AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de jamiK


jamiK
  15 juin 2020
En guise de Testament, Hubert nous livre un véritable bijou, ode à l'amour, la beauté et la liberté. Il règle ses compte une dernière fois avec le puritanisme fanatique, contre tous ceux qui voient dans l'homosexualité une diablerie. C'est une oeuvre qui défend les causes homosexuelle et féministe, très militante et pourtant traitée avec légèreté et finesse, avec sensualité et poésie.
Ce roman graphique démarre comme un conte, l'action se situe dans une ville qui fait penser à Florence de la grande époque. Il y apporte une pointe de magie et de fantastique dans cette aventure avec cette peau d'homme dans laquelle Bianca se transformera en homme. C'est un superbe récit sur l'homosexualité, peut-être un des plus merveilleux qui ait été écrit sur le sujet à ce jour. le dessin de Zanzim, simple en apparence, mais très juste, sensuel et lumineux, met en valeur ce récit, plein de références à l'histoire de l'Art et à la littérature. Zanzim présente avec subtilité la confusion entre masculin et féminin pour servir parfaitement l'intrigue et pénétrer dans l'esprit des protagonistes. Une fois de plus, Hubert nous propose un éventail de caractères d'une étonnante richesse, il invente des personnages faits d'aspérités, de contradictions. L'aventure est épique, pleine de rebondissements, sensuelle et joyeuse, et pourtant, c'est avec une boule au fond de la gorge que je l'ai lue. Je ne peux détacher l'oeuvre de son auteur, Hubert a toujours laissé une grande part de lui-même dans ses histoires, et cette bande dessinée est pleine d'espoir, de rêve d'idéal, et pourtant… elle laisse un goût amer.
Hubert, tu nous manques.
Commenter  J’apprécie          170



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (17)voir plus