AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Cécile Arnaud (Traducteur)
EAN : 978B088G122YP
Éditeur : La Table ronde (17/03/2022)
4.36/5   75 notes
Résumé :
Juillet 1945. Deux mois après la fin de la guerre, la famille Cazalet décide de quitter Home Place pour retourner vivre à Londres. Pourtant, si la paix est enfin signée, rien ne sera jamais plus comme avant... Rupert, après cinq ans d'absence, retrouve une Angleterre encore sous le coup des privations et des bouleversements politiques. L'espoir déçu de renouer avec la vie d'avant-guerre semble confirmé par la mort du Brig et par le divorce d'Edward et de Villy. Les ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
4,36

sur 75 notes
5
15 avis
4
2 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Lucilou
  22 octobre 2021
Retrouver la famille Cazalet, c'est tout d'abord un rendez-vous un peu incertain, que l'on appréhende un peu. Ce rendez-vous que l'on a donné à quelqu'un qu'on a follement aimé et la crainte d'être déçu. La peur que les retrouvailles ne soient pas à la hauteur de nos espoirs et de nos désirs, que la magie n'opère plus, qu'elle n'ait été qu'un mirage de plus.
C'est dangereux les retrouvailles, c'est glissant. Tout comme les derniers tomes des sagas littéraires dont on a aimé les premiers avec passion et gourmandise.
Retrouver la famille Cazalet, après le saut dans ce "Nouveau Départ" se révèle tout autre. Ni la déception, ni le désamour ne sont à l'affiche de ce rendez-vous qui, sous ses airs un peu sages de lecture réconfortante et familière (comme une bonne tasse de thé pu-erh au coeur d'un froid mordant) au creux de laquelle il fait bon se nicher tient toutes ses promesses, sans se départir ni de sa profondeur, ni de sa richesse, nous réservant au passage quelques surprises. "Nouveau départ" est définitivement un opus d'envergure, un panneau d'une richesse époustouflante au coeur de la grande fresque romanesque née de la plume d'Elizabeth Jane Howard.
La guerre est enfin terminée, mais en Angleterre -comme dans toute l'Europe- tout reste à reconstruire. Londres est dévastée, ruinée et porte les stigmates des bombardements qui l'ont impitoyablement ravagée tandis que les habitants vivent encore de tickets de rationnement et de privations en tout genre. C'est là, à la lisière d'un monde nouveau, que nous retrouvons les membres de la dynastie Cazalet, toujours aussi attachants, toujours aussi complexes, profonds. L'heure des choix a sonné pour la plupart d'entre eux. Les adultes ont vieilli et gagné en cynisme sinon en amertume tandis que les enfants ont grandi et tente de se frayer un chemin dans cette nouvelle ère, la guerre ayant rebattu les cartes à qui-mieux-mieux. Sous nos yeux et tandis que les personnages avancent chacun à leur manière, on sent poindre une évolution quant à la places des femmes dans la société. Pour autant et même si le divorce semble se démocratiser, rien n'est encore gagné, en témoignent les errances et les difficultés de nos trois cousines préférées pour s'insérer et être heureuses -enfin!- dans un monde que les hommes dominent encore.
Tout comme dans les opus précédents, la narration alterne les focalisations, jouent avec les points de vue, contribuant à nous rapprocher de chaque personnage dont même les plus secondaires parviennent à éveiller notre sympathie voire notre empathie grâce au talent de la romancière qui mêle habilement aux péripéties romanesques de sa saga des passages éblouissants d'introspection de la part de ses protagonistes. C'est -encore une fois - brillant! La multiplicité des voix et des points de vue, outre qu'elle nous offre une délicieuse saga familiale riche de ses secrets et de ses non-dits, de ses rancunes et de ses amours, constitue une formidable radiographie de la société anglaise de l'après-guerre, sans alourdir le propos, bien au contraire.
On retrouve ainsi avec bonheur Louise qui devient enfin elle-même après avoir fait la paix avec son passé, Polly toujours si émouvante, Clary qui n'en fini pas de se noyer, Edward dont l'évolution ne cesse de me surprendre et de m'interroger, Villy, Zoë, Rupe, Archi, Rachel... Ils sont tous là et c'est un bonheur. Une réunion de famille post-covid, et la joie de retrouver ceux qui nous ont tant manqué même s'ils nous agacent parfois.
Des intrigues évoluent et aboutissent, se dénouent tandis que d'autres semblent atteindre un point de non-retour, les personnages évoluent et gagnent en maturité. le fin du roman apporte une vraie note d'espoir et de lumière dans cette saga fleuve où tous ont dû lutter pour avoir le droit d'être eux-mêmes et le plus heureux possible.
A bien des égards, "Nouveau départ" résonne comme une fin... Dix-huit ans après l'avoir écrit, Elizabeth Jane Howard a pourtant écrit une suite dont les événements se situent neuf ans après la fin de ce tome IV. Forcement, il reste des choses à raconter... et même si je suis toujours dubitative quand un auteur propose de si tardives suites, j'ai hâte de savoir où ma famille adoptive so britannique en sera à l'aube des années 60, de la mini-jupe et des premiers tubes des Beatles.
Vivement!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          231
LePamplemousse
  04 novembre 2021
Quatrième tome de la saga des Cazalet, cette grande famille anglaise dont on suit la vie de tous les membres : les enfants, les parents, les grands-parents et les amis proches de la famille.
La guerre est désormais terminée, mais pour la plupart d'entre eux, la vie n'est pas plus facile pour autant.
Beaucoup de rêves ont été brisés, les illusions des plus jeunes se sont envolées, les espoirs se sont évanouis, bref, ce volume n'est pas franchement gai ni optimiste, car il confronte les rêves à la triste réalité.
La vie de couple est en centre de ce volume, on voit comment les différents couples de cette famille ont réussi ou pas à surmonter la guerre, la séparation, les privations et les trahisons.
Un roman qui permet de voir ce que sont devenus les plus jeunes, ce sont à présent de jeunes adultes avec leur propres envies.
J'ai beaucoup aimé suivre cette famille durant les quatre tomes, de 1937 à 1947, le cinquième tome se passera neuf ans plus tard et apportera surement une conclusion à cette passionnante saga.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
Eroblin
  16 novembre 2021
Le précédent tome m'avait laissé l'impression d'une infinie tristesse et j'avais hâte de retrouver les membres de la famille Cazalet pour savoir comment ils allaient. C'est fou à quel point je me suis attachée à eux et les retrouver a été une satisfaction sans bornes. Il reste encore un tome et je suis à la fois pressée de le lire et atterrée par l'idée que ce sera la dernière fois.
Mais revenons sur ce tome qui m'a semblé plus lumineux même si certains des Cazalet traversent des périodes douloureuses et amères comme Clary et Villy. Mais les femmes sont fortes : Clary remonte la pente grâce à l'écriture et Villy se reconstruit à mesure que son ex-mari semble s'étioler dans son nouveau couple. le Royaume Uni sort de la guerre et, malgré les destructions, les restrictions alimentaires, a envie de vivre. Cela se voit dans les personnages : Rupert est revenu auprès de sa femme Zoé, chacun a un lourd secret mais ils vont réussir à surmonter tout cela pour tout recommencer. La belle Polly que l'on avait quittée brisée par un chagrin d'amour, fait une belle rencontre. Hugh -le frère Cazalet qui m'émeut le plus- parvient enfin à se remettre de la mort de sa femme. Quant à Archie… Ah Archie… Jusqu'à la dernière page je me suis demandé ce que l'auteure allait lui réserver.
Au-delà des histoires personnelles, le roman aborde des thèmes qui nous touchent de près ou de loin comme le divorce, l'avortement, l'émancipation de la femme, la reconstruction après une séparation ou un deuil, la mort aussi celle que l'on subit ou celle que l'on souhaite (voir le mari de Nora), etc… C'est ce mélange entre vies personnelles et résonnances actuelles qui font de cette saga un chef d'oeuvre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
mumuboc
  21 octobre 2021
Oh oui je l'attendais cette quatrième partie car comme je le pressentais, les personnages prennent, au fil des années de l'envergure, de la matière et encore plus dans celui-ci qui résonne comme le Nouveau départ de la famille Cazalet, qui doit, au sortir de la seconde guerre mondiale, faire le constat que plus rien ne sera comme avant, qu'elle doit revoir à la fois les conditions de vie auxquelles elle était habituée mais également les bouleversements au sein des couples et des traces laissées par le conflit mondial chez certains d'entre eux. Il y avait les traditions, les façons d'être et de vivre mais la guerre a redistribué les cartes et le présent se reconstruit, pierre après pierre, pour envisager l'avenir.
Je dois avouer que je n'ai eu aucun mal à m'y replonger, retrouvant à la fois les membres du "clan" mais également dans quelles situations je les avais laissés dans la Confusion du tome III et surtout à suivre la nouvelle génération, devenue adulte, avec les figures émergentes que sont Clary, Polly, Louise qui, de par le contexte, se lancent dans la vie active, parfois tête baissée, essuyant parfois des déconvenues qui, pour certaines, seront douloureuses, mais toujours unies et pouvant compter les unes sur les autres. A travers leurs voix mais également celles des "Autres", ceux qui gravitent autour ou au sein de cette famille et en particulier avec celle d'Archie, l'ami indéfectible que nous aimerions tous et toutes avoir près de soi, nous suivons les difficultés de chaque couple à se retrouver, ou pas et pour les plus jeunes à se construire une identité, une place même si les amitiés et les liens familiaux sont à la fois la force et parfois la faiblesse des Cazalet. La guerre n'a pas eu que du négatif, surtout pour les femmes, elle leur a permis de s'émanciper, de s'ouvrir sur de nouveaux possibles, même si elles ont malgré tout la chance de bénéficier d'un environnement à la fois solidaire et bienveillant.
C'est le genre de lecture qui vous enveloppe et vous immerge dans une époque et pour celle-ci à la charnière de deux mondes : celui d'avant, celui d'un passé teinté de sécurité et d'insouciance et celui d'après, plein de promesses mais à reconstruire sur des ruines, où les blessures de la guerre sont difficiles à soigner ou oublier. Grâce à l'écriture et à la maîtrise du récit, sa construction, vous devenez témoin silencieux d'une famille se débattant pour garder une unité sans pour autant que chacun renonce à ses rêves, ses ambitions, où certains vont devoir prendre conscience qu'entre apparences et réalités ils devront faire des choix et où les caractères esquissés dès l'enfance prennent forme et s'affirment.
C'est une saga familiale teintée d'histoire, avec ce qu'il faut de détails sur le contexte, l'environnement, les décors qu'ils soient dans les lieux de vie mais également dans les difficultés rencontrées pour satisfaire les besoins quotidiens dans un pays en ruines, pour faire venir en vous les images mais aussi, à travers les pensées et attitudes de chacun(e) la psychologie des protagonistes. Il y a une belle maîtrise du récit, dans la manière de révéler les événements, les distillant au moment où ils se déroulent mais également en revenant dessus quelques mois plus tard, nous donnant l'impression parfois d'avoir "raté" quelque chose, mais finalement s'apercevoir que rien n'est laissé de côté, tout s'imbrique pour construire une oeuvre complète, abordant tous les aspects qu'ils soient historiques, familiaux, sociétaux mais également plus intimes en particulier sur l'évolution de la place des femmes, de leurs rôles et de leurs désirs. 
J'ai beaucoup aimé et attends avec impatience le dernier opus "La fin d'une ère", dont la date de parution (2022) n'est pas fixée de façon plus précise, pour les retrouver et finir cette saga dans la plus pure tradition de la littérature anglaise que j'aime tant.
Lien : https://mumudanslebocage.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
ceciloule
  20 octobre 2021
Les focalisations s'alternent, offrant une vue parcellaire bientôt portrait de groupe à mesure que la vie de chacun complète le puzzle londonien. Les mariages éclatent, les relations se tendent, se brisent ou se retissent peu à peu, tandis que les jeunes adultes doivent faire sans modèles maritaux, portant sur le monde un regard désormais débarrassé du filtre de la douce innocence enfantine. Elizabeth Jane Howard parvient à offrir un nouveau départ à ses héros, sans jamais lasser le lecteur, ravi de retrouver cette famille si attachante (plus de détails : https://pamolico.wordpress.com/2021/10/20/nouveau-depart-elizabeth-jane-howard/)
Lien : https://pamolico.wordpress.c..
Commenter  J’apprécie          260

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
morinmorin   12 novembre 2021
" J'adore notre gouvernement, dit Rupert. Vous ne trouvez pas fascinant qu'à peine la guerre finie, on troque des personnalités grandioses tels Churchill et
Roosevelt contre de petits messieurs tranquilles aux allures d'employés de banque - comme Truman et Attlee ? ça donne à la paix un côté classe moyenne tout à fait rassurant.


P. 441/442
Commenter  J’apprécie          20
lehibooklehibook   09 novembre 2021
Depuis qu'il les connaissait,il les avait toujours vu faire chambre à part.En apparence ,leur ménage ne semblait avoir été ni très soudé , ni très heureux.Et pourtant ,préservé peut-être par les voiles victoriens d'une discrétion s'apparentant presque au secret,il n'avait pas été malheureux.
Commenter  J’apprécie          00
EbrocEbroc   23 mai 2021
Everything counts, love. But nothing is everything.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Elizabeth Jane Howard (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elizabeth Jane Howard
COFFRET LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE POCHE • Étés anglais: La saga des Cazalet I de Elizabeth Jane Howard et Anouk Neuhoff aux éditions Folio Tant qu'il y aura des cèdres de Pierre Jarawan aux éditions Livre de Poche Les Fabuleuses Aventures de Nellie Bly de Nellie Bly et Helene Cohen aux éditions Points La fiancée américaine de Éric Dupont aux éditions J'ai Lu https://www.lagriffenoire.com/132721-coffrets-coffret-etranger-poche.html • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #conseillecture #editionsfolio #editionslivredepoche #editionspoints #editionsjailu
+ Lire la suite
autres livres classés : saga familialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1222 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre

.. ..