AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791040515845
260 pages
Librinova (16/11/2022)
4.21/5   47 notes
Résumé :
Jeune caennaise pleine d’entrain, Claudia enchaîne les petits jobs et… les licenciements. La cause paraît futile : certains bruits du quotidien l’horripilent et sa spontanéité lui porte préjudice. Comment supporter un collègue qui mâchouille son stylo ou renifle un écoulement nasal à longueur de journée ?
Désemparée, sa conseillère lui propose un nouvel emploi : animatrice dans un hôpital psychiatrique. Claudia y fait la connaissance d’Émile, un patient dont ... >Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten
Que lire après Silence en cours… Veuillez patienterVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
4,21

sur 47 notes
5
22 avis
4
11 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
1 avis
Voici mon retour de lecture sur Silence en cours… Veuillez patienter de Maïa Hoti.
Jeune caennaise pleine d'entrain, Claudia enchaîne les petits jobs et… les licenciements. La cause paraît futile : certains bruits du quotidien l'horripilent et sa spontanéité lui porte préjudice.
Comment supporter un collègue qui mâchouille son stylo ou renifle un écoulement nasal à longueur de journée ?
Désemparée, sa conseillère lui propose un nouvel emploi : animatrice dans un hôpital psychiatrique. Claudia y fait la connaissance d'Émile, un patient dont elle apprécie particulièrement la compagnie au sein de l'unité. Ce rapprochement restera-t-il si anodin ?
Parallèlement, la jeune femme est plongée au coeur d'une éprouvante investigation menée par Ninon, son amie journaliste. Les rues de Caen accusent de sordides meurtres dont le mode opératoire interpelle…
Silence en cours… Veuillez patienter est un très bon roman que j'ai adoré découvrir.
La plume de Maïa Hoti fait mouche, elle est percutante, va à l'essentiel et est très fluide.
Claudia est une jeune femme amusante, pleine d'entrain. Elle a tout pour elle mis à part un petit.. heu.. un gros problème : elle est misophone !
Miso.. quoi ?
Mais si voyons, vous en avez surement entendu parler, elle ne supporte pas les petits bruits du quotidien qui sont pour beaucoup d'entre nous anodins. Elle a l'impression qu'un petit machouillement, qu'un stylo qui tombe, qu'un papier qui se froisse.. font un bruit pas possible et l'inssuporte au plus haut point ! Alors, elle s'enerve.. un peu.. beaucoup.. avant d'exploser !!
Sa conseillère desespère de lui trouver un emploi où elle ne se fait pas virer rapidement alors elle lui propose en dernier recours un poste d'animatrice dans un hôpital psychiatrique.
Claudia va sympathiser avec un patient, des collègues. Elle n'écoute pas forcément que se rapprocher amicalement avec Emile n'est pas la meilleure des idées, va t'elle écouter ou foncer les yeux fermés ?
En parallèle des aventures de Claudia, nous suivons des meurtres sordides dans la ville de Caen.
Silence en cours… Veuillez patienter est un bon roman, original car il aborde un sujet mal connu : la misophonie. On en entend parler de plus en plus grâce aux réseaux sociaux sans pour autant avoir conscience de la souffrance que cela apporte au quotidien pour les personnes qui en sont atteintes.
J'ai adoré ma lecture, le coté thriller présent dans ce roman et là encore je suis ravie de la découverte.
Je vous invite à le découvrir et le note cinq étoiles :)
Commenter  J’apprécie          310
Qui n'a jamais été dérangé par une personne qui mâche trop fort, une fourchette sur une assiette, un reniflement persistant ? Dans ce thriller, l'autrice aborde le thème de la misophonie et si vous avez déjà ressenti, rien qu'une seule fois les désagréments évoqués, vous pourrez imaginer à quel point la vie des misophones doit être difficile par moments. Moi-même, je ne le suis pas mais j'ai un seuil de tolérance face à certains bruits bien moins élevé que mon entourage. Je comprends alors la colère ressentie et l'incompréhension d'autrui.

Depuis quelques années, Claudia enchaîne les petits boulots au grand désespoir de sa conseillère Pôle emploi étant donné qu'elle se fait licencier à chaque fois. Au bout de quelques mois voire quelques jours et toujours pour une raison étonnante et qu'on pourrait même qualifier d'amusante au premier abord. La tête dans la tasse de café pour un client qui mâche sa tartine trop bruyamment ou un vol de stylos pour un collègue qui passe son temps à les mâchouiller. Heureusement, tout n'est pas perdu pour elle puisqu'elle trouve un emploi d'animatrice dans un hôpital psychiatrique et y fait la connaissance d'un patient avec qui elle tisse des liens. Ont-il un point commun pour casser un peu cette barrière patient/soignant ?

La misophonie est un syndrome que je n'avais jamais abordé en lecture et le fait de la retrouver dans un thriller lui confère une importance dont on se souvient. Cela donne un roman (sur)prenant, et même si on devine assez facilement qui est le (ou la) meurtrier(e), on tourne les pages rapidement à la recherche d'une explication. Juste une petite incompréhension pour ma part concernant une réaction de Claudia suite à un événement mais cela n'a pas entaché mon plaisir de lecture. Laissez-vous tenter par ce thriller mais ne faites pas trop de bruit, écoutez plutôt, ce sera plus sage.
Commenter  J’apprécie          90
📜𝕸𝖔𝖓 𝖗𝖊𝖘𝖘𝖊𝖓𝖙𝖎📜
Tout d'abord merci à Maïa pour sa confiance en me proposant son roman en Service Presse et pour sa superbe dédicace 😘

🙉Maïa nous entraine dans un monde pas de silence mais de bruits et de bruits qui dérangent, qui peuvent vite transformer votre vie en cauchemars.
Les personnes qui ne supportent aucun bruit sont atteints de misophonie. Vous connaissez ce mot ?
Alors moi je ne connaissais pas mais étant hypersensible sans être à ce point là atteinte, quoique.... je comprends mieux maintenant...

Claudia, notre personnage principale, est atteinte de ce syndrome. Difficile pour elle la vie de tout les jours avec les bruits qui accompagnent ses pas, ses boulots, ses sorties. Tout peut basculer d'une seconde à l'autre.
Quand elle trouve un nouveau travail, au plus près de différents malades, elle se donne pour but de pouvoir tenir plus que quelques jours.
Et elle tisse des liens avec un patient pendant qu'à l'extérieur des meurtres sont commis....

J'ai totalement adhéré à cette histoire, l'auteure a su me captiver. L'intrigue se déroule au fil des pages, et j'ai mené mon enquête en parallèle. J'avais plus ou moins deviné le nom du meurtrier mais jusqu'à la fin j'ai eu des doutes. Ponctuée de rebondissements, cette lecture m'a tenu en alerte à chaque chapitre.

Je fus une belle découverte, un thriller angoissant, déroutant et qui permet de découvrir la misophonie.

❤️Et regardez cette magnifique couverture!!! ❤️
🙉Procurez-vous ce roman : vous allez passer un bon moment avec Claudia, Emile, Ninon et les autres.... Et les bruits.... PLOUF ! POF ! SPLOUF ! SPLAF ! GLOUP ! BING ! CRAC ! CRAAAC ! KRAAAK ! CRASH ! BANG ! 🙉
Commenter  J’apprécie          90
Misophonie : état chronique caractérisé par une aversion à certains sons produits par un autre individu , tels que les bruits gutturaux, nasaux, ou buccaux, le clic du stylo ou le tapotement , des doigts sur une table ou un clavier .
Des bruits au quotidien qui nous gênent, voir nous agacent .. a h le fameux bruit de la soupe aspirée .. Ça ne nous empêche pas de vivre, mais pour certains c'est un véritable handicap ,qui peut les rendre asociaux ( contre leur gré )
Et pour Maia Hoti , la misophonie peut amener aux pires choses .. Dans Silence en cours ..veuillez patienter, nous faisons la connaissance de Claudia , qui a une vie professionnelle très instable , les bruits que peuvent faire ses collègues lui étant insupportables ,et comme elle n'est pas du genre à se taire et à se laisser faire .. elle va finalement trouver un post dans une UMD ( unité de malades difficiles) dans un hôpital psychiatrique . Elle va se lier avec un patient interné suite ua meurtre de sa femme et de son frère , rapprochement qui va permettre de dévoiler une vérité . Elle va aussi se rapprocher , charnellement cette fois ci , du fils d'Emile . Dans le même temps, une série de meurtres ( originaux ) se poursuit , les victimes se trouvant être dans l'entourage proche de notre héroïne .
J'ai beaucoup aimé le début que j'ai trouvé assez drôle : quand Claudia se venge de ses collègues trop bruyants. Je me suis vite attachée au personnage , mais j'ai vite déchanté devant sa naïveté et surtout des choix vraiment incompréhensibles et invraisemblables .
On découvre vite l'identité du coupable , très prolifique et imaginatif comme meurtrier, ce qui enlève le suspens . Néanmoins, la fin reste assez glaçante .
Je n'ai pas réussi à avoir une sympathie particulière pour les personnages , sauf pour celui d'Emile , pas aussi fou qu'on peut penser .
L'action se situant en grande partie dans un hôpital psychiatrique , on fait la rencontre de patients qui ont commis des actes horribles, et moi plus c'est horrible, plus j'aime . La noirceur que ça apporte est très intéressante . Et une interrogation sous-jacente sur l'irresponsabilité pénale qui a attirée mon attention .
Un roman qui a quelques défauts certes , mais plus sur le fond que sur la forme, puisque l'écriture est plaisante , c'est assez fluide , et malgré un manque de suspens, j'avais envie de savoir le fin mot de cette histoire , qui a le mérite de faire prendre conscience que le bruit parfois peut être un véritable enfer . D'ailleurs je trouve la couverture réussie et représentative .
Un vrai potentiel pour ce roman qui me donne envie de suivre l'auteure .

Commenter  J’apprécie          40
Bonjour,

Je viens vous chroniquer en retour de lecture ce thriller : "Silence en cours… Veuillez patienter" de Maïa Hoti aux éditions Librinova.

Ce livre traite avant tout d'un problème auditif peu commun : la misophonie. C'est une aversion aux sons ; certains sons produits par une tierce personne deviennent insupportables à l'oreille de celui qui en souffre. Et celle qui souffre ici, c'est Claudia Skipper, une caennaise qui enchaine les petits jobs depuis tant d'années et les licenciements à la suite à cause de ce mal qui la ronge.

Sa conseillère emploi lui propose un travail dans un hôpital psychiatrique. Claudia y va sans grande conviction. Sa première journée la chamboule tellement qu'elle va y revenir pour une seule raison : Emile. Ce monsieur la fascine, atteint comme elle de ce trouble, il va lui faire des révélations assez troublantes.

En parallèle, sa copine Ninon journaliste nous plonge dans une de ses investigations, une série de meurtres sordides dans les rues de Caen au mode opératoire plus que troublant.

Je n'ai jamais caché que j'étais sourde, le handicap sensoriel fait partie de ma vie. Alors quand j'ai su que ce livre abordait l'hypersensibilité de l'audition, je me suis dit que j'étais déjà en terrain connu, que j'allais retrouver un univers qui me colle à la peau. Et c'est donc dans cet état d'esprit que j'ai commencé ma lecture.

J'ai assez vite trouvé des incohérences dans le comportement de Claudia. Cela m'a valu d'innombrables questions dans ma tête, des réflexions posées, de la logique à adopter face à un tel mal-être. Et de questions en déambulation psychique, j'ai laissé filer le récit, je me suis échappé de l'histoire pour ne retenir que ce qui n'était pas sensé.

J'ai fait une fixation dessus, j'ai essayé d'imaginer, de m'identifier à ce trouble et j'ai vu également qu'elle en parlait toujours de manière négative. Je suis sûre qu'en y réfléchissant il doit y avoir moyen d'en retirer du positif, de trouver des occasions de s'isoler efficacement de ces bruits intempestifs qui lui font défaut dans son quotidien, de pouvoir également maîtriser son exposition à ces fameux bruits par des moyens de blocage de sons.

J'ai trouvé qu'après le premier chapitre, son problème de misophonie était occulté au profit d'une curiosité malsaine concernant Emile. Elle le colle comme c'est pas permis, (je trouve) alors qu'il fait tout pour s'éloigner des autres car lui aussi est atteint de misophonie et qu'il en ressort beaucoup plus impacté qu'elle socialement. Heureusement, ses collègues Sophie et Roger sont là pour l'aider à s'intégrer avec les autres patients.

Mais visiblement, Claudia n'en ressent aucune gêne et vient quand même embêter Emile, le force à parler, lui fait raconter sa vie, je trouve son comportement trop intrusif. Je trouve bizarre aussi qu'elle ne cherche pas un endroit tranquille, ou qu'elle ne soit pas en possession d'appareils technologiques pour se calmer, ou tout du moins s'isoler de ces bruits qu'elle perçoit comme parasites.

Les casques "masquage sonore" ou "bruits blanc", appelés aussi "casques à réduction de bruit" ne sont jamais évoqués, pas une seule fois. J'ai quand même trouvé ça étrange qu'elle n'en porte pas un, surtout lorsqu'elle retrouve sa copine Ninon dans ce bar-tapas, où des gens tout autour d'elles déglutissent !

Claudia arrive à passer un bon moment avec sa copine et donc supporte comme par miracle les petits bruits de ses voisins de table qui, d'ordinaire, la dérange outrageusement ! C'est comme si elle vivait dans un monde sans bruit par moment, c'est très déstabilisant car à plusieurs reprises, on se demande si elle est vraiment atteinte de ce trouble auditif.

Au fur et à mesure que le récit se déroule, sa misophonie s'efface au profit d'Emile et son histoire personnelle, un homme qui a les mêmes symptômes que Claudia et qu'elle semble pourtant découvrir comme si son trouble psychique était nouveau pour elle.

En parallèle, avec cette histoire de meurtres qui survient, l'histoire assez simple permet d'entrevoir et de deviner le coupable bien avant la fin. Cette fin d'ailleurs qui m'a totalement laissée dubitative, je la trouve un peu trop tirée par les cheveux.

Je ne vous dis pas tout le reste pour éviter de trop vous en dévoiler, je vais juste conclure en disant que je n'ai pas apprécié ma lecture. Je me suis focalisé sur ces aberrations et autres incorrections, ce qui m'a gâché mon plaisir. J'ai trouvé tellement dommage que le sujet sur le dysfonctionnement auditif n'ait pas su me toucher, moi qui pourtant était plus à même de comprendre le mal-être de l'héroïne. Tant pis, ça arrive parfois de passer à côté…

Bonne lecture amis Lecteurs
Je remercie chaleureusement Charlotte et les éditions Librinova pour leur confiance renouvelée.
Lien : https://lecture-chronique.bl..
Commenter  J’apprécie          44

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Je ne sais pas quoi faire. Je ne suis pas un tueur, ce ne sont que des accidents, de regrettables malentendus. C'est de leur faute, à chaque fois. Ils me provoquent, ils me testent. Et je suis faible... Je ne voulais pas lui faire de mal.
Commenter  J’apprécie          50
.. je pourrais changer de wagon, oui, je pourrais. Mais j 'aime bien celui-ci, le numéro trois. Et visiblement, cet homme l'apprécie aussi. Cela fait deux semaines que je supporte son reniflement quotidien. Il mouche, puis renifle, encore et encore, sa respiration lourde tel un boeuf essoufflé. Je ne vois que son nez, ce museau rouge encroûté d'irritations qui prépare la prochaine coulée jaunâtre.
Commenter  J’apprécie          20
J'ai essayé. je ne renonce pas devant ce challenge difficile, mais les tests ne sont pas concluants. Ils sont toujours inattendus, déconcertants, étourdissants. Céder, c'est leur ouvrir les portes de la victoire, leur permettre d'enrôler ma raison, ma conscience. Mais je ne m'avoue pas vaincu, la partie n'est pas terminée.
Commenter  J’apprécie          20
Puis vint ce moment, celui qui fait chavirer votre journée, celui que vous n'avez pas vu venir, celui qui vous donne la folle envie de rembobiner quelques minutes de votre passé afin de rétablir un présent moins brutal, ou d'avancer votre montre de trente minutes pour que la douloureuse ne soit déjà plus qu'un souvenir.
Commenter  J’apprécie          20
Travailler dans un espace collectif démuni de toute cloison, offrant une vue immuable sur vos voisins du matin au soir, il fallait 'accepter.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten


Lecteurs (84) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2886 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..