AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782809824483
368 pages
L'Archipel (02/05/2018)
3.93/5   60 notes
Résumé :
Fille perdue, cœur à prendre

La vie de Lena est à son image : nette et rangée. Jusqu'au jour où, à la veille de ses 30 ans, alors qu'elle s'apprête à se marier, son fiancé Simon lui annonce qu'il est tombé amoureux d'une autre. Comme si ça ne suffisait pas, elle est virée de son travail suite à une étourderie.
Mais il en faut plus pour abattre la jeune femme. Pourtant, ses espoirs sont battus en brèche : elle qui espérait s'épanouir dans une ag... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (35) Voir plus Ajouter une critique
3,93

sur 60 notes
5
13 avis
4
13 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

LabiblideVal
  24 juin 2019
J'avoue, au premier abord, j'ai eu une petite crainte quant au titre : n'allais-je pas me plonger dans une romance à la mièvrerie exacerbée ? La quatrième de couverture m'avait, elle, très attirée par rapport à un élément : l'histoire d'une jeune femme qui allait se retrouver à travailler dans une librairie pour un vieux monsieur bougon !
Et je n'ai pas été déçue ! Absolument pas !
J'ai eu l'impression de lire une tranche de vie d'une Bridget Jones allemande ! L'héroïne, Lena, est une véritable catastrophe ambulante ! Ce que j'ai ri des situations embarrassantes dans lesquelles elle se retrouvait inévitablement embourbée, et ces moments où elle ne comprend pas les sous-entendus de la conversation et se retrouve tout à fait à côté de la plaque !!! J'en souris encore…
Et pourtant, malgré toutes ses maladresses et sa naïveté, Lena se révèle un personnage vraiment attachant, que je regrette un peu de quitter.
Le scénario est on ne peut plus classique pour une romance : une jeune femme se fait plaquer par son fiancé juste avant son mariage car il est tombé amoureux d'une autre. Comment va-t-elle s'en remettre ? Et surtout, va-t-elle retrouver l'amou-ou-our ?
Sauf que là, la romancière a élaboré une intrigue qui va davantage tourner autour du développement personnel de son personnage principal plutôt que sur le retour d'un hypothétique amour. Elle dresse donc une panoplie de portraits très intéressante pour construire l'entourage de Lena : Michel, son frère, et sa compagne Juli ; Ben, l'ami fidèle de son frère ; le vieux libraire, Otto ; Jan le barmaid – écrivain raté ; et d'autres satellites autour de Lena.
Les relations humaines entre eux sont élaborées : pleines de tensions mais aussi de doux sentiments… Si bien qu'on passe du rire aux larmes en quelques pages !
Même si on devine l'issue de la vie amoureuse de Lena à la moitié du livre, tous les éléments qui gravitent autour de l'héroïne ne laissent présager en rien de la manière dont elle y parviendra.
Bref, un excellent moment de lecture qui change formidablement bien les idées !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          243
saphoo
  01 juin 2019
Voici une lecture détente sans prise de tête mais parfois tête à claques !
Si j'ai bien aimé le côté détente j'ai moins aimé le côté " je t'aime, moi non plus" un peu trop poussé et trop longuet à mon goût. Hormis ce point négatif j'ai beaucoup aimé les relations humaines entre les personnages hormis l'écrivain raté il m'a beaucoup déçu. Et j'ai aussi beaucoup aimé Lena quand elle a su reprendre sa vie en main, aidé son patron (je ne peux pas dévoiler :!)
La fin m'a fait rire par les situations un peu cocasses.
En conclusion, lecture détente, humour, amour : mais pas toujours je lirai ce genre de littérature c'est bien de temps en temps, car au final, c'est toujours le même refrain.
Commenter  J’apprécie          170
Valmyvoyou_lit
  05 juillet 2018
Je m'attendais à aimer ce livre, à passer un bon moment avec lui, mais pas à l'adorer autant.

L'histoire pourrait faire penser à de la chick-list, mais elle est plus que ça. Bien que certains codes de ce genre littéraire soient présents, les sujets sont beaucoup plus creusés.

J'ai énormément aimé les personnages. Lena est une héroïne de notre époque, avec les préoccupations d'une jeune femme moderne, qui veut réussir sa vie sentimentale et sa carrière. Elle est naturelle, maladroite, elle se mêle de ce qui ne la regarde pas sous couvert de bonnes intentions. Elle manque de confiance en elle, mais cherche à transformer sa vie. C'est une gaffeuse attendrissante et il est facile de s'identifier à elle.
Otto, le libraire bougon, m'a énormément touchée.
En fait, chaque personnage a sa propre personnalité, avec ses bons côtés et ses travers. Ils sont tous crédibles.

J'ai beaucoup aimé le rôle de la librairie dans cette histoire. En tant qu'amoureuse des livres, j'ai été très sensible à la place qu'ils tiennent dans la vie de Lena, que ce soit en tant qu'objets, mais aussi par leur contenu. J'ai trouvé qu'ils étaient bien mis en valeur.
A contrario, que j'ai ri au sujet de Jan, cet écrivain qui n'est encore pas reconnu comme il le devrait…

Des papillons dans le coeur est pétillant, bourré d'humour, mais aussi attendrissant par moments.
...

La suite sur mon blog

http://www.valmyvoyoulit.com/archives/2018/07/05/36540390.html
Lien : http://www.valmyvoyoulit.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
domi_troizarsouilles
  31 août 2021
En faisant une rapide recherche pour trouver l'un ou l'autre polar allemand, je suis tombée sur ce livre-ci. Les choix proposés par l'ami Google sont parfois bien surprenants ! de toute évidence, ceci n'est pas un polar… mais ça a attisé ma curiosité : un roman de chick-lit allemande, présenté par erreur parmi un choix de Policiers (j'aurais dû faire une capture de ma recherche !), voilà qui s'avérait interpellant. Certes, la couverture, assez désolante pour le GF ou l'ebook, se transforme en quelque chose de beaucoup plus pétillant en poche, beaucoup plus proche de la version originale, aussi ! Pas de chance : ma mauvaise vue m'interdit la plupart des poches, dont les caractères sont souvent trop petits, si bien que j'ai « dû » le lire en ebook… mais c'est un moindre mal ; après tout, c'est le contenu qui compte, n'est-ce pas ? Alors, lançons-nous !
On retrouve très vite, j'allais dire instantanément (pour partie en tout cas), tous les ingrédients qui font le succès (ou la source d'ennui) du genre : une héroïne pas tout à fait à l'aise dans la vie, qui s'entiche du mauvais homme tandis qu'elle entretient une relation d'amitié-haine avec un autre, plus ou moins proche, qu'elle n'imagine cependant pas un seul instant pouvoir aimer réellement. Elle est bien sûr entourée de ses parents dont elle s'est éloignée, mais qui jouent quand même un certain rôle dans l'histoire, et d'une bande d'amis fidèles – c'est peut-être ici qu'on a la plus grande différence avec les « classiques » du genre : ici on n'a pas l'ami homosexuel déjanté qui semble être devenu indispensable dans tant et tant de livres du genre (en commençant par la référence, Bridget Jones, à qui ce livre m'a plusieurs fois fait penser) ; en revanche, on a le vieux monsieur bougon à qui on s'attache peu à peu même s'il n'est jamais tout à fait sympathique.
À côté de ça, on a l'indéniable touche allemande : les amis boivent de la bière à temps et à contretemps, quelle que soit l'occasion, ou du schnaps quand il faut vraiment se consoler d'un quelconque revers (bon, il y a parfois aussi du vin ou du whisky…), et on croise un nombre impressionnant de kiosques à saucisses ! Outre ces clichés, bel et bien présents et auxquels on finit par s'habituer, l'autrice nous propose çà et là une petite balade dans la ville de Hambourg (après tout, c'est le « titre » de la série dont ce livre est le premier tome, du moins dans la version allemande). On ne trouvera pas de description ultra-précise, et il ne faut pas s'imaginer pouvoir visiter la ville avec ce livre… mais on a quelques passages marquants, comme par exemple (sans révéler l'action) une très sympathique scène de patinage sur l'Elbe gelée !
On est d'accord : ce n'est clairement pas de la grande littérature, c'est truffé de clichés et tout est prévisible (ou presque), mais l'autrice laisse entrevoir qu'elle est capable d'un tout autre niveau… qu'elle détourne ici en quelque sorte, proposant des passages absolument savoureux, quand elle nous cite les pensées ou autres extraits du roman de Jan, le pseudo-écrivain, l'un des personnages dont je ne vous dirai pas plus ici. Certes, ces passages prêtent à rire tant ils paraissent décalés dans le contexte, mais en fait ils sont tout à fait intéressants, pas en tant que tels bien sûr, mais du fait qu'ils montrent une autre facette de la plume de cette autrice bien intéressante.
Pour le reste, on rit, car il y a des passages vraiment (très) drôles, et on laisse passer le fait qu'ils soient tellement prévisibles parfois (je me répète !) ; et on pleure (moi en tout cas j'ai dû garder une boîte de mouchoirs à portée de main), car il y en a d'autres qui provoquent de fortes émotions. Ces extraits-là touchent à ces relations humaines que tout le monde a connues ou connaîtra un jour ou l'autre, certes un peu différemment selon la vie de chacun ; ce sont comme des « instantanés de vie », à chaque fois réalistes et très justes, qui ne peuvent que faire écho en chaque lecteur.
Ainsi donc, j'ai passé un très bon moment de lecture, entre rire et larmes, avec cette histoire au scénario plus que prévisible, mais avec suffisamment de différences par rapport aux classiques du genre, et ses spécificités propres (dont quelques-unes très « allemandes ») qui, sans le rendre exceptionnel, en font une chick-lit dans la lignée de tant d'autres, mais vraiment intéressante à découvrir pour un moment de lecture-plaisir sans prise de tête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BlackKat
  28 juillet 2018
Envie de légèreté en ce moment, sûrement pour contrecarrer la chape pesante de la chaleur! Et quand j'ai vu passer cette couverture avec des rayonnages de bouquins, un matou et le regard de cette jeune femme, désabusé et qui se perd au loin, je n'ai pas hésité!
Bien m'en a pris car j'ai passé un agréable moment avec Lena et ses camarades!
Lena est une trentenaire dont l'avenir semble tout tracé avec un job, des amis, un mariage à célébrer. Mais c'est sans compter un futur époux qui se fait la malle et la loi des séries enclenchée. Elle se retrouve célibataire sans grand pouvoir de séduction, à la rue, victime de réflexions assassines de la part de son paternel, et perd son travail à cause d'une maladresse. Son monde s'écroule. Elle a 30 ans et doit poser les fondations d'une nouvelle vie.
Comédie romantique emmenée par une jeune femme attendrissante, nature, un peu maladroite, un peu gaffeuse, bourrée d'humour, à la répartie incisive.
Dans ce style de romans, comme pour les productions cinématographiques du genre, le comique de situation et les dialogues occupent une place importante de l'histoire.
Et l'auteur s'est bien amusé avec le duo Ben-Lena dans des joutes verbales piquantes et incisives entre badinage et vacheries bien salées, avec les bougonneries du vieux libraire, Otto, et les délires pseudo intellectuels de l'apprenti auteur, Jan.
Sans oublier le chauffeur de taxi, Knut et son Hell's Bells d'AC/DC, remède à toutes les humeurs, peu avare de judicieux conseils et confident malgré lui du chaos de l'existence de Lena.
Et l'assassinat sauvage d'un nain de jardin, la scène du bar avec un abus d'Irish Flags ou le dîner arrangé avec Christian sont juste des moments savoureux de franche rigolade!
L'auteur dresse un portrait de beaucoup de trentenaires d'aujourd'hui: pas encore mariés, vivant encore en coloc' pour certains, à la carrière professionnelle parfois en dents de scie, pas d'enfant, aux ambitions changeantes, aux bitures réconfortantes ou festives, aux conquêtes faciles et aux amours interchangeables.
Même la librairie vieillotte et endormie, tournée vers le passé, va subir les assauts énergiques de Lena et son envie de nouvelle vie. Inutile d'ajouter que j'ai adoré cette ambiance de librairie, à la fois lieu de passage, de vie, de refuge et de tremplin. Et le portrait ironique de l'apprenti-auteur, Jan, très imbu de son talent et de son importance, à la plume improbable, est juste jouissif et n'est pas sans rappeler quelques énergumènes qui hantent les réseaux sociaux. Naaan, je ne nomme personne!
Le personnage d'Otto dénote un peu parmi cette jeunesse indécise mais est tellement touchant par ses silences et ses blessures qu'on ne peut que s'émouvoir de la fin.
J'ai aimé passer quelques moments avec le petit groupe qui gravite autour de Lena.
Même si on connaît forcément le dénouement de ce style de romans, comme le dit R.L Stevenson, "L'important, ce n'est pas la destination, c'est voyage" et je peux vous dire qu'il était très plaisant.
Et c'est tout ce que je demande à une lecture récréative: de la fraîcheur, des sourires et des sentiments!
La morale de cette comédie: pourquoi vouloir devenir un dalmatien racé quand on est un petit bâtard ébouriffé et plein de vie?
Je les aime bien, moi, les petits bâtards ébouriffés comme Lena!
Et comme le dit si bien Knut: "En amour, faut pas se laisser abattre!"
Lien : http://livrenvieblackkatsblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
BlackKatBlackKat   28 juillet 2018
Il existe dans la vie des moments rares où la réponse à une question, la solution à un problème paraissent soudain si évidentes qu'on se demande pourquoi on ne les a pas trouvées depuis longtemps.
Un peu comme les nœuds d'une chaînette qui paraissent impossibles à défaire. Quand on y parvient enfin, on se rend compte que c'était loin d'être aussi difficile qu'on l'avait cru.
Commenter  J’apprécie          70
brinvilliersbrinvilliers   19 août 2018
A vrai dire, je comprends de plus en plus clairement à quel point cela le coûterait d'abandonner ce travail à la librairie, car j'y prenais grand plaisir. La séance de lecture avait été un franc succès et j'allais en organiser une autre. Un article à ce sujet était même paru dans le magazine municipal de Hambourg et cette publicité avait été une bénédiction pour nous. Nous avions maintenant du pain sur la planche. Otto avait dû sortir de son cagibi pour travailler avec moi. Il se montrait même aimable avec les clients et j'avais l'impression que son travail lui plaisait.
C'était le résultat de mes efforts, ma réussite personnelle et l'idée d'y renoncer me faisait mal. Mais mon but était de faire carrière et ce n'était pas avec un boulot mal payé dans l'achat et la vente de livres d'occasion qu'y parviendrais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DeboDebbyDeboDebby   27 août 2018
Il existe dans la vie des moments rares où la réponse à une question, la solution à un problème paraissent soudain si évidentes qu'on se demande pourquoi on ne les a pas trouvées depuis longtemps. Un peu comme le nœud d'une chaînette qui paraissent impossible à défaire. Quand on y parvient enfin, on se rend compte que c'était loin d'être aussi difficile qu'on l'avait cru.
Commenter  J’apprécie          30
LabiblideValLabiblideVal   24 juin 2019
J'avais finalement compris que dans la vie, on obtenait rarement ce qu'on désirait. Le secret pour être heureux, c'était de faire au mieux avec ce qu'on avait.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   14 mai 2018
Ce qui s’avérait encore plus pénible que les regards insistants, c’était l’apitoiement hypocrite de collègues dont je me moquais pas mal. J’avais dû entendre je ne sais combien de fois : « Je suis vraiment désolé(e) pour toi » alors que les visages disaient : « En voilà une bien bonne à raconter à ma soirée entre copines ! » ou « Je suis content(e) de ne pas être à sa place ! »
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : librairieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Petra Hülsmann (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4311 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre