AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253103608
352 pages
Le Livre de Poche (03/03/2021)
  Existe en édition audio
4.21/5   1057 notes
Résumé :
« Il n'y a que trois règles ici, Rosa. La première : ne jamais tomber amoureuse. La deuxième : ne jamais voler l'homme d'une autre. La dernière : ne boire que du champagne millésimé. »
Seule l'une de ces trois règles sera respectée.
J'avais quinze ans quand j'ai pris la route ce matin-là, et une seule idée en tête : rejoindre le Pays Basque, devenir couseuse d'espadrilles, et échapper à mon destin. Jusqu'à ce que je rencontre les Demoiselles. Des femme... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (304) Voir plus Ajouter une critique
4,21

sur 1057 notes

Ladybirdy
  18 mars 2021
En 1923, Rosa n'a que quinze ans quand elle quitte l'Andalousie pour la France, afin de sauver sa grand mère de la misère. Elle va traverser la montagne de l'Enfer accompagnée d'autres bergers comme elle. Là-bas, dans l'atelier d'espadrilles, les cadences sont infernales, les rivalités entre françaises et andalousiennes bien présentes.
Rosa va pourtant faire une grande rencontre, la maison bleue des Demoiselles. Là-bas, les couleurs ont le vent en poupe, le champagne coule à flot, le cacatoès chante à tue tête pendant que le chat Don Quichotte lui attrape des plumes. Un univers à paillettes, dentelles, soie, frivolité, liberté et gourmandises.
J'ai beaucoup aimé cette première partie où j'ai pris un sacré bol de bonheur plein le coeur. le décalage entre le monde de l'atelier français et cette maison des Demoiselles est très bien rendu. On s'en prend pleins les yeux, ça pétille et ça fait du bien.
Je suis néanmoins un peu mitigée sur la suite de l'histoire qui m'a souvent laissée une impression tristounette. La guerre, les grossesses malheureuses, les amours illusoires, le dur labeur, j'avais envie de garder cette énergie folle ressentie quand Rosa découvre les Demoiselles. Même si l'histoire n'est pas aussi joyeuse que je ne m'y attendais, j'ai tout de même apprécié suivre le cheminement de ces quelques femmes dans le gai Paris ou dans l'atelier de Rosa auprès des Hirondelles. Il y a un côté très charmant, extrêmement féminin et coquet qui m'a beaucoup plu ici.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          944
La_Bibliotheque_de_Juju
  13 juin 2020
Huon ! Huon ! Huon ! Huon ! (Si, si, c'est bien le bruit d'une sirène d'alarme).
Alerte rouge ! le nouveau roman d'Anne-Gaëlle Huon arrive mercredi en librairie !
Je l'attendais ce livre. Impatiemment et plus encore.

Rosa a quinze ans, en 1923, et s'apprête à traverser la frontière espagnole pour rejoindre la France et le petit village de Mauléon, dans le pays basque… Petite hirondelle fait le printemps.
Là-bas, la frêle adolescente va devenir une adulte au contact d'une bande de femmes hautes en couleurs et en talons, les Demoiselles.
Voyage dans le temps, périple dans le Sud, hymne tonitruant au pays basque, ce roman est une véritable pochette surprise. Il te pète à la tronche, comme un bouchon de champagne et t'offre son lot de jolies surprises, avec un petit goût de piment d'Espelette ! Tu ris, tu t'inquiètes, tu t'énerves, tu chouines, tu apprends même ! Ça fourmille et ça dégringole directement dans le coeur du lecteur qui se retrouve un peu estourbi !
On croise des personnages inventés de toutes pièces, mais aussi, des grandes figures de l'époque mais je ne dirai rien, chut !
Ce roman est comme son auteure. Généreux, drôle, sensible et émouvant. Vivant et élégant ! Gourmand et passionnant. Romanesque à souhait, poétique souvent ! Je sais, ça fait beaucoup d'adjectifs mais il m'en vient mille autres en tête !
J'ai particulièrement apprécié le titre, Les Demoiselles, et toutes les déclinaisons qu'il offre et l'importance qu'il revêt tout au long du roman.
Anne-Gaëlle Huon ne se contente pas de nous resservir la soupe et envoie valdinguer la marmite pour offrir une histoire complètement différente de ce qu'elle a fait jusque-là ! Elle peint une fresque, à la fois historique et intime, à travers les destins de ces femmes d'exception, inoubliables et bouleversantes de liberté ! On retrouvera quand même l'amour des autres, la passion pour les fanfreluches et une certaine envie de se dandiner, propres à l'univers de l'auteur …
Un roman résolument féminin, sans leçon de féminisme, qui fait de ces demoiselles de grandes dames de coeur ! de celles dont on se souvient … de celles qui habiteront longtemps les rayonnages de nos bibliothèques.

Lien : https://labibliothequedejuju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          958
Deslivresalire
  18 août 2021
En 1923, depuis Fago en Espagne, des Hirondelles partent vers la France.
Les Hirondelles, c'est comme cela qu'on appelle ces femmes qui traversent la frontière en Automne pour revenir au Printemps, en risquant la mort sur les sentiers escarpés des Pyrénées.
Comme la plupart, Rosa et Alma, deux soeurs, vont faire le voyage, pour tenter de se faire un peu d'argent et pouvoir ainsi soigner leur mère qui est malade.
Cet argent, elles devront le gagner en travaillant comme couseuses dans une usine d'espadrille du Pays Basque.
Là bas, Rosa fera la rencontre de femmes libres, éduquées et fantasques : les demoiselles.
Elles marqueront sa vie, en l'accompagnant dans cette époque où les femmes devaient se battre pour se faire une place à l'égale de celle des hommes, mais où tout était possible aussi et les rencontres toujours riches de promesses.
A mon avis :
Qui sont exactement ces demoiselles, on ne met pas longtemps à le deviner car elles sont au centre de ce récit. C'est en partie grâce à elles que Rosa aura un tel destin.
L'histoire de ce roman mêle des personnages et des évènements qui ont effectivement existés avec les protagonistes fictifs d'Anne-Gaëlle Huon, qui s'amuse à mélanger leurs histoires respectives.
C'est assez amusant, et puisqu'elles ne sont pas exagérées, ces situations sont facilement acceptables pour le lecteur un tant soit peu ouvert d'esprit.
Ce qui démarre comme l'histoire de deux jeunes filles espagnoles en quête d'une situation moins difficile et d'un peu d'argent pour vivre décemment se transforme progressivement en une espèce de saga familiale ou amicale qui rend le récit plus intéressant au fil de la lecture.
Il est également prenant du fait de ces destins de femmes, parfois brisés par les nécessités de la vie et la place de la femme à l'époque du récit, ou bien extraordinaires pour les mêmes raisons.
C'est un livre finalement assez court pour dérouler cette saga, et c'est ce qui explique qu'il m'a manqué un peu de profondeur dans les personnages, qui sont parfois survolés. C'est dommage parce que certains mériteraient vraiment qu'on approfondisse leur personnalité.
Néanmoins, l'écriture fluide d'Anne-Gaëlle Huon fait de cette saga un moment plaisant de lecture, qui nous entraîne au Pays Basque à une époque ou ces clandestines ont fait l'Histoire de cette région et de l'espadrille.
Retrouvez d'autres avis sur d'autres lectures sur mon blog :
https://blogdeslivresalire.blogspot.com/
Lien : https://blogdeslivresalire.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          590
Levant
  19 mai 2021
Il est des ouvrages dans lesquels dès les premières phrases on a la certitude qu'on y sera bien. Comme une paire d'espadrilles dans laquelle on glisse ses pieds meurtris par une journée de course en ville.
Des espadrilles, tiens donc !
Nous voici à Mauléon. Vous connaissez ? La capitale de l'espadrille au pied des Pyrénées. Je veux parler de celles qui sont cousues à la main. de celles qui ont fait le bonheur des mineurs du Nord avant que les stylistes s'en emparent pour mettre en couleur et en valeur les pieds des célébrités dans le monde entier. Anne-Gaëlle Huon nous parle de cette époque bénie pour l'espadrille nationale avant qu'elle ne soit détrônée par la chinoise ou par une autre mode.
Mais l'espadrille est un prétexte. Un prétexte pour nous parler de ces dames quand elles décident de prendre leur avenir en main, de s'affranchir de la tutelle des hommes, puis de les concurrencer sur leur terrain, mais jamais les mépriser. Dans la première moitié du 20ème siècle, une femme à la barre ça fait jaser, ça fait des jaloux, les histoires ne sont pas loin. Mais soit, les demoiselles n'en ont cure. Il n'y a que trois règles chez elles : "ne jamais tomber amoureuse, ne jamais voler l'homme d'une autre. Ne boire que du champagne millésimé."
Quand Rosa, la petite espagnole, débarque en France pour gagner de quoi monter son trousseau et intègre l'atelier de montage d'espadrilles, elle n'imagine pas qu'elle fera la connaissance des demoiselles. Elles ont laissé derrière elles la vie mondaine de la capitale pour constituer leur micro société loin de Paris, à Mauléon. Elle y mène une vie trépidante à consumer dans l'insouciance du qu'en dira-t-on le pécule qu'elles ont constitué durant leur vie de cocottes. Spontanées, frivoles voire un peu fantasques selon les caractères, mais généreuses, elles accueillent Rosa dans leur maison quand cette dernière est rejetée par ses compagnes de labeur, jalouses de son talent.
Rosa n'imagine encore pas que sa chute sera le prélude à un formidable rebondissement. Entraînée par l'énergie des demoiselles, s'ouvre alors à elle un monde nouveau fait d'un curieux amalgame d'insouciance et de sérieux, d'autonomie et de solidarité, une ouverture à la culture et l'esprit d'entreprise. L'audace des demoiselles fera école. Rosa n'imagine pas qu'un jour elle fera la conquête de l'univers de la mode avec son talent et son imagination, tout en restant au pied des Pyrénées.
Il se dégage une énergie folle de cette écriture. Les phrases courtes roulent en cascade comme le torrent impétueux dévale les pentes de la montagne. Sous la plume d'Anne-Gaëlle Huon, l'histoire méconnue, mais vraie, de celles qu'on appelait les hirondelles, du fait de leur embauche saisonnière dans les fabriques d'espadrilles, est un contenant qui nous dévoile son contenu par petites touches. Un roman pour nous parler de la vie des femmes coincées qu'elles étaient entre leur rêve d'exister par elles-mêmes et leur condition de dépendance. Un bien bel ouvrage d'Anne-Gaëlle Huon qui n'élude rien des difficultés de la vie, des déboires et espoirs déçus mais conserve un optimisme attendri sur la vie pour qu'amour n'implique pas soumission. Une bien belle leçon de vie au féminin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          462
diablotin0
  10 juillet 2021
Merci à toi visage de m'avoir mise sur le chemin d'Anne- Gaëlle Huon, car la couverture de son roman "les demoiselles" n'aurait jamais attiré mon regard et je n'aurais donc pas profité de ces quelques heures charmantes auprès des Demoiselles.
En partant avec sa soeur, Alma, et d'autres filles de Fago, petit village d'Espagne,à Mauléon dans le Pays Basque, Rosa ne pensait pas que les 6 mois prévus se transformeraient en une vie.
Bien que jonché d'obstacles et de drames le temps passé auprès de Rosa est un vrai bonheur et ce dès les premières pages.
On fait le voyage avec Rosa et Alma et on ne quittera pas un instant Rosa à qui j'ai fait une place dans mon coeur à la seconde où je l'ai rencontrée.
Tous les personnages ou presque de ce roman sont attachants.
Basé sur des faits réels, l'auteur tisse une histoire passionnante et nous régale.
Commenter  J’apprécie          441

Citations et extraits (122) Voir plus Ajouter une citation
CharlitCharlit   16 août 2020
- Paloma, c'est quoi le nombril ?
- Le souvenir de maman.
- À quoi servent les étoiles ?
- À nous montrer d'où l'on vient.
- Et la poésie ?
- À chanter sans un bruit.
- Et la musique ?
- À faire danser les émotions.
- C'est quoi l'amitié ?
- Des retrouvailles d'une vie d'avant.
- Et l'amour ?
- Le cœur qui crépite.
Commenter  J’apprécie          200
LadybirdyLadybirdy   15 mars 2021
–L’espoir, ce n’est pas de croire que tout ira bien. Mais de croire que les choses ont un sens.
Commenter  J’apprécie          500
nathavhnathavh   24 juin 2020
Cet homme était noir. Plus noir que la nuit, plus noir que les ombres, plus noir que le précipice qui avait englouti Alma. Ses bras étaient aussi larges que ma tête et ma tête lui arrivait aux hanches. Une montagne croisée avec un cacaotier. Il a souri, révélant une rivière de dents plus blanches que le lait. Puis d'une voix de l'au-delà il m'a demandé si je voulais du thé.
Commenter  J’apprécie          90
Lexx54000Lexx54000   25 mai 2020
Tu peux faire tout ce dont tu rêves, Paloma. Le destin, ce n’est pas une question de chance. C’est une question de choix.
Commenter  J’apprécie          260
CarlazenouCarlazenou   13 mai 2021
Je n'ai pas vu la ville recroquevillée dans la vallée. Je n'ai pas vu le clocher de l'église, la rivière, les ponts, les maisons de bois. Je n'ai pas senti l'odeur du pain frais tandis que le groupe d'hirondelles remontait la grand-rue. Pas entendu le bruit des sabots ni le roulis chaotique de la charrette qui nous emportait vers notre nouvelle maison.
A notre arrivée, on a glissé mon corps inerte dans un lit. On l'a couvert de lainages, de prières et de chapelets. J'étais si pâle que dans la confusion on a cru un instant que c'était moi qui étais morte dans la montagne.
Ce qui étais sans doute un peu la vérité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Anne-Gaëlle Huon (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne-Gaëlle Huon
Il n'y a pas de hasard, dit-on, seulement des rendez-vous. C'est ce que va découvrir Liz, cheffe prodige et étoilée, en partant au Pays basque sur les traces de sa mère. Dans un petit village perdu, elle rencontre M. Etchegoyen, dandy insaisissable, qui lui confie les clés de son restaurant et un défi à relever : faire de sa gargote une adresse gastronomique. Mais Peyo, le chef, ne voit pas arriver cette étrangère d'un bon oeil. Ces deux âmes blessées vont devoir s'apprivoiser et affronter ensemble les fantômes du passé. Dans la lignée des Demoiselles, Anne-Gaëlle Huon nous entraîne dans un univers enchanteur et savoureux. Une histoire universelle qui nous parle d'espoir, d'amour, et nous redonne le goût de la vie.
+ Lire la suite
autres livres classés : pays basqueVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4522 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre