AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Emmanuel Michalak (Collaborateur)
EAN : 9782756019864
48 pages
Éditeur : Delcourt (19/05/2010)

Note moyenne : 3.99/5 (sur 84 notes)
Résumé :
Okko, le rônin sans maître, est à la tête d'un petit groupe de chasseurs de démons et arpente ainsi les terres de l'empire du Pajan.
Il est accompagné de Noburo, singulier géant qui cache son identité derrière un masque rouge, du moine Noshin, bonze fantasque - qui a la faculté d'invoquer et de communiquer avec les forces de la nature et grand amateur de saké -, et enfin de Tikku, jeune pêcheur devenu membre à part entière de la troupe, à qui Noshin enseigne ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
tchouk-tchouk-nougat
  03 avril 2017
Après la défait d'Okko face à Kubban, Noshin est capturé par ce dernier pour servir d'appât. Kubban, chasseur de démon, ne s'est pas défait de son idée de capturer Noburo.
Après le premier tome du cycle où la tension était progressivement monté jusqu'au final assez sanglant, le suspense était intenable. Ce second tome de l'air va contraster avec le premier par le fait que cette fois-ci c'est Okko qui sera absent et Noburo le combattant. Ce n'est pas pour autant lui qui permettra la victoire, Hub aime les héros plus démuni!
Le scénario est très bien maitrisé. L'auteur utilise le décor pour jouer sur la tension ou le drame. Ainsi du décor de campagne bucolique nous passons au noir de la tempête, aux averses et aux tornades!
Pour le moment nous n'en saurons pas plus sur le passé d'Okko, mais Hub aime distiller de petits indices qui sauront trouver leur finalité avant la fin de la série.
Le dessin est toujours aussi vivant, dynamique et maitrisé.
Commenter  J’apprécie          60
Yvan_T
  20 novembre 2020
Ce sixième tome clôture le cycle de l'air, le troisième de cette série prévue en cinq cycles qui couvriront respectivement l'eau, la terre, l'air, le feu et le vide.
Ce tome permet donc de découvrir la suite des aventures de nos héros : Okko, Noburo (le mystérieux guerrier au masque rouge), Noshin (le moine jovial amateur de saké) et Tikku (le jeune élève). S'il permet de connaître la fin de l'histoire de ce jeune homme qui désire se venger d'Okko pour avoir tué son père douze ans auparavant, il invite surtout à suivre la conclusion de l'histoire centrée autour du célèbre Kubban Kiritsu, un samurai en bunraku auquel il ne manque plus qu'un seul trophée : le masque rouge de Noburo ! Après avoir terrassé Okko, le terrible bunkaru semble bien décidé à s'offrir le scalp de Noburo.
Hub propose à nouveau un parfait équilibre entre action, humour et suspense et livre des scènes de combats particulièrement dynamiques, qui mettent en avant les qualités de combattant de Noburo. le dessin de Hub continue de faire des merveilles et plonge le lecteur dans ce japon médiéval fantastique aux décors somptueux. Alliant lisibilité, dynamisme, souci du détail et des personnages attachants, le graphisme de Hub séduit. Les combattants allie puissance et grâce, tandis que l'ensemble baigne dans une atmosphère de tempête menaçante et particulièrement réussie.
Bref, après un excellent cycle de l'eau et un cycle de la terre plutôt décevant, ce troisième cycle est à nouveau de très bonne qualité. Nul doute que le prochain cycle parviendra à mettre le feu au pays du Soleil Levant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
meygisan
  22 décembre 2017
La conclusion du cycle de l'air est à la hauteur de ce qui était annoncé, ou du moins attendu. le récit est construit autour du double affrontement d'Okko, le scénario progresse au rythme des ouragans qui s'installent et qui menacent la région. Les kamikaze deviennent l'incarnation de la catastrophe à venir. La progression graphique est magnifique, les couleurs s'estompant jusqu'à disparaître complètement au profit de planches tout en noir et blanc, au fur et à mesure que s'installe l'ouragan et que l'issue du combat approche. Comme pour mieux souligner la gravité du moment. C'est juste magnifique.
Le récit prend toute son ampleur sur le plan symbolique. En effet, l'auteur a choisi le Yureï comme créature du folklore nippon qu'il a associé à l'air ( comme il avait choisi les morts vivants associés à l'élément terre, et le vampire associé à l'eau si je me souviens bien, pour les cycles précédents), d'où le nom de ce cycle.
Au détour d'une remarque, on en apprend un peu plus sur Okko, ou du moins un indice bien maigre nous laisse dans l'expectative complète quant à ses origines. Espérons que le sujet sera creusé par la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MarquePage
  23 février 2017
Un très bon tome qui conclut bien le cycle.
Beaucoup plus sombres que le précédent, avec des combats et des comportements plus violents. D'ailleurs les dessins aux tons sombres renforcent cette ambiance. On voit que les personnages restent marqués par leurs mésaventures. Okko semble avoir une aura noire, qui détruit tout ce qui l'entoure.
Une tension tout au long de ce tome avec la puissance de Kubban qui contraste avec la faiblesse générale des quatre héros. Une tension qui s'envole à la fin, comme le beau temps qui revient avec les chants. On voit que chaque détail compte.
Si je suis ravie de la guérison miraculeuse d'Okko, je ne la comprends pas vraiment. C'est bien le seul petit point négatif de ce tome.
La fin reste un peu tragique avec les larmes de dame Mayudama et le sort réservé à Magato (entre autre).
Commenter  J’apprécie          20
Guillaume72
  23 août 2019
Indéniablement, l'auteur maîtrise son art. La tension monte progressivement au fur et à mesure que le tempête se déchaîne. le héros omnipotent des tomes précédents est plus fragile et a besoin de l'aide de ses compagnons. C'est au final le petit novice qui lui sera du plus grand secours. On a toujours besoin d'un plus petit que soit nous disait déjà Lafontaine dans une de ses fables.
Les dessins sint toujours d'excellente qualité, avec des paysages et un cadre qui permettent de magnifier l'histoire.
Mon seul regret s'il fallait en avoir un, c'est que ce tome est exclusivement centré sur le combat contre Kuban, ce qui lui donne une "mono-entrée" sans doute moins riche que dans le précédent.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   03 avril 2017
-Cet homme et ses compagnons ont sauvé ma fille. S'il venait à trépasser, je vous tiendrais pour responsables... Vous feriez aussitôt connaissance avec la lame de feu mon époux... Ai-je besoin de préciser ma pensée?
-Glups... Non, tout est parfaitement clair Dame Mayudama... Parfaitement clair.
-Contente d'avoir su trouver les mots pour vous remotiver...
Commenter  J’apprécie          60
MarquePageMarquePage   23 février 2017
L'air est insaisissable. Ce n'est qu'en observant les mouvements des vents que l'on peut comprendre les pulsations du monde qui nous entoure.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Hub (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Hub
Vidéo de Hub
autres livres classés : japon medievalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

kilyan B n°1

combien y a t-il de page

45
48
49
47

3 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Okko, Tome 1 : Le cycle de l'eau I de HubCréer un quiz sur ce livre

.. ..