AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Dorothée Zumstein (Traducteur)
EAN : 9782264031822
238 pages
10-18 (05/06/2003)
2.73/5   11 notes
Résumé :

Il y a certains secrets que nous ne dévoilerions pas pour tout l'or du monde. Pas à quiconque. C'est ainsi que Marcy, Allen, Jimmy et Uta, Robert et Suzanne, personnages aux destins intimement liés, gardent en leur for intérieur, une part d'eux-mêmes, souvent essentielle, qui restera à jamais inconnue des autres. Mais nous, lecteurs, contrairement à eux, avons le privilège d'être dans la confidence de chacun...... >Voir plus
Que lire après Pour tout l'or du mondeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Connaissons- nous vraiment notre partenaire ou nos amis?
David Huddle sème le doute et analyse la complexité des relations humaines, lorsque les secrets s'accumulent et la dissimulation est la seule porte de sortie.
Les personnages de cette histoire se connaissent tous et pourtant ils ont des choses à cacher qu'ils ne se raconteraient pas à l'un l'autre pour tout l'or du monde.

A l'âge de quinze ans Marcy qui se croit assez mature, accepte une aventure proposée par un quadragénaire. Il connaît bien l'adolescente, puisqu'il est marié à la meilleure amie de la mère de Marcy. La vie suit son cours et Marcy se marie avec Allen. Il y a aussi Jimmy et Uta.

Tout ce monde va raconter à son tour sa propre histoire et on va vite se rendre compte que les secrets font partie de tous les personnages.

Les années passent, la maturité arrive, il y a les regrets : ‘Après soixante ans, on acquiert un certain degré d'objectivité. Parce que le temps a des contours plus nets, on est davantage tenté de regarder en arrière. On voit clairement son ascension et sa chute.'

J'ai eu du mal avec ce roman choral. L'histoire ne m'a pas procurée d'émotion et j'ai trouvé tous les personnages antipathiques.
Je me suis même embrouillée vers la fin et j'ai dû faire quelques retours en arrière pour comprendre qui étaient les protagonistes qui se livraient aux confidences. (Patricia, Rachel, Lisa, Suzanne ?).
Une lecture décevante!


Commenter  J’apprécie          303
Un homme marié, ami de la famille, propose à une adolescente de quinze ans si elle accepterait d'avoir une aventure avec lui. Curieuse et peu farouche, mise en confiance depuis des années par la sympathie qu'il lui témoigne, l'adolescente accepte.

Voici le pitch de départ. A partir de cette base, l'auteur va broder un roman choral dans lequel vont s'exprimer non seulement les deux protagonistes susnommés leurs conjoints, plus un autre couple. Cette toile d'araignée des relations entre les protagonistes aurait pour objectif de montrer les frontières fragiles entre amitié, amour, complicité et désir.

J'utilise le conditionnel car les desseins de l'auteur restent brumeux, voire fumeux. le roman est poussif, j'ai mis plus d'un mois à arriver au bout des 230 pages et j'ai vraiment peiné sur le dernier sprint.

Pourtant, le style en lui-même n'est pas inintéressant, j'ai même pensé à un pendant masculin de Joyce Carol Oates mais la structure narrative et la clarté du propos sont bancales. Des ellipses dans tous les sens, on sait rarement qui raconte avant d'avoir bien avancé dans le chapitre. Je n'ai pas eu l'impression de retirer grand chose de cette lecture laborieuse et très peu instructive sur le plan des relations humaines.


Challenge USA
Challenge MULTI-DEFIS 2024
Challenge ABC 2023-2024
Commenter  J’apprécie          210
Voilà un livre qui pourrait plaire à un public entre 20 et 30 ans ou aux personnes qui vivent avec des secrets dans leur couple.
C'est un roman choral dont 6 personnes qui se connaissent bien, se confient chacun à son tour sur l'adultère.
Cela va de soi que leurs vies se trouveront entremêlées et que la dissimulation va les relier en quelque sorte.
Mais lorsque l'âge des cheveux gris arrive, les regrets refont surface, les secrets pèsent…
Même si j'ai aimé le style de l'écriture, je n'ai pas pris de plaisir à lire ce livre.
J'ai aimé le début et la fin. Et c'est tout .
Commenter  J’apprécie          64
Répéter le secret d'autrui est une trahison, mais révéler le sien, c'est quoi ?

Selon Voltaire, c'est une sottise.
Et il est poli...

On a tous des chagrins secrets.... Je ne dit pas "jardins secrets" car bien souvent ça ne ressemble en rien à un jardin mais, plutôt , à un lieu sinistre... Hélas..

Quand il existe un secret entre deux coeurs qui s'aiment, le charme est rompu, l'idée de cacher quelque chose à l'autre suffit pour jeter une ombre...
Mais quand on n'aime plus ?...
Quand le feu s'est éteint ?
Quand des différences se créent ?
Quand les secrets deviennent des souvenirs...

Pour tout l'or du monde aurait pu être un bon livre, mais on n'arrive pas à s'attacher aux personnages du livre...
Aucun, malgré leur secret inavouable, n'attire la sympathie...

Peut-être suis-je trop vieux pour ce genre de livre... Mais j'ai déjà lu des "histoires chorales" mieux orchestrées....
Là j'ai cru être à la Fête de la Musique où chacun chante son petit couplet, sans accord....
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Vas-y avec aplomb - telle est ma devise. Comporte-toi comme si tu avais du charisme, et tu finiras peut-être par en avoir - c'en est une autre. Commencer par une bonne poignée de main, regarder l'autre droit dans les yeux, parler sur un ton assuré. Et là, sortir le boniment : deux cinquièmes d'humour, deux cinquièmes de cirage de pompes, un cinquième d'informations.
Commenter  J’apprécie          80
Quand on entre dans une chambre à coucher avec quelqu'un et qu'on referme la porte derrière soi, on est momentanément dégagé de tous les principes qui régissent la vie en société. Ce que l'on va être - ce que l'on va dire, faire, penser, ressentir - avec cette personne ne dépendra que de soi-même et de l'autre.
Commenter  J’apprécie          130
Le chagrin d'autrui est toujours une chose gênante- du moins pour moi. Je préférerais presque souffrir moi-même plutôt que de voir quelqu'un d'autre souffrir.
Commenter  J’apprécie          50
Si vous éprouvez le plus petit germe de doute ou de soupçon à l'égard de quelqu’un, les trois quarts du temps, ça disparaît tout seul. Vous ne voyez pas la personne assez souvent pour y repenser.
Ou bien vous ne vous souciez pas assez d'elle pour que ça vous travaille. Mais si ce germe s'insinue dans votre mariage - car vous voyez la personne tous les jours et votre vie est intimement liée à elle - alors, le moindre doute peut prendre de l' importance.
Commenter  J’apprécie          10
Après soixante ans, on acquiert un certain degré d'objectivité. Parce que le temps a des contours plus nets, on est davantage tenté de regarder en arrière. On voit clairement son ascension et sa chute.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : ohioVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus

Autres livres de David Huddle (1) Voir plus

Lecteurs (27) Voir plus



Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1835 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre

{* *}