AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749902258
Éditeur : Michel Lafon (01/02/2005)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Perrine Huon, dix-huit ans, étudiante, insouciante, pleine de vie. Un coup de fatigue et la nouvelle tombe : elle est atteinte de leucémie. Au stade gravissime qui exige une greffe de moelle osseuse... " L'histoire que Perrine vous raconte n'est pas pour vous faire pleurer ", nous prévient d'emblée Stéphanie Fugain. C'est en effet toute l'originalité de ce récit dénué de pathos, même dans les moments d'enfer. Perrine Huon décrit l'hôpital, les chimios, les perfs, sa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
sophix42
  20 mai 2014
Perrine nous raconte sa maladie, comment elle l'a vécu ainsi qu sa famille; les amis avec qui elle a décidé de couper les ponts car inconscients (Sophie) ou qui ne lui ont plus donné aucune nouvelle (Emmanuelle) ; les amis avec qui elle a renoué des liens et à qui elle doit beaucoup ; Les personnes qu'elle a rencontré à l'hôpital. Elle raconte ses moments d'espoir mais aussi de doute, ses moments sombres mais aussi ses périodes d'hallucinations dues à la morphine. Certains médecins en ont pris pour leur grade mais elle a tellement raison. Il y en a qui sont là pour leur salaire et qui ne sont pas du tout psychologue...
Elle nous raconte sa lutte contre la leucémie, sa descente aux Enfers. Sa vie ne sera plus jamais la même, elle le sait. Elle s'est battue et a vaincu la maladie. Ce n'est malheureusement pas le destin de tout le monde.
C'est un témoignage coup de point, qui m'a fait pleurer. le cancer, la lutte contre la maladie me touche particulièrement. Il a fait resurgir des souvenirs en moi.
Je ne peux que conseiller son témoignage. Il est dur mais très bien écrit. Elle fait passer énormément d'émotion mais elle le fait à travers quelques notes d'humour. Et croyez-moi quand je vous dis que dès qu'un moment je pouvais sourire et rire un peu, je n'hésitais pas, je laissais sortir. J'en profitais...
Dès les premières pages, j'ai hésité à le poursuivre en me demandant si j'en étais capable. Je n'aurais pas pu le lire il y a deux ans, c'est sûr. Il fait prendre conscience des aléas de la vie (même si personnellement, j'en avais déjà pris conscience), il montre que les malades sont nombreux mais surtout qu'ils ont besoin de nous, des personnes en bonne santé pour survivre, pour garder l'espoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
DilanYilmaz
  16 décembre 2014
Nous avons dans ce livre, une jeune fille, âgé de 18 ans, qui nous raconte sa maladie. Je pense personnellement, que ce témoignage de Perrine donne une leçon de vie, une morale qui est de ne jamais baisser les bras, ni de perdre espoir. Car le plus important et de se battre quoi qu'il en soit. En gros, ce livre reflète en quelques sortes la réalité du parcours d'une maladie qui est très difficile. Ce que j'apprécie tout particulièrement c'est le style d'écriture (elle écrit comme elle parle et j'aime bien, cela rend un côté "vivant" du livre).
je recommande réellement ce livre.
Bonne lecture à vous!
Commenter  J’apprécie          10
juehope
  07 octobre 2016
Histoire touchante, du genre qui nous fait réfléchir notamment avant de nous plaindre pour un petit bobo...
Bravo Perrine pour ton combat et pour réussir à le décrire avec justesse, tu sais utiliser les mots qu'il faut et la touche d'humour nécessaire pour surmonter une lecture aussi dure.
Commenter  J’apprécie          20
ade80
  23 décembre 2013
Un superbe témoignage!!
Perrine raconte son combat très simplement sans pitié, avec beaucoup de lucidité.
On vit la maldie avec elle.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
ade80ade80   15 décembre 2013
Cancéropolis... Son climat à part, ses chauves, ses perfs, ses produits du terroir de toutes les couleurs, ses rayons (de soleil? ) et son immense parking censé accueillir les touristes de passage. Bref... Bienvenue à tous! Ici on pleure, ici on meurt, ici on se bat parfois sans savoir pourquoi. Mais ici on apprend, oui, on apprend...
Commenter  J’apprécie          30
ade80ade80   15 décembre 2013
Le regard fait circuler les émotions : la joie, l'admiration, la pitié, l'anxiété, l'angoisse, l'hypocrisie, la tristesse. On dit souvent que le regard est le miroir de l'âme humaine, c'est tellement vrai. La connerie se lit dans les yeux des imbéciles, elle aussi.
Commenter  J’apprécie          20
ade80ade80   15 décembre 2013
Je n'avais jamais imaginé la richesse qu'apporte la souffrance de la maladie, le regard nouveau sur les événements de la vie, celui de la sagesse, de la compassion, de l'amour et de l'humour. Chaque petite seconde devient éternelle.
(Préface de Stéphanie Fugain)
Commenter  J’apprécie          20
ade80ade80   15 décembre 2013
Puisqu'il n'y a plus que la maladie dans ma vie, puisqu'elle prend toute la place, puisqu'elle m'étouffe, puisqu'elle me mange, je m'adresse à elle comme je m'adresserais à mon ennemi. Je lui parle, je l'apostrophe, je l'insulte. Elle a presque quelque chose d'humain avec don côté visqueux. C'est ainsi que je me représente la leucémie.
Comme une énorme méduse noire aux tentacules diaboliques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ade80ade80   23 décembre 2013
Depuis le début de la maladie, je fais marche arrière, je me réfugie dans le monde de lenfance. (...) J'aimerai tant redevenir la petite fille que j'étais, la petite fille pas encore salie par la vie.
Commenter  J’apprécie          20
Dans la catégorie : Malades physiquesVoir plus
>Problèmes et services sociaux. Associations>Problèmes sociaux>Malades physiques (105)
autres livres classés : leucémieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Perrine Huon (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
693 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre