AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Éditeur : (01/01/2012)

Note moyenne : 5/5 (sur 11 notes)
Résumé :
N° 97 - l'Escargot des haies

Tous les enfants ont collectionné les jolies coquilles jaunes, roses, chocolat, rayées ou pas rayées, du petit Escargot des haies (un champion de la mode, vu qu'il possède pas moins de 17 000 costumes différents !).
Mais que sait-on de sa vie ?
... À quel péril mortel échappe-t-il en grimpant dans les arbres ?
... Dans quel endroit inattendu l'Escargot des haies cache-t-il sa réserve d'eau ?
...... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Franz
  14 janvier 2021
L'escargot des haies et celui des jardins sont deux espèces distinctes qui se différencient par la lèvre (la bordure de la coquille), « sombre comme l'ombre d'un buisson » pour le gastéropode des haies, « claire comme un jardin au grand soleil » pour celui des jardins.
Le dernier opus de la Hulotte, le n° 97 du 1er semestre 2012, est consacré à l'escargot des haies, un colimaçon qui pourrait paraître de prime abord anecdotique, voire invisible mais réserve, après lecture, de multiples étonnements et interrogations. Pierre Déom orchestre avec maestria, gourmandise et humour les recherches scientifiques les plus sérieuses en provenance de Paris, Rennes, la Franche-Comté, la Pologne ou l'Australie. On y apprend à distinguer les rayures des coquilles, le sens de la spirale et à découvrir les perles rares à l'instar du roi des escargots, le rarissime animal dont la spirale s'enroule dans le sens opposé des aiguilles d'une montre. Les colonies d'escargots sont fragiles car elles sont peu mobiles et inféodées à un milieu qui peut être bouleversé en un temps record : la haie est arrachée, le fossé creusé à la pelle mécanique, le talus brûlé et le terrain vague retourné au bulldozer. On admire ensuite la bave (le mucus) de la bête et ses étonnantes propriétés, capable de passer instantanément et indifféremment de l'état solide à liquide selon les besoins et devenir soit une colle forte, soit une huile fluide. le mucus protège l'escargot des piqûres et des coupures. le scientifique aimerait copier la composition du mucus afin d'équiper des micro-robots qui pourraient circuler partout, du sol au plafond. Gourmand en eau, toutes proportions gardées, l'escargot doit l'économiser pour survivre, la stocker dans son poumon, son jabot, son intestin, son sang, la recycler depuis ses urines et ses excréments, absorber la moindre humidité et se mettre en estivation c'est-à-dire vivre à l'extrême ralenti en plein été. Quand la pluie apporte enfin la délivrance, l'escargot attend patiemment la fin des gouttes qui cribleraient son corps tendre et mou puis absorbe l'eau par la semelle. C'est aussi par le pied que vient l'extase des Jeannettes. On regarde différemment ses cornes (des tentacules, le mollusque terrestre est un lointain cousin des pieuvres) nanties de deux yeux noirs à l'extrémité des grandes tentacules et de deux réceptacles olfactifs au bout des mini-tentacules. Capable de régénérer entièrement ses « cornes » en les fabriquant à l'identique, l'escargot utilise encore le système de la pompe hydraulique pour s'extraire de sa coquille car il n'a pas de muscle pour le tirer vers l'extérieur. Il comprime et fait gonfler ses organes comme un ballon de baudruche. Reste encore à découvrir ses plantes préférées, des « vieux débris juteux, très faciles à râper » et les orties ainsi que la manière de les déguster à l'aide d'une langue (la radula, le racloir) tapissée de minuscules dents alignées, serrées et pointues, remplacées régulièrement. Pour la fabrication de sa coquille, le colimaçon « souffre d'une terrible fringale de calcium » et il lui arrive de piller les moindres débris de coquille d'oiseau ou d'escargot, n'hésitant pas à râper le dos d'un congénère encore bien vivant.
Une nouvelle fois, La Hulotte accorde son attention à l'animal d'apparence banale, anodin, vu et revu mais demeuré pour l'essentiel totalement inconnu. La verve intacte de Pierre Déom transfigure des données scientifiques en un journal vivant, poétique, puisant dans l'émerveillement de l'enfance. le plan en coupe de l'escargot montre une architecture complexe avec la simplicité conférée par un dessin précis, fouillé mais clair, évident, didactique. Il aura fallu attendre le semestre suivant pour voir à nouveau déambuler le colimaçon, « fonçant ventre à terre », « se hâtant avec lenteur ». L'automne arrivera avec ses grisailles et ses flamboiements, un temps idéal pour déguster la suite des aventures de l'escargot des haies.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
Crazynath
  27 août 2017
Quand jetais petite, je partais avec ma petite soeur à certaines périodes à la chasse aux escargots ( les petits, pas les gros appelés de " bourgogne" ) . Non pas pour les manger, mais pour essayer de les élever. Évidemment, nos tentatives n'ont jamais fait long feu....
C'est grâce à ce numéro 97 de la Hulotte que j'apprends que je ne savais absolument pas qu'il y a en réalité deux espèces de ces petits escargots ( l'escargot des haies et l'escargot des jardins ), mais en plus , maintenant, grâce à notre journaliste préférée, je sais comment les distinguer .
La Hulotte a l'art et la manière, de nous apprendre d'une façon fort pédagogique, avec le sourire, les spécificités de la nature qui nous environne.
Franchement, qui mieux qu'elle aurait réussit à intéresser le lecteur à la vie des petits escargots des haies ?
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
CrazynathCrazynath   13 novembre 2015
Hormis ce détail vraiment indiscret, l'Escargot des haies et l'Escargot des jardins sont des doubles parfaits.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : EscargotsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
340 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre