AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Peter Berts (Traducteur)Michel Demuth (Traducteur)
ISBN : 2258020417
Éditeur : Les Presses De La Cite (01/02/1988)

Note moyenne : 3.22/5 (sur 44 notes)
Résumé :
Une petite planète, perdue au fond de la Galaxie, compromet le plan d'invasion millénaire du gigantesque Empire Voltarien. Non que cette planète soit dangereuse : au contraire, elle est en voie de détérioration ultra-rapide sous l'effet de la pollution, de la corruption, et d'une tendance généralisée à l'auto-destruction. L'ingénieur de combat Jettero Heller, officier des Services Spaciaux, doit y être envoyé d'urgence en mission secrète afin de sauver la planète de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
finitysend
  16 octobre 2012
De l'auteur j'ai lu la plus grande partie de ces deux cycles :
- Mission terre et Terre champ de bataille .
J'avoue avoir pris quelques distances avec l'auteur à cause de ses rapports avec la scientologie...
Et , il faut bien reconnaître que ces deux cycles sont totalement exempts de tous propos sectaires .
Mission terre est un bon roman de science-fiction burlesque ...
La terre est sous surveillance et des envahisseurs ont un plan pour la sauver de la pollution , un ingénieur de combat est envoyé sur terre pour la sauver et pour préparer l'invasion .
Il rencontrera des difficultés et il sera confronté à de la concurrence de la part d'un service qui semble avoir un autre agenda .
Le texte est bien écrit et c'est très vivant .
Ce premier volume est plaisant car on est baladé sur terre et dans la société galactique des envahisseurs .
Le texte fonctionne assez comme une parodie du genre et c'est assez réussis , alors que la caractérisation est bonne .
Il y a une foule de gaffes , d'ironie et de constats désabusés ainsi que de situations burlesques
Les personnages sont très présents et l'humour est là , à chaque page , de même que l'ironie désabusée .
Cependant , je préfère nettement : Terre champ de bataille J'avoue .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Luniver
  09 décembre 2013
L'Empire Voltarien a un plan de conquête de l'Univers réglé au millimètre, et tout se déroule sans accroc majeur depuis plusieurs siècles. Cependant, les habitants de Blito-P3, planète localement appelée « la Terre », sont en train de détruire leur écosystème à coups de consommation inconsidérée, de pollution et de bombes atomiques, ce qui ennuie considérablement Voltar, puisque la planète en question devrait être une base de ravitaillement majeure dans quelques siècles.
Mission est donnée à l'Appareil, sorte de mafia intergalactique, d'envoyer discrètement un espion sur place histoire de donner quelques tuyaux et avancées technologiques aux terriens. Mais le directeur de l'Appareil a lui aussi l'ambition de dominer le monde, et est bien décidé à faire capoter cette mission de sauvetage. le choix du sauveur se porte alors sur Jettero Heller, un héros de la flotte, franc, honnête, jovial, et donc catastrophique sur le plan de l'espionnage. A priori.
Le premier tome de cette décalogie (excusez du peu) porte sur les préparatifs de la mission, effectué par Heller et Soltan Gris, l'agent de l'Appareil désigné pour l'accompagner et faire rater la mission. Un jeu de dupes s'engage entre les deux hommes, qui ont chacun leurs méthodes : si Gris met au point de longs plans complexes et tordus, à base d'assassinats, de chantage et de compromissions de personnages importants, Heller préfère miser sur la franchise et la confiance réciproque, et parvient à transformer des soudards en subordonnés dévoués.
Lecture assez surprenante au vu de la réputation de l'auteur, fondateur de la scientologie : on se retrouve devant un bon roman de science-fiction, bourré d'humour et qui ne se prend pas trop au sérieux. Seul point négatif, le choix de faire une série en dix volumes, ce qui représente une tâche titanesque et introduit déjà quelques longueurs dans le premier tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          142
evertoncapt
  02 septembre 2014
Dans sa préface Hubbard annonce Mission terre comme étant une satyre dans un sens ancien du terme c'est à dire une oeuvre qui mélange différents styles littéraires. Mission terre est aussi une satyre moderne en effet la critique de la société y est particulièrement acerbe.
Je vais commencer par les points les plus négatifs:
sur le fond tout comme "Terre Champs de Bataille", nous sommes en face d'une véritable tribune de la pensée libérale (et scientologue): les foctionnaires des incapables malhonnètes, les médecins des ecrocs dangereux... le tout participant à un vaste complot. Les adeptes de cette théorie vont y retrouver leurs discours habituels.
Mission Terre s'en retrouve être un peu lassant et d'un matérialisme écoeurant, il constamment question d'argent.
Pour les points positifs:
En revanche, il y a de nombreux points positifs. D'abord ce livre est drôle, l'humour y est certain. le personnages de Soltan le gris et les situations qu'il provoque sont assez cocasses pour tenir à eux seuls le récit. La plupart des personnages sont bons et bien construits (hormis le héro, archétype des héros de la vieille SF, Jettero Heller est une véritable endive à qui on ne peut souhaiter que du mal). le grand périple de soltan autours de la méditérrannée est plutôt dépaysant et on ressent bien que Hubbard à pas mal bourlingué.
Ne cherchez pas de morale, Mission Terre est un livre purement amoral on y croise pèle mèle: une prostitué nymphomane de 13 ans, deux gouines sado maso, des gitons souffre douleur, des proxénètes pourvoyeur de femmes mariées, un colonel du KGB travesti,
un spin docteur incestueux...
Tout ces personnages et l'ensemble de ce livre sont clairement une transcription actualisée du satyricon de Petronne, autre grande satyre tout aussi riche en personnages étranges.
Lien : http://sfsarthe.blog.free.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Fx1
  17 octobre 2014
Ayant découvert Terre champ de bataille , j'ai décidé d'enchainer sur cette nouvelle saga .
Soyons clairs , le niveau est bien moins élevé ici .
Si l'idée de mettre beaucoup d'humour peut surprendre , ce n'est pas le point faible de cet opus .
En effet le rythme ici est beaucoup moins bon dans sa globalité que Terre champ de bataille .
L'histoire ici n'est pas mauvaise , ce n'est pas la meilleure que l'on ai lu , mais il y a quand méme un intéret certain dans cette oeuvre .
Si il n'y avait pas ces problémes de rythme le plaisir serait grand à la lecture de cet opus ....
Commenter  J’apprécie          71
Moulinaie
  15 juin 2014
Après avoir lu "Terre champ de bataille", c'est avec confiance que j'entamais cet autre cycle : je fus bien déçu !
Le ton se veut décalé, humoristique. le livre m'a profondément ennuyé, même pas fait sourire, ni intéressé.
Le fond, si il y en a un, est tellement gâché par la forme que c'est l'un des rares livres dont je n'ai pas lu la fin. Je n'ai pas pu...
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
LuniverLuniver   02 décembre 2013
En un éclair, je compris le problème devant lequel je me trouvais. L’amour ! Il y a des mises en garde dans les manuels standard d’espionnage : toutes sortes de tableaux biologiques qui insistent sur le côté irrationnel de l’amour, des exemples historiques de maisons royales qui ont été détruites parce que les mariages d’État avaient été rejetés par des jeunes princes et des jeunes princesses qui tombaient stupidement amoureux de quelqu’un d’autre. On ne vous dit pas comment tirer parti d’une passion amoureuse, mais on vous met en garde contre toute aventure entre un agent mâle et un agent femelle. On vous explique aussi qu’il n’y a qu’une façon de remédier à ce genre de situation : en abattant l’un ou l’autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
LuniverLuniver   08 décembre 2013
J’avisai la plaque : DOCTEUR PRAHD BITTLESTIFFENDER, et notai l’étage où il exerçait. Pour se rendre dans son cabinet, il fallait traverser une cour jonchée d’animaux crevés, contourner une cinquantaine de poubelles et monter trois étages en empruntant l’escalier de secours. C’était de la sélection naturelle : les patients qui venaient à bout de tous ces obstacles étaient quasiment guéris d’avance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
LuniverLuniver   03 décembre 2013
– Vous pourriez au moins m’apporter un peu de s’coueur chaud, dis-je.
– L’office est complètement démuni. La rumeur a couru que vous aviez été muté et on a arrosé ça. Ensuite, on nous a dit que vous étiez maintenu et on a bu pour oublier. Bref, il ne reste plus une goutte de s’coueur, chaud ou froid.
Commenter  J’apprécie          120
LuniverLuniver   06 décembre 2013
– Je veux un traitement complet ! dis-je.
– Pour dix crédits ? Vous plaisantez. Je ne suis pas un plombeur de tête de la Cité des Bas-Fonds.
– Vous avez empoché cinq fois le tarif normal !
– Vous étiez cinq fois plus inquiet que d’habitude.
Il m’écarta du bras et regagna son lit. Quelques secondes plus tard, il ronflait. Un authentique professionnel.
Commenter  J’apprécie          50
LuniverLuniver   02 décembre 2013
Grand et massif, il me dépassait d’une tête. D’ordinaire, il avait dans la main gauche un petit « cingleur », un fouet flexible d’environ cinquante centimètres avec une pointe qui lance des décharges électriques. Il avait la détestable habitude de se précipiter sur vous, de vous attraper par le revers de la tunique et de vous serrer tout contre lui en hurlant comme s’il était à une trentaine de mètres. Il le faisait même pour dire « Bonjour » et, quand il était particulièrement excité, il vous piquait la cuisse avec son cingleur pour souligner ce qu’il voulait vous faire comprendre. C’était très douloureux. Bref, la plus banale entrevue avec Lombar Hisst était, au mieux, plutôt intimidante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Video de L. Ron Hubbard (3) Voir plusAjouter une vidéo

Portes ouvertes à l'église de scientologie
La journée portes ouvertes de l''église de Scientologie a provoqué la réaction des associations des familles et de l'individu. Elles ont manifesté contre les abus de cette secte fondée par L. Ron HUBBARD. Interview de Didier LEROUGE qui a perdu de l'argent, sa boutique et son appartement à cause de la secte "C'est de la manipulation mentale". Interview de Danièle GOUNORD, présidente de...
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2552 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre