AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de beklf


beklf
  17 janvier 2018
[Cette critique couvre les tomes du cycle du vide... et un tout petit peu la série globale !].
Quelle périlleuse entreprise de terminer une saga en choisissant de revenir sur le passé des personnages principaux ! Ce qui fait le sel de beaucoup d'oeuvre mettant en avant des protagonistes taiseux, c'est que l'on ne sait pas tout d'eux, que l'imagination peut s'enflammer à partir des petites touches que l'auteur divulgue de ci, de là. Révéler les choses de manière explicite peut détruire ce charme. Lorsque j'ai appris que le dernier cycle permettrait de mieux connaître le passé de Okko (et des ses deux compères Noburo et Noshin), je me suis dit "attention danger". Et puis finalement... non. C'est parfait. Parfait car pleinement dans l'esprit de la série au niveau de l'ambiance générale, du souci du détail, du rythme et des composantes de l'histoire (mystère, violence, fantastique, tension, fatalisme, entre autres), et bien sûr de la qualité du dessin. Parfait car l'aspect sombre de certains tomes (qui s'était accentué sur les deux derniers cycles) trouve ici une origine, une explication qui n'est pas platement démonstrative. Parfait parce qu'un des reproches que je faisais à certains tomes des autres cycles, c'était qu'ils étaient vite lus (ah, ces maudites 48 pages !) et qu'ici, Hub a pris (pu prendre ?) son temps pour raconter son histoire. Parfait parce qu'en refermant le dernier tome, je n'avait qu'une envie, c'était de relire l'ensemble de la série en ayant en tête les révélations de ce cycle du vide. L'impression qui se dégage de tout cela, c'est que Hub a pu aller au bout de ce qu'il voulait raconter avec cette série, et ça, et bien, cela fait plaisir !
Commenter  J’apprécie          31



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus