AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782743653040
352 pages
Payot et Rivages (02/06/2021)
3.22/5   9 notes
Résumé :
Après la grande fiesta de l'été, le Front Populaire a la gueule de bois. Léon Blum s'essouffle, réclame une pause dans les réformes, avoue qu'il est allé "trop vite". Mais en Espagne, c'est bien pire, après le putsch de Franco, le pays sombre dans la guerre civile.
Marcel Bailleul, docker havrais, va s'engager dans les Brigades internationales avec une double mission : espionner les dissidents anarchistes et venger la mort de son père ; en effet, il a appri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Cassiopee42
  19 juin 2021
Philippe Huet a été journaliste à Paris Normandie, il connaît donc très bien la ville du Havre. C'est d'ailleurs là que commence son récit. Nous sommes en 1936 et le Front Populaire commence à s'essouffler, Léon Blum souhaite une pause. Plus bas, de l'autre côté de la frontière, en Espagne, le pays sombre dans le chaos et la guerre civile après le putsch de Franco.
Marcel Bailleul est docker, son père a été assassiné et il traîne en lui une soif de vengeance qui l'empoisonne. Ça le ronge tellement que son couple en pâtit. Il n'a plus d'énergie jusqu'au jour où il découvre en plus du nom du tueur, que celui-ci vient de s'engager auprès des franquistes. Et si lui aussi partait pour l'Espagne, se battre et traquer cet homme afin de le faire disparaître ? Il s'en va et se lie avec les Brigades internationales, bien décidé à faire le nécessaire pour que son esprit soit en paix. Il est rapidement pris en charge et découvre des hommes à l'affût. On lui demande d'espionner les uns ou les autres, de rendre des comptes à ceux qui se placent ici ou là en « patron ». Il n'est pas forcément à l'aise pour évoluer dans ce milieu.
En parallèle, on découvre une famille bourgeoise, les Hottenberg. Un père, le patriarche, vieillissant, continue de mener sa famille où il l'a décidé, l'air de rien. Sa dernière idée ? Racheter le journal le « Havre-Éclair ». Ce n'est pas vraiment du goût de ses deux filles mais bon, c'est ainsi. Les deux soeurs ont des vies personnelles bien difficiles, l'une est veuve, l'autre a un mari gravement handicapé. Mais elles ne se laissent pas abattre ! D'ailleurs, Hortense a pour amant un journaliste, Louis-Albert Fournier. Voilà que le Populaire demande à ce dernier de partir en Espagne pour faire un reportage. Une occasion à ne pas laisser passer, il est fier d'avoir été choisi et il compte bien en revenir grandi. Il s'imagine déjà en grand reporter de guerre. Sauf que sur le terrain, c'est rarement comme on l'a pensé….
Bien documenté, enraciné dans l'Histoire, avec des personnages crédibles, ce livre se découvre avec plaisir. L'auteur analyse les différences entre les couches sociales : la classe populaire, la bourgeoisie et tous les autres n'ont pas les mêmes combats, les mêmes souhaits, les mêmes envies. Il montre comment en terre hispanique, tout est déséquilibré, chaque homme doit se méfier de son voisin. Il décrit avec un style précis les lieux, les ambiances, les protagonistes, les faits. Son écriture est acérée,
« Dans un siècle, les riches voudront toujours être plus riches, et les pauvres n'auront qu'à fermer leur gueule quand on leur dira que c'est eux qui gaspillent le pognon ! », rugueuse parfois.
Plusieurs points de vue sont offerts aux lecteurs, c'est intéressant car les ressentis des individus, pour un même fait, ne sont pas identiques. Chacun sa sensibilité, son interprétation et suivant ce qu'on souhaite, on peut être emballé ou désabusé. Chez les « combattants », l'atmosphère est particulière : solidarité mais aussi suspicion. le danger est permanent, il faut être sur ses gardes. Dans la famille Hottenberg, la méfiance est présente également de temps à autre. de beaux portraits d'hommes et de femmes pour un roman qui mêle aspect social, politique et approche policière dans une période historique présentée avec brio (sans doute une belle recherche documentaire).
NB : j'aime beaucoup la couverture !

Lien : https://wcassiopee.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Astazie
  15 juillet 2021
Philippe Huet nous présente ici un roman noir, sur fond de guerre d'Espagne. Nous sommes en 1936, dans la ville du Havre que l'auteur connaît bien. Fidèle à cette ville, il débute son roman sur les quais, où les dockers se rassemblent souvent au P'tit Sou, où les discussions vont bon train.
Marcel Bailleul, docker, sombre dans la déprime depuis la mort de son père. Il apprend le nom de l'assassin de son père. Celui-ci est parti combattre pour fuir son crime. Marcel Bailleul n'a plus qu'une idée en tête, le retrouver et lui faire payer son crime. Il sait que celui-ci a rejoint l'Espagne Il n'a plus qu'une hâte, partir sur ses traces. Il accepte d'enquêter sur les dissidents, sur tous ceux – trotskystes, anarchistes et autres non affiliés libertaires. Il partira sur le Winipeg.
La famille Hottenberg règne sur la ville. le père à la forte personnalité , mène sa famille et son entreprise comme il veut. Il souhaite racheter le journal » le Havre-Eclair », ce qui ne plait pas à ses deux filles. L'une est veuve, et l'autre mariée, mais son mari est fortement handicapé. Hortense est la maitresse de Louis-Albert Fournier.
Louis-Albert Fournier, journaliste au « Populaire » rêve lui aussi de partir en Espagne, il se voit devenir grand reporter. Son journal lui demande de partir , afin de suivre le conflit sur place. Il imagine, il se voit revenir en héros.
Philippe Huet dresse de beaux portraits d'hommes, qui gravitent autour de cette guerre d'Espagne. Ils n'ont pas forcément choisi leur destinée. Ils y seront tous impliqués et reviendront ou non, grandis par leur action.
Lien : https://livresdunjourblog.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Roadreader
  29 octobre 2021
Enserrés dans les griffes de l'histoire
Doté d'un style vif et délicieusement rétro, et d'une retranscription convaincante d'une époque trouble cet ouvrage est une fort bonne lecture mais pas pour les raisons auxquelles je m'attendais.
L'auteur dynamite son récit à l'aide d'une plume canaille, parsemé de termes argotiques désuet mais extrêmement revigorant, dotée de fulgurances humoristique bienvenue. Ce style est une vitrine idéale pour partir à la découverte d'une époque complexe que l'auteur fait apparaître ici dans toute sa fougue hargneuse et sa passion sanguinaire.
Dommage que cela ne soit pas au service d'une intrigue plus ambitieuse. Peut-être est-ce le fait que l'ouvrage s'inscrit dans une saga qui prouvera toute sa dimension une fois achevée mais en l'état j'ai trouvé le récit un peu plat, l'intrigue met du temps à démarrer et ne décolle jamais vraiment. J'ai cru assister à une chronique de la guerre civile espagnole alors qu'il ne s'agit en réalité que de l'une de ses pages sanglantes et misérables.
Là où je m'attendais à vibrer pour deux personnages ballotter dans les affres de la guerre civile espagnole je me suis retrouvé à prendre plus de plaisir à suivre les chapitres consacrés à Hortense, la fiancée de l'un des personnages principaux, plutôt que le personnage en question, qui m'a paru fade, atrabilaire et dépourvu de l'énergie galvanisatrice qui parcourt le récit. Espérons que l'on retrouvera Hortense et sa famille dans la suite de la saga et dans un rôle plus conséquent.
Un récit qui ravira par sa gouaille réjouissante, ses dialogues truculents et sa peinture d'une époque impitoyable plus que pour ces deux personnages principaux un peu en décalage avec le reste du récit.
Lien : https://culturevsnews.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
cyba
  06 décembre 2021
Je suis très déçue par ce dernier Huet. Quand un auteur veut créer une oeuvre de fiction dont l'intrigue se passe dans un contexte historique, il doive bien connaître L Histoire, même si c'est pour la "violer" (comme dirait Dumas !). Ici l'action se déroule dans la Guerre Civil espagnole et on trouve quelques personnages de fiction (à mon avis, sans grande profondeur) et quelques personnages historiques qui ont été bien mal caractérisés. Les conflits qui existaient entre les communistes et les anarchistes dans la conduite des actions en Espagne ont donnés origine à un nombre considerable de pages d'analise et discussion. Rien ne justifie aujourd'hui la position prise par l'auteur de considérer les uns - les communistes - comme des bandits et les autres - les anarchistes - comme des héros. L'Histoire est bien plus complexe que ça !
Commenter  J’apprécie          10
viduite
  16 juin 2021
Un joli roman sur l'enthousiasme collectif, ses retombées et sur les motivations personnelles tragiques qui animent chacun des personnages de Noir d'Espagne. Au-delà de la reconstitution historique, Philippe Huet entraîne le lecteur au sein de la guerre civile espagnole dans une intrigue habillement divisée pour mieux rendre le fracas de la bataille de Madrid.
Lien : https://viduite.wordpress.co..
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Cassiopee42Cassiopee42   19 juin 2021
Dans un siècle, les riches voudront toujours être plus riches, et les pauvres n’auront qu’à fermer leur gueule quand on leur dira que c’est eux qui gaspillent le pognon !
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Philippe Huet (II) (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Huet (II)
Rencontre à la librairie La Galerne avec Philippe Huet pour la parution de "Nuit d'encre".
autres livres classés : espagneVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2600 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre