AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782381220796
416 pages
Éditeur : Hauteville (10/03/2021)

Note moyenne : 4/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Et si quelqu'un vous en voulait à mort ?

Tout le monde n'a pas le cœur à réveillonner pendant les fêtes de fin d'année. À Oxford, un incendie a réduit en cendres la maison de la famille Esmond. Parmi les décombres, les corps de deux enfants. Le plus jeune est mort, le pronostic vital de l'aîné est réservé. Que faisaient-ils seuls dans la maison ? Où est passée leur mère ? Pourquoi leur père est-il injoignable ?
Cette affaire met à rude épreuve ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Analire
  03 mai 2021
Durant les fêtes de fin d'année, la maison de la famille Esmond prend feu. À l'intérieur, les pompiers découvrent plusieurs cadavres : le petit Zachary, 4 ans, sa mère, Samantha et le frère aînée, inconscient mais vivant. Aucune trace du père de famille. L'inspecteur Fawley met toute son équipe sur le coup, d'abord pour retrouver monsieur Esmond, porté disparu, puis pour comprendre les circonstances qui ont causé l'incendie de cette maison familiale.
J'ai d'abord été étonnée de la structure du récit, qui n'est pas séquencé en chapitres distinctes. Ainsi, les scènes s'enchaînent les unes à la suite des autres, parfois sans marqueur précis, excepté un saut de ligne presque imperceptible. C'est une subtilité qui donne son originalité à l'histoire et qui la rend d'autant plus oppressante qu'il paraît n'y avoir aucun temps mort. Il faut donc être suffisamment concentré pour suivre l'avancée de l'enquête, mais aussi pour s'y retrouver parmi la myriade de personnages qui peuplent le récit. Les inspecteurs sont nombreux (trop même), il est parfois compliqué de s'y retrouver parmi leurs différentes fonctions et de comprendre précisément quel est leur lien hiérarchique. Il faut dire que Que du feu est le troisième épisode des enquêtes de l'inspecteur Fawley. Je pense donc que les personnages principaux récurrents ont dû être développés précédemment, d'où le peu d'informations que l'on peut percevoir sur eux et les quelques anecdotes qui font référence aux tomes précédents, dont je n'ai pas saisi la subtilités. Mais cela n'empêche en rien la lecture de ce récit.
Le suspense est maintenu jusqu'au dénouement. Cara Hunter essaie de nous induire en erreur durant l'ensemble du récit, de façon à ce qu'on se mette à soupçonner l'ensemble des protagonistes impliqués dans l'incendie. Samantha, la jeune mère, souffrait d'une dépression postpartum lié à sa dernière grossesse ; elle prenait des antidépresseurs en quantité, avait des visions parfois paranormales et n'étouffait pas ses enfants d'amour comme il est courant de le voir chez les parents ordinaires. le frère aîné des Esmond, quant à lui, semblait ressentir de la jalousie à l'encontre de son jeune frère ; moins d'attention de la part de ses parents et des adultes en général, plus de souplesse pour son jeune frère, à qui l'on passe plus de choses qu'à lui. Enfin, la mystérieuse disparition du père n'arrange pas son cas : pourquoi se cache-t-il ? A-t-il quelque chose à se reprocher ? Si oui, pour quelle raison a-t-il commis cet acte ignoble ? Autant de questions qui turlupinent notre esprit durant l'ensemble de notre lecture – pour notre plus grande joie !
Un thriller à suspense, fluide et bien enchâssé, qui nous tient en haleine jusqu'au dénouement. Attention toutefois, pour une meilleure compréhension, il serait judicieux de lire les deux enquêtes précédentes de l'inspecteur Fawley, à savoir Sous nos yeux et Dans les ténèbres.
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Killing79
  22 avril 2021
Je ne vais pas vous mentir. Je n'avais jamais entendu parler de Cara Hunter avant de commencer ce livre. C'est donc en toute prudence que j'ai abordé la troisième enquête d'Adam Fawley.
Suite à un incendie criminel impliquant une famille, son équipe policière s'intéresse aux membres de celle-ci. Lors des investigations, elle va s'attarder sur les personnalités des différents protagonistes. A travers les portraits que l'on découvre, apparaissent plusieurs thèmes comme la dépression post natale, la rivalité fraternelle ou la succession familiale. Ainsi à chaque nouvel indice, une nouvelle piste se dessine. Les mobiles du crime varient et le suspect hypothétique change au fur et à mesure, à tel point que toutes les spéculations s'avèrent fausses.
Contrairement aux autres romans de ce genre, « Que du feu » n'est pas construit avec des courts chapitres, censés donner du rythme. Il n'y a d'ailleurs pas de chapitre du tout. le récit est d'un seul bloc même s'il est parfois entrecoupé d'articles de journaux, de réactions de réseaux sociaux ou de rapports d'autopsie. Malgré cette construction originale, je n'ai pas ressenti de manque de souffle. L'écriture de l'autrice est agréable et la dramaturgie maîtrisée. Je suis resté absorbé par cette histoire aux multiples tiroirs, jusqu'au final déroutant où les retournements de situations s'enchainent.
En débutant par le troisième épisode, je suis bien sûr passé à côté de certains clins d'oeil mais ma lecture n'en a pas été dérangée. Une chose est sûre, je vais m'intéresser aux enquêtes précédentes, afin de rattraper mon retard. Je suis ravi d'avoir croisé le chemin de l'anglaise Cara Hunter. Son style est parfaitement en adéquation avec mes préférences en termes de polar. Si, comme moi, vous n'aviez jamais entendu ce nom, je vous propose d'y remédier parce que pour moi, ce fut une belle découverte ! A suivre…
Lien : https://leslivresdek79.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
maryne_lectrice
  31 mars 2021
Bonjour. 😊 Comment ça va ?
🍃
Aujourd'hui parlons de Que du feu de Cara Hunter.
🍃
J'ai passer une très bonne lecture. Entre secret de famille, drame, enquête, retournement de situation en ne s'ennuie pas !! 😄
🍃
A Oxford, un incendie à réduit en cendres la maison de la famille Esmond. Parmi les décombres, les corps de deux enfants. le plus jeune est mort.
Que faisaient-ils seuls dans la maison ? Ou est passé leur mère ? Pourquoi leur père est injoignable?
🍃
J'ai adoré découvrir cette histoire. Qui fait froid dans le dos. Un roman suspense très bien construit mais sans chapitre. Malgré ce manque le roman est très bien construit, parfois nous somme plonger au coeur de la vie de la famille avant l'incendie. Parfois plonger dans les tourment de l'enquêteur. Parfois ramener dans des mensonge sans fin...
Bref ! Une histoire très complète, une fin malgré tout un peu trop prévisible à mon goût, les secrets qui entoure ce drame sont très prenant.
J'ai pa pu lâcher ce livre qui vous aggripe entre les pages.
La plume est vraiment agréable, fluide, parfois drôle et l'auteure manie avec brio le temps suspendu.
Je me suis prit d'affection pour les personnes qui enquête sur ce tragique feu. Ça apporte un petit plus à l'histoire et ça apporte un moment de "relachement" qui permet de réfléchir aux pourquoi du comment de ce drame.
C'est un livre que j'ai vraiment apprécié découvrir. Cette collection de chez @editionshauteville me plaît à chaque fois. Ils publient de très bon livre !!😉
Franchement j'ai tout apprécier j'ai juste noter à un moment une transition mauvaise d'un nouveau indice dans l'histoire mais bon en sois c'est pas très grave et peut être que vous ça ne vous dérangera pas.
J'ai tout apprécier que se soir la couverture, cette famille qui subit le drame, la construction du livre. Parfois nous avons des conversations téléphoniques, ça apporte un vrai rythme.
Bref une très bonne lecture ! Que je vous conseille avec plaisir. 😁
🍃
Ça vous tente ? Vous l'avais lu ?
🍃
Bonne journée et bonne lecture ❤️
🍃
#bookstagram #bookstagramfrance #servicepresse #lecture #lectrice #livre #balancetachronique #instalivre #livrestagram #roman #suspense #chat
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Melieetleslivres
  08 avril 2021
C'est la veille du réveillon et un incendie est en train de ravager une maison, une magnifique maison à bardages de style Tudor, à Oxford, au milieu d'une immense propriété. Il y a énormément de pompiers, et ceux-ci cherchent au milieu des flammes s'il y a des victimes. Les voisins sont trop éloignés pour savoir si la famille Esmond était là. Mais on finit par retrouver deux enfants, dont un qui est dans un état désespéré, un autre pour lequel il n'y a plus rien à faire. Étaient-ils seuls? L'inspecteur en chef Adam Fawley est appelé sur place, mais les pompiers ne peuvent chercher plus longtemps : tout s'effondre. Il manque la mère, le père, mais sont-ils sous les décombres ou avaient-ils laissé leurs enfants seuls ?
C'est la troisième enquête d'Adam Fawley, j'avais beaucoup aimé les deux premiers romans policiers de Cara Hunter, et j'ai donc sauté sur celui-ci dès sa sortie.
On suit beaucoup les différents intervenants au sein de la police d'Oxford, enquêteurs comme techniciens de scène de crime, légistes. L'enquête s'avère difficile parce le feu a détruit les indices, et aussi parce qu'on ne retrouve pas le père. Qui peut être responsable de ça ? On se rend compte que la jeune mère souffrait de dépression post-natale, ce qui nous donne du grain à moudre, que le père semblait avoir des ennuis.. de ce côté là le suspense est vraiment bien prenant jusqu'au bout.
Mais. Mais je trouve que le début est difficile à suivre : il semble qu'il y ait des problèmes dans le couple d'Adam Fawley le policier et... je ne me souviens plus du tout de quoi il s'agissait, dans le précédent roman. L'auteure ne nous aide absolument pas : un petit paragraphe aurait pu nous rafraîchir la mémoire. Et surtout pour ceux qui achètent ce livre sans avoir lu les précédents.
Un autre gros souci pour moi : la difficulté de se souvenir de qui est qui dans cette brigade de police : encore une fois l'auteure aurait pu démêler tout ça : leur attitude et leurs relations semblent dues à ce qui s'est passé lors d'enquêtes précédentes, et rien ne nous aide pour nous remettre les pendules à l'heure. Donc toutes les questions qu'on se pose sur les policiers parasitent ici l'enquête, et donc le suspense.
En conclusion, très bon suspense dans la deuxième partie, parce que la première est polluée par les difficultés pour comprendre les rouages et problèmes de la brigade de police. C'est vraiment dommage.
Alors un conseil : lire les deux autres tomes avant.
Lien : https://melieetleslivres.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Tomabooks
  12 mars 2021
On m'avait pourtant prévenu, ouvrir un roman de Cara Hunter c'est la certitude de ne pas réussir à reposer le roman avant d'avoir le fin mot de l'histoire… Je peux vous garantir que cela n'a pas loupé. J'ai débuté ce roman durant une journée de repos et je n'ai pas pu m'empêcher de le prendre avec moi pour occuper mes pauses repas.
Que du feu est un thriller d'une efficacité redoutable et on s'en rend compte dès les premières lignes du prologue. En effet, l'autrice met en place une scène choc qui accrochera tous les types de lecteurs ayant un coeur ou au pire des cas, une envie de mener l'enquête. le prologue annonce la couleur et nous lance à corps perdu dans une chasse à l'homme pour tenter de comprendre les raisons de ce drame humain.

Cara Hunter déploie toute une panoplie pour nous faire vivre un moment inoubliable, rythmé, tout en développant tous les personnages qui gravitent autour de cette enquête. Je dois bien admettre qu'il me manquait quelques clefs de compréhension – je n'ai pas lu les deux précédents romans – mais l'histoire reste tout de même compréhensible, puisque nous assistons à une nouvelle enquête. Je regrette tout de même de ne pas avoir réussi à m'attacher davantage aux personnages de la romancière, mais je ne peux m'en prendre qu'à moi-même.
La plume de l'autrice est riche, tout en étant efficace, si bien que l'on plonge facilement dans le tourbillon de cette enquête qui sonne comme un compte à rebours. Tout est là pour plaire aux amateurs du style, et même à celles et ceux qui débuteraient dans le thriller. le côté enquête est assez classique dans son genre, mais sans pour autant entrer dans les clichés du genre. On sent qu'il existe une vie dans cette section de recherche et que tout n'est pas facile pour eux. Les enquêteurs sont fatigués, parfois à fleur de peau et prennent même certains éléments très à coeur. Que du feu nous offre des personnages avec une humanité qui prédomine et c'est ce qui fait, pour moi, la force de cette romancière.
La partie thriller est donc très efficace, puisqu'il est impossible de lâcher ce roman. On veut savoir, on se laisse prendre au jeu et aux pièges tendus par Cara Hunter. La romancière joue sur les apparences pour nous tromper et je dois dire que cela fonctionne à la perfection. Les thématiques évoquées ici sont clairement dans l'air du temps, puisque l'on va parler aussi bien de la notion de famille, d'autorité, de contrôle, et même de dépression post-partum. Que du feu parlera peut-être davantage à celles et ceux qui peuvent comprendre la détresse de certains personnages, bien que le roman a su me toucher en plein coeur.
Cara Hunter réussit à nous offrir un thriller à la fois divertissant et intelligent. Autant vous dire que c'est déjà très bien et qu'il ne m'en faut pas plus pour savourer ma découverte.
Lien : https://tomabooks.com/2021/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
AnalireAnalire   03 mai 2021
Suspecter est une chose, savoir en est une autre. Vous vous raccrochez à l'espoir le plus ténu, le plus fragile, parce que l'espoir est tout ce que vous avez.
Commenter  J’apprécie          50
AnalireAnalire   02 mai 2021
C'est ce qui parasite la plupart des enquêtes. Pas les parfaits mensonges et évasions délibérées, juste le manque de rigueur involontaire du quotidien.
Commenter  J’apprécie          10
AnalireAnalire   30 avril 2021
Aussi différentes que puissent être nos vies, la façon dont nous les quittons ne varie guère. Pas de nos jours. Les crématoriums sont comme des McDonald's. Identiques dans chaque ville. Même disposition, mêmes chaises, mêmes rideaux d'apparence acrylique. Et, dans la majorité des cas, cette même impression gênante d'un groupe d'endeuillés qui sortent en paquets par l'arrière juste au moment où le prochain convoi arrive à la porte de devant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AnalireAnalire   01 mai 2021
Veufs, orphelins - il y a un nom pour les gens qui ont perdu des épouses, perdu des maris, perdu des parents. Mais il n'y en a pas pour un parent ayant perdu un enfant.
Commenter  J’apprécie          30
AnalireAnalire   29 avril 2021
Parfois, partager une préoccupation rend juste les choses deux fois pires - en particulier si les gens vivent loin et ne peuvent rien faire de concret pour aider.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2101 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..