AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782130819103
176 pages
Presses Universitaires de France (09/10/2019)
3.17/5   3 notes
Résumé :
Qu’est-ce que la violence émeutière ?
L’objet « émeute » fascine en même temps qu’il inquiète.
Depuis quelques années, les émeutes accompagnent de nombreuses manifestations marquées par l’irruption de violences.
À partir d’une immersion dans plus d’une cinquantaine d’émeutes au sein des cortèges de tête (black blocs) entre 2012 et 2019 (ZAD de Notre-Dame-Des-Landes, Loi Travail, Parcoursup, Gilets Jaunes), cet ouvrage saisit la dimension sens... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Harioutz
  09 juin 2020
Je souhaitais mettre à disposition des élèves et de mes collègues, une réflexion sur les mouvements récents des gilets jaunes.
Cet essai apporte des éléments de réponse sur ce qu'est une émeute (violences, atmosphère, spectacle) , quels en sont les mécanismes et les fondements et les implications charnelles.
Les fondements politiques de ces actions souvent très violentes, comme les raisons qui poussent un grand nombre au désespoir , ne sont, à mon sens, pas assez abordés (156 pages), mais une riche bibliographie renvoie vers d'autres ouvrages qui pourront compléter la réflexion.
Commenter  J’apprécie          1365
AlbanPraq
  07 novembre 2020
Romain Huet livre avec « le vertige de l'émeute » un essai stimulant et ambitieux qui souhaite saisir objectivement le geste émeutier sur le vif, pour ce qu'il est, au moment où il se produit.
Délivrée de ses justifications a priori comme de ses rationalisations a posteriori, l'émeute est à appréhender comme le « lieu désiré » d'un « présent intensifié », comme l'expression d'une « passion presque panique de la réalité ».
Réussir à attraper le geste émeutier dans ce qu'il est nécessite une « sociologie de chair » mobilisant des outils, des formats nouveaux pour « donner accès » et non pas « restituer ».
Romain Huet réussit par intermittence - c'est déjà un tour de force - à montrer l'émeute comme une expérience charnelle qui intensifie le rapport de l'émeutier à lui-même, aux autres (corps) et au politique et finalement à l'afficher dans son absurdité au sens Camusien du terme
Morceaux choisis : l'émeute, « c'est la création d'un vide dans lequel rien ne dure », « elle manifeste le divorce entre le sujet qui désire et le monde qui déçoit ». « Il s'agit de figurer 1 nuée de noir, de corps orageux qui apportent au pouvoir sa nuit »
On aimerait presque que l'auteur pousse encore plus loin l'usage de son « journal d'émeute » et se délivre du style universitaire, carcan pour un projet qui repose sur l'invention d'une écriture capable de concilier dimension littéraire et crédibilité scientifique !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
LaViedesIdees   11 février 2020
Le propos de Romain Huët est ambitieux : son ouvrage s’inscrit dans un programme de recherche qui ne vise rien moins que d’"élaborer une théorie de la violence." Pour lui, le vertige ressenti au cœur de l’émeute provoquerait un plaisir indicible en laissant entrevoir une autre forme de vie possible, plus solidaire.
Lire la critique sur le site : LaViedesIdees
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
HarioutzHarioutz   09 juin 2020
Du point de vue interne aux émeutiers, mon hypothèse est que l'expérience de l’émeute construit la fiction personnelle et collective du désordre, du chaos et du recommencement. Elle est le temps où chacun se débarrasse de ses habitudes et de ses identités.

Par exemple, la généralisation de l'usage de cagoules ou de masques ne s'explique pas seulement pour des raisons sécuritaires. Elle est tout autant de se dissimuler que de travestir son identité. Il s'agit de produire un corps opaque et résonnant, c'est-à-dire capable d'incorporer collectivement la colère et la détermination tout en préservant la capacité d'initiative, et la puissance d'action.
Le temps de l'émeute est le moment de l'effacement de soi où corps se met à parler, où les émotions se concrétisent et s’extériorisent collectivement.

Il me semble que la visée politique de l'acte émeutier est secondaire. C’est plutôt l'acte lui-même qui précipite l’émeutier dans la réalité. L’émeute lui donne un accès direct et vibrant à un réel qui mutile.
Le vertige transporte alors le sujet sur une autre scène, où se joue une tentative d'indétermination du monde de sa puissance sécuritaire : débordement des nasses, prises en surprise de la surveillance policière, etc.
En ces instants, le sujet semble s’appartenir au milieu de la confusion. Il ressent l'épaisseur du réel, et c'est pourquoi l'émeute pourrait témoigner d'un sentiment d'appropriation du réel, ou tout du moins une certaine passion pour le réel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          463

Videos de Romain Huet (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Romain Huet
L'accroissement des inégalités socio-économiques, l'effondrement de nos écosystèmes, le durcissement de nos démocraties nous amènent à réfléchir à notre responsabilité, au droit et à la violence. Et si être responsable, c'était désobéir ? Et s'il fallait se mettre hors-la-loi pour résister ? Auteur notamment de "Le vertige de l'émeute ; de la Zad aux Gilets jaunes" (PUF), le chercheur Romain Huët a également suivi la répression de la révolution syrienne en 2012 et les répercussions de la guerre en Ukraine sur la population. Candice Delmas est professeure de philosophie et de sciences politiques à l'université Northeastern de Boston. Elle a suivi aux États-Unis les mouvements Freedom Riders, #BlackLivesMatter ou #MeToo et publie cet automne "Le devoir de résister. Apologie de la désobéissance incivile" (Editions Hermann). de leurs expériences ici et ailleurs, ils proposent une réflexion sur la désobéissance.
#citoyenneté #democratie #etmaintenant _____________
Retrouvez-nous sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture TikTok : https://www.tiktok.com/@franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : émeutesVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
700 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre