AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782866810139
148 pages
Editions Les Deux Océans (03/05/2000)
4.57/5   7 notes
Résumé :


Avec Lin-tsi, son fils spirituel, et Ma Tsou, l'ancêtre de sa lignée spirituelle, Houang-po ( ?-850) est, sans doute possible, un des plus remarquables représentants de la mystique tch'an dite de Hong-tcheou. Le Tch'an (de Hong-tcheou) se caractérise par sa réalité absolue, que Houang-po nomme esprit un. " Cet esprit, jamais venu à l'existence, n'a jamais cessé d'exister. Illimité et insondable, on dirait l'espace vide. "

Son discours ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
AiyanaGodro
  21 avril 2015
Ce livre serait la 3ième lecture Bouddhisme/Zen recommandé pour une nette compréhension de la Voie. Il en donne la méthode.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   02 septembre 2015
Aujourd'hui et à tout instant, lorsque vous vous déplacez ou restez debout, assis ou couché,
entraînez-vous uniquement à la non-pensée...
Que cela vous prenne trois, cinq ou dix ans, il faut que vous ayez un éclair d'expérience...
Vous n'avez qu'une chose à faire : à tout instant, sans vous appuyer sur rien,
ni vous fixer nulle part, laissez-vous porter par le courant des choses.
Personne ne saura qui vous êtes,
mais quel besoin avez-vous qu'on vous connaisse ou vous ignore.
Vous aurez l'esprit ferme, sans faille, et pourtant tout le traversera sans s'y incruster.
Vous goûterez alors à la silencieuse coïncidence...
Dans un tel état d'esprit un, les expédients ne sont que des ornements.
Ces montagnes bleutées qui nous comblent le regard et les univers perdus dans l'espace
forment une seule terre de blancheur...
et tous les êtres vivants sont des manifestations de l'Éveil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
DanieljeanDanieljean   02 septembre 2015
Tous les Bouddhas et tous les êtres vivants ne sont qu'un seul esprit. Depuis des temps sans
commencement, cet esprit, jamais venu à l'existence, n'a jamais cessé d'exister...
illimité et insondable, on dirait l'espace vide.
Il n'est rien dans notre fondamentale bouddhéité, si ce n'est un vide ouvert et paisible, une
clarté merveilleuse et pleine de félicité, où la réalisation profonde et spontanée plonge
directement. Tout est là, parfaitement complet, rien ne fait défaut.
Quand on saute directement dans la non-pensée,
l'être fondamental se manifeste de lui-même...
Là rien qui demeure ou s'accroche, en tous sens rien que liberté,
et partout la présence de la Voie.
Il n'y a jamais eu de méthode spirituelle. Le détachement est la méthode,
et qui connaît le détachement est Bouddha.
Une fois que l'on est détaché de tout,
on n'a pas d'autre réalité à trouver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
AiyanaGodroAiyanaGodro   20 avril 2015
Le maître monta en salle et prit la parole: L'esprit est Bouddha. Depuis les Bouddhas tout là-haut jusqu'aux êtres animés qui grouillent tout en bas, tous ont une nature de Bouddha et forment ensemble la substance de l'esprit un. Aussi Bodhidharma ne quitta-t-il ses cieux d'Occident que pour transmettre la méthode de l'esprit un et pour montrer directement à tous les êtres qu'ils sont le Bouddha depuis toujours, sans qu'il soit besoin pour cela, même temporairement, de quelconques pratiques. Reconnaissez dès à présent votre propre esprit et vous en saurez assez pour voir votre nature originelle sans avoir plus rien d'autre à chercher. Mais qu'est-ce que reconnaître son esprit? Celui qui parle en ce moment est précisément votre esprit, car s'il ne parlait pas, l'esprit n'aurait pas de fonction. La substance de l'esprit est analogue au ciel. Elle n'a ni aspect ni forme, ni lieu ni direction. N'étant pas non plus un néant absolu, elle possède l'être, mais de manière imperceptible. Comme le dit le maître-Patriarche: La réelle essence, trésor de la terre de l'esprit, n'a ni tête ni queue; Répondant aux circonstances, elle convertit les êtres par des expédients qualifiés de sagesse. On ne peut dire si elle existe ou non quand il ne lui faut pas répondre aux circonstances, mais à l'instant précis de la réponse, elle ne laisse aucune trace d'elle même. Maintenant que vous savez cela, allez vous reposer dans le non-être et ce faisant vous suivrez le chemin de tous les Bouddhas. Il faut avoir des pensées sans qu'elles ne se fixent, dit le soûtra. Tous les êtres vivants pris dans le cercle des morts et des renaissances gauchissent l'esprit à coup de mental. Cet esprit, alors, va et vient dans les six destinées où il ressent toute une variété de souffrances. L'esprit des durs à convertir, dit Vimalakïrti, est pareil à un singe. On peut, à l'aide de différentes méthodes, le contrôler jusqu'à en avoir une totale maîtrise. Or, quand naît l'esprit mille choses naissent aussi, quand l'esprit s'éteint mille choses s'éteignent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   02 septembre 2015
Prajna est la connaissance sans caractères particuliers... La seule chose qui y compte, c'est
la silencieuse coïncidence... et coïncider avec le domaine absolu, c'est atteindre la liberté.
La "salle du trésor", est celle du trésor de l'esprit réel... Elle ne saurait être construite... On
ne peut en donner les mesures avec des mots. Il suffit pour la trouver, de coïncider
parfaitement avec la réalité telle qu'elle est. Vous qui cherchez l'esprit avec votre esprit en
comptant sur les autres, vous ne faites que prendre et apprendre. Arriverez-vous jamais à
quoi que ce soit !... Même si vous pouviez étudier les trois sages et les quatre fruits, même
si vous aviez l'esprit plein des dix terres... vous restez dans ce qui naît et s'éteint. Peut-on
comparer cela à la plongée directe, en un seul saut, dans la terre du Tathâgata ?
L'inépuisable pratique consiste à se détacher des caractères particuliers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DanieljeanDanieljean   02 septembre 2015
La vacuité n'est pas un vide, mais le domaine absolu, unique et véritable.
Notre nature d'Éveil a, depuis des temps sans commencement,
le même grand âge que le ciel.
Elle n'est jamais venue à l'existence et jamais ne l'a quittée.
Les bouddhas et les bodhisattvas partagent
avec tout ce qui bouge et a une âme cette nature de grand nirvâna.
N'accrochez rien à votre primordialement pure bouddhéité.
Elle est comme le ciel :
bien qu'elle se pare d'innombrables mérites et formes de sagesse,
rien de tout cela n'y est fixé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : Bouddhisme ChanVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Houang-po (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1555 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre