AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne Colin Du Terrail (Traducteur)
ISBN : 2709635267
Éditeur : J.-C. Lattès (23/02/2011)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 38 notes)
Résumé :

7000 euros, c’est le prix auquel Salme Malmikunnas a vendu sa vie à un écrivain pour son nouveau roman. Salme, une ancienne mercière de 80 ans, se confie : le mutisme de son mari, le malheur de l’une de ses filles, le mariage de sa cadette, les succès commerciaux de son fils… Mais Salme raconte-t-elle vraiment tout ? Et l’écrivain se contente-t-il de relater simplement son histoire ? Ce destin touc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
pyrouette
  03 août 2014
Une rencontre à un salon du livre avec un écrivain un peu paumé va changer la vie de Salme, 80 ans, Paysanne les pieds bien sur terre. Elle critique d'abord le travail de l'écrivain l'accusant de remanier la vérité dans les romans. Puis elle accepte pour 7000 euros de lui raconter sa vie à condition qu'il ne modifie rien. La vérité, rien que la vérité. Avec cette somme d'argent elle va pouvoir aider un de ses enfants. Son mari est tombé dans un mutisme profond depuis la catastrophe familiale. Elle ne lui dira rien de cet étrange marché. Elle se met à raconter sa vie et surtout celle de ses enfants lors de rencontres avec l'écrivain, en dehors de la maison. Au fur et à mesure de ses récits Salme se rend compte qu'elle embellit son histoire, et surtout l'histoire de ses enfants. le cheminement est long mais Salme est foncièrement honnête et elle se rendra compte que la vérité est comme les souvenirs : personnelle. La vie des enfants de Salme nous donne une idée de la vie en Finlande de nos jours. Vous ne serez pas dépaysé ! J'ai adoré l'humour que dégage ce roman pourtant sombre. L'acceptation du destin par les protagoniste de cette famille est une belle leçon.
Lien : http://pyrouette.canalblog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
claraetlesmots
  24 février 2011
Salme est une ancienne mercière à la retraite. Elle rencontre par hasard un écrivain en manque d'inspiration qui lui propose un marché. Lui raconter sa vie contre de l'argent pour en faire un livre. Une proposition folle, insensée aux yeux de Salme. Mais celle ci a besoin d'argent et elle estime que sa vie vaut un prix plus élevé. Elle accepte de tout lui raconter contre 7000 Euros. Salme, mariée, mère de trois enfants lui promet de lui dire que la vérité.
Avertissement : si vous cherchez un livre qui vous livre un aspect tout rose et tout lisse de la Finlande passez votre chemin…
Quel livre ! J'étais loin, mais vraiment très loin de m'imaginer que cette lecture allait me troubler à ce point. le hasard amène Salme à rencontrer un écrivain. le marché est simple : lui raconter sa vie contre de l'argent. Elle décide qu'elle ne dira pas tout et fait promettre à l'écrivain de n'écrire que ses propres paroles. Après tout, elle peut lui parler de son ancien commerce, de son mari Paavo et de ses trois enfants qui ont réussi leur vie. Comment elle et son mari ont gagné honnêtement leur vie, élevé et inculqué des valeurs à leurs enfants. Une vie qui semble lisse, parfaite, idéale même. Mais l'écrivain se questionne sur la véracité du récit de Salme. On découvre que son mari Paavo s'est enfermé dans un mutisme et que ses trois enfants Helena, Pekka et Maija n'ont pas si bien réussi. Salme est une personne foncièrement honnête qui ne comprend plus la société actuelle. Un monde où le profit et le libéralisme conduisent à toutes les dérives. Ses propres enfants y ont contribué et en sont victimes à leur tour. Helena et Pekka sont deux êtres laminés, essorés par ce système. Est-ce le récit de Salem qui nous est livré ou l'écrivain y a t'il apporté une part de fiction ? Salme est une ancienne mercière à la retraite. Elle rencontre par hasard un écrivain en manque d'inspiration qui lui propose un marché. Lui raconter sa vie contre de l'argent pour en faire un livre. Une proposition folle, insensée aux yeux de Salme. Mais celle ci a besoin d'argent et elle estime que sa vie vaut un prix plus élevé. Elle accepte de tout lui raconter contre 7000 Euros. Salme, mariée, mère de trois enfants lui promet de lui dire que la vérité.
Avertissement : si vous cherchez un livre qui vous livre un aspect tout rose et tout lisse de la Finlande passez votre chemin…
Quel livre ! J'étais loin, mais vraiment très loin de m'imaginer que cette lecture allait me troubler à ce point. le hasard amène Salme à rencontrer un écrivain. le marché est simple : lui raconter sa vie contre de l'argent. Elle décide qu'elle ne dira pas tout et fait promettre à l'écrivain de n'écrire que ses propres paroles. Après tout, elle peut lui parler de son ancien commerce, de son mari Paavo et de ses trois enfants qui ont réussi leur vie. Comment elle et son mari ont gagné honnêtement leur vie, élevé et inculqué des valeurs à leurs enfants. Une vie qui semble lisse, parfaite, idéale même. Mais l'écrivain se questionne sur la véracité du récit de Salme. On découvre que son mari Paavo s'est enfermé dans un mutisme et que ses trois enfants Helena, Pekka et Maija n'ont pas si bien réussi. Salme est une personne foncièrement honnête qui ne comprend plus la société actuelle. Un monde où le profit et le libéralisme conduisent à toutes les dérives. Ses propres enfants y ont contribué et en sont victimes à leur tour. Helena et Pekka sont deux êtres laminés, essorés par ce système. Est-ce le récit de Salem qui nous est livré ou l'écrivain y a t'il apporté une part de fiction ?
La suite sur :
http://fibromaman.blogspot.com/2011/02/kari-hotakainen-la-part-de-lhomme.html
Lien : http://fibromaman.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LePamplemousse
  26 août 2013
Salme Malmikunnas, ancienne mercière, a « vendu » sa vie à un écrivain, en panne d'inspiration, pour la somme de 7000 euros.
Dès lors, ils vont se rencontrer régulièrement et elle va lui raconter sa vie de commerçante, son mariage, ses enfants…
Mais ce qu'elle raconte est-il toujours vraiment le reflet de la réalité ?
Le doute s'installe au fur et à mesure de leurs rencontres…
Un roman drôle et touchant à la fois.
Commenter  J’apprécie          130
christinebeausson
  15 mai 2017
Ihmisen osa
Ce qui est bien avec Google traduction .... plutôt ce qui m'amuse c'est la surprise qui surgit de la frappe,
Ihmisen .... humain,
Ihmisen osa ... l'élément humain,
Qui devient donc pour l'édition française, la part de l'homme.
Découvrir ce texte,
Découvrir un drôle de vocabulaire,
Surprise, débagouler, verbe qui ne me dit rien (Populaire et vieux. Proférer une suite ininterrompue de paroles : Débagouler des sottises),
Apprendre de la sagesse populaire que "les gens doivent réfléchir debout aux problèmes difficiles, ou en marchant, dans les cas les plus graves."
Explorer un drôle d'endroit,
La Finlande, un pays qui n'a pas eu beaucoup d'occasion pour "pratiquer les échanges internationaux, parce qu'une génération avait consacré sa jeunesse à la guerre et la suivante à s'en remettre".
Il paraît que ce pays n'a pas fini de se construire et que les finnois sont des gens "gris".
Redécouvrir le plaisir simple de recevoir des cartes postales, pas celles où est juste écrit "bons souvenirs d'un pays de rêve" non juste celles qui essaient de remettre les pieds sur terre "Ma Helena!" Par exemple ou "Pekka, mon fils unique !"....
Ce juste rappel de l'importance des petites choses, de se rappeler d'où on vient pour ne pas se tromper de destination dans sa vie.
Merci Salme de nous répéter ces choses simples !
Le livre est paru en 2010, la crise pointait déjà son nez. En Finlande comme ailleurs, la mondialisation sévissait déjà.
Les restructurations, les remises en cause personnelles étaient d'actualité.
Quelle vie veux je vivre ? Quelle vie me laissera t on vivre ?
Hier est déjà un passé si lointain, aujourd'hui me remet en cause et personne ne voit ce que sera demain !
C'est ce que la vie est devenue en Finlande comme ailleurs dans nos économies européennes. En 2010 déjà et encore aujourd'hui en 2017.
Helena tiendras tu le coup ?
Pekka jusqu'où descendras tu dans l'échelle sociale ?
Et toi, Maija, que vas tu devenir ?
Et pendant ce temps la Salme et Paavo, eux ils attendront juste de mourrir dignement si c'est encore possible dans notre monde de fous !
Les finlandais sont les rois du silence, que voulez vous avec toute la neige qui tombe tout là haut, les bruits se font sourds, diffus, silencieux....
Les bois et les lacs absorbent tout, reste le silence....
Alors il y a des finlandais qui écrivent pour nous raconter la part de l'homme, ce que l'homme doit donner pour pouvoir continuer à vivre ....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
JeanPierreV
  16 octobre 2016
Une vieille femme finlandaise vend l'histoire de sa vie à un écrivain en mal d'inspiration pour son nouveau roman. Une galerie de portraits, celui du père taisant, de celle qui songe à abandonner sa belle situation, de la fille qui épouse un chauffeur noir, confronté au racisme y compris de celui de la famille, en passant par le portrait du fils qui tombe de petits boulots en petits boulots vers la mendicité. Une famille qui passait pour des nantis quand la Finlande était communiste : Ils possédaient une petite mercerie et maintenant dans cette Finlande touchée par le vent du libéralisme ils vivotent.
L'auteur (finlandais) que je ne connaissais pas, nous brosse, souvent avec une pointe d'humour, le portrait réaliste de tous les membres de cette famille, chutes, espoirs, grandeur et décadence et celui de la société finlandaise. le portrait aussi d'un "intrus", millionnaire, grosse voiture de sport, requin odieux, ayant profité du libéralisme ......on comprend, à demis mots, sur une phrase dans les dernières pages, ce qu'il vient faire dans ce livre. Un regard acerbe, souvent cruel et réaliste sur cette mutation de la Finlande vers le capitalisme.......sur la mutation de tous les pays vers ce monde de l'argent. Ce qui est vrai pour la Finlande est vrai ailleurs : "À côté des cheminées d'usine s'était développé une industrie sans fumées, un invisible royaume de mots, un désert peuplé de salles de réunions.....dans le monde des actes on agit, dans le monde de la parole on parle."
A découvrir

Lien : https://mesbelleslectures.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

critiques presse (1)
Actualitte   01 novembre 2011
L'histoire finale qui nous est ainsi donnée à lire soit réelle ou bien fictive, elle est surtout l'expression de tout l'amour d'une mère qui se résigne à briser ses tabous et à raconter sa vie, en essayant de ne pas trop l'agrémenter de mensonges, pour venir au secours de sa progéniture : rien de spécifiquement finlandais dans tout cela, simplement quelque chose de très universel, encore.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
zazyzazy   23 avril 2012
Ma Helena !
Ne t’élève pas au-dessus des autres. L’air s’y fait rare et on a la tête qui tourne. Mange du beurre et bois du lait entier. Ou au pire demi-écrémé. Ne touche par à l’allégé, ou tu t’envoleras. Reste là où tu es. Comme une bûche. Mais ne t’abaisse par non plus. Ça ne ressemblerait à rien. Ton père a fait hier de la daube carélienne pour plusieurs jours. Penses-y.
Maman
Commenter  J’apprécie          100
pyrouettepyrouette   03 août 2014
On ne peut pas coller au train du temps. Il file. Il ne se contente pas de vous dépasser, pour plus de sûreté il recule et vous écrase avant de poursuivre sa route sans scrupules. Qui prétend s’y accrocher a déjà mordu la poussière.
Commenter  J’apprécie          90
pyrouettepyrouette   02 août 2014
Un jour, j’ai déballé ma vie à un inconnu. ça m’a soulagé d’un poids, mais je l’ai regretté. J’ai eu l’impression de laisser à un autre une part de ma vie.
Commenter  J’apprécie          100
pyrouettepyrouette   26 juillet 2014
Nous sommes restés un moment sans parler. Avec un inconnu le silence est différent, presque assourdissant.
Commenter  J’apprécie          130
EipocaEipoca   26 mars 2011
"Il est apparemment indiqué dans le mode d'emploi des téléphones de poche des enfants que quoi qu'il arrive, on doit répondre. Maija a même une fois décroché sous la douche. Allez donc parler sérieusement dans ces conditions. C'est pour ça que je me suis mise à leur envoyer des cartes. Pour qu'ils puissent se concentrer sur leur contenu."
Commenter  J’apprécie          30
Video de Kari Hotakainen (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kari Hotakainen
Kari Hotakainen présente son ouvrage 'La part de l'homme' aux éditions Lattès (librairie Mollat, 2012).
autres livres classés : littérature finlandaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Kari Hotakainen (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Etes-vous incollable sur la littérature scandinave ?

Qui est l'auteur du roman "Bruits du cœur" ?

Herbjørg Wassmo
Jens Christian Grondhal
Sofi Oksanen
Jostein Gaarder

15 questions
109 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature scandinaveCréer un quiz sur ce livre