AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782246593911
240 pages
Éditeur : Grasset (07/04/2010)

Note moyenne : 2.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :

L’art de marcher est l’aboutissement d’une longue patience. Il faut beaucoup d’application et d’audace avant de trouver une foulée, un allant, un esprit. C’est ce lent apprentissage dont l’auteur a voulu retracer l’histoire. Choisissant les écrivains pour guides, Jean-Louis Hue a suivi Pétrarque sur les pentes du Ventoux, Bashô au plus profond du Japon, William Wordsworth sous la ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
ivredelivres
  16 août 2010
un précis d'apprentissage de la marche à travers la littérature, et pas n'importe laquelle, sont au rendez-vous : Rousseau, ça bien sûr tout le monde le devine, Thoreau l'infatigable, Stevenson et Modestine, Basho au Japon, et beaucoup moins connus comme illustres marcheurs : Pétrarque , Flaubert, Wordworth et plus surprenant encore Louis XIV en ses jardins.
Jean-Louis Hue invite à mettre nos pas dans les leurs, à flâner à leurs côtés, à grimper sur les sommets en peinant derrière eux car tous ces hommes étaient de redoutables marcheurs, des étapes de plus de cinquante kilomètres étaient chose courante.
Accompagnez le pour une petite balade en forêt de Fontainebleau ou carrément plus ambitieux pour Compostelle. Randonnez en pays camisard avec Modestine et la pipe de Stevenson.
Vous ferez la route avec lui et au de retour, dans un fauteuil avec un breuvage à portée de main, vous irez retrouver Pétrarque ahanant sur les pentes du Ventoux, Flaubert et Maxime du Camp par les champs et par les grèves de Bretagne soignant le soir leurs ampoules avec du suif , Jacques Lacarrière sillonnant la France du nord au sud.
Jean-Jacques Rousseau disait « la félicité est une question d'altitude» alors n'hésitez pas et grimpez derrière Saussure sur les pentes du Mont Blanc.
Un livre de bonne santé, savourez le et prenez votre temps car comme le dit l'auteur « L'art de marcher est l'aboutissement d'une longue patience...»


Lien : http://asautsetagambades.hau..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
keisha
  14 mai 2011
Dans cet ouvrage incontournable, à la bibliographie gravement dangereuse pour les LAL, Jean-Louis Hue propose un voyage dans le temps et l'espace -mais à pied.

France, Suisse, Chine, région des lacs, Japon, Maine, jusqu'à Compostelle, du Moyen - âge à nos jours en passant par la cour de Versailles et Rousseau, tout est promenade, à des rythmes divers, dans des paysages désolés ou verdoyants, sur le plat ou dans d'abruptes montagnes.

"Les écrivains ont été mes guides" . A notre tour, suivons sans hésiter Jean-Louis Hue dans ce délicieux opus, érudit sans pesanteur, à l'humour finement quasi imperceptible, et découvrons sa plume élégante et précise. (C'est l'auteur de le chat dans tous ses états)

Pas de photos, mais des idées lecture:
Stevenson et son Voyage dans les Cévennes
Flaubert et Maxime du Camp en Bretagne
Thoreau bien sûr
Rousseau
Jacques Lacarrière
Pétrarque
Bashô
Shitao,la saveur du monde, de François Cheng
L'art de marcher, de Rébecca Solnit.

Bref, le genre de livre qui pousse à en lire d'autres...
Lien : http://en-lisant-en-voyagean..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   19 novembre 2017
Les écrivains furent mes compagnons les plus sûrs. (...)
Ces écrivains suivent chacun une voie régulière. Rebelles qui fuient leur époque, mélancoliques dont le mouvement soulage les idées noires, prophètes, mystiques, mauvais coucheurs, excentriques, garnements avides d'échappées belles. (p. 9)
Commenter  J’apprécie          60
fanfanouche24fanfanouche24   19 novembre 2017
J'ai évité les routes. Ce sont des abstractions, des épures de géomètre. Hautaines, dédaigneuses du paysage, taillées à l'emporte-pièce dans le seul but de traverser et de relier, les routes ont été inventées pour filer vite et sans détour. Elles sont faites pour des hommes pressés. (...)
Cette hâte ne convient pas au marcheur. La ligne droite l'ennuie, les horaires l'assomment, le progrès l'épouvante. il veut aller à son pas, encore et toujours (...) Plus les autres se précipitent, plus il ralentit (p. 12)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : voyage à piedVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (12) Voir plus




Quiz Voir plus

Le " vieux" dans les titres

Le vieux qui ne voulait pas fêter ....... Jonas Jonasson

la victoire
son anniversaire
Noël

15 questions
279 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature françaiseCréer un quiz sur ce livre