AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782381222202
448 pages
Hauteville (02/02/2022)
3.72/5   25 notes
Résumé :
Scandale à Oxford...

La prestigieuse université d'Oxford est en effervescence. Caleb Morgan, étudiant au physique athlétique, accuse de viol Marina Fisher, une professeure influente à la renommée internationale, spécialiste dans le domaine de l'intelligence artificielle. Celle-ci aurait abusé de son étudiant à son domicile, alors qu'il s'occupait de son fils. L'enquête piétine et l'équipe d'Adam Fawley est mise à rude épreuve : lequel d'entre eux ne d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
iris29
  01 avril 2022
Pour ce cinquième épisode des enquêtes d'Adam Fawley, l'autrice a fait preuve d'une petite attention, en mettant à notre disposition un récapitulatif sous forme de tableaux, des différents personnages récurrents. Car il faut dire, qu'on croise beaucoup de monde dans ce tome, que beaucoup ont la parole (sans forcément de réelle transition bien visible), et que je m'y perds un peu...

Dans ce roman , notre inspecteur en chef devra faire preuve de beaucoup de courage, puisqu'il sera personnellement touché par une enquête. En effet, depuis le premier tome, on sait que lui et sa femme se sont rencontrés alors qu'il faisait partie d'une équipe chargé d'une affaire de viols en série, (sa femme était l'une des victimes..). On sait aussi, que sa femme pour faire accuser celui qu'elle considérait comme le coupable, a dissimulé des preuves dans un de ses "box" professionnels et qu'Adam a fermé les yeux ou "aidé à"... Depuis, le violeur n'a de cesse que de prétendre avoir été piégé, et désire se venger.
Pour l'heure , il est sorti et Alex Fawley enceinte jusqu'aux yeux, voit son van blanc partout, ce qui est mauvais pour sa fin de grossesse.
Et le boulot,( impitoyable), appelle Adam sur une autre affaire, un peu originale. Une professeure très renommée d'une université d'Oxford est accusée de tentative de viol par un de ses étudiants. On parle d'une femme pas bien épaisse et d'un garçon qui fait son bon mètre 80. Pas banal dans ce sens-là..

Et c'est un peu la marque de fabrique de Cara Hunter, avoir l'idée d'affaires pas courrantes, ou les rapports de force sont inversés, ou la vérité n'est pas toujours là où on l'attend.
Seulement à trop vouloir être originale, l'auteure en arrive à ne pas être très crédible . Non, pas sur cette affaire #me too/ #him too, ça on y croit, bien qu'elle soit archi compliquée..., mais sur l'affaire du violeur d'Alex, que je trouve lourde, dans les proportions qu'elle prend, dans le nom du présumé coupable d'un meurtre et viol, que je vous laisse découvrir . Trop, c'est trop ! Et je n'aime pas quand les auteurs s'égarent pour faire plus de buzz, pour briller en faisant compliqué. Je trouve ça "racoleur".. Mais cela n'engage que moi et n'enlève rien au talent de "raconteuse d'histoires" de madame Hunter, qui est grand, car on ne lache pas ce roman (comme à chaque tome).
Je suis bien contente qu'à la fin , "le cas Parrie " soit réglé, cette affaire courrait sur tous les tomes. Maintenant on va mettre ça derrière nous, et Cara Hunter (j'espère) va regarder l'avant du bateau !
Car ce qu'on vient chercher dans ses pages, c'est l'ambiance de ce commissariat et les différentes individualités qui la compose, riche de pleins d'histoires à venir.. Et une certaine nervosité dans l'écriture, que j'attribue à l'insert de différents supports ( qui vont des commentaires sur les réseaux sociaux, à des extraits d'un podcast d'affaires criminelles " Réparer les injustices" ...). Cette richesse d'intervenants a son revers, et peut (comme je le disais plus haut ) nous perdre..
Ce n'est pas mon prèfèré dans cette série, mais qu'importe, puisque l'auteure nous annonce à la fin qu'elle va être adaptée sur petit écran et qu'elle a hâte de voir le visage de l'acteur choisi pour incarner Adam (dont elle nous a plusieurs fois dit qu'il ressemblait à Brian Ferry, alors que je le voyais bien sous les traits de David Tennant, rien à voir !) . Donc, amusez-vous, : faites vos jeux (ou votre casting) .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          397
Melieetleslivres
  06 mars 2022
Toute petite chronique pour ce cinquième tome des enquêtes d'Adam Fawley et de sa Brigade d'Oxford. J'ai jubilé dans la première partie du livre, l'écriture vivante et agréable de Cara Hunter, et surtout, surtout, il n'y a visiblement pas que moi qui ait été perdue l'an dernier dans le tome quatre au milieu des différents enquêteurs, de leur hiérarchie, de leur vie privée : l'auteure nous gratifie enfin d'un récapitulatif en prologue, afin de nous remettre les pendules à l'heure. Les policiers d'Oxford étant les personnages quasi principaux de ses livres, on s'y perdait d'une année sur l'autre.
Scandale à Oxford : une des professeures les plus connues et emblématiques de l'Université d'Oxford est accusée par l'un de ses élèves d'agression sexuelle. C'est le #metoo #victHim, la victime est masculine. le souci, c'est qu'il faut « verrouiller » l'enquête, qu'elle ne « sorte » pas, ne fuite pas, car c'est une bombe qui peut ruiner une carrière. Mais bien sûr il y a des fuites, tweets bien renseignés même trop, qui ne nomment personne mais tout le monde reconnait l'accusée.
En même temps, on suit Adam Fawley et sa femme Alex, enceinte jusqu'aux yeux, stressée car elle n'est plus toute jeune, qui doit rester allongée, et qui craint la sortie d'un meurtrier emprisonné, qui a demandé sa libération. Alex est sa troisième « victime », celle qui a survécu, celle qui l'a fait « tomber » avec son époux Adam Fawley. le coupable a réitéré ses menaces contre elle. Lorsque sa meilleure amie Emma est retrouvée morte, c'est le casse-tête. Qui aurait pu ??
Dans la deuxième partie, j'avoue que les podcasts sur le meurtrier Gavin Parrie, retranscrits, avec différents intervenants, m'ont saoulée. J'ai lu en travers. C'est en les écoutant qu'une partie de la vérité est comprise, mais j'ai trouvé ce montage très alourdissant pour la lecture.
Pourtant, je suis Cara Hunter depuis ses débuts.. mais là, je suis plus que mitigée. Je pense que de faire des faits divers sur les thèmes très actuels comme les ados transgenres (l'an dernier) et ici sur la part masculine des victimes d'agressions sexuelles n'aide pas forcément à nous plonger dans un « suspense haletant » comme les années précédentes. Et mettre l'accent sur les hiatus de communication entre les différents services de police, les problèmes hiérarchiques au sein de la Brigade d'Adam Fawley ainsi que leurs problèmes perso à chacun, c'est un peu « too much » pour un seul livre. Je me contenterais bien du duo Erika Somers + Adam Fawley des débuts. Et d'une bonne histoire effrayante, ce qui n'est pas du tout le cas ici.
Voilà, c'est tout pour moi. Moyen-moyen !
Lien : https://melieetleslivres.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          291
Snoopythecat
  31 juillet 2022
Cara Hunter ou l'art de compliquer les choses. Si j'ai adoré son tout premier roman, qu'il était limpide, j'avoue que depuis le deuxième j'ai du mal à suivre , trop de personnages, trop de situations différentes, trop de complexité.
Bienvenue à Oxfod où un étudiant porte plainte pour agression sexuelle de la part de son professeur, une éminente scientifique.
Alex et son équipe (trop nombreuse pour que je m'y retrouve mon cerveau est certainement trop vieux) sont chargés de l'enquête pour déterminer le vrai du faux.
Il a du boulot, ce pauvre inspecteur, dans un moment de sa vie où il devrait pourtant être au calme. Son épouse approche du terme de sa grossesse, tout se passera-t-il bien pour elle ?
Elle qui doit vivre avec l'idée que l'homme qu'elle a aidé à mettre en prison il y a près de 20 ans vient de sortir et veut se venger.
Cet homme crie son innocence. Une journaliste menant des enquêtes approfondies sur ce qu'elle considère être des erreurs judiciaires et suit l'histoire de cette innocence sur les réseaux sociaux par le biais d'une rubrique intitulée "Toute la vérité".
Pour un peu ajouter de piment et complexifier la lecture et mettre à mal les neurones des lecteurs, à ces deux histoires vient s'ajouter une disparition inquiétante.
A la décharge de Cara Hunter, je dois avouer que je lis beaucoup et que mon cerveau n'est pas assez grand pour tout retenir, du coup, quand je me plonge dans un de ses romans j'ai quasiment oublié tous les personnages récurrents et je nage, je nage pour essayer de savoir qui est qui.
Dois-je me concentrer sur l'intrigue en elle-même ou sur la vie personnelle d'Alex et de ceux qui l'entourent ?
C'est dommage car j'ai l'impression de passer à côté sans savoir si je suis responsable de cet état de choses ou pas.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
croix59
  16 février 2022
scandale à Oxford ; une éniéme scandale sexuel dans la vénérable université? Sauf que la victime est un jeune homme à la carrure de rugbyman et que la harceleuse est une professeure émérite, très réputée pour son professionalisme. L'enquête a été confiée à l'équipe d'Adam Fawley. Adam est en week-end auprès de sa femme dont la grossesse se termine, Gis est en congés. C'est donc Quinn qui hérite de l'affaire, ce qui pour lui risque d'être difficile vu le manque de délicatesse qui le caractérise. D'autant que la mère souhaite suivre de près l'enquête. Rapidement une autre enquête va les occuper : une jeune femme a été retrouvée sur une voie ferrée, a priori un suicide? Mais quelqu'un a été vu juste avant prés d'un pont, aurait il jeté la jeune femme par dessus la rambarde? Mais pourquoi? Adam est préoccupé par Kate qui est stressée par la sortie de prison de son agresseur. Elle a l'impression qu'on la surveille, qu'il la surveille. Malgré le fait qu'il est sensé avoir un bracelet electronique. Mais elle sent, elle le sait, il est la et il veut se venger car elle l'a piégé il y a des années.
Des intrigues multiples sur des sujets actuels (le harcèlement, la violence faite aux femmes et aux hommes), un personnage principal tourmenté par son passé, par sa culpabilité et éloigné de son épouse au pire des moments.
Un vrai bon polar qui se lit avec plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
TheLovelyTeacherAddictions
  21 mars 2022
Quel plaisir de retrouver Adam Fawley dans une nouvelle enquête où nous ne serons pas au bout de nos surprises. La multiplicité des intrigues nous offre un point de vue varié sur diverses affaires qui pourraient au final être liées . Un nouveau tome haletant et addictif
je me suis une nouvelle fois régalée avec un récit qui sait rebondir une nouvelle fois et nous emmener sur de nouveaux rebondissements. Quand le passé et le présent s'emmêlent, notre héros pourrait avoir du mal à tout mener de front. Entre vengeance, règlements de compte et menaces, vous ne vous ennuierez pas un seul instant. Une enquête à ne pas manquer

Lien : https://thelovelyteacheraddi..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   01 avril 2022
L'humiliation mesquine du relevé d'empreintes et d'échantillons ADN n' a guère contribué à améliorer l'humeur de Hugh Cleland. Mais le sergent Woods peut lui tenir tête, à poids égal, et il a dû gérer bien trop d'ivrognes récalcitrants pour être intimidé par un homme en pantalon magenta.
Commenter  J’apprécie          170
iris29iris29   02 avril 2022
La faculté Edith Launceleve - EL pour ses étudiants - est située sur sept hectares de jardins qui s'étendent entre Banbury et Woodstock Road. Pas très loin de la ville, selon toute norme géographique, mais encore l'équivalent de la Mongolie -Extérieure dans le microcosme irritable qu'est l'université d' Oxford.
Commenter  J’apprécie          30
iris29iris29   02 avril 2022
Mais cette fois l'#agresseur était une femme et la #victime un MEC. Sachez que ça touche tout le monde. QUI QUE VOUS SOYEZ
#Nonc'estNON #MeToo#HeToo
Commenter  J’apprécie          60
iris29iris29   01 avril 2022
Et le vin pétillant est le meilleur ami du prédateur. Les bulles masquent la drogue.
Commenter  J’apprécie          110
iris29iris29   02 avril 2022
Son père insiste depuis dix minutes pour qu'elle finisse son dessert. Il y a des manies chez les parents qui ne disparaissent jamais. Ma mère fait pareil avec moi. Dans vingt ans, j'en ferai autant. Si Dieu le veut.
Commenter  J’apprécie          00

Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2420 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre