AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne Colin Du Terrail (Traducteur)
ISBN : 2264043873
Éditeur : 10-18 (25/04/2007)

Note moyenne : 3.13/5 (sur 23 notes)
Résumé :

Matti Virtanen est un combattant du foyer. Il appartient à cette génération d'hommes qui a fait ses preuves d'égalitarisme en s'occupant des tâches ménagères, de la maison et des enfants. Il n'a pas fait la guerre, mais son combat à lui est celui de la réussite de son foyer. Mais un excès de violence va le séparer de sa famille. Pour la reconquérir, il veut à tout prix acquérir la maiso... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
christinebeausson
03 décembre 2013
La Finlande, démocratie nordique modèle ?
Il paraît que nous devons nous inspirer des méthodes d'éducation de ce pays.
Il paraît que nous avons beaucoup à apprendre des modes de fonctionnement de la vie politique finlandaise.
Il paraît que nous devons nous inspirer du modèle finlandais pour ?
Curiosité ..... Alors découverte d'un jeune auteur finlandais ....
Que nous montre la rue de la tranchée ?
Une caricature de la guerre des sexes avec comme victime, ces pauvres mâles déboussolés par les exigences féminines avec une inversion du partage des tâches... Maintenant Madame musarde dans son transat, pendant que Monsieur s'essouffle avec la tonte de la pelouse.... Ce n'est qu'un exemple!
Les rêves de la classe moyenne d'accession à la propriété, banlieue d'Helsinki ou banlieue parisienne la différence ne semble pas évidente !
Le ridicule de certains mythes de notre époque : les psychoses anti tabac, la mode du running, la recherche de la productivité maximale dans le travail avec comme résultats certains LE STRESS !
Le style du livre est une curiosité, les premiers chapitres nous éduquent avec les titres qui donnent la parole aux uns ou aux autres... Et au moment du déménagement nous devons nous y retrouver tout seul avec juste l'horloge qui tourne !
L'humour n'est jamais caché très loin, le sourire est au rendez vous au bout de certaines phrases.
Ce livre devrait devenir la bible des agents immobiliers de nos civilisations occidentales, les théories développées sont intéressantes et nous avons, en tant que professionnels, acheteurs ou vendeurs, beaucoup à apprendre et à réfléchir.
L'auteur fait un parallèle étonnant entre l'histoire compliquée de la Finlande au cours du siècle dernier et la prise en compte de l'égalité des sexes dans le mode de vie d'aujourd'hui. Les tranchées sont elles les mêmes ? Peut on comparer les chocs traumatiques de ces conflits ? Je ne suis pas vraiment sûre !
Finalement je dirais que nous voyons là une peinture d'une société qui n'est pas si éloignée que ça de notre bonne vieille France !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Alittlepieceof
02 mai 2016
Kari Hotakainen est aujourd'hui considéré comme l'un des auteurs les plus originaux de Finlande. Son oeuvre compte plusieurs romans, de la poésie, des pièces de théâtre et de la littérature jeunesse. Il est traduit dans plusieurs pays. Avant de devenir écrivain à plein temps, il a été journaliste et rédacteur publicitaire. Depuis 1995, il se consacre entièrement à son oeuvre littéraire et vit avec sa femme et ses deux enfants à Helsinki.
Lire un roman de plus de 300 pages en 4 jours n'est vraiment pas dans mes habitudes (par manque de temps principalement, soyons honnête) mais celui-ci, je l'ai dévoré ! Et je suis passée par bien des émotions à travers cette lecture. Au départ, j'ai ressenti de l'empathie pour Matti en essayant de comprendre un peu son couple, son geste, les raisons qui avaient mené au départ de sa femme, je n'arrivais pas très bien à prendre partie d'ailleurs… Lui qui semblait avoir tout fait pour elles, sa femme et sa fille, tandis qu'elle ne semblait pas très impliqué dans son ménage. Je me suis dit que pour une fois, les rôles étaient inversés et que c'était l'homme qui en prenait plein son grade, qui faisait tout dans la maison, gérer enfant, ménage et incompréhension pour finir par se faire plaquer. C'est d'habitude plutôt les femmes qui vivent ce genre de situation…sans vouloir généraliser.
La femme de Matti, elle, me semblait ne pas être impliquée dans sa vie de compagne et de mère. C'est quelques chapitres plus tard que l'on découvre son point de vue à elle. Elle le reconnait, elle se sent perdue devant les fourneaux, perdue lorsque sa fille réclame jeux et attentions… mais surtout elle ne reconnait plus celui qu'elle a épousé et qui est devenu à la fois un étranger et en même temps source de violence, de mal-être…
Finalement leur couple ressemble à beaucoup d'autres… il est fini le temps où seules les femmes participaient aux tâches ménagères et à l'éducation des enfants.
Matti lui se considère comme un rescapé de guerre… la guerre de l'émancipation des femmes. Et l'auteur, à travers son personnage principal s'attache à comparer cette guerre à celle qu'a subi la Finlande avec la Suède (il me semble parce que j'avoue, je ne connais pas du tout l'histoire de la Finlande).
Matti se retrouve donc complètement désemparé après le départ de sa femme et pour la reconquérir décide de réaliser le rêve auquel il avait prêté attention : acheter une maison. Si ce n'est que Matti ne s'y prend pas comme le commun des mortels, non.. il va complètement se noyer dans le quartier dans lequel sa femme rêve de vivre, se noyer dans tout ce que peut représenter un achat immobilier pour en faire presque une thèse… jusqu'à y perdre pied. Il étudie le moindre aspect du projet, lieux, habitants, agences immobilières. Il mène une véritable enquête avec comme projet d'arriver à ses fins avant 6 mois. S'isole de tout contact humain « normal » il va user de tous les stratagèmes pour arriver à ses fins.
Il lui faudra aussi trouver l'argent nécessaire à l'achat de la maison… un prêt immobilier ? non !!!! Ce serait trop « simple » ou trop « contraignant » selon les points de vue…
Je ne vous en dis pas plus car ce serait gâcher le suspens.
En effet le livre se lit presque comme un thriller. Matti est un personnage très particulier et son projet va le mener aux limites de la folie. La fin de l'histoire n'en sera que plus éprouvante (à la fois pour le lecteur et les protagonistes).
Dans ce roman on apprend comment fonctionne la société finlandaise à travers la vie de famille, le couple, l'argent, les relations entre voisins, la notion de propriété… et l'auteur s'en donne à coeur joie pour n'épargner personne !
Lien : http://alittlepieceof.fr/mes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MaryBatiskaf
04 septembre 2013
Terriblement juste et drôle, une logique poussée jusqu'au bout et parfaitement cohérente.
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
christinebeaussonchristinebeausson03 décembre 2013
À 15h06, j'ai enfin compris.
Je suis comme tout le monde.
Je n'ai rien d'extraordinaire, de particulier ou d'original.
Je ne suis pas ce que je croyais être : un rift de rock explosif qui fait voler l'univers en éclats. Je ne suis pas ce que je m'imaginais dans ma jeunesse : l'être le plus exceptionnel au monde. Je ne suis pas celui dont je rêvais, je suis celui dans la peau duquel je viens de me réveiller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
patatarte2001patatarte200106 juin 2014
Je me suis dit que quand je serais vieux, je deviendrais à part entière ce que j'étais déjà presque. Un pépé radotant dans sa barbe, un bouquet de souvenirs fanés et de bribes de pensées suspendu au plafond, ou une balançoire rouillée oubliée dans le jardin depuis des années, qui grince quand on s'y assied.
Commenter  J’apprécie          20
christinebeaussonchristinebeausson29 novembre 2013
Les statistiques sont de froides séries de chiffres, elles ne se réchauffent que quand on les convertit en vies. Pour obtenir les vrais chiffres, il faut compter avec le cœur, pas avec une calculette.
Commenter  J’apprécie          30
patatarte2001patatarte200131 juillet 2014
Les statistiques sont de froides séries de chiffres, elles ne se réchauffent que quand on les convertit en vies. Pour obtenir les vrais chiffres il faut compter avec le cœur, pas avec une calculette. En réalité 14 000 divorces représentent 28 000 ruptures car chacun laissent sur le terrain deux charges explosives sans compter les gamins.
Commenter  J’apprécie          10
patatarte2001patatarte200106 juin 2014
La femme au tailleur, dont le cou sillonné de veines éclatées témoignait de l'effet tranquillisant du vin blanc dans l'univers stressant de l'immobilier.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Kari Hotakainen (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kari Hotakainen
Kari Hotakainen présente son ouvrage 'La part de l'homme' aux éditions Lattès (librairie Mollat, 2012).
autres livres classés : littérature finlandaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Kari Hotakainen (1)Voir plus




Quiz Voir plus

Etes-vous incollable sur la littérature scandinave ?

Qui est l'auteur du roman "Bruits du cœur" ?

Herbjørg Wassmo
Jens Christian Grondhal
Sofi Oksanen
Jostein Gaarder

15 questions
84 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature scandinaveCréer un quiz sur ce livre