AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2757814834
Éditeur : Points (07/10/2010)

Note moyenne : 4.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :
La Bhagavad-Gita, ou « Chant du Bienheureux », est le plus grand texte mystique de l’Inde. Placée au cœur du fameux poème épique qu’est le Mahabharata, elle constitue un court épisode, sous la forme d’un dialogue entre le prince Arjuna et le seigneur Krishna. La richesse de son enseignement spirituel et la beauté de sa langue lui ont ouvert une considérable postérité. Diffusée, récitée, méditée pendant plus de vingt siècles, elle fut commentée par de nombreux maître... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Danieljean
  01 février 2016
L'introduction est de qualité pour présenter la complexité de ce texte célèbre. Les notes sont claires et les extraits du commentaire de Sankara apporte un éclairage original et bien venu.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   01 août 2015
Extrait du Chant II. SPECULATION ET PRATIQUE.
16. Il n'y a ni présence du non-être ni absence de l'être. Les connaisseurs de la réalité discernent la frontière séparant ces deux (règnes).
17. Indestructible - sache-le - est la trame de cet univers; la détruire n'est au pouvoir de personne.
18. Ce sont (seulement les corps où s'incarne ce principe qui ont une fin; lui-même est éternel, impérissable, inconcevable. C'est pourquoi tu dois combattre, ô Bharatide !
19. Croire qu'il est susceptible de tuer ou d'être lui-même tué, c'est deux fois tombé dans l'erreur, car il ne tue ni n'est tué.
20. Jamais il ne nait ni ne meurt. Il n'appartient ni au passé ni au futur. Sans naissance, permanent, éternel, l'Ancien ne se laisse pas abattre avec le corps.
21. L'homme qui le connait comme indestructible, permanent, impérissable, qui donc pourrait-il s'imaginer tuer ou faire tuer et comment ?
22. Comme un homme qui abandonne ses habits usés pour en revêtir de nouveaux, le principe incarné abandonne ses corps usés pour en investir de nouveaux.
23. Le fer ne l'entame pas, le feu ne le consume pas, l'eau ne le détrempe pas, le vent ne le dessèche pas.
24. Inentamable, inconsumable, indétrempable, indesséchable, permanent, omniprésent, stable, inébranlable, il est éternel.
25. Il est dit non-manifesté, inconcevable, inaltérable. Le sachant tel, tu ne saurait t'apitoyer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   01 août 2015
Extrait du Chant 3, DE L'ACTE.
4. S'abstenir de l'action ne suffit pas pour accéder à l'état de non-agir. Le simple renoncement (aux actes) ne même pas à la perfection.
5. C'est que personne, fût.-ce pour un instant, ne demeure entièrement inactif. Chacun est en effet contraint d'agir sous l'empire des attributs constitutifs de la Nature.
(...)
17. Mais l'homme qui ne trouve son plaisir, sa satisfaction, son contentement que dans le Soi, celui-là n'a plus rien à accomplir.
18. Nul intérêt pour lui à entreprendre ou à éviter quoi que ce soit. Et parmi tous les êtres, il n'en est aucun qui puisse servir à ses desseins.
(...)
25. Alors que les ignorants agissent - ô Bharatide - par attachement à l'acte, le sage, lui agira sans attachement, en n'ayant en vue que l'ordre du monde.
26. Que le sage évite de jeter le trouble dans l'âme des ignorants attachés à l'action ! Qu'il encourage toues les activités (louables) en se comportant en adepte du yoga.
27. Partout, les actes sont accomplis par les attributs constitutifs de la nature. On se pense comme un agent parce qu'on est obnubilé par le sens de l'égo.
(...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   01 août 2015
45. Pour un brahmane parvenu à la sagesse, l'ensemble des Vedas à aussi peu d'utilité qu'un puits en période d'inondation.
47. Tu as vocation à agir mais non à récolter le fruit de tes actes. Que ces fruits ne soient pas le motif de ton action; mais ne t'attache pas davantage au non-agir.
(...)
62. Un attachement s'éveille chez celui qui s'attarde à considérer les objets des sens. De l'attachement naît le désir et du désir l'irascibilité.
63. De l'irascibilité naît l'égarement la défaillance de la mémoire, laquelle entraîne le naufrage du jugement et, finalement, la perte de l'homme lui-même.
64. Mais celui qui traverse le monde extérieur avec des sens maintenus sous son empire, libres d'attraction et de répulsion, celui-là, âme disciplinée, accède à la sérénité.
65. Et dans cette sérénité il trouve la fin de toutes ses souffrances car dans un esprit apaisé, bien vite, le jugement s'affermit.
66. Pas de jugement chez l'indiscipliné et pas davantage de capacité à méditer. Mais qui ne médite pas ne connaîtra pas la paix de l'âme et, sans elle, d'où lui viendrait le bonheur ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Video de Michel Hulin (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Hulin
La querelle brahmanes-bouddhistes à propos du Soi Emission Sagesses Bouddhistes du Dimanche 26 juillet 2009
autres livres classés : littérature indienneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

La littérature indienne : etes-vous intouchable ?

Quel est le nom de l'ancienne propriétaire de la maison qu'occupe le couple dans "Loin de Chandigarh" de Tarun Tejpal ?

Fizz
Karine
Catherine
Angela

10 questions
72 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature indienne , indeCréer un quiz sur ce livre