AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Freight Books (18/03/2013)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Vimbai est la meilleure coiffeuse du Zimbabwe. Fille-mère au caractère bien trempé, c’est la reine du salon de Madame Khumala; jusqu’à l’arrivée de Dumi, surdoué, beau, généreux, attentionné, très vite il va détrôner Vimbai.
Quand Vimbai comprend enfin le secret de Dumi, elle fait un chemin intérieur que le pouvoir au Zimbabwe est loin de suivre.

Le meilleur coiffeur de Harare ne se contente pas d’une romance aigre-douce et des cancans d’un s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
traversay
  20 février 2014
Que connait-on, au fond, du Zimbabwe ? Que Mugabe, son président, règne par la terreur, que l'hyperinflation sévit, qu'une infime élite se vautre dans la richesse alors que la majorité de la population vit d'expédients. En 2010, le Zimbabwe a été classé dernier dans la liste des pays par indice de développement humain, c'est tout dire. Alors même que la devise du pays est : unité, liberté, travail ! On parle peu de l'ancienne Rhodésie dans les médias, que pourrait-on en dire ? le meilleur coiffeur de Harare, le premier roman de Tendai Huchu, né en 1982, et qui vit désormais à Edimbourg, réussit le tour de force de nous plonger au coeur de sa capitale et du quotidien de ses habitants, par le biais d'une histoire dont l'apparente simplicité d'écriture et la fausse légèreté narrative n'entravent en rien sa richesse thématique qui a autant de valeur qu'un documentaire. A commencer par le portrait de la narratrice du roman, fille mère, violée par son protecteur, qui se bat pour survivre et n'a pas mis au rencart ses ambitions professionnelles. le salon de coiffure où elle travaille est un forum permanent où l'on peut prendre le pouls d'un pays. Et l'apparition de Dumi, un coiffeur qui va rapidement la supplanter en tant que star du salon, va tournebouler sa vie et son échelle des valeurs. le livre brasse un nombre de sujets infinis sans avoir l'air d'y toucher, dans une intrigue limpide qui va virer à la tragédie. Il serait criminel de révéler quelle est la "différence" de Dumi et comment l'amitié, l'amour, la jalousie et l'incompréhension vont bouleverser le coeur de l'héroïne du récit. Celui-ci se révèle particulièrement émouvant dans ses ultimes pages. Sa grande force est d'être à la fois viscéralement zimbabwéen et profondément universel. Un vrai bon livre, dense, poignant et vibrant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Titania
  13 décembre 2014
Au pays de Robert Mugabe, mondialement connu pour ses compétences de dictateur, la vie quotidienne des habitants est assez compliquée : Pénuries de produits alimentaires, brutalités policières, descentes de milices para militaires, corruption endémique à tous les étages, arrestations arbitraires, abus de pouvoir des élites politiques, et discriminations systématiques à l'égard des Blancs : les « Rhodésiens », et des homosexuels presque érigées en loi….Un parfait petit enfer, dans lequel les personnages du roman font ce qu'ils peuvent pour vivre et survivre, y compris de l'humour sur leur situation.
Ce roman, c'est l'histoire du cheminement de sa narratrice Vinbai, coiffeuse de son état, pleine de préjugés, vers la tolérance et l'acceptation des différences, à partir du jour où arrive dans son salon de coiffure un nouveau collègue plutôt meilleur qu'elle, beau garçon et séducteur.
Elle était déjà prête à évoluer avec son histoire personnelle de mère célibataire violée par son ancien petit ami, en rupture avec une partie de sa famille. Mais aussi, avec son amitié pour Trina, une africaine blanche qui encaisse toutes les humiliations en serrant les dents, mais ne quittera jamais le pays, comme tant d'autres qui se pressent au service des passeports toujours bondé.
L'histoire se met en place lentement avec les petits détails de la vie et du travail dans le salon de coiffure de Mme Khumalo, dans cette ruche bouillonnante d'activité qu'est cette capitale africaine, puis arrive la tragédie et tout s'accélère.
Au travers d'une histoire grave, subtile mais aussi souvent très drôle, avec des personnages hauts en couleur, le frère « philosophe » de Vinbai est vraiment savoureux, ce roman est un réquisitoire efficace contre le racisme et l'homophobie, qui nous parle aussi du destin de son auteur qui a dû s'exiler au Royaume-Uni.
« Aujourd'hui, j'ai compris que je suis né comme ça…et tant que le Zimbabwe ne pourra pas l'accepter, il vaudra mieux que je vive ailleurs »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          171
VeroClaire
  20 mars 2019
Un joli roman qui livre un portrait du Zimbabwe bien grave.
Le sujet pourrait paraître léger mais il n'en ai rien. Poussez la porte du salon de coiffure de Mme Khumala, et vous respirer l'odeur de ce pays d'Afrique mal connu (tout du moins de moi-même).
Vimbai est la meilleure coiffeuse de Harare. Une coupe, pour elle, est réussie lorsque la cliente sort du salon en se sentant blanche.
Mais Dumi, jeune homme souriant, beau, séduisant et quelque peu énigmatique, est nouvellement embauché au salon et va détrôner rapidement Vimbai. Sa philiosophie est de sublimer les atouts de ses clientes et qu'elles sortent du salon en se sentant des femmes resplendissantes.
Après une période de rancoeur, les deux protagonistes vont se rapprocher mais Dumi ne se livre pas totalement : quelles sont ses intentions ?
Si on a lu la 4ème de couverture attentivement, voir le résumé de Babelio, ou quelques critiques qui en disent trop, on sait vers quelle révélation ce roman nous mène. Si c'est votre cas, ne vous privez pas pour autant de cette lecture qui vous apportera bien des sensations.
Si vous ne savez rien de ce livre : quelle chance !! N'en lisez pas plus et jetez vous sur cette lecture les yeux fermés.
Il s'agit d'un premier roman réussi.
J'ai réellement beaucoup aimé et je resterai attentive à la sortie d'un nouvel ouvrage de cet auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Bookycooky
  02 août 2014
Nous sommes au Zimbabwe,dans la capitale Harare.Vimbai,jeune fille-mère de vingt-six ans y travaille comme coiffeuse au salon de Mme Khumalo.Elle est "la meilleure coiffeuse de Harare",celle qui sait faire sentir les femmes ,une fois coiffées,blanches.L'arrivé d'un jeune garçon de vingt-deux ans,super doué,Dumi ,va la détrôner.De là l'histoire file à toute allure,l'auteur va nous surprendre avec un conte de fée qui finira par....On pressent très tôt ce qui louche,mais les allusions en fin de chapitres de Vimbai ,la narratrice,sur les événements à venir,nous tient en haleine.En toile de fond de cette comédie subtile,une chronique sociale d'une ville malmenée par l'hyperinflation,la corruption et la répression.Trés peu s'en sortent et les gens se débrouillent comme ils peuvent dans un monde encadré par des nantis sans scrupules.Huchu aborde aussi un autre thème,l'intolérance envers la société....L'écriture est vivante,joyeuse et fluide.Un premier roman divertissant,rythmé et instructif sur le contexte sociopolitique et culturel du pays.Un vrai plaisir de lecture!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Niki
  21 novembre 2014
Un premier roman écrit simplement, autour du quotidien d'une coiffeuse de Harare issue des townships et de son collègue issu des milieux d'affaire mais en rupture de ban avec sa famille pour cause d'homosexualité. Beaucoup de détails de la vie quotidienne des petites gens, de la dictature exercée par le régime. L'auteur est sensible à l'oppression des femmes, à l'homophobie, assez fin dans sa description des personnages, sans concession avec les la manière dont les riches se sont enrichis et dont les Rhodésiens (blancs) ont dominé le pays. Très bien.
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (1)
Actualitte   04 mars 2014
Ce premier roman, par ses élans spontanés, son style direct parfois naïf, offre une lecture chaleureuse et un plaisir immédiat, même si la fin, un peu hâtive désappointe légèrement.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
TitaniaTitania   12 décembre 2014
"Les oiseaux voyant que les animaux avaient le lion pour roi, décidèrent de se choisir un chef. Le hibou, affirmant qu'il était le seul à avoir des cornes, insista pour que ce soit lui. Terrorisés par ces terribles cornes, les oiseaux renoncèrent à se choisir un roi. Le hibou régna donc par la peur, jusqu'au jour où, alors qu'il dormait, une petite hirondelle s'approcha des terribles cornes et découvrit que ce n'était en fait que de grosses touffes de plumes". P 148
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
TitaniaTitania   10 décembre 2014
"Fungai suivait une étrange théorie selon laquelle il ne devait se déplacer qu'à pied. Il affirmait qu'en tant que philosophe, marcher le rapprochait de la vérité. Si on lui demandait d'approfondir le raisonnement, il disait qu'il y a un état naturel pour toute chose. Et que comme les voitures ne sont pas naturelles et se déplacent anormalement vite, elles ne se permettent pas de voir le monde pour ce qu'il est vraiment. En marchant, l'homme est plus près du monde et l'observe avec plus d'attention."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
eirene62eirene62   01 mars 2015
On n'arrête pas d'aimer quelqu'un si facilement, même si la personne concernée a fait quelque chose qui, à un moment donné, vous est apparu impardonnable. En amour, il n'y a pas d'interrupteur que l'on puisse actionner.
Commenter  J’apprécie          40
Video de Tendai Huchu (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tendai Huchu

MP 2014-03-19-773-003048BDD2D9.mp4
Payot - Marque Page - Tendai Huchu - Le meilleur coiffeur de Harare.
autres livres classés : ZimbabweVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr