AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Catherine Berthet (Traducteur)
ISBN : 2290351555
Éditeur : J'ai Lu (22/05/2006)

Note moyenne : 3/5 (sur 4 notes)
Résumé :

De toute évidence, ce qui devait être le mariage de Dla saison serait le scandale de l'année. Car sir Nigel Boscastle ne daigne pas se montrer et lady Jane Welsham, sa fiancée, s'apprête à subir la pire des humiliations : être abandonnée au pied de l'autel. Après cela, aucun homme ne voudrait l'épouser... À cette pensée, Jane retient un cri de joie. Elle a réussi à saborder une union av... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Luna05
  01 juillet 2011
L'héritier Libertin est le premier tome d'une série de 9 parues aux USA, à ce moment précis, seulement les trois premiers ouvrages de Jillian Hunter ont eu la chance d'être traduits en France. Chacun de ces volumes présentera un des membre plus que charismatique appartenant à la famille Boscastle. le premier qui ouvrira la marche sera l'ainé de la fratrie des Boscastle le marquis de Sedgecroft Grayson.
Se tenant devant l'hôtel à attendre que son futur marie Nigel Boscastle tout en sachant pertinemment qu'il ne viendra pas, Jane Welsham n'aspire qu'à une seule chose en ce jour censé changer sa vie, que cette amère comédie se termine. Malgré les regards de pitié et de compassion, Jane reste droite, digne et parvient à garder un visage impassible, même si son humiliation est publique ce jeu à double tranchant en valait la chandelle. Pour elle comme pour Nigel il n'a jamais été question de ce mariage arrangé par leur parents à leur naissance. Un mariage sans amour hors de question pour cette jeune femme. Grâce à ce scandale ses parents n'oseront plus lui imposer leur choix, Jane et ses soeurs pourront choisir avec qui faire leur vie. La clé de la liberté étant au bout du chemin, Jane prend donc son mal en patience cette mascarade devant toucher à sa fin d'un moment à l'autre. Seule chose qu'elle n'avait pas prévu c'est que le marquis de Sedgecroft se sentira dans l'obligation de la soutenir et de la sauver de cet affront....
Grayson Boscastle l'hôte de ses lieux rumine toute sa rage intérieurement. Placé juste derrière la marié il éprouve de la compassion devant cette jeune fiancée abandonnée par son idiot de cousin. Non seulement Nigel en ne se présentant pas à son propre mariage humilie Jane mais jette également l'opprobre sur les familles Boscastle et Welsham. Héritier principal depuis la mort récente de son Père, Grayson est devenu le pilier de la famille, devant porter toutes les responsabilités et obligations qu'il avait fuis des années durant. Homme débauché, insouciant et avide des plaisirs de la vie, le marquis de Sedgecroft décidera de mettre ses travers de côté afin d'aider Jane Welsham à se remettre immédiatement sur le marché du mariage, il deviendra donc son chevalier servant afin de réparer ce que son cousin à brisé.
Deux personnalités vont donc s'affronter non sans humour tout au long de ce roman. L'un s'étant auto proclamé chevalier servant afin de sauver la réputation de l'éconduite et en profitant également de servir de model à ses frères et soeurs afin de les remettre dans le droit chemin. Quant à la fiancée à première vu abandonnée, elle tentera de repousser les avances de plus en plus pressantes et sulfureuses du libertin tout en essayant de cacher ses malicieuses manigances quant à cette mascarade de mariage. On prend beaucoup de plaisir à suivre la lente évolution des sentiments des personnages ainsi que l'approfondissement des personnalités de Grayson et Jane.
Grayson fut un personnage délicieux à découvrir s'amusant et se jouant des convenances selon son bon vouloir. Homme assez autoritaire, sure de lui et obtenant toujours ce qu'il veut. Une personnalité assez riche, taquine et de grande envergure. le Marquis de Sedgecroft par le biais de cette affaire, s'efforcera au contact de Jane de s'assagir et de museler son côté débauché non sans, de temps à autre, d'être parfois dépassé pas ses mauvaises habitudes, des moments assez mémorables et amusants en perspectives. Jane quant à elle, derrière un visage teinté d'impassibilité dévoilera une facette taquine, malicieuse, drôle et surtout pourvu d'une langue acérée n'hésitant pas à dire ce qu'elle pense. Les joutes verbales entre elle et Grayson se révèleront d'ailleurs très savoureuses et désopilantes. Un personnage ayant su faire preuve d'abnégation pour son ami d'enfance Nigel et pour mériter sa liberté.
Un couple qui dès leur première rencontre s'est plut mais qui, pour diverses raisons leur étant propres chercheront à faire taire leur attirance mutuelle. Un tandem à la fois souvent en total décalage et en même temps en totale osmose. Cependant ce duo aurait gagné en piquant si Jane n'avait pas été, en mon sens, aussi malléable et soumise à Grayson, cette dernière ne faisant souvent preuve que de résistance passive mis à part à la fin ou elle dévoile un autre visage audacieux mais qui de part ses maladresses et sa timidité rendront ces passages assez cocasses. Elle fera preuve de beaucoup de détermination pour piéger le marquis débauché sur son propre terrain laissant par moment Grayson totalement déboussolé, perdant de son flegme et de son assurance pour notre grand plaisir.
Concernant les personnages secondaires présents, j'ai beaucoup souris lors des dialogues entre les parents catastrophés de Jane, ses jeunes soeurs complices, Simon le frère totalement immature et piètre chaperon ainsi que la Famille Boscastle. Heath l'un des frère de Grayson laissant présager que le tome le concernant risque d'être intéressant à lire. Quant à Chloé la jeune soeur frivole, indomptable risque de promettre beaucoup pour le tome 2.
Que puis-je ajouter de plus à ce billet?
Un premier tome de la Famille Boscastle que j'ai beaucoup apprécié et dévoré bien trop vite. Jillian Hunter possède une écriture agréable, fluide pourvu d'un humour fin, subtil et pince sans rire nous faisant esquisser des sourires à tout vent. Une saga dont j'aurai plaisir à en découvrir sa suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : mariageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15061 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre