AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258142318
Éditeur : Les Presses De La Cite (04/05/2017)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 85 notes)
Résumé :
Un jour d'été, sur une plage des Cornouailles, Livvy, 3 ans, disparaît. Très vite la police conclut à une noyade. Pourtant, sa mère refuse de se résigner. Jour après jour, Maggie fixe l'océan, elle attend, convaincue que la mer n'a pas emporté son enfant.

Non loin de là, c'est une autre mère qui regarde sa fille, prête pour la rentrée des classes. Mais, depuis quelque temps, Jennifer ne reconnaît plus sa petite Hailey. Sa fille est distante, craintive... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (47) Voir plus Ajouter une critique
Sami33
  05 juin 2018
Lecture commencée si vous avez vu ma tribulation sur Insta, au collège de ma fille en attendant que son prof principal me reçoive. Roman bien entamé, j'étais bien dans l'histoire jusqu'à ce qu'il arrive ! Si au début, je me plaignais de son retard, "Une mer si froide" s'est révélée être un roman psychologique émouvant et très fort comme je les aime ! Cette histoire m'a touché plus que de raison mais que voulez-vous, l'auteur a joué avec une corde sensible et j'ai vibré.

Olivia est une fillette de 3 ans qui a disparu. Elle était en train de jouer en bord de mer avec sa maman. Son père et son frère étaient en train de ramasser des coquillages un peu plus loin. Maggie, la maman va donner l'autorisation à Livvy de les rejoindre. Elle va quitter sa fille des yeux, elle ne s'est pas assurée qu'elle les avait bien rejoints. Lorsque son mari va revenir vers Maggie, il va lui demander où est passée Livvy et là, cela va être le drame pour toute cette famille !

L'angoisse va prendre le pas, ils vont commencer à partir à sa recherche. Ils finiront par appeler la police pour les aider à retrouver leur petite fille.

Les heures passent, les jours passent, les semaines passent... Plus le temps passent et plus l'espoir de la trouver s'amoindrit. Comment une petite fille pourrait survivre seule dans la nature ? Se serait-elle noyée ? L'aurait-on enlevé ?

Maggie ne fait plus rien, elle attend sagement dans cette maison que sa petite fille revienne. Pour elle, son bébé est toujours de ce monde, elle s'accroche à cet espoir et ne démord pas. Quand à son mari, il quitte cette maison de vacances qui est le lieu d'un mauvais souvenir. Il emmène avec lui leur fils, pour son bien, pour le leurs. Il en veut à Maggie de ne pas avoir suffisamment surveiller leur fille. Si dans la lutte pour retrouver leur fille, ils sont alliés, on sent bien qu'il s'éloigne d'elle de plus en plus. Cette cassure qu'il y a eut depuis la disparition d'Olivia ne fera que grandir malheureusement...

Dans le même temps, on va suivre Jennifer qui est persuadée d'avoir enfin retrouvée Hailey, sa fille disparue. Son mari est pari aux Etats-Unis alors pendant son absence, elle a décidé de partir et de s'installer ailleurs avec Hailey, cette petite fille qu'elle va transformer à son image. Pour se faire, elle aura recours à des sédatifs pour l'amadouer, puis va la séquestrer pour ne pas voir qu'elle est recherchée et qu'elle oublie qui elle est réellement...

Dans cette nouvelle vie, nouvelle maison, Jennifer va inscrire sa petite Hailey à l'école afin qu'elle reprenne une vie "normale". Nous devinons qu'Hailey est en réalité Olivia. Durant toute la lecture, on espère juste qu'elle finira dans les bras de sa vraie maman. A partir de ce moment du récit, je n'ai plus lâcher mon livre tant je voulais un happy end pour cette petite fille. Qui va pouvoir aider cette fillette loin de sa vraie maman, de sa vraie famille ? Est-ce que le mari de Jennifer sera le sauveur de Jennifer ?

Dès les premières pages, on sait que l'angoisse ne va pas nous lâcher. Mon intuition ne m'a pas trompé. La crainte, l'angoisse, l'inquiétude, la tristesse, l'espoir sont des sentiments qui ne vous lâcheront pas durant votre lecture.

J'ai développé une telle empathie pour Maggie que je me suis faite peur à moi-même. Faire le deuil de sa petite fille dont on n'a pas retrouvé le corps et dont elle croît qu'elle est toujours vivante, c'est trop lui demander, on ne peut que la comprendre. Mais elle a un autre enfant, elle ne peut pas se laisser dépérir, elle doit faire face, elle doit tenir la route pour lui parce qu'il n'y a pas qu'elle qui souffre, lui aussi souffre de la disparition de sa petite soeur.

Plus on avance dans l'histoire, plus on comprend que Jennifer est devenue complètement folle. La perte douloureuse de son bébé aura eu raison de sa santé mentale. Son comportement n'excuse en rien ce qu'elle a fait même si on peut comprendre qu'elle veuille remplacer Hailey.

La plume sombre de l'auteur est belle, angoissante, flippante, mais tellement riche en émotions que j'en ai eu le souffle coupé. Linda Huber a réussi à nous raconter la vie détruite de deux femmes qui souffrent tellement de cette perte avec tellement d'émotions que c'en est incroyable ! Gardez une boîte de mouchoirs à proximité de vous, vous en aurez besoin à un moment donné.

Une fois que l'intrigue principale est bien en place, vous ne voudrez plus lâcher votre livre jusqu'à ce que vous arriverez jusqu'à la fin. Si au début j'ai dégusté ce livre, je l'ai terminé en le dévorant.
Lien : https://leslecturesdeladiabl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ArlieRose
  07 janvier 2019
Je ne saurais trop déconseiller de lire la 4e de couv' qui, selon moi, donne une fausse idée de l'histoire.
Ce thriller parle de disparitions d'enfants (pour différentes raisons) et il risque de heurter des parents qui auraient trop tendance à se mettre à la place de ceux concernés.
L'attitude, les réactions, des uns et des autres, entourage proche ou moins proche, sont très bien imaginées et décrites. L'histoire est bien racontée et très vite on veut "savoir", impossible d'abandonner. Mais c'est dur à lire et même si cela m'a captivée j'espère ne jamais avoir à relire un tel roman…
Addictif et intéressant.
Commenter  J’apprécie          120
Analire
  28 juillet 2018
Les éditions Charleston ont bien fait d'agrandir leur collection à la catégorie des polars. En effet, après avoir grandement apprécié L'ombre de l'autre femme écrit par Dorothy Koomson et paru dans cette même collection, ils tapent encore fort avec Une mer si froide, un thriller psychologique glaçant.
Alors qu'ils sont en vacances en famille au bord de l'océan, Olivia, la petite fille de Maggie et Colin, disparaît mystérieusement. Noyade ? Enlèvement ? Les questions se bousculent, mais aucune réponse ne vient remplir la tristesse qu'a laissé le départ d'Olivia. Cette famille, pourtant si aimante, est détruite par cette curieuse disparition, alors qu'une autre, celle des Marshall, est plus comblé que jamais. Un couple amoureux comme au premier jour, deux jumeaux qui ne devraient pas tarder à pointer le bout de leur nez, et en prime, la réapparition de Hailey, leur petite fille défunte…
Cette histoire fait vraiment froid dans le dos. C'est principalement le personnage de Madame Marshall qui m'a glacé les sangs. Cette femme, enceinte de jumeaux, a un caractère qu'il est difficile de cerner. Suite à la noyade de sa fille, des années auparavant, elle a sombré dans une dépression sévère, dont elle n'est jamais réellement sortie. Pour combler ce manque, elle s'est résolue à remplacer sa fille défunte… en kidnappant une autre petite fille. Mais elle n'a pas réellement conscience de son acte, et c'est justement ça qui fait très peur.
De son côté, la petite Olivia, rebaptisée Hailey, a pleinement conscience de la situation dont elle est la protagoniste. Malheureusement, comme tout enfant très jeune, Olivia/Hailey se laisse facilement manipuler, tant et si bien que Mme Marshall n'a pas hésité à lui faire du chantage pour qu'elle garde leur secret sous couvert.
J'ai vraiment beaucoup aimé découvrir cette histoire. le suspense est intenable, si bien que plongé dans ma lecture, je n'ai, à plusieurs reprises, pas pu me séparer de ce livre…
Ce roman contient tous les ingrédients d'un très bon thriller psychologique : angoissant, addictif, glaçant… Je le recommande vivement !
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
Elle_5
  12 mars 2019
J'ai beaucoup aimé même avec une fin légèrement prévisible ...
Perte d'un enfant pour deux couples... Parce que Maggie dans un moment d'énervement autorise sur la plage Livvy à se promener seule, sa petite fille est portée disparue. Parallèlement, un autre couple a par contre un enfant disparu qui réapparait. Je n'en dis pas plus pour ne pas spoiler.
Tout l'histoire s'emboite parfaitement et c'est un plaisir d'avancer dans le livre. A conseiller, à découvrir ;-)
Commenter  J’apprécie          120
ANTOGABI
  11 septembre 2016
Olivia, 3 ans a disparu. Elle était au bord en bord de mer, avec sa maman. Son père et son frère ramassaient des coquillages un peu plus loin...et Maggie, la maman lui donne l'autorisation de les rejoindre. C'est juste une minute ou deux pendant lesquelles Maggie n'a pas suivi sa fille des yeux pour s'assurer qu'elle avait bien rejoint son père...Quand celui-ci revient près d'elle, et lui demande où est passé Olivia??....L'angoisse commence, les parents cherchent par eux mêmes, puis appellent les autorités à l'aide. Les jours, puis les semaines passent, et l'espoir s'amoindrit inévitablement. Comment une enfant de 3 ans pourrait survivre seule. S'est elle noyée ? A t'elle été enlevée ? Maggie reste dans leur maison de vacances, en attendant que sa fille revienne, incapable de se résigner, incapable d'admettre que Livy pourrait être morte. Comment accepter l'inacceptable ?
Son mari repart avec leur fils, un mari qui s'éloigne d'elle parce qu'il lui en veut de ne pas avoir surveiller Livy. Les sentiments qui l'habitent sont bien explicites : il reste auprès de sa femme dans le combat pour rechercher leur enfant, et en même temps ne parvient plus à aller vers elle...
Parallèlement, il y a l'histoire de Jennifer qui est persuadée d'avoir enfin retrouvé Hayley sa fille disparue. Pour se l'approprier comme sienne, elle l'a bourre de sédatifs, la séquestre, le temps qu'elle puisse la façonner à son image. Son mari Philippe est absent, parti aux USA. L'absence dure plusieurs semaines. Ce qui laisse le temps à Jennifer de s'installer avec la petite HAYLEY dans une nouvelle maison, l'inscrire à l'école, reprendre une vie quasi normale avec cette petite fille qu'on sait n'être autre que Livy. Qui va pouvoir aider Livy ?
C'est un livre angoissant car nous lecteur savons qui est Hayley. On a tellement envie que le secret de Jennifer soit percé. On attend le retour de son mari avec impatience...
Mais je n'en dis pas plus.
J'ai tellement compris le sentiment de Maggie incapable de faire le deuil d'une petite fille dont elle n'est pas certaine qu'elle soit morte. Elle essaie malgré tout d'avancer, pour son fils qui souffre lui aussi inévitablement de la disparition de sa petite soeur. le couple se rapproche de nouveau , les rancoeurs s'estompent, la vie reprend presque son cours.
Et puis on comprend à quel point Jennifer a perdu la raison, et combien c'est douloureux d'avoir perdu sa petite fille. Elle est pourtant méchante avec cette petite Livy à qui elle veut faire prendre la place de Hayley, parce qu'elle a perdu la tête, elle est devenue folle de douleur forcément. Cela n'excuse pas ce qu'elle fait subir à Livy. Mais on comprend ce qui lui passe par la tête malheureusement.
C'est un très bon livre, jusqu'à la fin. Je l'ai dévoré
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
emi13emi13   31 août 2016
Assommée par ce nouveau développement , Maggie suivit Howard jusqu'à la pièce équipée de fauteuils confortables. Il alla chercher du thé tandis qu'elle cachait son visage dans ses mains. Cette attende , cet espoir étaient insupportables , pourtant quelque chose lui indiquait très clairement qu'il n'y avait pas d'espoir , que cette petite fille n'était pas Olivia et qu'ils allaient se retrouver sans la moindre idée de ce qui s'était passé......
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   23 juin 2016
« C’est l’heure du médicament magique. » À l’époque, il s’agissait simplement d’un cachet d’aspirine adaptée aux enfants que sa mère réduisait en poudre. Les pilules bleues étaient bien loin de l’aspirine de son enfance, et elles étaient si petites qu’on n’avait même pas besoin de les écraser pour les avaler facilement.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   23 juin 2016
Elle avait parfois l’impression que le chagrin les rapprochait, parfois qu’il creusait un immense fossé entre eux. Elle ne savait jamais quand ce fossé allait apparaître, et cela arrivait toujours sans prévenir.
Commenter  J’apprécie          40
emi13emi13   31 août 2016
Ce qu’elle préférait, bien sûr, c’était la mer. C’était magique, les couleurs changeaient en permanence. Aujourd’hui toute bleue sous le soleil, elle étincelait comme les pierres sur la bague de sa mère.
Commenter  J’apprécie          40
brinvilliersbrinvilliers   15 août 2016
- Je vous comprends, répondit Colin, et Maggie entendit dans sa voix un accent nouveau, une lassitude.
Donc Colin n'y croyait plus, lui non plus. Il ne pensait pas qu'ils retrouveraient Olivia saine et sauve. Et, comme il l'avait si bien dit, elle avait disparu parce qu'elle, Maggie, "aurait dû la surveiller" et ne l'avait pas fait.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : littérature écossaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
299 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre