AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Ténébreuse tome 1 sur 2

Hubert (Scénariste)Vincent Mallié (Illustrateur)
EAN : 9791034746354
80 pages
Dupuis (22/10/2021)
4/5   430 notes
Résumé :
Il était une fois un chevalier déchu et une jolie princesse à délivrer. Méprisé par ses anciens compagnons d'armes pour un crime qui entache à jamais sa réputation, Arzhur erre de tavernes en champs de bataille à la recherche du prochain contrat qui remplira sa bourse.
Une nuit, trois mystérieuses vieilles femmes lui proposent le pacte dont rêvent tous les mercenaires : retrouver honneur et fortune en délivrant une fille de roi, retenue captive dans les ruine... >Voir plus
Que lire après Ténébreuse, tome 1Voir plus
Sa majesté des ours, tome 1 : Les colonnes de Garuda par Dobbs

Sa majesté des ours

Dobbs

3.60★ (170)

2 tomes

Mister Mammoth, tome 1 par Kindt

Mister Mammoth

Matt Kindt

3.46★ (62)

2 tomes

Elecboy, tome 1 : Naissance par Salaün

Elecboy

Jaouen Salaün

3.19★ (187)

3 tomes

Nero, tome 1 : Obscurci est le soleil, ternes sont les étoiles par Mammucari

Nero (BD)

Emiliano Mammucari

3.83★ (102)

3 tomes

Critiques, Analyses et Avis (101) Voir plus Ajouter une critique
4

sur 430 notes
5
46 avis
4
42 avis
3
9 avis
2
1 avis
1
0 avis
Encore une histoire de Héros et de Princesse à délivrer?
"J'ai un mauvais pressentiment. Comme on dit, ce qui arrive à la faveur des ténèbres apporte rarement du bon."


En tant que chevalier errant, pour trouver une princesse, je suis passé moi aussi par des histoires se terminant mal, via "Darling, Meetic ou Elite rencontre".
Derrière leur joli minois, la "princesse à délivrer" cache parfois un ...monstre! ( Voir la ténèbreuse pieuvre Ursula sous les traits d'Ariel, la petite sirène...)


Arzhur est manipulé par 3 sorcières, ( comme dans Macbeth) pour pourfendre les monstres qui retiennent Islen...
« Pourquoi les as-tu tous tué ? Ils ne t'avaient rien fait ! Qu'attends-tu pour me tuer aussi ! » Hurle Islen. C'est toi le monstre!"


Islen est une princesse, mais elle s'est enfuie de chez ses parents. Les rats et les monstres sont ses compagnons et elle possède de mystérieux pouvoirs... Proches de la magie noire.


Arzhur va devoir s'allier à Islen, s'il veut la ramener saine et sauve! Des héros en quête de rédemption et cette question des droits des femmes dans la Fantasy, du droit à la différence, et de l'héritage familial (à cause d'une...Mélusine mi femme, mi-poisson)...


"Il est des réputations qui vous collent aux basques comme une mauvais odeur dont on ne peut se défaire."
Les 3 inquiétantes sorcières n'ont pas révélé tous leurs desseins, ainsi que le père d'Islen et la belle-mère .
Une ambiance sombre et pesante, les décors et les expressions des personnages sont magnifiques... La tragique disparition du scénariste Hubert ne laissera que 2 tomes, sur les 5 prévus?
Commenter  J’apprécie          921
« Alors là, je dis bravo. On se retrouve sans or, et avec une princesse sur les bras. »
L'histoire, moyenâgeuse à souhait, est tragique, sanglante, mais le ton, à l'image de cette réplique à un petit côté primesautier plutôt agréable.
Un chevalier déchu, méprisé de toute sa corporation et renié par sa famille, se voit proposer par trois vieilles harpies déguenillées un étrange contrat. D'emblée, il se méfie des trois mégères, mais l'appât du gain et une certaine insouciance font tomber ses dernières réticences.
Dans un sombre château, une princesse de sang royal est retenue prisonnière par quelques monstres sans grande envergure, du moins aux dires des trois pouilleuses. Notre chevalier est engagé pour la délivrer et la ramener à son père éploré.
En cette période sombre, rien de plus banal pour un chevalier, même déchu, que d'aller délivrer une princesse en détresse, n'est-il pas ?
Mais les dés, comme vous pouvez vous en douter, étaient pipés. Les trois infames marâtres, plus malignes que des fouines, avaient en tête bien d'autres projets, car la mère de notre belle et jolie princesse ressemble furieusement à l'inquiétante et troublante fée Mélusine.
Notre chevalier déchu, dont l'imagination ne va pas plus loin que le bout de son épée, n'a rien vu venir. Il se rendra compte, mais un peu tard, que la fragile princesse détient d'étranges et puissants pouvoirs qui ne viennent pas d'ici-bas. Comme quoi, il faut toujours se méfier de ce qui arrive à la faveur des ténèbres.
Des dessins sombres et lumineux à la fois. Des couleurs noires, rouges et d'un beau pastel. Une végétation luxuriante, une forêt profonde avec ses arbres vénérables….
Superbe et grandiose BD. Un vrai plaisir de lecture.
Commenter  J’apprécie          731
Arzhur est un chevalier déchu. Une nuit après une grosse beuverie, il se voit offrir par trois mystérieuses vieilles femmes, le pacte dont rêvent tous les mercenaires : retrouver honneur et richesse en délivrant une belle princesse retenue captive dans les ruines d'un château abandonné. Marché conclu. Quel obstacle attend Arzhu durant son sauvetage ??
Ce roman graphique semble suivre la trame classique du chevalier partant secourir sa princesse. Mais elle est parsemée de petites surprises. Même l'ambiance graphique qui s'y dégage va dans ce sens : classique, mais expressive.
Les personnages sont attachants et singuliers surtout Islen cette princesse avec du caractère.
J'ai passé un agréable moment en lisant cette bande dessinée, j'attends de lire la suite pour voir là où cela va nous mener..
Commenter  J’apprécie          611
« Ténébreuse » est un roman graphique comme je les aime, les dessins sont expressifs, le scénario haletant et je remercie Babelio et les éditions Dupuis pour cette lecture.
J'avais beaucoup apprécié « Peau d'homme » dont Hubert avait écrit le scénario et je retrouve également dans « Ténébreuse » une héroïne singulière avec du caractère.
Tout commence comme un conte de fée classique, sauf que le chevalier déchu Arzhur n'est qu'un mercenaire qui va passer un contrat avec trois vieilles femmes du genre harpies. le marché est simple : contre espèces trébuchantes, il lui faut sauver une princesse du château en ruine où elle est prisonnière. Ainsi retrouvera-t-il son honneur perdu. N'écoutant pas son écuyer, plus circonspect, le jeune homme se jette dans l'aventure.
Grâce aux pouvoirs d'une épée magique, Arzhur délivre Islen la jolie princesse de ses geôliers, monstres hideux et féroces. Sauf que notre héros a tout faux et Islen le lui reproche avec véhémence. L'ingénu chevalier s'est fié aux apparences mais la vérité est tout autre, et la jeune fille lui révèle que les monstres la protégeaient. de plus, elle n'a jamais été prisonnière du château.
Commence alors pour les jeunes gens un long périple pour rejoindre le royaume du père de la princesse.
Bien que marquée par sa lourde hérédité – elle porte la couronne de papillons de sa mère magicienne- et par d'étranges pouvoirs, la jeune princesse est déterminée à vivre son propre destin. Islen et Arzhur vont devenir alliés pour franchir les obstacles qui parsèment leur chemin vers la liberté.
La jeune princesse a un caractère bien trempé. Loin de la douce apparence des princesses de conte, c'est elle qui prend les choses en main et guide Arzhur, brave mais ingénu et bien loin du preux chevalier des contes.
L'auteur prend plaisir à revisiter les codes du conte. Nombreuses sont les références culturelles, on retrouve le fantastique des contes du moyen-âge avec des figures comme Mélusine ou Draglon le roi de la ville d'Ys. Cette histoire a deux lectures, à la fois conte fantastique qui abonde en métaphores où le lecteur est emmené vers des contrées mystérieuses, et épopée teintée de féminisme où les femmes tiennent des rôles importants.
L'histoire n'est pas bavarde, c'est le dessin qui prend toute la place et rythme la progression. Outre les personnages, tous très expressifs, on ne se lasse pas d'admirer le détail des décors et des paysages. Les couleurs, souvent assombries, donnent de la densité au récit. C'est tout simplement fascinant.
Un vent funeste et puissant souffle sur cette histoire qui m'a tenue en haleine jusqu'au dernier dessin.



Commenter  J’apprécie          532
BD FANTASY.
Ce Livre Premier de "Ténébreuse" fait office de testament du regretté scénariste Hubert. Ici il passe à la moulinette la légende poitevenine de Mélusine et de Raymondin. Pour ne rien gâcher les graphismes de Vincent Mallarmé clairement hérités de Régis Loisel sont de toute beauté, tout en fluidité et en dynamisme. Mais s'il y a suite, avec quel scénariste et quelle direction ?
Lien : https://www.portesdumultiver..
Commenter  J’apprécie          551


critiques presse (5)
Elbakin.net
17 mars 2022
Quelqu’un acceptera-t-il de reprendre la suite ? Avec quelle matière et quel brio ? Hubert a-t-il a laissé derrière lui la matière pour conclure son œuvre ? Autant de questions pour l’instant sans réponse et qui font qu’on referme ce tome 1 avec regret et en pleurant le talent d’Hubert.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Bedeo
08 janvier 2022
Ténébreuse est une variation sur les contes, construite notamment autour de la figure de la princesse attendant le prince charmant. Le contre-pied est ici pris : le prince s’avère ne pas être le bienvenu. Il s’ensuit une aventure qui questionne le libre arbitre, le déterminisme social, l’indépendance des êtres, leur possibilité de disposer de leur corps et les choix déchirants qu’ils sont parfois tenus de faire.
Lire la critique sur le site : Bedeo
ActuaBD
06 janvier 2022
Deux exclus en mal de respectabilité font route commune pour retrouver un honneur perdu, et en passant, de très convoités avantages financiers. Mais entre ces étranges créatures de la nuit qui les accompagnent et les calculs machiavéliques de la nouvelle reine, nos associés atypiques vont-ils en sortir sains et saufs ? Humour, aventure, et une touche de comédie romantique pour ce séduisant premier volet d'un diptyque
Lire la critique sur le site : ActuaBD
LigneClaire
02 novembre 2021
L’histoire n’est pas aussi simple qu’il pourrait y paraître. Un scénario à entrées multiples que Hubert a superbement maîtrisé.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
BDZoom
18 octobre 2021
Encore une œuvre attachante qui s’inscrit dans la déjà longue liste des joyaux édités au sein de la remarquable collection Aire libre…
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
- Là ce sont des nèfles. Il faut attendre les gelées pour les cueillir et les laisser blettir.
ça c'est du houx, à ne surtout pas manger
Là c'est une cornouille, ça se mange sans problème.

- Comment sais-tu tout ça?

- La demeure de mes parents est au milieu des bois. Mon père n’emmenait et il me montrait.
Commenter  J’apprécie          110
Je suis un mercenaire, pas un chevalier errant. Si vous avez besoin d'une épée pour une petite guerre privée, je suis votre homme.
Mais délivrer les princesses, très peu pour moi.
Commenter  J’apprécie          120
Arzhur, je sais ce que tu désires. Rachète ton honneur, son père te prendra comme compagnon d'armes et tu seras riche.
C'est ta seconde chance, saisis-là
Commenter  J’apprécie          120
Je suis un mercenaire, pas un chevalier errant. SI vous avez besoin d'une épée pour une petite guerre privée, je suis votre homme. Mais délivrer les princesses, très peu pour moi.
Commenter  J’apprécie          90
Il est des réputations qui vous collent aux basques comme une mauvaise odeur dont on ne peut se défaire.
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Hubert (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Hubert
Ténébreuse 2
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus



Lecteurs (771) Voir plus



Quiz Voir plus

Peau d'Homme

Comment s'appelle le personnage principal ?

Govanni
Bianca
Angelo
Lorenzo

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Peau d'Homme de HubertCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..