AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Le commandant d'Auschwitz parle (8)

horline
horline   31 mars 2011
« Les SS étaient les seuls soldats à être jour et nuit, même en temps de paix, en contact avec l’ennemi, cet ennemi qu’ils gardaient derrière les fils de fer barbelés. » Il y a dans cette phrase l’essentiel du programme SS : un endoctrinement forcené destiné à faire reconnaître dans tout indésirable désigné par le régime un ennemi radical, un entraînement implacable à la dureté et à l’insensibilité à tout sentiment humain de pitié, épinglé comme faiblesse. Il s’agissait, comme le disait Hoess, d’abdiquer sa propre personnalité et de se réduire à un état de soumission absolue aux ordres.
Commenter  J’apprécie          150
akhesa
akhesa   13 avril 2015
L'egoisme feroce ne se manifeste nulle part aussi brutalement qu'en prison.L'instinct de conservation incite les hommes a prendre une attitude d'autant plus egoiste que leur vie est plus difficile
Commenter  J’apprécie          120
akhesa
akhesa   16 avril 2015
La douleur est la seule force qui est creee avec rien,sans frais et sans peine.Il suffit de ne pas voir,de ne pas ecouter,de ne pas faire
Commenter  J’apprécie          110
raynald66
raynald66   17 juin 2016
j'entendis aussi les paroles cinglantes d'un vieil homme qui se tenait tout près de moi : "Ce massacre des Juifs, l'Allemagne le paiera cher"
Je lisais la haine dans ses yeux. Mais il entra calmement dans la
chambre à gaz sans se préoccuper des autres
Commenter  J’apprécie          90
akhesa
akhesa   13 avril 2015
La terreur que les puissants font regner parmi les internes dans un camp de concentration est trop absolue pour qu'on puisse se risquer a l'affronter
Commenter  J’apprécie          90
akhesa
akhesa   11 avril 2015
La pitie est une trahison des ideaux de la SS

HEINRICH HIMMLER
Commenter  J’apprécie          50
art-bsurde
art-bsurde   27 mai 2014
Je suis convaincu qu'en 1935-1936, on aurait pu tranquillement libérer, sans le moindre dommage pour les intérêts du IIIe Reich, les trois-quarts des internés politiques de Dachau.
Commenter  J’apprécie          40
Nikoz
Nikoz   14 novembre 2018
La pitié est une trahison des idéaux de la SS!
Commenter  J’apprécie          20


    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox




    Quiz Voir plus

    Quelle guerre ?

    Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

    la guerre hispano américaine
    la guerre d'indépendance américaine
    la guerre de sécession
    la guerre des pâtissiers

    12 questions
    1975 lecteurs ont répondu
    Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre