AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253906803
352 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (03/04/2019)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 282 notes)
Résumé :
Paulette a 85 ans, un caractère bien trempé, et pas toute sa tête. Enfin, à ce qu’elle prétend. Lorsqu’elle se retrouve bien malgré elle la nouvelle pensionnaire de l’Auberge de Monsieur Yvon, elle n’a qu’une obsession : en partir ! Mais c’est sans compter sur l’étrange fascination que les autres habitants et leurs secrets vont bientôt exercer sur elle.

Que contiennent ces lettres mystérieuses trouvées dans la chambre de Monsieur Georges ? Qui est l’... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (109) Voir plus Ajouter une critique
La_Bibliotheque_de_Juju
  23 juillet 2019
Sacrée Paulette ! Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle n'est pas commode la bougresse !
Lorsque nous faisons sa connaissance, la vieille dame, un peu indigne sur les bords, tente de manipuler allègrement son fils et sa bru afin d'avoir la chance de couler des jours paisibles dans une maison de retraite dernière génération…
Mais ses plans vont quelque peu tomber à l'eau et elle va finalement se retrouver dans un trou paumé, à l'auberge de Monsieur Yvon.
Pour les vieux cinéphiles comme moi, vous trouverez que la Paulette oscille entre Tatie Danielle et la Poupette de la Boum. Mais ce qui fait le charme de ce roman, ce sont surtout les sympathiques habitants de la fameuse auberge.
Une joyeuse troupe intrigante et émouvante. Comme je les aime. Une galerie de personnages attachants et qui vont faire craquer le vernis d'ironie blessante et de piques assassines dont Paulette semble avoir le secret.
Petits secrets inavouables, drames d'une vie et sourires en cascades émaillent la lecture de ce roman rafraîchissant. Sans oublier ce Sud qui fleure bon le soleil à chaque page.
J'aime à lire ces personnages qui semblent prendre vie. Monsieur Yvon, l'aubergiste qui mène ses troupes comme il peut, chef d'orchestre inquiet du quotidien. Nour, la cuisinière qui cache un passé compliqué. Monsieur Georges, un peu guindé et si mignon. Je me suis imaginé quelques secondes entamer une chenille endiablée aux côtés de tous ces personnages simples comme la vie qui passe. Ça doit être mon petit côté populaire.
Je crois qu'on n'écrit bien qu'avec le coeur et Madame Huon a l'air de bien les aimer ses personnages. C'est de la tendresse qui se lit ici. Tout simplement.
Et souvent, au détour d'un mot, d'une phrase, il y a une image, une émotion qui me frappe en plein coeur. Question de sensibilité, mais je n'aime jamais autant la plume d'Anne-Gaelle Huon que lorsqu'elle laisse entrevoir un peu de sa lumière, à travers les vies qu'elle raconte.
Comme ces biscuits dont Monsieur Georges garde précieusement les coins ou le jeu de la bienveillance, ces petits riens qui font toute la beauté d'un livre ou d'une personne.
Je vous conseille donc l'auberge de Monsieur Yvon comme lieu de villégiature cet été ! Et attention au soleil malgré tout, niveau rides, c'est dangereux!

Lien : https://labibliothequedejuju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          594
cicou45
  25 mars 2020
J'avais fait le stock de livre avant de quitter "ma" précieuse bibliothèque pour je ne sais combien de temps encore et je me dis que j'ai ô combien fait d'emporter celui-ci avec moi. Certes, je me doutais que tout ne serait pas forcément gai (avec une vieille femme de 85 ans et ses congénères pour la plupart aussi âgés qu'elle, il y avait fort à parier que je rirai pas tout le temps mais bon, me suis-je di, pourquoi pas ? Et après tout, c'est la vie et même si nous connaissons actuellement des temps troubles et incertains, il faut bien continuer à se nourrir de nouvelles lectures !
Paulette, notre héroïne est bel et bien décidée à finir ses vieux jours non pas dans son appartement parisien mais dans le Sud de la France : dans un établissement haut-de-gamme, la crème de la crème en matière de maison de retraite mais pour cela, il va falloir qu'elle fasse craquer son fils unique, Philippe et pire que tout, sa radine de belle-fille Corinne, dont les dîners dominicaux sont pour elle une véritable torture. Aussi, imagine-telle un plan assez diabolique : celui de lui faire croire, par dires interposés de son aide-ménagère (qui ne rentrera pas dans le coup mais justement, tout le plan est là, il faut qu'elle y croit elle aussi) qu'elle a perdu la tête et ne peut plus subvenir à ses besoins toute seule. Elle prend également la peine de glisser dans le courrier de son fils les fameuses brochures mais cela était sans l'intervention de la bru qui parvient à convaincre son mari d'emmener sa mère dans une auberge à la campagne, prétextant que ce bon air lui fera du bien ! Monsieur Yvon, gérant de l'auberge, accueillera dans un premier temps la vielle dame avec appréhension tant celle-ci se montrera désagréable et odieuse envers les autres pensionnaires : Marceline, d'un âge également certain ainsi que Monsieur Georges mai aussi le jeune Hypolite et la cuisinière Nour sans oublier de citer Juliette, belle et encore jeune, serveuse pour le restaurant et le chant Léon qui est un fin gourmet. Toute cette petite clique va d'abord énerver au plus haut point notre Paulette mais la vie réservant bien des surprises, se pourrait-il qu'elle baisse les armes et finisse un tant soit peu à s'attacher à eux ?
Un roman frais, très agréable à lire, qui nous fait rapidement passer du rire aux larmes et le tout avec une écriture soignée, fluide et légère comme je les aime ! Un roman qui se lit très vite et que je ne peux que vous encourager à découvrir ! Quant à moi, aussitôt réintégrée dans mes fonctions de bibliothécaire et retrouvé mon lieu de travail tant chéri, je ne manquerai pas de jeter un oeil sur mes rayonnages pour savoir si je n'ai pas d'autres ouvrages de cet auteure !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          492
Chrichrilecture
  15 octobre 2017
Rides de tristesses
Pauvre Paulette on ne peut pas dire qu'elle a rut une fin de vie heureuse, entre sa belle-fille, son fils l'auberge et sa maladie plus les problèmes de ses nouveaux amis. Ils vivent tous avec une épée de Damoclès sur la tête surtout Paulette, Nour, et monsieur Yvon
A aucun moment j'ai eu envie de rire en lisant cette histoire. Si je devais donner un titre a ce roman sa serai Une bien triste fin de vie. Après chacun est libre de voir le bonheur comme il le souhaite.
Commenter  J’apprécie          460
jeunejane
  07 août 2019
Paulette, quatre-vingt-cinq ans échafaude un plan. Elle veut quitter sa maison pour rejoindre une maison de retraite de luxe dans le sud de la France.
Tout cela payé par son fils Philippe, avocat dans l'aisance financière marié à Corinne, deux enfants adolescents.
Pour y arriver, elle fait croire qu'elle a perdu la raison.
Sa belle-fille va déjouer ses plans et Paulette se retrouve dans une auberge de campagne pas loin de Paris.
Elle y reste quand même intriguée par les vies de tout un chacun dans ce petit établissement.
Le style et l'écriture de l'auteure sont très amusants, humoristiques avec beaucoup de piquant.
Ce qui n'est pas passé, c'est l'antipathie que j'ai ressentie pour le personnage de la vieille dame dépendante de son fils, ne rentrant pas en communication avec ses petits-fils.
Sans cesse, en lisant, c'est toujours le soir dans mon cas, mon esprit revenait à ma journée. C'est tout à fait mauvais signe dans mon cas.
Je n'ai donc pas apprécié ma lecture et ai passé pas mal de pages.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          353
Elodieuniverse
  22 mai 2019
Paulette de prime abord est un personnage bougon, triste et semble seule et abandonnée de tous mais on découvre peu à peu une personne facétieuse, réfléchie et attendrissante. Jeux, natation, gym... Paulette est au comble du désespoir dans cette auberge mais peu à peu les confidences, les rapprochements, la solidarité, l'amour et l'amitié prennent place et les coeurs de chacun s'ouvrent. Au contact de chaque personnage, on apprend des choses, on vit une histoire et passe par une foule d'émotions. D'une page à l'autre, on vogue dans cette histoire entre la tristesse et la joie, c'est émouvant puis c'est drôle... Je trouve les personnes âgées apaisantes et cette histoire touchante. J'aime la plume d'Anne-Gaëlle Huon qui est à la fois belle et fluide. Bref, ce livre est un arc en ciel de personnages, d'histoires différentes, de sentiments et d'émotions. (...)
Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
Commenter  J’apprécie          250
Citations et extraits (62) Voir plus Ajouter une citation
NadgeNadge   26 mai 2020
La vie c'est profiter du voyage sans se soucier de la destination. Ce n'est pas attendre que l'orage s'arrête, mais apprendre à danser sous la pluie. Comme c'est facile à dire, hein?
Commenter  J’apprécie          10
NadgeNadge   26 mai 2020
Quand comprendrez-vous que l'amour ne rentre pas dans des cases, des carreaux et des carnets! s'agaça Nour. L'amour vient sans préméditations, sans courbe mathématique, sans statistique. Il fuit les inventaires, la logique, se complaît dans l'irrationnel et se nourrit de mystère.
Commenter  J’apprécie          00
THELITTLEBOOKOFMATHILDETHELITTLEBOOKOFMATHILDE   19 mai 2020
Vous passiez les plus belles années de votre vie sous l'autorité d'un père irascible, puis d'un mari inconséquent. Et quand enfin on vous rendait votre liberté, c'était pour que le corps vous abandonne.
Commenter  J’apprécie          10
ChrichrilectureChrichrilecture   13 septembre 2017
Léon repoussa le dos de saumon d’un coup de patte.
Assis comme à son habitude sur le bord de la fenêtre, il se dorait le museau dans un rayon de soleil. Il se lécha les pattes avec application, réservant ses papilles pour quelque mets plus à son goût.
Nour, les poings sur les hanches et le torchon sur l’épaule, soupira.
C’était ainsi à l’Auberge de Monsieur Yvon : tout plat figurant au menu était rigoureusement goûté et approuvé par Léon, le chat de la cuisinière. Et Léon était très à cheval sur les assaisonnements. Il n’y avait que pour les pommes de terre frites que Monsieur Yvon ne voulait pas entendre parler des caprices de Léon. Les frites maison c’était sacré et Monsieur Yvon connaissait son affaire mieux que quiconque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
ChrichrilectureChrichrilecture   14 octobre 2017
Furieuse, elle se redressa et poussa la porte de la laverie. La vie n’était pas un conte de fées. Les histoires d’amour et les histoires tout court finissaient toujours mal. Et mieux valait s’en accommoder au risque de vivre dans une bulle qui vous asphyxiait à petit feu.
Commenter  J’apprécie          250
Videos de Anne-Gaëlle Huon (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne-Gaëlle Huon
Découvrez notre interview d'Anne-Gaëlle Huon autour de son roman "Le bonheur n'a pas de rides", pour lequel elle s'est prêtée à l'exercice de la narration !
Un livre audio disponible en téléchargement aux Éditions Audiolib : https://www.audiolib.fr/livre-audio/le-bonheur-na-pas-de-rides
autres livres classés : feel good bookVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3726 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..