leur est confiée leur convient bien. Dans une ville où la même journée se répète sans cesse façon Jour sans fin (j'adore ce film !), ils rencontrent une femme totalement barrée au premier abord, cliché de la femme stressée tellement maigre, speed et démoralisée, qu'elle fait peur. Mais elle n'est pas que ça et c'est ce que j'aime dans ce titre. Chaque personne croisée un peu cabossée a une profondeur cachée qui vient raisonner avec notre histoire à nous et celle des personnages.

Cette profondeur, je la retrouve dans l'approche qui est faite des antagonistes. On découvre ceux-ci très tôt avec le Comte millénaire et cela se poursuit ici avec Road, une membre des Descendants de Noé, une humaine qui bosse avec les Akumas, voire les commande même. C'est encore très mystérieux mais il y a quelque chose de fascinant déjà dans les interactions entre chaque types de personnages et les noms choisis, forts évocateurs.

L'ensemble donne une ambiance pêchue au titre. C'est encore plus vrai dans les dessins vraiment bien pensés de la mangaka. J'ai adoré la voir puiser son inspiration chez Magritte avec l'horloge. J'adore aussi la linéarité et la fluidité de son trait lors des combats, renforcés ici par le style de combat du nouveau personnage qu'elle met en avant : Lenalee. le tout est extrêmement classe.

Avec ce tome, l'autrice poursuit l'introduction de son histoire, une introduction diablement séduisante qui offre de plus en plus de pistes sombres et mystérieuses qui poussent à la réflexion, telles une paraboles sur notre propre société. C'est bien joué !
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          80
Il m'a fallu attendre longtemps avant de pouvoir me replonger dans l'univers des exorcistes...le temps que ce tome soit disponible à la bibliothèque!
Finalement, une fois libre, j'en avais presque oublié ce qui m'avait plu.
Mais le temps de tourner quelques pages et la mémoire me revint!

Une ambiance sombre et loufoque à la Tim Burton, Un Allen Walker toujours aussi mimi et une bonne histoire!
Pour l'instant, c'est le tome que j'ai préféré car j'ai beaucoup apprécié Miranda et je suis contente de la tournure que prenne les choses à la fin.
Pour finir, et ce n'est pas rien pour un manga, nous avons le plaisir de contempler au fil des pages de beaux dessins, surtout ceux retranscrivant la prestance des personnages.
Par contre, toujours le même problème, je suis parfois perdue dans les scènes d'action.
Commenter  J’apprécie          30
Toujours à un rythme effréné, l'auteure découpe son récit en alternant chapitres courts remplis de gags, et d'hors sujets, et des chapitres longs passionnants.

J'avoue trouver ça pénible ce balancement entre histoire principale et disgressions. Je ne comprends pas que le Jump, ses filiales et leurs concurrents puissent approuver ça.

Bref, mise à part ce gros défaut, ce tome-ci est plutôt sympathique à lire. de nouveaux personnages sont introduits, dont certains deviendront importants. Et, on commence à comprendre que les akuma ne sont pas les ennemis principaux des exorcistes et de la congrégation de l'ombre.

Bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Pourquoi je suis une bonne à rien ? Et surtout, pourquoi ai-je en moi ce besoin de persévérer, alors que j'échoue tout le temps ? Et quand je craque, quand finalement je baisse les bras... je suis aussitôt torturée par les regrets. Il n'y a rien à faire, je recommence là où j'en étais restée. Si je ne suis bonne à rien pourquoi faut-il que je m'acharne ?
Commenter  J’apprécie          110
Chez un antiquaire, j'ai vu une vieille horloge sur le point d'être jetée.
Une horloge inutile... A jeter...
J'avais l'impression de me contempler...
Une horloge que personne n'avais pu faire fonctionner !
Son carillon à alors résonner dans mon coeur.
Comme si pour la première fois, quelqu'un reconnaissait mon existence.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Katsura Hoshino (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Katsura Hoshino
D Gray Man 28
autres livres classés : mangaVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (313) Voir plus



Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1423 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre

{* *}