AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Sylvie Doizelet (Traducteur)
EAN : 9782070754236
242 pages
Éditeur : Gallimard (27/05/2002)

Note moyenne : 4.55/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Quelques mois avant sa mort, Ted Hughes (1930-1998), l'un des plus grands poètes anglais du XXe siècle, publie Birthday Letters, un recueil de lettres-poèmes adressées à son épouse l'écrivain Sylvia Plath, disparue trente-cinq ans auparavant.
Accusé - parfois violemment - d'être responsable du suicide de la jeune femme, Ted Hughes avait toujours gardé le silence, refusant d'évoquer les sept années de leur vie commune. On découvre avec Birthday Letters qu'il n... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
lesmiscellaneesdepapier
  17 décembre 2016
Les préludes de la lecture : j'avais choisi de lire ce livre après avoir lu Ariel de Sylvia Plath.
Résumé : Ce recueil de plus de quatre-vingts poèmes est un témoignage de l'auteur sur sa vie familiale avec sa femme Sylvia Plath. Il est considéré comme une réponse à son suicide, mais je n'aime pas cette expression et il ne traite pas que de son suicide.
Le mot de la fin : Même si le vécu est lourd et transparent dans ses lignes, le style et les mots m'ont moins atteint que ceux de sa femme qui transpirent la souffrance. Mais à travers ses poèmes, il a réussi à sublimer sa douleur. Cela ne fait qu'ajouter à mon admiration pour la femme qui fut la sienne et son génie poétique.
Lien : http://www.lesmiscellaneesde..
Commenter  J’apprécie          30
Tasska
  07 décembre 2019
La plus belle déclaration d'amour jamais faite...
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
lesmiscellaneesdepapierlesmiscellaneesdepapier   17 décembre 2016
Pendant que nous nous mariions. Tu étais transfigurée.

SI mince, si neuve et si nue.

Un petit bouquet de lilas humide, tête penchée.

Tu tremblais, tu sanglotais de joie, tu étais

Toute la profondeur de l’océan

Débordant de Dieu.

Tu as dit avoir vu le ciel s’ouvrir

Et dévoiler ses richesses, prêtes à se répandre sur nous.

En lévitation à tes côtés, je me sentais soumis

A une étrange tension : le futur, envoûté.

Dans ce chœur de jour de semaine, déserté, rempli d’échos,

Je te vois

Luttant pour contenir les flammes

S’échappant de ta robe de tricot rose.

Et de la pupille de tes yeux – des joyaux de grand prix

heurtant leurs larmes de feu. Des joyaux

Agités dans un cornet à dés, remis entre mes mains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lesmiscellaneesdepapierlesmiscellaneesdepapier   17 décembre 2016
C’était le mois de mai. Comment cela a-t-il commencé?

Qu’est ce qui nous a écorchés vifs comme cela? Par quel

Drôle de tour

La lame de la lune nous a-t-elle, de si bon matin,

fait saigner l’un l’autre? Qu’avais-je fait? J’avais

D’une manière ou d’une autre,

Mal compris. Inaccessible.
Commenter  J’apprécie          40
lesmiscellaneesdepapierlesmiscellaneesdepapier   17 décembre 2016
oi tu attendais,

Te sachant impuissante, prise entre les pinces

De la vie qui te jugeait, et j’ai vu

Le nerf écorché, la blessure incicatrisable sur ton visage.

C’est tout ce que tu avais pour te donner du courage.

A cet instant, j’ai vu, reconnu ce qui s’emparait de toi-

Les terreurs qui t’avaient tuée une fois déjà.

A présent, je vois, j’ai vu, assise, la fille

Solitaire qui allait mourir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lesmiscellaneesdepapierlesmiscellaneesdepapier   17 décembre 2016
L’un comme l’autre nous aurions pu nous trouver une vie.

Collés comme des Siamois, chacun de nous

Sécrétant un venin spécial empoisonnant l’âme de l’autre,

Chacun de nous était un pieu

Qui empalait l’autre. Nous luttions

En silence, dans les rues, l’un soutenant l’autre,

Les estropiés et les aveugles du rêve.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Ted Hughes (1) Voir plusAjouter une vidéo

Diane Middlebrook : Son mari
A la Cité Internationale Universitaire de Paris, Olivier BARROT présente le livre "Son mari" de Diane MIDDLEBROOK, biographie du couple de poètes et écrivains Sylvia Plath et Ted Hughes. Sylvie DOIZELET, traductrice et écrivain, évoque leur recontre et leur oeuvre poétique.Photos issues du livre.
Dans la catégorie : Poésie anglaiseVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature anglaise et anglo-saxonne>Poésie anglaise (101)
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
872 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre