AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290095370
Éditeur : Editions 84 (07/01/2015)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Dans la poésie ce ne sont pas uniquement les personnages qui vivent, ce sont les mots. Ils semblent entourés d'un halo radioactif. Ils retrouvent d'un coup leur aura, leur vibration originelle.
Michel Houellebecq, Ennemis publics


Juxtaposant librement prose, versets et versification classique (sous la forme de l'octosyllabe et de l'alexandrin), la poésie de Michel Houellebecq est, tout autant que son oeuvre romanesque, fo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
zblurp
  15 mars 2019
TREMBLEZ, IL REVIENT !
Houellbekass."
"Qu'est ce que vous avez dit"
"J'ai dit : Houellbekass."
"Et qu'est ce que cela signifie ?""
""Rien...Tout...."
P. Souvestre et M. Allain"
"Un spectre hante l'Europe : le spectre de Houellbekass".
Toutes les puissances de la République des Lettres se sont unies en une Sainte-Alliance pour traquer ce spectre : Gallimard, les éditions du Goménol, Harlequin , les Proustiens de France et les Dr Mabuse d'Allemagne"
K. Marx
« Dans la plaine rase, sous la nuit sans étoiles, d'une obscurité et d'une épaisseur d'encre, un homme suivait seul la grande route de Marchiennes à Montsou dix kilomètres de pavé coupant tout droit, à travers les champs de betteraves....HOUELLBEKASS LE MAUDIT !
E. Zola
« C'est une vérité universellement reconnue qu'un célibataire pourvu d' une belle fortune doit avoir envie de se marier. ...Mais pas Houellbekass.Lui JAMAIS !
J. Austen
"Un beau matin, Gregor Samsa, fils d'une famille de petits-bourgeois à l'existence médiocre, se réveille changé en Houelbekass".
F. Kafka
Partout, nulle part, annoncé, effacé, attrapable, insaisissable...Il va vient se venge et écrit....Tremblez il toque à votre porte...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Clytemnestre
  05 décembre 2019
Houellebecq toujours aussi fascinant que ce soit en prose ou en vers. Recueil tout à la fois sombre, désespérant, mais également amoureux et drôle. du grand art.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (82) Voir plus Ajouter une citation
coco4649coco4649   14 août 2015
LE SENS DU COMBAT III


J'ai revu les cahiers où je notais des choses
Sur les différentielles et la vie des mollusques
D'une écriture hachée ; de longues phrases en prose
Qui n'ont guère plus de sens que des poteries étrusques.

J'ai retrouvé la gare et les lundis gelés
Où j'arrivais trop tard pour le train de sept heures ;
Je marchais sur le quai, m'amusant à souffler
L'air chaud de ma poitrine. J'avais froid, j'avais peur.

Nous arrivons au monde épris de connaissance,
Et tout ce qui existe a le droit d'exister
À nos yeux. Nous pensons que chacun a sa chance,
Mais le samedi soir il faut vivre et lutter
Et déjà nous quittons les abords de l'enfance.

Nous quittons l'innocence du regard objectif,
Chaque chose a son prix qu'il faut déterminer
Les relations humaines entrelacent leurs motifs
Plus nous participons, plus nous sommes captifs ;
Puis la lueur s'éteint. L'enfance est terminée.

p.93
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
coco4649coco4649   24 septembre 2015
LA POURSUITE DU BONHEUR IV
PASSAGE
1


Des nuages de pluie tournoient dans l'air mobile,
Le monde est vert et gris. C'est le règne du vent.
Et tout sens se dissout hormis le sens tactile...
Le reflet des tilleuls frissonne sur l'étang.

Pour rejoindre à pas lents une mort maritime,
Nous avons traversé des déserts chauds et blancs,
Et nous avons frôlé de dangereux abîmes...
De félines figures souriaient en dedans.

Et les volontés nues refusaient de mourir.
Venus de Birmanie, deux de nos compagnons,
Les traits décomposés par un affreux sourire,
Glissaient dans l'interorbe du Signe du Scorpion.

Par les chemins austères des monts du Capricorne,
Leurs deux corps statufiés dansaient dans nos cervelles ;
Les sombres entrelacs du pays de Fangorn
Engloutirent soudain l'image obsessionnelle.

Et quelques-uns parvinrent à l'ultime archipel...

p.218
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
OsmantheOsmanthe   11 mai 2019
A l'ouest de Clifden, promontoire
Là où le ciel se change en eau
Là où l'eau se change en mémoire
Tout au bord d'un monde nouveau

Le long des collines de Clifden,
Des vertes collines de Clifden,
Je viendrai déposer ma peine.

Pour accepter la mort il faut
Que la mort se change en lumière
Que la lumière se change en eau
Et que l'eau se change en mémoire.

L'Ouest de l'humanité entière
Se trouve sur la route de Clifden
Sur la longue route de Clifden
Où l'homme vient déposer sa peine
Entre les vagues et la lumière.

La longue route de Clifden (Le sens du combat, IV)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
coco4649coco4649   14 juillet 2015
LE SENS DU COMBAT IV


Il y a eu des nuits où nous avions perdu jusqu'au sens
[du combat
Nous frissonnions de peur, seuls dans la plaine
[immense,
Nous avions mal aux bras
Il y a eu des nuits incertaines et très denses.

Comme un oiseau blessé tournoie dans l'atmosphère
Avant de s'écraser sur le sol du chemin
Tu titubais, disant des mots élémentaires,
Avant de t'effondrer sur le sol de poussière ;
Je te prenais la main.

Nous devions décider d'un autre angle d'attaque,
Décrocher vers le Bien
Je me souviens de nos pistolets tchécoslovaques,
Achetés pour presque rien. …

p.137
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
coco4649coco4649   28 juin 2015
LES ALGÉBRISTES


Ils flottaient dans la nuit près d’un astre innocent,
Observant la naissance du monde,
Le développement des plantes
Et le foisonnement impur des bactéries ;
Ils venaient de très loin, ils avaient tout leur temps.

Ils n’avaient pas vraiment
D’idées sur l’avenir,
Ils voyaient le tourment
Le manque et le désir
S’installer sur la Terre
Au milieu des vivants,
Ils connaissaient la guerre,
Ils chevauchaient le vent.

Ils se sont rassemblés tout au bord de l’étang;
Le brouillard se levait et ranimait le ciel.
Souvenez-vous, amis, des formes essentielles;
Souvenez-vous de l’homme. Souvenez-vous longtemps.

p.233
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Videos de Michel Houellebecq (102) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Houellebecq
Michel Houellebecq - Entretien (Le Tête à tête) avec Frédéric Taddeï - 2013.
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Michel Houellebecq, presque...

Les particules ... ?

élémentaires
maternelles

5 questions
264 lecteurs ont répondu
Thème : Michel HouellebecqCréer un quiz sur ce livre