AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 207041616X
Éditeur : Gallimard (06/12/2000)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 58 notes)
Résumé :
Zombi ou alcoolique, une balle dans la tête ou une cirrhose du foie. Voilà le triste avenir qui attend Antonin Hofa alors qu'il vient d'avoir 16 ans. C'est d'ailleurs le destin de tous les êtres humains depuis l'apparition du virus Zopf qui transforme en mort-vivant toute personne non gavée d'alcool. Son unique voie de sortie semble être celle déjà empruntée par son père : le suicide. Mais le jour de son anniversaire... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Beatson
  15 mai 2017
« Je ne sais pas ce que tu as fumé, Joël, mais ça a l'air fort. »
Si je me permets de tutoyer Joël Houssin c'est que pendant quelques années de lycée, j'ai usé mes fonds de culotte dans la même classe que lui ; je me devais donc, a minima, de lire un de ces livres. Nos chemins ont divergé mais je n'ai pas été vraiment surpris par son style d'écriture, même si a l'époque, vers 14 ans, nous étions encore un peu « sages ».
Ce temps du Twist m'a rappelé le plaisir que j'avais eu à lire Rock Machine de Norman Spinrad, un de mes auteurs préférés. Aucune retenue, alcool (obligatoire malheureusement), psychotropes, sexe, rock'n roll et voyage dans le temps pour 7 adolescents. Parmi les adolescents, 2 filles, 4 garçons (3 normaux, un loup-garou) et un robot religieux reprogrammé accompagné de son cyber-chat. D'autres protagonistes vont se greffer au fil de l'histoire dont le jeune Jimmy Page car ce récit fait entrer Led Zeppelin dans l'histoire, la SF et les mondes parallèles créés par des manipulations du temps. Pour moi qui vient de lire la Patrouille du temps, ce récit est digne d'un certain Poul Anderson sous acide lysergique.
C'est vrai que certains passages, vers la fin sont un peu rébarbatifs surtout pour des gens comme moi qui ont plutôt suivi un parcours technologique, car on ne retrouve pas ses petits dans des délires qui se veulent technologiques mais sont plutôt d'inspiration littéraire.
Je conseille donc si vous aimez les musiques des 60's et 70's, les sons de Heavy Metal des premiers Led Zep et l'envie primale de « vivre sans temps mort et jouir sans entraves ».
Quand je pense à des auteurs comme Ayerdhal, Roland C. Wagner et Joël Houssin, je me dis que décidément la génération de Mai a produit une littérature SF bien débridée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          105
TwiTwi
  07 juillet 2012
C'est l'anniversaire d'Antonin. Il a 16 ans. Comme ses congénères, il doit consommer de l'alcool en permanence pour échapper à un virus qui transforme les gens en zombies. Cette existence n'étant pas des plus marrantes, il décide qu'après avoir -enfin - goûté aux joies du sexe, il se suicidera. Mais voilà que la soirée d'anniversaire organisée par ses amis prend soudainement une tournure inattendue : ils se retrouvent tous à Londres, en 1968, peu avant le tout premier concert des Led Zeppelin. Seul hic ... Led Zeppelin n'est pas à l'affiche. Va s'en suivre toute une série de péripéties, de voyages dans le temps, de paradoxes temporels, de beuveries, de rencontres insolites pour comprendre ce qui s'est passé et tout remettre à sa place.
Entre l'obsession d'Antonin pour tout ce qui a une paire de seins et la consommation excessive de drogues et alcools que fait le groupe d'amis, ne vous attendez pas à découvrir ici un livre vantant une bonne morale chrétienne. le langage est cru aux métaphores pour le moins osées permettant aux personnages de se vautrer avec complaisance dans leur condition.
Personnellement, ça m'a bien fait marrer mais faut pouvoir s'accrocher : le propos est complètement désabusé, cynique, grossier et résolument alcoolisé. En tout cas, l'auteur arrive à nous faire passer les vapeurs éthyliques avec brio au fil des pages.
Tout cet étalage de mauvais goût, ainsi que les voyages dans le temps et les paradoxes temporelles qui y sont forcément associés m'ont beaucoup plu ... jusqu'à ce qu'on arrive vers la fin où le délire cyberpunk prend l'avantage et où j'ai commencé à ne plus rien comprendre. Dommage. Cela dit, le dernier paragraphe reste assez énorme...
A la question est-il possible d'apprécier ce livre si l'on n'est pas fan de rock des années 70 et de Led Zeppelin, je répondrais oui c'est possible mais à mon avis, on y perd forcément quelque chose. Peut-être faut-il avoir eu une jeunesse un tant soit peu dissolue à cette époque pour en profiter pleinement.
En résumé, je reste mitigée face à cette lecture qui était drôlement bien partie mais du coup la déception à l'arrivée est presque aussi désagréable qu'une gueule de bois. D'autant qu' à la fin on se rend subitement compte que l'histoire des zombies n'est qu'un prétexte pour lancer le bouquin et est finalement assez secondaire. Au départ j'avais quand même eu envie de lire ce livre parce que je trouvais le coup de l'alcool comme médicament contre la zombification original et rigolo.
Lien : http://ledragongalactique.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Thanatos
  27 septembre 2016
Ce sont les aventures d'un groupe d'adolescents constamment en état d'ébriété, sous peine de se transformer en zombies, accompagnés d'un loup-garou qui voyagent dans le temps à la rencontre de Led Zeppelin alors qu'ils sont poursuivis par un androïde religieux fanatique.
Ma foi, si ce bref résumé ne vous donne pas envie de vous plonger immédiatement dans le Temps du Twist, je ne sais plus où donner de la tête ! Sincèrement, ce livre est un très bon entraînement à la suspension d'incrédulité.
Commenter  J’apprécie          83
pdupaty
  11 février 2016
un roman cyberpunk assez délirant! Ca commence à la fin du XXIe siècle, à une époque où l'alcool est obligatoire sans quoi les gens sont condamnés par un virus et soit crèvent, soit deviennent des mutants ou des zombies. le monde est dirigé par une secte, la Nouvelle Eglise. C'est dans ce monde-là qu'un ado, après avoir fêté son seizième anniversaire, décide de se dépuceler, puis de se suicider. Il va donc à une fête avec ses potes, ils prennent une bonne biture, et un de leurs potes lycanthrope fan ultime de Led Zeppelin leur fait faire un tour dans sa bagnole. Son truc, c'est de collectionner tous les lives pirate de Led Zep! Sauf que le lecteur de sa voiture est traffiqué et les fait remonter dans le temps, au lieu et à l'époque où ont eu lieu les concerts du Zeppelin. Sauf que ça crée une rupture dans le continuum espace-temps et qu'un androïde détraqué qui les a accompagnés se met en tête d'empêcher la formation du groupe et va casser la première guitare de Jimmy Page, le traumatisant à vie etle dégoûtant de retoucher à cet instrument :D
C'est franchement bon, écrit en plus par un mec qui a une vraie culture musicale !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Euphemia
  13 juin 2012
La lecture a été assez difficile par l'ambiance glauque du roman : des personnages qui consomment alcool et drogue sans cesse, un langage "fleuri", haut en couleur. et surtout un héros qui ne pense qu'à une chose, perdre sa virginité. Il réfléchit parfois à autre chose mais faut dire ce qui est c'est assez rare.
Une fois qu'on a réussi à se plonger dans le roman, ça va mieux. J'aime bien les personnages, surtout Orlando qui est énigmatique. C'est un loup-garou, fruit de l'union d'une femme "saine" et d'un zombi, qui a réussi à éviter d'être emprisonné et surveillé par l'Eglise de la Rédemption (LA grande autorité du XXIe siècle). Il est très riche, généreux, et assez ambigu en ce qui concerne certains de ses gouts ...
Le roman fait de nombreuses références au groupe Led Zeppelin. C'est assez sympathique et m'a donné envie d'aller écouter un peu ce qu'ils faisaient. Je ne connaissais que de nom, j'avoue. Pas mal de références musicales dans ce roman donc.
Le coté voyage dans le temps amène à se pencher sur les théories des univers paralleles, des paradoxes temporels mais j'avoue avoir un peu de mal avec le charabia scientifique qui conduit au dénouement. Globalement la fin me laisse sur ma faim... La conclusion (surtout en ce qui concerne Orlando d'ailleurs) me laisse un peu insatisfaite et j'ai l'impression que le roman ne répond pas à toutes les questions qui l'a posées (notamment le cadavre de la fête foraine mais aussi Orlando).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
CreeptalesCreeptales   05 février 2019
L'idée de perdre enfin sa virginité en 1968, près d'un siècle avant sa naissance, lui parut formidablement farfelue.
Commenter  J’apprécie          10
NaweelNaweel   09 juin 2013
Antonin observa avec une moue de mépris à peine dissimulée les cloportes qui composaient sa famille et qui rappliquaient de toute façon dès qu'il s'agissait de se pinter en groupe et de peloter des femmes. Il devait malgré tout admettre que l'ivresse solitaire avait quelque chose d'absolument triste. Mais cette frénésie dans les beuveries familiales, dans ces partouzes éthyliques, heurtait la sensibilité de l'adolescent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
TwiTwiTwiTwi   23 juin 2012
Antonin, fasciné, ne la quittait plus des yeux. Cela faisait déjà quelques minutes qu'il n'écoutait plus l'exposé scientifique de 42. Il se demandait simplement s'il pouvait raisonnablement sauter cette fille formidable avec son ancien copain à l'intérieur ...
Commenter  J’apprécie          100
NaweelNaweel   10 juin 2013
-Je me sens rétréci. Le monde est en 2-D. Tu t'es déjà demandé si tu pouvais vivre sans alcool?
-Non, pourquoi? Tu t'es déjà demandé si tu pouvais vivre sans respirer, toi?
Commenter  J’apprécie          110
ShaitanaShaitana   05 avril 2011
Le réveil d'Antonin avait sonné toutes les deux heures, comme toutes les autres nuits. Sa main était allée cueillir, dans un geste parfaitement programmé, la bouteille de vodka posée sur la table de chevet. Deux ou trois gorgées. L'équivalent d'un verre de vin. Deux verres pleins pour la nuit et, au matin, une formidable migraine.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Joël Houssin (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joël Houssin
Obertone, Joël Houssin, Boris Dokmak, Marc Besse et Noir Désir...
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2616 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre