AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782723483599
48 pages
Éditeur : Glénat (18/04/2012)
3.94/5   72 notes
Résumé :
« C'est alors que j'ai réalisé que j'étais non seulement morte, mais assassinée. »
Emma Doucet, vieille dame au fichu caractère, se laisse vivre depuis le décès de Pierre, son mari tant aimé. Un beau jour, dans son salon, elle reçoit une balle tirée d'on ne sait où ! Emma se relève de sa chute dans un drôle d'état : morte. Mais pas sous forme de spectre ou d'esprit ! En fait, mis à part un trou dans sa maigre poitrine et quelque chose de différent dans son re... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,94

sur 72 notes
5
3 avis
4
8 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

Christophe_bj
  23 mars 2021
La vieille Emma Doucet est morte… mais elle continue à vivre en l'état de zombie. ● J'ai été déçu par cette BD de deux auteurs dont j'ai lu d'autres albums que j'avais beaucoup appréciés : Peau d'homme, qui a eu tant de succès, mais aussi La Sirène des pompiers par exemple. ● Ici l'histoire ne brille ni par son originalité ni par sa construction. Je ne sais pas si c'est censé être drôle mais cela ne m'a pas arraché un sourire. Bof bof bof… Même pas envie de lire le tome 2 pour savoir comment ça se finit.
Commenter  J’apprécie          330
Ziliz
  18 mars 2021
« Et Marguerite, tu as eu de ses nouvelles ? Je veux dire, depuis qu'elle a été enterrée ? »
Teint verdâtre, mouches insistantes à proximité ?
Peut-être êtes-vous passé(e) de vie à trépas, sans douleur. C'est ce qui est arrivé à Emma.
Pas de chichis, de Pierrot-le-saint avec un trousseau de clefs pour vous ouvrir tout grand les portes du Paradis.
Et vous continuez à vivre comme avant, chez vous. Ou presque : plus besoin de manger, ni de dormir. Les proches vous trouvent une mine de déterrée, mais ça s'arrête là, ils ne devinent rien.
.
.
La couverture évoque le graphisme de Joann Sfar (auteur que j'ai arrêté de lire), et les histoires de morts-vivants me font fuir, sauf lorsqu'elle sont pleines d'humour comme le début de la série Zombillenium. Autant dire que c'était mal parti.
.
Mais ! Ce diptyque étant signé Hubert & Zanzim, auteurs du fabuleux 'Peau d'homme', je ne pouvais pas le voir à la bibli sans m'y arrêter.
.
Amusant, ce premier volet nous parle de vieillesse, d'amour, de trahisons, de magouilles.
Le ton est à la fois pesant (ambiance de zombies) et léger, grâce à des traits d'humour et une intrigue enlevée.
.
On retrouve le même genre de personnage féminin que dans 'Peau d'homme' : Emma ressemble beaucoup à Bianca. Jolie femme flamboyante, sensuelle, libre, entière - et attachante.
Mais cela ne suffit pas : cette série est bien en-deça. La barre était trop haute.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
experyoshi
  23 mai 2014
Autrefois jeune et attirante, Emma Doucet est aujourd'hui une grand-mère acariâtre et rabougrie. La femme de ménage lui interdit de fumer, mais la mamie rebelle n'en fait qu'à sa tête. La cigarette va la tuer. Pas de cancer du poumon… Emma meurt en essayant d'attraper un paquet de cigarettes posé en haut d'une armoire… Mort tragique, destin funeste…
Ma vie posthume est un chef-d'oeuvre du genre. Les amateurs de Tim Burton, vont apprécier cette histoire comico-satirico-macabre. Humour noir et tendresse cohabitent parfaitement. Mamie zombie en devient attachante. le dessin faussement naïf restitue bien le tragique de la situation. le visage verdâtre et les mains squelettiques sont effrayants.
L'auteur traite avec humour et détachement différent thèmes existentiels : la peur de la mort, la peur de vieillir, le regard d'autrui face à la vieillesse…
Emma en a fini avec sa vie et non avec sa mort : des financiers véreux et sa nièce veulent la chasser de chez elle pour récupérer la maison et construire un centre commercial. Emma ne se laisse pas faire…
Le contraste entre le passé (la jeunesse d'Emma, son mariage, ses flirts) et son état actuel de zombie est bouleversant d'humanité. J'ai hâte de lire le tome 2 pour découvrir la fin de cette série.
A découvrir d'urgence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
jamiK
  23 décembre 2017
« Alors, c'est seulement là que j'ai réalisé que j'étais non seulement morte, mais assassinée. »
« Ma vie posthume » est une histoire de morte-vivante, mais pas du genre « La nuit des morts vivants » ou « Walking dead ». Emma Doucet est une vieille veuve, un peu acariâtre qui va continuer à vivre dans la mort, comme si de rien n'était, les flash-backs de son passé agrémentent cette aventure, la rencontre avec le beau Pierre, l'histoire du village... le personnage d'Emma Doucet s'étoffe au fil des pages, devient plus complexe, assoiffée de liberté, amoureuse, car c'est aussi une belle romance, avec en arrière plan, des affaires de corruption et de magouilles politiques. le graphisme, simple en apparence avec des couleurs rétros, ocres, gris, crée une véritable ambiance qui imprègne cette étrange aventure. Les personnages sont comme généralement chez Hubert, touchants, justes, avec des dehors caricaturaux et une grande subtilité dans le fond. Et ça raconte une belle histoire...
Commenter  J’apprécie          160
Apikrus
  22 mars 2021
Emma a deux vies pour le prix d'une ! Et ce sont ces deux vies que le lecteur découvre.
La première vie d'Emma fut plutôt banale, même si cette femme ne l'était pas. Mais elle eut la chance d'aimer et d'être aimée.
Sa seconde vie n'en est pas vraiment une : Emma est devenue une morte-vivante, une sorte de fantôme visible. Elle ne craint plus la mort, mais la cohabitation avec les vivants est difficile. Il n'est jamais facile d'être différents des autres.
Le graphisme de ce conte fantastique est plutôt agréable, avec de jolies planches colorées lorsqu'Emma est jeune et en vie, et des teintes plus sombres lorsqu'elle est morte. Reste qu'il me faudra lire le second tome pour un jugement d'ensemble.
Commenter  J’apprécie          160


critiques presse (7)
BulledEncre   05 juillet 2012
Le premier tome de Ma vie posthume est à découvrir absolument ! Certainement une des meilleures surprises de cette année.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BoDoi   13 juin 2012
Le trait est gai et léger, le récit dense, sans temps mort, émaillé d’humour.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   02 mai 2012
C'est ravi et revigoré (ce que le titre ne laissait pas présager) que la lecture de la première partie de Ma vie posthume s'achève.
Lire la critique sur le site : BDGest
Actualitte   02 mai 2012
Ma vie posthume est aussi une très belle et touchante histoire d'amour, par-delà la mort...
Lire la critique sur le site : Actualitte
Auracan   26 avril 2012
On passe du caustique avec les relations d’Emma à l’égard de ses voisins et de sa dame de compagnie, au touchant avec notamment son come-back sur sa vie de jeune fille.
Lire la critique sur le site : Auracan
BDSelection   23 avril 2012
Passionnant, intrigant et drôle, il véhicule dès le début une certaine étrangeté qui ne manque pas d'aiguiser la curiosité.
Lire la critique sur le site : BDSelection
Sceneario   20 avril 2012
Autant dire que l’on dévore le livre, savourant l’humour et la richesse de l’histoire sans avoir envie de quitter Emma, autant pour la personnalité de la vieille (et jeune) femme que pour l’excellente intrigue imaginée par Hubert.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
ZilizZiliz   15 mars 2021
La mère d'Henri était venue voir ma mère, ce qui était déjà un événement en soi.
Leur famille possédait l'hôtel-restaurant du village. C'était donc des notables.
[ la jeune femme rentre chez ses parents ]
- Qu'est-ce que vous avez à me regarder comme ça ?
- Assieds-toi, il faut qu'on parle.
Mes parents étaient tellement fiers ! Un mariage prestigieux ! Une vraie ascension sociale pour une fille de paysans comme moi.
[ elle proteste ]
- Ah non ! Henri est très gentil, mais je n'ai pas envie de l'épouser, il n'est pas drôle ! Toujours dans les jupes de sa mère !
- Mais l'hôtel...
- Je n'épouse pas un hôtel, il me semble.
- Sois un peu raisonnable !
Mon père disait que j'avais été trop gâtée. C'était pour ça que j'avais un caractère impossible.
(...)
- Tu finiras vieille fille. Aucun homme ne voudra d'une rosse dans ton genre !
- Ah oui ? Il y en a qui me trouvent pourtant à leur goût ! Le maire a essayé de me pincer les fesses, l'autre jour ! Je lui ai mis une gifle, il ne s'en est pas vanté !
- Petite traînée !
- Un vieux dégoûtant me tripote et c'est moi la traînée ? Tu devrais déjà être en train de sortir ta fourche ! Mais bien sûr, c'est un Chavignant, il a le droit de cuissage sur toute la basse roture et on lui dit merci après...
/// BAF !! /// [ le père la gifle puis s'adresse à la mère ]
- Ta fille lit trop. Ça lui monte à la tête. Les filles, ça doit savoir déchiffrer le missel, le reste, ça sert à mal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ZilizZiliz   16 mars 2021
- J'ai toujours voté pour lui.
- Quoi ? Comment as-tu pu me faire ça ? Ce vieux fumier ! Et je ne parle même pas de ce qu'il a fait pendant la guerre !
- Désolée, Emma, mais une femme à la mairie... Je suis sûre que tu aurais fait un excellent maire, mais tu as des idées un peu... extrêmes.
- Extrêmes ? J'ai déchiré ma carte du Parti communiste en 56 ! J'étais candidate socialiste !
- Le curé a dit que communistes et socialistes, c'était bonnet blanc et blanc bonnet. Et que tu allais fermer l'église comme en 1905.

(p. 42)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
AsilAsil   18 avril 2012
Au début, je ne me suis pas rendue compte de ce qui m'arrivait. Il faut dire qu'en dehors des mouches, ce n'est pas si terrible qu'on peut l'imaginer. Je suis un peu ballonnée. Je n'ai plus vraiment faim. autrement, ça va.
Commenter  J’apprécie          30
IreneAdlerIreneAdler   19 avril 2012
C'est alors que j'ai réalisé que j'étais non seulement morte, mais assassinée.
Commenter  J’apprécie          50
ieo9ieo9   31 décembre 2015
- Tu as été assassinée, quand même! On n'est plus en sécurité, de nos jours.
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
Videos de Hubert (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Hubert
Les coups de cœur des libraires - BD aventure
autres livres classés : morts vivantsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4043 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..